Cervia


Cervia
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cervià.
Cervia
Image illustrative de l'article Cervia
Cevia, la tour St. Michel
Administration
Pays Drapeau d'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Ravenne 
Code ISTAT 039007
Code postal 48015, 48016
Préfixe tel. 0544
Site web www.comunecervia.it/
Culture et démographie
Population 29 180 hab. (31-12-2010[1])
Densité 356 hab./km²
Gentilé cervesi
Saint patron San Paterniano
Fête patronale 13 novembre
Géographie
Coordonnées 44° 15′ 00″ N 12° 22′ 00″ E / 44.25000, 12.3666744° 15′ 00″ Nord
       12° 22′ 00″ Est
/ 44.25000, 12.36667
  
Altitude 3 m
Superficie 82 km²
Code cadastral C553
Voir la carte administrative
Cervia
Voir la carte topographique
Cervia

Cervia est une ville italienne de la province de Ravenne dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Sommaire

Géographie

Située sur les rives de la mer Adriatique, à 15 km de Ravenne, 2 km de Cesenatico et 22km de Rimini, pour le bord de mer et à 10 km de Césène.

La cité forme la partie extrême sud du parc du delta du Pô

Histoire

Cervia, à l’époque romaine s’appelait “Ficocle” et était située à environ 4 km à l’ouest de la cité actuelle, à la limite des marais salants du delta du Pô. Sur les parties émergées une immense pinède s’étendait, au-delà du fleuve Savio, jusqu’à Ravenne. La découverte de traces humaines remonte au IIIe siècle av. J.-C.

En 709, Ficocle fut entièrement détruit par l’Exarchat de Théodoric le Grand, et les habitants durent se réfugier dans les marais où ils fondèrent une nouvelle cité, qu’ils nommèrent Cervia, probablement à cause des cerfs qui peuplaient la pinède.

La légende veut que le nom soit dû à un cerf, qui pour échapper aux chasseurs, se serait agenouillé devant St Bassano, évêque de Lodi. Cette légende inspira l’emblème de la ville (un cerf agenouillé).

Le sort de la cité a toujours été lié à celui des salines, dont l’exploitation et le commerce remonteraient à l’époque des étrusques et servait de monnaie d’échange. Au Moyen Âge, après une longue période de guerre, la cité passa sous la dominations des Malatesta, seigneurs de Rimini, puis en 1493, fut vendue à la République de Venise qui désirait avoir le monopole du sel, essentiel à la conservation des aliments.

Hors l’époque napoléonienne, la cité fut, comme sa voisine Césène, la propriété de l’état pontifical jusqu’en 1859. N’appréciant pas le climat des marais, le pape Innocent XII fit détruire et rebâtir la cité à l’endroit actuel. De cette époque il ne reste que le « magasin du sel », la « tour St-Michel » et le quadrilatère du centre historique.

Économie

les salines

la pêche

le tourisme

La ville même de Cervia est déclarée "ville de repos", avec un respect très profond de la nature présente. Contrairement à sa voisine Cesenatico, les constructions sont soumises à des règlements urbanistiques très stricts, privilégiant la conservation de la pinède et des espaces verts entre chaque nouvelle construction. Avec le développement de Milano Marittima, la présence de discothèques et "bal en plein air" furent bannis de Cervia, pour le plus grand confort des résidents et des touristes.

  • Le centre historique et le port
  • La Pinarella, "Pinarella di Cervia" section comme "Milano Marittima" et "Tagliata di Cervia" faisant partie de la commune de Cervia, vaste pinède qui s'étend, sur près de 4 km, tout au long de la large plage, de l'antique cité de Cervia jusqu'à la Tagliata qui fait confins avec la commune de Cesenatico. Cette pinède, consacrée au camping-caravaning jusque vers 1960, fut heureusement rendue à l'état naturel et consacrée uniquement à la promenade et au repos pour le plus grand plaisir des estivants.

Cette pinède plantée par l'empire Romain, avant sa protection était couverte par un droit inaliénable à tout habitant: "le droit à se chauffer" et était utilisée pour la sorte jusqu'au XIXe siècle. Puis les agriculteurs de Cervia possédant des terres dans cette portion Cervia → Tagliata, commençaient au débuts du XXe siècle à construire des pensions et hotels dans cette "bande" de pins maritimes, le tourisme prenant place vers la fin du XIXe, alors un bande de près de 300 mètres de large sur toute la longueur le long da la plage fut protégée. Pinarella di Cervia était née ! Quelques villas d'heureux propriétaires y sont présentes, mais ce sont surtout les hôtels et pensions de ces agriculteurs reconvertis qui en ont fait la renommée.

  • Le Terme, à l'opposé de la Pinarella, entre Milano Marittima et la route nationale SS16 (E55) de Ravenne, est l'autre antique pinède de Cervia, transformée en parc animalier naturel idéal pour la promenade en famille (amusement garanti pour les enfants).

Culture

Événement commémoratif

  • Lo Sposalizio del Mare (« Le mariage de la mer  » un évènement qui a lieu tous les ans à l' Ascension

Fêtes, foires

Grand marché le Jeudi

Fête de la Saint Laurent a lieu le 10 août chaque année : nuit de la San Lorenzo. Un marché ambulant s'installe sur l'avenue du bord de mer (Lungomare G. Deledda), et des évènements sont organisés tout au long de la journée :

- Concert de musique locale

- Tirage de la Tombola sur la place historique (Place Garibaldi)

- Feu d'artifice le soir depuis la plage publique

La coutume régionale veut que les paysans alentours profitent de l'évènement pour quitter les champs et aller se baigner dans la mer.

Administration

Liste des maires (sindaci) successifs
Période Identité Parti Qualité
2004-? Roberto Zoffoli    
Toutes les données ne nous sont pas encore connues.

Hameaux

Cannuzzo, Castiglione, Milano Marittima, Montaletto, Pinarella, Pisignano, Savio, Tagliata, Tantlon, Terme, Villa Inferno

Communes limitrophes

Césène, Cesenatico, Ravenne

Jumelages

Limousin

Galerie de photos

Voir aussi

Notes et références

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cervia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cervia — Cervia …   Deutsch Wikipedia

  • Cervia —   Comune   Comune di Cervia Town Hall …   Wikipedia

  • Cerviá — Cervià de les Garrigues Cerviá Bandera …   Wikipedia Español

  • Cervia — • Suffragan of Ravenna Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Cervia     Cervia     † Catholic En …   Catholic encyclopedia

  • Cervĭa — (spr. Tscherwia), Stadt am Adriatischen Meere in der päpstlichen Delegation Forli: Bisthum, mehrere Klöster u. Kirchen; 4100 Ew.; westlich von der Stadt ist der große Salzsumpf Valledi C., aus welchem jährlich zwischen 4 u. 500,000 Centner Salz… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Cervia — (spr. tschérwia), Stadt in der ital. Provinz Ravenna, nahe dem Adriatischen Meer, an der Eisenbahn Ravenna Rimini, durch einen 890 m langen Kanal mit einem kleinen Seehafen verbunden, Bischofsitz, mit Kathedrale, großem Stadthaus und (1901) ca.… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Cervia — (spr. tscherwĭa), Stadt in der ital. Prov. Ravenna, (1901) 7942 E …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Cervia — (Tsch–), Stadt und Bischofssitz im Kirchenstaate südöstl. von Ravenna, 5600 E.; Hafen, lebhafter Handel, Seesalzbereitung …   Herders Conversations-Lexikon

  • Cervia —   [ tʃɛrvia], Hafenort und Seebad an der Adriaküste, südlich von Ravenna, Region Emilia Romagna, Italien, 25 500 Einwohner; in der Nähe Meersalzsalinen.   …   Universal-Lexikon

  • Cervia — Para el municipio español en Cataluña, véase Cerviá. Cervia Escudo …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.