Chronologie De L'Espagne


Chronologie De L'Espagne

Chronologie de l'Espagne

Espagne

Escudo de España.svg
Cet article fait partie de la série sur l'
Histoire de l'Espagne,
sous-série sur l'Histoire

Sommaire

Préhistoire

Antiquité

Moyen-Âge

Royaumes wisigoths

  • 506 : Bréviaire d'Alaric, recueil de droit romain promulgué par le roi wisigoth Alaric II, en 506. Cette dénomination n'apparait qu'au XVIe siècle pour remplacer la lex romana wisigothorum. Il s'agit principalement d'une compilation et d'une interprétation du Code de Théodose (438), destinée aux sujets gallo-romains et romano-hispaniques des Wisigoths.
  • 507 : Défaite wisigothe à Vouillé et mort d'Alaric II sur le champ de bataille.
  • 522 : L'empereur byzantin Justinien envoie des forces militaires en Hispanie en appui d'Athanagild ; formation de la province byzantine de Spania, au sud de la péninsule.
  • 542 : Grande épidémie de peste bubonique, aux effets catastrophiques dans la Tarraconaise.
  • 575 : Léovigild frappe les premières monnaies en or (tremis), symbole de la souveraineté royale.
  • 575 : Rébellion de Herménégild avec son père Léovigild, elle durera jusqu'en 585.
  • 585 : Fin du Royaume suève.
  • 589 : IIIe Concile de Tolède. Le catholicisme devient la religion officielle du royaume wisigoth, anciennement disciples de l'arianisme. Les conciles deviennent les piliers de l'organisation politique.
  • 589 : Sisebuth ordonne la conversion des Juifs au christianisme.
  • 620 : Isidore de Séville dédicace à Sisebuth ses Étymologies.
  • 625 : Expulsion des derniers Romains.
  • 654 : Receswinthe promulgue le Liber Iudiciorum.
  • 679 : Débarquement avorté des musulmans en Hispanie.

Occupation maure et Reconquista

Époque moderne

Époque contemporaine

Tous ces incidents provoquent une prise de conscience au niveau du pouvoir et dès mai 1976, deux lois reconnaissant le droit de réunion et d'association sont approuvées par les Cortès.

  • 1976 : (1er juillet) : Arias Navarro, en désaccord avec la ligne politique réformiste que veut suivre le Roi, est contraint à la démission.
  • 1976 : (3 juillet) : Adolfo Suarez, homme de confiance de Juan Carlos Ier et de la ligne "aperturiste" qui représentait le parti unique au sein du gouvernement d'Arias-Navarro, est ainsi nommé au poste de président du gouvernement.
  • 1976 : (juillet)  : les partis politiques sont légalisés à l'exception de ceux qui prônent un état totalitaire et à la fin du mois, le 31 juillet 1976 l'amnistie générale est déclarée pour tous les prisonniers politiques ou de conscience (à l'exception des condamnés par acte terroriste).
  • 1976 : (5 décembre 1976) le PSOE organise la première assemblée libre d'un parti de gauche en Espagne depuis la fin de la IIe République, 37 ans avant.
  • 1976 : (16 novembre) : il fait approuver par les Cortès franquistes leur propre dissolution (exigence formulée par Franco lui-même) avec la loi de réforme politique (le "Hara-kiri" des cortes franquistes), validé le 15 décembre par référendum.
  • 1976 : (23 décembre) : Santiago Carrillo, Secrétaire general du PCE, est arrêté provoquant une semaine après la dissolution du Tribunal de l'Ordre Publique, organe de répression du système franquiste.
  • 1977 : Le début de l'année est marqué par des graves attentats terroristes qui mettent en péril les réformes acquises.
  • 1977 : (24 janvier) : un commando néofasciste assassine 5 avocats et en blesse grièvement 4 (Massacre de Atocha).
  • 1977 : (30 mars) : la liberté syndicale est légalisée.
  • 1977 : (1er avril) : le Movimiento Nacional (l'ancien parti unique) dirigé par Suarez accepte sa dissolution, acté par décret. Par le même décret, la censure est abrogée.
  • 1977 : (28 avril) : durant la Semaine Sainte, le Parti Communiste d'Espagne (PCE) est légalisé, ce qui permettra le retour au pays de nombreux anciens exilés républicains dont d'autres dirigeants historiques du communisme espagnol comme Dolores Ibárruri "La Pasionaria". La Monarchie parlementaire et ses symboles seront acceptés par le PCE. Les centrales syndicales sont légalisées (Union Générale des Travailleurs UGT, socialiste et les CCOO, commissions ouvrières, communistes, deviendront les plus importantes à niveau national)
  • 1977 : (mai) : le président Adolfo Suarez créait sa propre formation politique, L'Union du centre démocratique (UCD).
  • 1977 : (15 juin) : Après 41 ans d'abstinence les espagnols peuvent à nouveau choisir leurs représentants

politiques.Victoire de L'UCD (centre-droit) aux élections municipales. (23 octobre) : Le gouvernement rétablit les autonomies régionales.

  • 1978 : Nouvelle constitution espagnole.
  • 1981 : (29 janvier) : Adolfo Suarez affaibli sur le plan politique au sein de son propre gouvernement présente sa démission.
  • 1981 : (23 février) coup d'état avorté du colonel Tejero.
  • 1981 : (25 février) : Le successeur au sein de l'UCD de Adolfo Suarez est Leopoldo Calvo Sotelo, qui est investi deuxième président du gouvernement de la démocratie espagnole.
  • 1981 : (avril) : Le divorce est légalisé malgré l'opposition de la hiérarchie de l'Église catholique.
  • 1982 : (28 octobre) : Victoire du PSOE aux élections.
  • 1986 : (1er janvier) : Entrée dans la CEE.
  • 1986 : (12 mars) : Référendum sur l'entrée de l'Espagne dans l'OTAN, 52.2% de résultats favorables.
  • 1986 : (22 juin) : Le PSOE gagne les élections générales, 52% des sièges à la Chambre des Députés.
  • 1991 : (12 janvier) : Alfonso Guerra démissionne de son poste de vice-président du gouvernement.
  • 1991 : (16 avril) : Loi de Sécurité Citoyenne, très polémique car la police peut effectuer des perquisitions sans mandat judiciaire. La loi sera approuvée le 14 novembre.
  • 1992 : (25 juillet) : XXV Jeux Olympiques de Barcelone.
  • 1993 : (1er avril) : Mort de Don Juan de Bourbon, père de Juan Carlos I.
  • 1994 : (12 juin) : Le P.P. (Partido Popular) gagne clairement les élections européennes.
  • 1995 : (28 mai) : Le P.P. obtient un important triomphe aux élections municipales et régionales.
  • 1996 : (3 mai) : Après 13 ans de pouvoir socialiste, le P.P. accède au gouvernement après son succès aux élections générales du 3 mars.
  • 2000 : (12 mars) : Le P.P. remporte une victoire aux élections législatives, il obtient 183 sièges sur 350 à la Chambre des députés, ainsi que la majorité absolue au Sénat.
  • 2002 : (19 novembre) : Marée noire du Prestige.
  • 2003 : (17 mars) : Le tribunal suprême prononce la dissolution de Batasuna, inscription de la part des États-Unis et de l'Union Européenne de cette organisation sur leurs listes des organisations terroristes.
  • 2004 : (11 mars) : Attentats de Madrid : 191 morts et de très nombreux blessés.
  • 2004 : (14 mars) : Sévère défaite du P.P. aux élections. Le PSOE enregistre son meilleur score depuis 1989 avec 42.6 % des voix.
  • 2008 : (9 mars) : Le Parti Socialiste espagnol remporte les élections avec 43.84 % des voix, soit 169 députés (5 de plus qu'en 2004)

Liens internes

  • Tableau chronologique des royaumes de la Péninsule Ibérique

Notes et références

  1. d'après l'historien Paulus Orosius
  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Chronologie de l%27Espagne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chronologie De L'Espagne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chronologie de l'espagne — Espagne Cet article fait partie de la série sur l Histoire de l Espagne, sous série sur l Histoire …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de l'Espagne — Espagne Cet article fait partie de la série sur l Histoire de l Espagne, sous série sur l Histoire Sommaire …   Wikipédia en Français

  • ESPAGNE — Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • Espagne — Reino de España (es) Royaume d’Espagne[1] …   Wikipédia en Français

  • Chronologie De L'Empire Romain D'Occident — Cet article donne la chronologie de l Empire romain d Occident (395–476), depuis la mort de Théodose Ier et la dernière division de l Empire romain, jusqu à la chute finale du dernier empereur d Occident. Sommaire 1 Délimitation 2 Chronologie …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de l'empire romain d'Occident — Cet article donne la chronologie de l Empire romain d Occident (395–476), depuis la mort de Théodose Ier et la dernière division de l Empire romain, jusqu à la chute finale du dernier empereur d Occident. Sommaire 1 Délimitation 2 Chronologie …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de l'empire romain d'occident — Cet article donne la chronologie de l Empire romain d Occident (395–476), depuis la mort de Théodose Ier et la dernière division de l Empire romain, jusqu à la chute finale du dernier empereur d Occident. Sommaire 1 Délimitation 2 Chronologie …   Wikipédia en Français

  • Chronologie De La France Sous Louis XIV (1643-1715) — Ceci est une chronologie présentant la France sous Louis XIV (1643 1715). À ce sujet, voir également l article rédigé sur Louis XIV. Article principal : Chronologie de la France. Territoire sous règne français et conquêtes de 1552 à 1798 …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de la France sous Louis XIV — (1643 1715) Ceci est une chronologie présentant la France sous Louis XIV (1643 1715). À ce sujet, voir également l article rédigé sur Louis XIV. Article principal : Chronologie de la France. Territoire sous règne français et conquêtes de… …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de la France sous la monarchie absolue — Chronologie de la France sous Louis XIV (1643 1715) Ceci est une chronologie présentant la France sous Louis XIV (1643 1715). À ce sujet, voir également l article rédigé sur Louis XIV. Article principal : Chronologie de la France. Territoire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.