Chronologie des alternatives (1981 à 2000)


Chronologie des alternatives (1981 à 2000)

Sommaire

On trouvera ci-après la chronologie des alternatives, entre 1981 et 2000, des matadors ayant laissé quelque trace dans l’histoire de la corrida, avec, dans la mesure du possible, les noms du parrain et du témoin de la cérémonie ainsi que celui de la ganadería (élevage)[1].

1981

  • 8 février : Nelson Villegas (Venezuelien). Zitácuaro (Mexique, État de Michoacán). Parrain, Jesús Solórzano ; témoin, Fernando Manuel ; taureaux de la ganadería de Valles Hermanos.
  • 7 mars : Miguel Cepeda Valverde « El Breco » (Mexicain). Texcoco (Mexique, État de Mexico). Parrain, Jesús Solórzano ; témoin, Mario Coelho ; taureaux de la ganadería de Progreso San Mateo.
  • 29 mars : Sergio Francisco Dóddoli Villaseñor « Paco Dóddoli » (Mexicain). Morelia (Mexique, État de Michoacán). Parrain, Curro Rivera ; témoin, Manolo Arruza ; taureaux de la ganadería de Mariano Ramírez.
  • 2 août : Francisco Campos Gutiérrez « El Lobo » (Espagnol). Madrid. Parrain, « Frascuelo » ; témoin, Lázaro Carmona ; cinq taureaux de la ganadería de Tomás Prieto de la Cal et un de celle de José de la Cova, celui de la cérémonie étant de la première.
  • 16 septembre : Victoriano Garrido (Venezuelien). Torreón (Mexique, État de Coahuila). Parrain, Miguel Espinosa « Armillita » ; témoin, Gerardo Vela ; taureaux de la ganadería de Manuel Labastida.

1982

  • 18 avril : Antonio Urrutia (Mexicain). Mexico, plaza « México ». Parrain, Manolo Martínez ; témoin, Miguel « Armillita » ; taureaux de la ganadería de Manolo Martínez.
  • 25 avril : Francisco Gázquez Fernández « Curro Valencia » (Espagnol). Madrid. Parrain, Manolo Sales ; témoin, « El Melenas » ; cinq taureaux de la ganadería de Puerto de San Lorenzo et un de celle de Manuel Moreno Pidal, celui de la cérémonie étant de la première.
  • 19 juin : Enrique González Bergozpe « El Bayas » (Espagnol). Saragosse (Espagne). Parrain, José Fuentes ; témoin, « Cinco Villas » ; taureaux de la ganadería de Antonio Pérez-Tabernero.
  • 9 octobre : José Valencia (Colombien). Ciudad Real (Espagne). Parrain, « El Calatraveño » ; témoin, « Niño de Aranjuez ».
  • 12 octobre : Rafael Sandoval (Mexicain). Madrid. Parrain, Pepe Cáceres ; témoin, José Fuentes ; taureaux de la ganadería de José Escobar.
  • 2 décembre : Óscar Chapa (Mexicain). Poza Rica (Mexique, État de Veracruz). Parrain, Curro Rivera ; témoin, « Chilolín » ; taureaux de la ganadería de Tequistiapán.
  • 8 décembre : Curro Valencia (Venezuelien). Motril (Espagne, province de Grenade). Parrain, « El Berenjeno « (pas de témoin, la corrida ayant été un mano a mano) ; taureaux de la ganadería de Campos Peña.

1983

  • 30 juin : Bayron de Jesús (Colombien). Bogotá (Colombie). Parrain, Óscar Silva ; témoin, Víctor Vásquez ; taureaux de la ganadería de El Encenillo.
  • 7 août : Luciano Núñez (Espagnol). Valence (Espagne). Parrain, Guillermo Císcar Mateu « Chavalo » ; témoin, « El Melenas » ; taureaux de la ganadería de Salvador Guardiola.
  • 2 octobre : Antonio Ramón Jiménez Muñoz (Espagnol). Séville (Espagne). Parrain, Manolo Cortés ; témoin, « El Mangui » ; taureaux de la ganadería du comte de la Maza.

1984

  • 12 octobre :
    • Gómez Jaén (Espagnol). Benidorm (Espagne, province d'Alicante). Parrain, « Antoñete » ; témoin, Arturo Blau Espadas ; taureaux de la ganadería de Terrubias.
    • Paco Mena (Colombien). (Lieu inconnu). Parrain, Manolo Cortés ; témoin, Lázaro Carmona ; taureaux de la ganadería de José Cebada Gago.

1985

  • 14 avril : Antonio Camarena (Espagnol). Séville (Espagne). Parrain, José Luis Galloso ; taureaux de la ganadería de Germán Hervás.
  • 18 mai : Nicolás Nossa (Colombien). Bogotá (Colombie). Parrain, Joselito Castro ; témoin, Leonidas Manrique ; taureaux des ganaderías de El Manzanal et Alberto Cediel.
  • 12 octobre : Aurelio Ramón Álvarez Narváez « El Porteño » (Venezuelien). Calanda (Espagne, province de Teruel). Parrain, Raúl Aranda ; témoin, Richard Milian ; quatre taureaux de la ganadería de Leopoldo Lamamié de Clairac et deux de celle de Francisco Galache de Hernandinos, celui de la cérémonie étant de la première.

1986

  • 28 août : Manolo García (Mexicain). Huamantla (Mexique, État de Tlaxcala). Parrain, Curro Rivera ; témoin, Jorge Gutiérrez ; taureaux de la ganadería de Los González.
  • 30 août : Héctor Manuel Jiménez Álvarez « El Gitano Rubio » (Colombien). Bogotá (Colombie). Parrain, Pedrín Benjumea ; témoin, Leonidas Manrique ; taureaux de la ganadería de Santa Catalina.
  • 5 octobre : Cristóbal Pardo García « El Cordobés de los Pobres » (Colombien). Bogotá (Colombie). Parrain, Pedrín Castañeda ; témoin, Fernando Rozo ; taureaux de la ganadería de Icuasuco.

1987

  • 21 juin : José Barceló Alomar « Campanilla » (Espagnol). Muro (Îles Baléares). Parrain, Luis Francisco Esplá ; témoin, Curro Durán ; trois taureaux de la ganadería de Los Bayones, deux de celle de Los Majadales dont celui de la cérémonie, et un de celle de Alipio Pérez-Tabernero Martín.
  • 5 septembre :
    • Antonio Mondéjar (Espagnol). Murcie (Espagne). Parrain, José Ortega Cano ; témoin, Manolo Cascales ; taureaux de la ganadería de Benítez Cubero.
    • Antonio Cobo Aramburu « El Cobeño » (Colombien). Las Pedroñeras (Espagne, province de Cuenca). Parrain, Enrique Marín ; témoin, Juan Herrera ; taureaux de la ganadería de Rosario Corredor.

1988

  • 2 avril : Edgar Bejarano (Mexicain). Tampico (Mexique, État de Tamaulipas). Parrain, Manolo Martínez ; témoin, Miguel « Armillita » ; taureaux de la ganadería de Manolo Martínez.
  • 19 juin : Alberto Galindo « El Geno » (Mexicain). Monterrey (Mexique, État de Nuevo León). Parrain, Manolo Martínez ; témoin, Miguel « Armillita » ; taureaux de la ganadería de Mimiahuapán.
  • 26 juillet : Luis Ignacio Castro Alba « El Lucas » (Colombien). Bogotá (Colombie). Parrain, Leonidas Manrique ; témoin, Víctor Vásquez ; taureaux de la ganadería de El Aceituno.
  • 17 septembre : Aurelio Mora « El Yeyo » (Mexicain). Torreón (Mexique, État de Coahuila). Parrain, Miguel « Armillita » ; témoin, Hernán Ondarza ; taureaux de la ganadería de Golondrinas.
  • 1er décembre : José Luis Mirafuentes Rivera « José Luis Herros » (Mexicain). Tlalnepantla (Mexique, État de Morelos). Parrain, David Silveti ; témoin, Javier Bernaldo ; taureaux de la ganadería de Javier Bernaldo.

1989

  • 26 février : Arturo Díaz « El Coyo » (Mexicain). Guadalajara (Mexique, État de Jalisco). Parrain, Curro Rivera ; témoin, Miguel « Armillita » ; taureaux de la ganadería de San Felipe Torres Mochas.
  • 15 avril : Rafael Perea Cordero « El Boni » (Espagnol). Madrid. Parrain, Manuel Cascales ; témoin, Luis Cancela ; taureaux de la ganadería de Félix Hernández Barrera.
  • 23 avril : Juan Trosel Estévez « Juanito Valencia » (Venezuelien). Chivacoa (Venezuela, État de Yaracuy). Parrain, Bernardo Valencia ; témoin, Curro Valencia ; taureaux de la ganadería de Rancho Grande.
  • 20 mai : Francisco Reyes (Équateurien). Aracena (Espagne, province de Huelva). Parrain, Manuel Moreno ; témoin, Marcos Valverde ; trois taureaux de la ganadería du marquis de Domecq, deux de celle de los hijos de don Bernardino Giménez Indarte et un de celle de Fermín Bohórquez, celui de la cérémonie étant de la première.
  • 25 mai : Juan Antonio Cuéllar Fernández « Juan Cuellár » (Espagnol). Madrid. Parrain, Curro Vázquez ; témoin, Victor Mendes ; taureaux de la ganadería de María Lourdes Martín de Pérez-Tabernero.
  • 9 juillet : Ismael Gómez « Mayito » (Mexicain). Tijuana (Mexique, État de Basse-Californie). Parrain, David Silveti ; témoin, Miguel « Armillita » ; taureaux de la ganadería de Begoña.
  • 27 juillet : Antonio Ruiz Soro « El Soro II » (Espagnol). Valence (Espagne). Parrain, son frère Vicente Ruiz Soro « El Soro » ; témoin, « Joselito » ; taureaux de la ganadería de Peralta.
  • 13 août : Manolo Rodríguez (Venezuelien). Teziutlán (Mexique, État de Puebla). Parrain, Curro Rivera ; témoin, Miguel Espinosa « Armillita » ; taureaux de la ganadería de Santa Rosa de Lima.
  • 19 août : Manuel Piña « El Fúnebre » (Venezuelien). Aroa (Venezuela, État de Yaracuy). Parrain, Bernardo Valencia ; témoin, « El Porteño » ; taureaux de la ganadería de Campolargo.
  • 19 novembre :
    • Enrique Garza (Mexicain). Mexico. Parrain, Mariano Ramos ; témoin, Jorge Gutiérrez ; taureaux de la ganadería de San Martín.
    • Óscar Rafael Montesinos « El Yaracuy » (Venezuelien). Maracaibo (Venezuela, État de Zulia). Parrain, « Manili » ; témoin, Bernardo Valencia ; taureaux de la ganadería de Tierra Blanca.

1990

  • 14 avril : Nelson Álvaro Romero Sanmiguel « Paco Romero » (Colombien). Carthagène des Indes (Colombie, département de Bolívar). Parrain, Jorge Herrera ; témoin, Pepe Ruiz ; taureaux de la ganadería de Aguas Vivas.
  • 21 juillet : César Camacho (Colombien). Sogamoso (Colombie, département de Boyacá). Parrain, Jorge Herrera ; témoin, « Gitanillo de América » ; taureaux de la ganadería de Icuasuco.
  • 2 septembre : Jorge de Jesús Gleason « El Glisón » (Mexicain). Monterrey (Mexique, État de Nuevo León). Parrain, Mariano Ramos ; témoin, Alejandro Silveti ; taureaux de la ganadería de Manuel Macías
  • 8 septembre : Juan Alfaro « Alfarito » (Venezuelien). Yunclillos (Espagne, province de Tolède). Parrain, Juan Herrera (pas de témoin, la corrida ayant été un mano a mano complété par le rejoneador Javier de la Cruz) ; taureaux de la ganadería de Francisca Rodríguez Balderas.
  • 22 septembre :
    • Emilio Colmenero Colmenero « El Charro » (Espagnol). Salamanque (Espagne). Parrain, Francisco Campos « El Lobo » ; témoin, Sánchez Marcos ; quatre taureaux de la ganadería de la Viuda de don Antonio Flores Tassara et deux de celle de Francisco Osborne Domecq, celui de la cérémonie étant de la première.
    • Bernardo Antonio Trosel Estévez « José Antonio Valencia » (Venezuelien). Huete (Espagne, province de Cuenca). Parrain, « Morenito de Jaén » ; témoin, « El Soro II » ; taureaux de la ganadería de los Herederos de Jacinto Ortega Casado.
  • 15 décembre : Teodoro Gómez (Mexicain). Morelia (Mexique, État de Michoacán). Parrain, Miguel « Armillita » ; témoin, Paco Dóddoli ; taureaux de la ganadería de Campo Alegre.
  • 16 décembre :
    • Gildardo Rojas Contreras (alias Félix Rojas) « El Espontáneo » (Colombien). Ibagué (Colombie, département de Tolima). Parrain, « Gitanillo de América » ; témoin, Nicolás Nossa ; taureaux de la ganadería de Ernesto Gutiérrez.
    • Víctor Manuel Zambrano Cortés « Care Monja » (Colombien). Tunja (Colombie, département de Boyacá). Parrain, Jorge Herrera ; témoin, Jairo Antonio Castro ; taureaux de la ganadería de La Carolina.

1991

  • 20 janvier : Guillermo Díaz Piedrahita « Guillermo Perlaruiz » (Colombien). Manizales (Colombie, département de Caldas). Parrain, « El Puno » ; témoin, « Gitanillo de América » ; taureaux de la ganadería de Ernesto Gutiérrez.
  • 25 août :
    • César Pérez (Espagnol). Barcelone (Espagne). Parrain, Enrique Ponce ; témoin, Antonio Manuel Punta ; taureaux de la ganadería de Antonio Pérez de San Fernando.
    • Julián Calderón Guerrero « El Jato » (Espagnol). Tarragone (Espagne). Parrain, Antonio Mondéjar (pas de témoin, la corrida étant une corrida mixte complétée par le novillero Luis Delgado) ; taureaux de la ganadería de los Hermanos Santamaría López. (« El Jato » était né en 1939 ; au cours de sa – longue – carrière de novillero, il avait successivement utilisé les apodos de « Julián de Badajoz », « Julián Guerrero » et « Guerrero Calderón ».)
  • 22 septembre : Vicente Moro (E). Salamanque (Espagne). Parrain, Sánchez Marcos ; témoin, « El Charro » ; taureaux de la ganadería de Fernández Palacios.
  • 20 octobre : Eduardo Ospina Pérez « El Conejo » (Colombien). Cali (Colombie, département du Valle del Cauca). Parrain, Álvaro Torel ; témoin, Diego Salcedo ; taureaux de la ganadería de El Socorro.
  • 3 novembre :
    • Noel Petro (Colombien). Bogotá (Colombie). Parrain, Pepe Ruiz ; témoin, Guillermo Perlaruiz ; taureaux de la ganadería de Alberto Cediel.
    • Andrés Alberto Kury Gómez « Palmeño » (Colombien). Palmira (Colombie, département du Valle del Cauca). Parrain, Enrique Ponce ; témoin, Juan Cuellár ; taureaux de la ganadería de Guachicono.

1992

  • 15 mars : Juan Villanueva (Français). Benicarlo (Castellón de la Plana). Parrain, « El Soro » ; témoin, « Litri » ; taureaux de la ganadería de Puerta Hermanos.
  • 21 mars : Alfonso Rondón (Venezuelien). Maracay (Venezuela, état d'Aragua). Parrain, Guillermo Capetillo ; quatre taureaux de la ganadería de Rancho Grande et deux de celle de Rancho Grande, celui de la cérémonie étant de cette dernière.
  • 4 avril : Mario del Olmo (Mexicain). Texcoco (Mexique, État de Mexico). Parrain, David Silveti ; témoin, Miguel « Armillita » ; taureaux de la ganadería de Fernando de la Mora.
  • 19 juillet : Pepe Cruz (Péruvien). Lima (Pérou). Parrain, Fermín « Armillita » ; taureaux de la ganadería de Roberto Puga.
  • 4 octobre :
    • Philippe Delapeyre « El San Gilen » (Français). Arles (France, département des Bouches-du-Rhône). Parrain, Pedro Castillo ; témoin, Curro Durán ; taureaux de la ganadería de Jean Riboulet.
    • Domingo Valderrama (Espagnol). Floirac (France, département de la Gironde). Parrain, Richard Milian ; témoin, « Paquiro » ; taureaux de la ganadería de Guadaira.

1993

  • 24 janvier : Jaime Devia (Colombien). Manizales (Colombie, département de Caldas). Parrain, « Gitanillo de América » ; témoin, Guillermo Perlaruiz ; taureaux de la ganadería de Ernesto Gutiérrez.
  • 21 avril : Luis Ortiz Valladares « Luis de Pauloba » (Espagnol). Séville (Espagne). Parrain, Manolo Cortés ; témoin, Curro Durán ; taureaux de la ganadería du comte de la Maza.
  • 13 juin : Leonardo Leal (Venezuelien). Caracas (Venezuela). Parrain, Celestino Correa ; témoin, « Gitanillo de América » ; taureaux de la ganadería de Campolargo.
  • 15 août : Joaquín Díaz García « Cuqui de Utrera » (Espagnol). Séville (Espagne). Parrain, Domingo Valderrama ; témoin, Antonio Manuel Punta ; taureaux de la ganadería de José Ortega.
  • 5 septembre : Óscar Roberto Yangüez González (alias « Roberto Antolín ») « El Millonario » (Espagnol). Palencia (Espagne). Parrain, David Luguillano ; témoin, Manolo Sánchez ; taureaux de la ganadería de Branco Nuncio.
  • 10 septembre : Alonso Díaz (Venezuelien). Tovar (Venezuela, État de Mérida). Parrain, Richard Milian ; témoin, Luis de Pauloba ; quatre taureaux de la ganadería de La Fundación et deux de celle de Los Ramírez, celui de la cérémonie étant de cette dernière.

1994

  • 3 avril : Frédéric Leal (Français). Arles (France, département des Bouches-du-Rhône). Parrain, Tino Lopes ; témoin, José Manrubia ; taureaux de la ganadería de García Jiménez Hermanos.
  • 24 avril : Juan Alonso Dávila « Juan Alonso » (Équateurien). Riobamba (Équateur, province du Chimborazo). Parrain, « El Inclusero » ; témoin, José Luis Bote ; taureaux de la ganadería de Atillo.
  • 9 octobre : Pedro Pérez « Manili » (Venezuelien). Huaros (Pérou, province de Lima). Parrain, José Antonio Rodríguez ; témoin, Freddy Villafuerte ; taureaux de la ganadería de Buenavista.
  • 23 octobre : Dan Jhony Vargas Martínez « Sebastián Vargas » (Colombien). Bogotá (Colombie). Parrain, Nelson Segura ; témoin, César Camacho ; taureaux de la ganadería de Carlos Barbero.

1995

  • 23 mai : Cayetano Fernández Fernández « Cayetano de Julia » (Espagnol). Cordoue (Espagne). Parrain, Rafael Camino ; témoin, « Chiquilín » ; taureaux de la ganadería de Murteira Grave.
  • 9 septembre : José Andrés Navarro Jódar « El Andujano » (Espagnol). Andújar (Jaén). Parrain, Emilio Muñoz ; témoin, Juan de Félix ; taureaux de la ganadería de Gavira.
  • 16 septembre : Bernardo Rentería (Mexicain). Torreón (Mexique, État de Coahuila). Parrain, Arturo Gilio ; témoin, David Silveti ; taureaux de la ganadería de Marco Garfias.

1996

  • 5 juin : Francisco Porcel (Espagnol). Grenade (Espagne). Parrain, Rafael Camino ; témoin, Manolo Sánchez ; taureaux de la ganadería de Francisco Javier Arauz.
  • 17 août :
    • Jesús Vázquez Méndez « Jesús de Fariñas » (Espagnol). Valverde del Camino (Espagne, province de Huelva). Parrain, Luis de Pauloba ; témoin, « Pedrito de Portugal » ; taureaux de la ganadería de Valdemoro.
    • Antonio Gil « El Táriba » (Venezuelien). Táriba (Venezuela, État de Táchira). Parrain, Nelson Segura ; témoin, Erick Cortés ; cinq taureaux de la ganadería de Bella Vista et un de celle de San Sebastián de la Palma.
  • 27 septembre : Juan Arturo Velázquez Segundo « Talín » (Mexicain). Saint-Gilles (France, département du Gard). Parrain, Michel Lagravère ; témoin, Manolo Martínez ; taureaux de la ganadería du Scamandre.

1997

  • 5 avril : « Víctor Manuel » (Espagnol). Texcoco (Mexique, État de Mexico). Parrain, Miguel « Armillita » ; témoin, Fernando Ochoa ; taureaux des ganaderías de Manolo Martinez, Garfias et Xajay.
  • 13 juillet : Rafael del Castillo (Venezuelien). Sicaya (Pérou, région de Junín). Parrain, Pablo Salas ; témoin, Joselito Valdés ; taureaux de la ganadería de San Gerónimo.
  • 15 août :
    • Domingo Arévalo Fernández « Domingo Triana » (Espagnol). Séville (Espagne). Parrain, Victor Mendes ; témoin, Domingo Valderrama ; taureaux de la ganadería de Hermanos Guardiola Domínguez.
    • Eduardo Apostúa Gracia « Edu Gracia » (Espagnol). Tafalla (Espagne, Navarre). Parrain, Juan Mora ; témoin, Manolo Sánchez ; taureaux de la ganadería de Flores Albarrán.
    • Paco González (Mexicain). Huamantla (Mexique, État de Tlaxcala). Parrain, Eloy Cavazos ; témoin, Teodoro Gómez ; taureaux de la ganadería de Reyes Huerta.
  • 2 novembre : Ricardo Garzón (Colombien). Florencia (Colombie, département du Caquetá). Parrain, « Gitanillo de América » ; témoin, « Joselillo de Colombia » ; taureaux de la ganadería de Mario Laserna.
  • 30 novembre : Alfredo Gutiérrez (Mexicain). Mexico, « Plaza Monumental ». Parrain, Jorge Gutiérrez ; témoin, Enrique Ponce ; taureaux de la ganadería de Santiago.

1998

  • 29 mars : Javier Cardozo (Venezuelien). Caracas (Venezuela). Parrain, Leonardo Benítez ; témoin, Regino Agudo ; taureaux de la ganadería de La Cruz de Hierro.
  • 1er mai : Manuel Romero Santiago « Romero de Córdoba » (Espagnol). Cordoue (Espagne). Parrain, « Chiquilín » ; témoin, José Romero ; taureaux de la ganadería de Guardiola Fantoni.
  • 3 mai : David Sánchez Jiménez « Saleri » (Espagnol). Ibros (Espagne, province de Jaén). Parrain, Paco Delgado ; témoin, Luis de Pauloba ; taureaux de la ganadería de Centeno Guerra.
  • 19 juillet : José Luis Moreno Vidal « Joselu de la Macarena » (Espagnol). Málaga (Espagne). Parrain, « Chicote » ; témoin, Carlos Pacheco ; taureaux de la ganadería de José Ortega Cano.
  • 13 décembre : Alfredo Covilla Licero « El Rubio de San Diego » (Colombien). Ibagué (Colombie, département de Tolima). Parrain, Juan Antonio Esplá ; témoin, « Gitanillo de América » ; taureaux de la ganadería de San Estebán de Ovejas.

1999

  • 20 juin : Valentín Báez (Colombien). Cayambe (Équateur, province du Pichincha). Parrain, « Lima de Estepona » ; témoin, Carlos Yánez ; taureaux de la ganadería de San Luis.
  • 25 juillet :
    • Miguel Manuel Rodríguez García « Miguelín de Marbella » (Espagnol). Benalmádena (Espagne, province de Málaga). Parrain, « Joselillo de Colombia » ; témoin, Luis de Pauloba ; taureaux de la ganadería de El Campillo.
    • Edwin Salazar (Colombien). Duitama (Colombie, département de Boyacá). Parrain, « El Dandy » ; témoin, Luis Miguel Domínguez ; taureaux des ganaderías de Fuentelapeña et Abraham Domínguez.
  • 1er août : Mario Coelho (Portugais). Barcelone (Espagne). Parrain, « El Tato » ; témoin, Alberto Ramírez ; deux taureaux de la ganadería de María Lourdes Martín, un de celle de Los Bayones, un de celle de Sepúlveda et deux de celle de El Sierro. (Celui de la cérémonie était de celle de María Lourdes Martín.)
  • 29 août : Manolo Zapata (Venezuelien). Guacara (Venezuela, État de Carabobo). Parrain, Leonardo Coronado ; témoin, Luis Miguel Domínguez ; taureaux de la ganadería de Tarapío.
  • 25 septembre : Andrés Martínez (Équateurien). Ibarra (Équateur, province de Imbabura). Parrain, Francisco Reyes ; témoin, Gómez Escorial ; taureaux de la ganadería de La Ensenada.

2000

  • 18 janvier : Jorge San Román (Mexicain). Tequisquiapan (Mexique, État de Querétaro de Arteaga). Parrain, Jorge Gutiérrez ; témoin, Óscar San Román ; taureaux de la ganadería de San Martín.
  • 19 janvier : Mauricio Flores (Mexicain). Mexico. Parrain, Héctor de Granada ; témoin, « El Gallo » ; taureaux de la ganadería de Tequisquiapan.
  • 22 avril : Sánchez Parada (Espagnol). Málaga (Espagne). Parrain, Ricardo Ortiz ; témoin, Francisco José Porras ; taureaux de la ganadería de Sayalero y Bandrés.
  • 30 avril :
    • Salvador Camero (Venezuelien). Maracay (Venezuela, état d'Aragua). Parrain, Iván Rodríguez ; témoin, Juan Carlos Vera ; taureaux de la ganadería de Laguna Blanca.
    • Alfonso César Castro Ramírez « El Calesa » (Mexique). Mexico. Parrain, Hernán Ondarza ; témoin, « El Chaval » ; taureaux de la ganadería « La Muralla ».
  • 21 mai : Antonio Rey Vera (Espagnol). Cordoue (Espagne). Parrain, Juan Muriel ; témoin, Alejandro Castro ; taureaux de la ganadería de Criado Holgado.
  • 25 juin : Gilles Marsal (Français). Gimont (France, département du Gers). Parrain, Richard Milian ; témoin, « El Fundi » ; taureaux de la ganadería de los Herederos de Salvador Guardiola Fantoni.
  • 6 août : William Armando Valencia Munévar « Curro Valencia » (Colombien). Chinácota (Colombie, département du Nord de Santander). Parrain, Joselito Borda ; témoin, Teodoro Gómez ; taureaux de la ganadería de La Ahumada.
  • 30 septembre :
    • Cirilo Bernal (Mexicain). Morelia (Mexique, État de Michoacán). Parrain, Mauricio Portillo ; témoin, Teodoro Gómez ; taureaux de la ganadería de El Junco.
    • Juan José Girón (Venezuelien). Cabeza del Buey (Espagne, province de Badajoz). Parrain, Alberto Manuel ; témoin, « Sánchez Parada » ; cinq taureaux de la ganadería de Sayalero y Bandrés et un de celle de los Herederos de Antonio Arribas Sancho (celui de la cérémonie).
  • 5 novembre : Martín Gonzalo Galindo Rivera « Timy del Caquetá II » (Colombien). Florencia (Colombie, département du Caquetá). Parrain, César Camacho ; témoin, Paquito Perlaza ; taureaux de la ganadería de Rocha Hermanos.
  • 17 décembre : Alejandro González (Colombien). Ibagué (Colombie, département de Tolima). Parrain, « Gitanillo de América » ; témoin, Diego González ; taureaux de la ganadería de El Paraíso.

Sources

Voir aussi

Notes

  1. Aucune liste exhaustive ne semble possible : nombre de matadors ont pris l’alternative, sans que leur notoriété ait jamais dépassé les frontières de leur province, voire celles de leur village, et n’ont pas laissé la moindre trace dans l’histoire.
  2. Selon certaines sources, le prénom serait « Domingo ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chronologie des alternatives (1981 à 2000) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.