Charles Cotin


Charles Cotin
Charles Cotin
Charles Cotin (1604-1681).jpg
Activités prédicateur
Naissance [[1604 en littérature|]] 1604
Paris (France)
Décès [[1682 en littérature|]] 1682
à Paris (France)
Langue d'écriture Français
Œuvres principales
  • La Jérusalem désolée, ou Méditation sur les leçons de Ténèbres (1634) ;
  • Recueil des énigmes de ce temps (1646). Réédition : 2003 ;
  • Théoclée, ou la Vraye philosophie des principes du monde (1646)
  • Nouveau Recueil de divers rondeaux (1650)
  • Traité de l'âme immortelle (1655)
  • Traité de l'âme immortelle (1655)
  • Œuvres meslées, contenant : énigmes, odes, sonnets et épigrammes (1659)
  • La pastorale sacrée, ou Paraphrase du Cantique des Cantiques selon la lettre (1660)
  • Oraison funèbre pour messire Abel Servien, ministre d'État et surintendant des finances (1659)
Compléments

Charles Cotin, dit l'abbé Cotin, né vers 1604 à Paris où il est mort en 1682, est un homme d'Église et poète français.

Prédicateur et aumônier du roi, il se fit de son temps une assez grande réputation par ses sermons, ses poésies et son érudition, et fut admis à l'Académie française le 7 janvier 1655. Latiniste, helléniste, hébraïste et auteur de nombreuses poésies, il a aussi écrits des ouvrages théologiques.

Sa traduction du Cantique des Cantiques évoque plus la galanterie en usage dans les salons littéraires qu'il fréquentait que la poésie sacrée. Il est connu pour avoir violemment critiqué les Satires de Boileau qui lui rendait bien. Molière a fait de lui le personnage de Trissotin dans Les Femmes savantes.

Sonnet

Au regne de l'Aurore, à la porte du jour
J'avois parmy les bois ma vie entretenue
Et quoy que ma laideur fut assez reconnue
J'estois la passion des Nymphes d'alentour.
Depuis que j'ay quitté cet aimable sejour
Le luxe me retient, l'avarice me tue,
Et faut qu'incessamment ma tasche continue
Afin de contenter et la ville et la Cour.
Je vieillis tous les ans et je me renouvelle,
Je meurs sans voir ma race : ô Nature cruelle !
Elle m'a fait difforme et mon ouvrage est beau.
Je m'enlace moy-même aux filets de la parque
Et par un sort egal à celuy d'un Monarque
Elle m'ensevelit dans un riche tombeau.
Œuvres meslées (1659)

Œuvres

  • La Jérusalem désolée, ou Méditation sur les leçons de Ténèbres (1634)
  • Recueil des énigmes de ce temps (1646). Réédition : 2003.
  • Théoclée, ou la Vraye philosophie des principes du monde (1646)
  • Nouveau Recueil de divers rondeaux (1650)
  • Traité de l'âme immortelle (1655)
  • Œuvres meslées, contenant : énigmes, odes, sonnets et épigrammes (1659)
  • La pastorale sacrée, ou Paraphrase du Cantique des Cantiques selon la lettre (1660)
  • Oraison funèbre pour messire Abel Servien, ministre d'État et surintendant des finances (1659)
  • La Ménagerie : à Son Altesse Royale Mademoiselle, satire contre Gilles Ménage (1660)
  • Réflexions sur la conduite du roi (1663)
  • Œuvres galantes en prose et en vers de monsieur Cotin (1663)
  • Odes royales sur les mariages des princesses de Nemours (1665)
  • La Critique désintéressée sur les satyres du temps (1666)
  • Poësies chrestiennes de l'abbé Cotin (1668)

Lien externe


Précédé par
Germain Habert
Fauteuil 12 de l’Académie française
1655-1682
Suivi par
Louis de Courcillon de Dangeau

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Charles Cotin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Charles Cotin — (1604 1681) Charles Cotin or Abbé Cotin (born 1604 in Paris; died December 1681 in Paris) was a French abbé, philosopher and poet. He was made a member of the Académie française on 7 January 1655. Cotin was a scholar of Latin, Greek, Hebrew, and… …   Wikipedia

  • Cotin — Charles Cotin Charles Cotin Charles Cotin, dit l abbé Cotin, né vers 1604 à Paris où il est mort en 1682, est un homme d Église et poète français. Prédicateur et aumônier du roi, il se fit de son temps une assez grande réputation par ses sermons …   Wikipédia en Français

  • COTIN (abbé C.) — COTIN abbé CHARLES (1604 1682) Né et mort à Paris, académicien, conseiller et aumônier du roi. Nul n’ignore, grâce à Boileau, que Cotin a prêché. À travers Trissotin, on le connaît encore mieux comme auteur prétentieux de poésies galantes,… …   Encyclopédie Universelle

  • Cotin — (spr. Kotäng), 1) Charles, geb. 1604 in Paris: war Aumonier u. Rath des Königs daselbst u. st. 1682; Dichter; Boileau u. Molière wählten ihn zur Zielscheibe ihres Witzes. In den Femmes savantes kommt er unter dem Namen Trissotin vor. Oeuvres… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Cotin — (spr. kottäng), Charles, franz. Dichter und Almosenier des Königs, geb. 1604 in Paris, besaß gediegene Kenntnissein der Theologie und Philologie, ward 1655 Mitglied der Akademie und starb 1682 in Paris, vergessen und verlassen von allen. Die… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Cotin — (frz. Kotäng), Charles, geb. 1604, Ludwigs XIV. Almosenier, Prediger und Schriftsteller, weniger durch seine eigenen Werke als dadurch bekannt, daß ihn Boileau u. Molière zum Ziele ihres Witzes wählten; st. 1682 …   Herders Conversations-Lexikon

  • Cotin —   [kɔ tɛ̃], Charles, französischer Prediger und Schriftsteller, * Paris 1604, ✝ ebenda Dezember 1681; war Kanzelredner und verfasste moralphilosophische und theologische Schriften, wurde aber v. a. durch seine preziösen Gedichte galanten Inhalts… …   Universal-Lexikon

  • Котен — (Charles Cotin) аббат, французский писатель (1604 82). Один из завсегдатаев отеля Рамбулье, отличался витиеватым языком, галантностью и страстью к всему ходульному, напыщенному. Литературная известность К. основана главным образом на том, что он… …   Энциклопедический словарь Ф.А. Брокгауза и И.А. Ефрона

  • Liste des membres de l'Académie française par date d'élection — Article principal : Académie française. Sommaire 1 Liste à puces 2 Tableau 3 Voir aussi Cet article présente la liste des membres de l Académie française. Il en offre deux présentations : une liste à puces ; …   Wikipédia en Français

  • Котен, Шарль — Шарль Котен Charles Cotin французский аббат и писатель, Дата рождения …   Википедия


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.