Chronologie des évennements relatifs a la Dacie et aux daces


Chronologie des évennements relatifs a la Dacie et aux daces

Chronologie de la Dacie

Ceci est une chronologie des évenements relatifs à la Dacie et aux Daces.

Objets du Paléolithique
Objets de 14000-12000 avant JC
Les statues du penseur, 4000/5000 avant JC
Objets trouvées entre 1700 et 800 avant JC

Sommaire

Avant les daces

  • -6000 : une cognée, appartenant à la culture dite Starcevo-Cris (?)
  • -5000 : une mine, appartenant également à la culture Starcevo-Cris (?) (Yougoslavie)
  • -4500 : plusieurs objets représentant ce qui pourrait être l'écriture la plus ancienne au monde, 1000 ans avant celle de Sumer.
  • -4500 : nombreux objets d'art, dont des statues du « penseur » (dont une photographie peut être vue ici,

Avant Burebista

  • 2400-1700 avant JC, fin du néolithique, une peuplade d'origine indo-européenne, s'installe sur plus ou moins le territoire de la Dacie. Les détails de cette arrivée sont controversés,
  • entre 1800-1200 avant JC, début du culte de Zalmoxis,
  • 1700-1200 avant JC, trésors de l'époque thraco-gète, dont des objets d'or et d'argent,
  • 800-500 avant JC, une partie des Scythes est forcée à migrer vers l'ouest par des envahisseurs de l'est et à s'intégrer avec les Gètes qui vont gagner en territoire vers le nord, l'ouest et le sud, comme on le voit sur les cartes de Ptolémée. Invasions par différentes tribus celtiques, illyriennes, italo-villanoviennes également.
  • (753 avant JC, fondation de Rome)
  • 713 avant JC, début du calendrier Dace. Zalmoxis aurait vécu à cette époque. Pourtant, le nom de Zalmoxis a pu être attribué à de nombreux chefs spirituels.
  • 700-600 avant JC, installation de colonies grecques sur la mer Noire ; Pont-Euxin, grande ville et port maritime. Influences des Grecs sur les Gètes, qui s'engagent dans une émigration soutenue par un commerce intensif.
  • vers 500-300 avant JC, les relations entre Daces et Grecs sont à l'apogée. Les Daces leur proposent du blé, du miel, des cires, des peaux, des fourrures. Les Grecs leur offrent bijoux, céramiques, tissus fins, huiles, vin.
  • ~400 avant JC, Hérodote parle des Gètes, et de l'attaque des Perses, qui les font migrer vers le nord et former un seul peuple avec les habitants au nord du Danube.
  • 335 avant JC, Alexandre le Grand s'attaque aux Daces en traversant le Danube, où il rencontre 4000 hommes à cheval et 10000 à pied. Il voit des champs cultivés partout. Il retourne avec d'importants objets provenant d'une seule ville, ce qui montre le développement et la richesse des Gètes/Daces.
  • 148 avant JC, la Macédoine est transformée en province romaine, et le danger s'abat sur les Daces.
  • 112-109 avant JC, nombreux avec les Bastarnae et les Romains.
  • 74 avant JC, ils prêtent main-forte aux Scordisci et Dardani, ce qui réduit considérablement leurs ressources.

De Burebista à Décébal

  • 60 avant JC, Burebista unit les tribus en créant un état puissant. Burebista réorganise efficacement l'armée et raffermit le moral du peuple. Le royaume atteint son expansion maximale. On construit la grande cité de Sarmizegetusa, avec plus de 40 terrasses avec des fortifications pour la défense.
  • 60-59 avant JC - Burebista gagne toutes les batailles contre les Celtes menaçant la Dacie depuis le nord-ouest. Il est ensuite de rassembler une armée de plus de 200.000 hommes, pour participer à la guerre civile opposant César et Pompée, du côté de Pompée. Les Bastarnae et les Boii sont conquis, et même des villes grecques (Olbia, Apollonia sur le Pont-Euxin) tombent entre leurs mains.
  • 44 avant JC, les Daces paraissent si menaçants que Jules César projette de mener une expédition contre eux. L'attaque contre la Dacie est annulée après sa mort.
  • 44 avant JC, Burebista lui-même meurt assassiné dans un probable complot aristocratique. Le royaume est alors divisé en quatre (ou cinq) parties, chacune sous l'autorité d'un dirigeant indépendant. L'un d'eux est Cotiso, dont Auguste aurait souhaité épouser la fille, et qu'il aurait fiancé à sa propre fille de 5 ans, Julia. Cotiso apparaît dans Horace (« Occidit Daci Cotisonis agmen », Odes, III. 8. 18) - qui, puisque l'ode est datée du 1er mars 29, fait probablement référence à la campagne de Marcus Crassus (30 av. J.-C.-28 av. J.-C.), plutôt qu'à celle de Cornelius Lentulus, consul seulement en 18 av. J.-C..
  • La conquête par les Romains de la Mésie, terminée en 15 après J.C., isole le royaume de Thrace, et met face à face le royaume Dace et l’Empire romain. Auguste déclare que les Daces ont reconnu la suprématie de Rome (Auguste, Res Gestae, chapitre 30), ce qui ne signifie pas qu’ils soient soumis pour autant.
  • En 69 après J.-C., profitant des troubles à Rome (pendant l'année des quatre empereurs), les Sarmates Roxolans envahissent et pillent la Mésie, tandis que les Daces s’emparent des quartiers d'hiver des unités romaines de la rive sud du Danube. Le gouverneur de Mésie et le général romain Mucien rétablissent l’ordre romain (Tacite, Histoires, livre I, 79, livre III, 49).

Pendant la province romaine

La Dacie dans l'Empire romain, vers 120. Cette carte est incorecte, voir ici une carte plus exacte.
  • De 85 à 92 après J.-C., les Daces mènent deux guerres avec les Romains, sous le règne de l’empereur Domitien, et des rois Duras ou Diurpaneus, et du grand Décébale. Lors de la première guerre de 85 à 89, les Romains subissent plusieurs revers : le légat consulaire Oppius Sabinus fut battu et le préfet du prétoire Cornélius Fuscus périt au combat (Suétone, Vie des douze Césars, Domitien, VI). Tettius Iulianus reprend l’avantage en 88, mais les Quades et les Marcomans attaquent à leur tour les Romains, les obligeant à une paix provisoire en 89. Décébale restitue les armes et une partie des prisonniers.
  • 101-102 après JC, pour mettre fin à ces menaces, Trajan décide de briser définitivement les Daces. Le résultat de sa première campagne (101 - 102) est un long siège de la capitale dace Sarmizegetusa, et l'occupation d'une partie du pays. L’expédition a été longuement préparée : percement d’une route à travers la montagne, creusement d’un canal pour contourner les chutes du Danube... Finalement, pour conquérir la capitale, les Romains cherchent les tuyaux d'eau approvisionnant en eau secrètement la cité.
  • 105-106 après JC, l'histoire de cette guerre est donnée dans Dion Cassius. Construction d’un pont sur le fleuve, de vingt piles de pierre, long de 1,2Km à Drobeta (entre 103 et 105). Le suicide de Décébale pour ne pas avoir à subir une capture humiliante marque la fin de la Dacie antique et le début de la province romaine de Dacie. Sa tête et sa main droite sont apportées à Trajan en guise de trophées de guerre, et la victoire est célébrée avec faste à Rome. En l'honneur de ces victoires au nord Danube, Trajan fait alors ériger deux monuments : la Colonne Trajane de Rome et le Tropaeum Traiani dans la ville d'Adamclisi.
  • vers 136 après JC, les Daces luttent dans l'armée romaine sous leurs propres enseignes (comme auxiliaires au côté des Romains), utilisant leur dragon qu'ils emportent partout. Ils utilisent leur propre technique de combat, selon les Romains. On estime le nombre de Daces dans l'armée romaine à plus de 10000 dans les luttes contre les Perses. Les estimations les plus élevées se situent vers 40000 ou 50000, mais on considère 10000 comme plus probable.
  • 106-256, une romanisation soutenue se met en place, notamment par une administration romaine et par la construction des fortifications romaines, qui sont souvent attaquées par les Daces libres et les révoltes régulières de la population. Pendant toute l'occupation la mainmise romaine sur le pays reste précaire. Hadrien, conscient des difficultés pour le garder, aurait envisagé son abandon, et n'y aurait renoncé que pour préserver la sécurité des nombreux colons romains.
  • 212 après JC, Caracalla donne la citoyenneté romaine à tous les hommes libres de l'Empire romain : les Daces deviennent donc des citoyens romains.
  • 256 après JC, sous Gallien, les Goths traversent les Carpates et chassent les Romains de Dacie, à l'exception de quelques places fortes entre le fleuve Timis et le Danube. Aucun détail de l'événement n'est connu, mais le principal argument qui corrobore l'affirmation de Ruffius Festus : « sous l'empereur Gallien la Dacie fut perdue » est l'arrêt brutal des inscriptions romaines et des monnaies dans le pays après 256. La première des provinces romaine à commencer à acquérir son independance dans l'histoire est la Dacie.
  • 270-275 après JC, Aurélien retire toutes les troupes et installe les colons romains au sud du Danube, en Mésie, où il crée la province de Dacie Aurélienne, où se retrouvent également une partie des Daces qui se réfugient à cause de l'attaque des Goths, qui continue. Celle-ci fut ensuite divisée en Dacie Ripuaire sur le Danube, avec pour capitale Ratiaria (near the village of Arcar - Bulgaria - between Lom an Vidin), et Dacie Méditerranéenne, avec pour capitale Sardica, (Sofia, la capitale de la Bulgarie), cette dernière à nouveau subdivisée en Dardania et Dacie Méditerranéenne.

L'âge noir, de 271 à 1100

Le plus ancien doccument en langue roumaine, de 1521 en alphabet cyrilique, comme toutes les autres écritures jusqu'au passage à l'alphabet latin.
Le plus ancien doccument en langue roumaine, de 1521 en alphabet cyrilique (haut), comme toutes les autres écritures jusqu'au passage à l'alphabet latin. Première écriture en alphabet latin, au XIXe siècle (bas).
„Santu esci cu adeveritu, si présantu, si nu este mesura maretîei santîei tale, si dreptu esci intru tóte lucrurile tale. Ca cu dreptate si cu multa sîlintia adeverita, ne ai adusu tóte. Ca plasmuindu pe omu, si luandu terana d'in pamentu, si cu tipulu teu cinstindulu, Dumnedieule, pusulu ai in raiulu resfaçului, fogaduindui intru padia porunciloru tale, vieati'a ceea fara de mórte si moscenirea bunatatîloru tale celoru vecinice…“ (Liturgiariu)
Trans-litération vers le roumain moderne:
„Sfânt eşti cu adevărat şi preasfânt, şi nu este măsură măreţiei sfinţiei tale, şi drept eşti întru toate lucrurile tale. Căci cu dreptate şi cu multă silinţă adevărată ne-ai adus toate. Că plăsmuind pe om, şi luând ţărână din pământ, şi cu chipul tău cinstindu-l, Dumnezeule, pusu-l-ai în raiul răsfăţului, făgăduindu-i, întru paza poruncilor tale, viaţa cea fără de moarte şi moştenirea bunătăţilor tale celor veşnice…“
Traduction approximative :
„Saint es-tu vraiment, et trop saint, et il n'y a pas de mesure de la grandeur de ta sainteté, et droit es-tu dans toutes tes lucres/travaux. Car avec droitesse et véritable grande assiduité tu nous a amené toutes choses. Car en créant l'humain, et en prenant de la boue de la Terre, et avec ton visage/image le honorant, Dieu ! (exclamation sous-entendue), tu l'a mis dans le paradis de l'abondance/plénitude, en lui promettant, dans la défense de tes ordres, la vie celle sans de la mort et l'héritage de tes biens celles éternelles…"
  • 271, la retraite romaine est stratégique. Des relations étroites continuent avec les habitants au nord du Danube qui se battent contre les populations nomades. On peut dire que la création de la Nouvelle Dacie au sud du Danube est plutôt une opération politique, pour masquer le déclin de l'Empire Romain (et ne signifie pas que la plupart des Daces partent au sud du Danube, voir ici)
  • L'empereur roman Galère (règne de 293-311), est Dace, originaire du nord du Danube, par sa mère. Pour avoir persécuté les chrétiens, l’auteur chrétien Lactance (vers 250, vers 325) le présente le plus négativement possible dans son livre La mort des persécuteurs : "au moment où il est devenu empereur, il s'est déclaré l'ennemi du nom même de "Romain"; il proposa alors que l'empire soit appelé, non pas l'Empire Romain, mais l'Empire Dace" ; Mais cet empereur gouverne et défend efficacement l’Empire romain pendant près de vingt ans, la déclaration de Lactance est à considérer comme une invention ou comme un ragot malveillant.(La mort des persécuteurs, chapitre XXVII - 8)
  • 271-381, les Daces du nord du Danube passent sous contrôle des tribus Carpes, et forment les Carpo-Daces. Plus tard, les Carpes assimilent la culture romaine, et forment le peuple roumain avec le reste des Daco-romains. De nos jours, il n'y a plus de différence majeure entre les descendants des Carpes et les autres Daco-romains, sauf un accent très fort qu'on peut trouver en Moldavie (du coté roumain, mais aussi en république Moldave). Cet accent s'accompagne de l'utilisation à l'oral de conjugaisons différentes de celles du reste de la population - parmi les 8 conjugaisons de l'indicatif du roumain (3 au futur, une au présent, et 4 au passé) ici).
  • 1520-1530, datation au carbone du Rohonczi Codex, écrit probablement en alphabet dace. Ce document mystérieux a plus de 400 pages. On suppose que c'est une copie d'un original, faite vers 1520 sur du papier fabriqué en Italie. Il est supposé écrit en alphabet dace dans une langue de type romain très archaïque ou un type de latin vulgaire. Il ne ressemble pourtant que très peu ou pas du tout au roumain.
  • 1521, la plupart des historiens placent la formation du peuple roumain à la fin du IVe siècle, mais de 1521 date le plus ancien document écrit en langue roumaine, avec un alphabet cyrilique comme toute autre trace d'écriture en roumain retrouvée jusqu'au changement d'alphabet vers l'alphabet latin. Voir Origine du peuple roumain.
Ce document provient de « Chronologie de la Dacie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chronologie des évennements relatifs a la Dacie et aux daces de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.