Chasseur a cheval


Chasseur a cheval

Chasseur à cheval

Chasseur à cheval sous l'Empire

Un chasseur à cheval est un type de cavalier léger, chargé généralement de l'éclairage de l'armée.

Sommaire

Origine et création

Les chasseurs pouvaient être utilisés pour poursuivre les unités ennemies en déroute, elle était comme la dague dans la main de l'armée qui achevait les blessés.


Les chasseurs de Fischer

Les chasseurs (à cheval et à pied) sont créés par un mercenaire allemand au service de la France durant la guerre de Succession d'Autriche. Il arrivait alors fréquemment que des hussards autrichiens s’emparent des chevaux français. Pour les reprendre, un corps de partisans est créé par Johann Christian Fischer (ou Jean Chrétien Fischer) : il va « chasser » les montures. Ce corps de volontaires, formé de domestiques hardis, est reconnu par une ordonnance de 1743 : c’est la Compagnie franche des chasseurs, composée de 45 chasseurs à pied et de quinze cavaliers. Fischer est fait capitaine. Cette compagnie devient le corps mixte des cavaliers, fantassins et chasseurs de Fischer, à effectif de 600 hommes (deux tiers de fantassins, un tiers de cavaliers). Ils se distinguent au siège de Berg-op-Zoom. Fischer tient rang de lieutenant-colonel d’infanterie et de cavalerie en 1747. Un corps de chasseurs est levé pour la Compagnie des Indes.

Lors de la guerre de Sept Ans, les chasseurs de Fischer prennent Marbourg et Ziegenheim, battent les chasseurs hanovriens. Ils font, comme pour la guerre précédente, du ravitaillement pour l’armée. Il bat l’arrière-garde prussienne, au passage de la rivière Arlof, après la bataille de Bergen (13 avr. 1759). Ce corps compte alors plus de 1200 hommes, dont 50 % de fantassins et 50 % de cavaliers, plus 800 surnuméraires. Après plusieurs autres exploits, il devient brigadier (1759), mais en 1761, le corps des chasseurs est donné au marquis de Conflans. Fischer reste lieutenant-colonel.

Création d’autres corps de chasseurs

Sur le modèle des chasseurs de Fischer, des unités mixtes sont créées :

  • en 1744, les arquebusiers de Grassin ;
  • en 1745, les fusiliers de la Morlière ;
  • en 1746, les volontaires de Gantès, les volontaires Bretons et les volontaires du Dauphiné ;
  • en 1747, les volontaires du Hainaut, puis les volontaires royaux.

Ces corps sont dissous dès 1749. D’autres unités sont constituées :

  • Les volontaires royaux ;
  • les volontaires des Flandres ;
  • la légion du Hainaut (créée en 1763), renommée en 1768 légion lorraine ;
  • les volontaires étrangers de Clermont-Prince (créés en 1758), qui se dédouble en 1761 avec la création des volontaires de Saint-Victor ; ces corps constituent en 1761 la légion de Clermont-Prince, renommée légion de Condé en 1766 ;
  • les volontaires étrangers de Wurmser est créé en 1762, renommé l’année suivante volontaires de Soubise, puis renommé 6e légion de Soubise ;
  • la légion corse est créée en 1769, renommée légion du Dauphiné en 1775.

Tous ces corps fonctionnent de la même façon : mélange de troupe à pied et de cavaliers, actions audacieuses, et aucune ne porte le nom de chasseurs.

En 1776, le comte de Saint-Germain dissous ces légions et crée officiellement vingt-quatre escadrons de chasseurs à cheval qui sont répartis entre les vingt-quatre régiments de dragon. En 1779, une ordonnance sépare ces escadrons de chasseurs (parfois nommés chevau-légers) et les regroupe pour donner naissance à six régiments de chasseurs à cheval, numérotés de un à six. En 1784, ces corps redeviennent mixtes par l'adjonction d’un bataillon d’infanterie. Ils comprennent donc 612 cavaliers et 348 fantassins, et sont nommés :

  • 1er chasseurs des Alpes ;
  • 2e chasseurs des Pyrénées ;
  • 3e chasseurs des Vosges ;
  • 4e chasseurs des Cévennes ;
  • 5e chasseurs du Gévaudan ;
  • 6e chasseurs des Ardennes.

La fin des unités mixtes

Dès 1788, ces unités sont scindées. Chaque unité de chasseurs devient chasseurs à pied ; les cavaliers sont transférés dans de nouveaux régiments, numérotés de 7 à 12. Les numéros 1 à 6 sont attribués à des régiments de dragons convertis en chasseurs. Ce qui donne :

En 1791, tous ces régiments perdent leur nom de province, et sont simplement nommés régiment de chasseurs à cheval.

Armée des émigrés

Voir aussi

  • Portail du monde équestre Portail du monde équestre
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Chasseur %C3%A0 cheval ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chasseur a cheval de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chasseur À Cheval — sous l Empire Un chasseur à cheval est un type de cavalier léger, chargé généralement de l éclairage de l armée. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Chasseur à cheval — sous l Empire Un chasseur à cheval est un type de cavalier léger, chargé généralement de l éclairage de l armée. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Chasseur (unité) — Chasseur à cheval Chasseur à cheval sous l Empire Un chasseur à cheval est un type de cavalier léger, chargé généralement de l éclairage de l armée. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Chasseur a pied — Chasseur à pied Un chasseur à pied est un fantassin, c est à dire un soldat devant combattre à pied. Sommaire 1 Ancien régime 2 Révolution et Premier Empire 3 Les chasseurs de Vincennes …   Wikipédia en Français

  • Chasseur À Pied — Un chasseur à pied est un fantassin, c est à dire un soldat devant combattre à pied. Sommaire 1 Ancien régime 2 Révolution et Premier Empire 3 Les chasseurs de Vincennes …   Wikipédia en Français

  • Chasseur à pied — Un chasseur à pied est un fantassin, c est à dire un soldat devant combattre à pied, de l armée française. Sommaire 1 Ancien régime 2 Révolution et Premier Empire 3 Les chasseurs de Vincennes …   Wikipédia en Français

  • Chasseur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Chasseur », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Chasseur Chasseur : personne pratiquant… …   Wikipédia en Français

  • Cheval — Pour les articles homonymes, voir Cheval (homonymie). Cheval …   Wikipédia en Français

  • CHASSEUR — Nom donné à un certain nombre d’unités à cheval et à pied, légères et mobiles, et dont l’origine unique remonte au XVIIIe siècle. Pendant le siège de Prague (1742) par le maréchal de Belle Isle, les domestiques des officiers, en butte aux… …   Encyclopédie Universelle

  • Cheval mallet — Le Cheval Mallet, d après un montage sous le logiciel GIMP, en 2009 Cheval Mallet ou cheval Malet désigne un cheval fabuleux et maléfique, uniquement mentionné dans le folklore français autour de la Vendée …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.