Chaptal


Chaptal

Jean-Antoine Chaptal

Jean-Antoine Chaptal
Lithographe de Jean-Jacques Monanteuil d'après Jean-Antoine Gros.
Lithographe de Jean-Jacques Monanteuil d'après Jean-Antoine Gros.
Naissance 3 juin 1756
Nojaret (France France)
Décès 30 juillet 1832
Paris (France France)
Nationalité française
Champs chimie
Diplômé Université de médecine de Montpellier
Célèbre pour chaptalisation
Hommage à Chaptal, Badaroux, sa commune natale

Jean-Antoine Chaptal, comte de Chanteloup né le 3 juin 1756, à Nojaret (Lozère) et mort le 30 juillet 1832 à Paris, inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 89), est un chimiste et homme politique français.

Sommaire

Biographie

Chaptal fait des études de médecine à Montpellier jusqu'en 1777 avant de se rendre à Paris pour étudier la chimie. Sa renommée est surtout due aux applications qu'il fit de la chimie dans l'industrie, notamment avec l'amélioration de la production de l'acide chlorhydrique. Il donne son nom à la chaptalisation, procédé permettant d’augmenter par sucrage la teneur en alcool des vins.

Il revient à Montpellier en 1780 pour y occuper la chaire de chimie universitaire. En 1781, il épouse Anne Lajard, fille d’un négociant qui lui fait connaître les besoins des manufactures textiles. Ce sont surtout les applications industrielles de la science qui l’intéressent. Fils cadet, désavantagé par le droit d’aînesse, c’est son oncle Claude Chaptal, médecin à Montpellier, qui, après avoir assumé les frais de son éducation et de ses études de médecine puis de chimie, l’aidera à bâtir des ateliers pour y expérimenter et développer ses découvertes, avant d’en faire son héritier. Il crée une fabrique de produits chimiques qui le fait bientôt connaître dans toute l'Europe, et dès 1786 il reçoit de Louis XVI des titres de noblesse.

Une très grande importance doit être attribuée à son application de la formule de Lavoisier sur la transformation du sucre en alcool : on peut considérer que cette application de la formule capitale de l’œnologie constitue l’acte de naissance de la chimie moderne du vin[1]. Chaptal avait développé sa doctrine sur la vinification dès 1799 lors de la rédaction de l’article « vin » du Dictionnaire d’agriculture de François Rozier. Immédiatement, les propriétaires de vignobles s’emparent de son travail et des savants tels qu'Antoine-Alexis Cadet-de-Vaux et Jean-Louis Roard publient cette nouvelle doctrine avec leurs propres observations. Fort de tous les renseignements que lui fournissent ceux qui ont adopté ses principes, Chaptal développe son sujet dans son traité de 1807, qui a révolutionné l'art de la vinification.

En 1793, il dirige à Paris la fabrique de poudre de guerre de Grenelle. Il enseigne la chimie végétale à l'École polytechnique et devient membre de l'Académie des sciences en 1796. Le 21 janvier 1801, Napoléon Bonaparte le nomme ministre de l'Intérieur. Chaptal est à l'origine d'une réorganisation complète de l'instruction publique et en particulier de la création de l'école de sages-femmes de l'Hospice de la maternité de Paris en 1802. On doit à son administration l’arrêté Chaptal, qui est l’acte fondateur des français musées de province. Il démissionne en 1804 lorsque Bonaparte se fait proclamer empereur, afin de se consacrer à ses travaux scientifiques. Il est reçu à l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen le 27 juillet 1803.

Il est nommé sénateur en 1805, sera fait Pair de France une première fois lors des Cent-Jours et ne le redeviendra sous la Restauration qu'en 1819. En 1823, ruiné par les dettes de son fils, il doit vendre son château de Chanteloup, acquis en 1802, et il meurt dans la pauvreté en 1832.

Chaptal n'a fait aucune découverte de premier ordre, mais il a propagé l'étude de la chimie par ses leçons et ses écrits. On lui doit la fabrication artificielle de l'alun, du salpêtre, de ciments imitant ceux de pouzzolane, le blanchiment à la vapeur, l'art de teindre le coton en rouge d'Andrinople. Il fut un des fondateurs, avec les trois Consuls, de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, et son premier président jusqu'à sa mort, en 1832 (le baron Louis Jacques Thénard lui succède). Les conceptions qu'il professe sont très proches de celles de Jacques Claude Marie Vincent de Gournay, de laSociété d'Agriculture, de Commerce et des Arts de Bretagne.

Œuvres

  • Éléments de chimie, 1790, 3 vols. ; nouvelle éd., 1796-1803) [2]
  • Observations générales sur l’agriculture considérée dans ses rapports avec la prospérité de la France, suivies de quelques réflexions sur les ouvrages d’Olivier de Serres, Montpellier : Impr. de Jean-François Picot, 1790, in-8°, 31 p.
  • Traité du salpétre et des goudrons, 1796
  • Tableau des principaux sels terreux, 1798
  • Art du peinturier et du dégraisseur, 1800
  • Essai sur le perfectionnement des arts chimiques en France, 1800
  • Essai sur le blanchiment, 1801
  • Traité théorique et pratique sur la culture de la vigne, avec l'art de faire le vin, les eaux-de-vie, esprit de vin, vinaigres simples et composés, Paris : Delalain fils, Impr. de Marchant, 1801, 2 vol. ; Paris : Lenoir, 1801, 2 vol. ; Art de faire le vin, Paris : Deterville, 1807 ; nouvelle éd., 1811) en collaboration avec François Rozier, Antoine Parmentier, et Dussieux. Ce recueil contient les textes fondamentaux de la viticulture et de l'œnologie modernes. Rozier y enseigne l'art de cultiver la vigne, Dussieux ajoute des notes et observations nouvelles, Chaptal livre ici le premier de ses traités sur le vin. Il est intitulé Essai sur le vin. Ce travail sera complété, la même année par l'Art de faire, de gouverner et de perfectionner les vins. Suit un autre traité de Rozier sur la distillation et un autre, de Parmentier, sur les vinaigres. On peut dire que la publication de cet ouvrage a fait changer de face l'industrie vinicole.
  • Trattato teoricopratico sulla cultura della vite con l'arte di fare il vino, l'acqua-vite, lo spirito di vino, e gli aceti semplici e composti... Opera tradotta sulla seconda edizione francese..., Florence : Piatti, 1812-1813 ; 3 volumes. Traduction en italien de l'édition de 1801.
  • L'Art de faire, de gouverner et de perfectionner les vins, Paris : Impr. de Marchant, 1801, 1 vol. ; nouvelle éd., 1819.
  • La chimie appliquée aux arts, 1806, 4 vol.
  • Art de la peinture du coton en rouge, 1807
  • De l'industrie française, 1819, 2 vol.
  • Chimie appliquée à l'agriculture, Paris : Mme Huzard, 1823, 2 vol. in-8° LVI-298 et 484 p. Tome I en ligne ; 2e éd., Paris, Mme Huzard, 1829, 2 vol. in-8°. C'est le dernier ouvrage publié par ce grand chimiste. Dans ce traité qui sera réimprimé et deviendra un des classiques de l'agronomie, il applique pour la première fois les nombreuses découvertes chimiques à l'agriculture scientifique et technique, mais aussi pratique : importantes considérations sur la composition des sols, de l'air, de la chaleur, sur le rôle de l'eau, l'influence de l'électricité sur la végétation, le rôle de la lumière et de la température, etc.

Hommages

Notes et références

  1. Antonio Saltini, Storia delle scienze agrarie, vol.III I secoli della rivoluzione agraria, Edagricole, Bologna, 1987, pp. 403-422
  2. Éléments de chimie - SICD Universités de Strasbourg - Patrimoine numérisé
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Liens externes

Commons-logo.svg

Précédé par Jean-Antoine Chaptal Suivi par
Lucien Bonaparte
Ministre français de l'Intérieur (1800-1804)
Jean-Baptiste Nompère de Champagny
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la Lozère et du Gévaudan Portail de la Lozère et du Gévaudan
  • Portail de la vigne et du vin Portail de la vigne et du vin
  • Portail de la chimie Portail de la chimie
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Jean-Antoine Chaptal ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chaptal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CHAPTAL (J. A.) — CHAPTAL JEAN ANTOINE (1756 1832) «La Révolution qui s’effectue est une belle chose; mais je voudrais qu’elle fût arrivée il y a vingt ans. Il est fâcheux de se trouver dessous, quand on démolit une maison, et voilà notre position», écrivait… …   Encyclopédie Universelle

  • Chaptal —   [ʃap tal], Jean Antoine Claude, französischer Chemiker, * Nojaret (heute zu Vialas, Département Lozère) 4. 6. 1756, ✝ Paris 30. 7. 1832; war seit 1780 Professor in Montpellier und 1800 04 Minister des Innern. Chaptal machte sich um die… …   Universal-Lexikon

  • Chaptal — (spr. Schaptal), Jean Ant. Claud. Ch, Graf von Chanteloup, geb. 1756 in Nozaret, studirte Medicin in Montpellier u. war Lehrer der Chemie daselbst, wurde 1793 Director der Pulverfabrik in Grenoble, 1797 Administrator des Heraultdépartements, 1799 …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Chaptal — (spr. schaptall), Jean Antoine Claude, Graf von Chanteloup, Staatsmann und Chemiker, geb. 4. Juni 1756 in Nogaret (Lozère), gest. 30. Juli 1832 in Paris, studierte daselbst, lebte dann als Arzt und Lehrer der Chemie in Montpellier, wurde 1793… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Chaptal — (spr. schapptáll), Jean Antoine Claude, Graf von Chanteloup, franz. Chemiker, geb. 5. Juni 1756 in Nogaret, 1800 Minister des Innern, 1805 Mitglied des Erhaltungssenats, während der Hundert Tage Staatsminister und Direktor des Handels und der… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Chaptal — (Schaptal), Jean Antoine, Graf von Chanteloup und Pair, geb. 5. Juni 1756 zu Nozaret, Arzt in Montpellier, 1793 Director der Pulverfabrik in Grenelle, verbesserte das Schießpulver zum wesentlichen Vortheil der republikanischen Heere, nützte… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Chaptal — (Jean Antoine) comte de Chanteloup (1756 1832), chimiste et homme polit. français. Il inventa la chaptalisation. Ministre de l Intérieur (1800 1804), il promut l industrie chimique …   Encyclopédie Universelle

  • Chaptal — Jean Antoine Chaptal Jean Antoine Chaptal, Comte von Chanteloup (* 3. Juni 1756 in Nojaret, Lozère; † 30. Juli 1832 in Paris) war ein französischer Chemiker und Politiker. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • CHAPTAL —    a distinguished French chemist and statesman, born at Nogaret, Lozère; author of inventions in connection with the manufacture of alum and saltpetre, the bleaching and the dyeing of cotton; held office under Napoleon, and rendered great… …   The Nuttall Encyclopaedia

  • Chaptal, Jean-Antoine — • Comte de Chanteloup, technical chemist and statesman; b. Nogaret, Lozère, France, 4 June, 1756; d. Paris, 30 July, 1832 Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006 …   Catholic encyclopedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.