Châtillon-les-Dombes


Châtillon-les-Dombes

Châtillon-sur-Chalaronne

Châtillon-sur-Chalaronne

L'hôtel de ville
L'hôtel de ville

Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Châtillon-sur-Chalaronne (chef-lieu)
Code Insee abr. 01093
Code postal 01400
Maire
Mandat en cours
Yves Clayette
2008-2014
Intercommunalité communauté de communes Chalaronne-centre
Site internet http://www.chatillon-sur-chalaronne.fr/
Démographie
Population 4 813 hab. (2006)
Densité 269 hab./km²
Gentilé Châtillonnais
Géographie
Coordonnées 46° 07′ 18″ Nord
       4° 57′ 21″ Est
/ 46.1217, 4.9558
Altitudes mini. 215 m — maxi. 274 m
Superficie 17,86 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Châtillon-sur-Chalaronne est une commune française, située dans le département de l'Ain et la région Rhône-Alpes. La commune est chef-lieu du canton de Châtillon-sur-Chalaronne, qui groupe 16 communes et était peuplé, en 1999, de 15 602 habitants.

Ses habitants s'appellent les Châtillonnais et les Châtillonnaises[1].

Sommaire

Géographie

Situation

Localisation

Châtillon-sur-Chalaronne se situe dans la région des Dombes, à l'ouest du département de l'Ain.

Climat

Le climat y est de type ...

Voies de communication et transports

Voies routières
Pistes cyclables
Transport ferroviaire
Transports en commun
Transports aériens

Urbanisme

Morphologie urbaine

Logement

Projets d'aménagements

Histoire

Héraldique

Armes de Châtillon-sur-Chalaronne

La commune de Châtillon-sur-Chalaronne porte:

Écartelé de gueules et d'or, à la croix d'argent brochant, chargée en coeur d'une étoile aussi de gueules[2].

Toponymie

Située au confluent de la Chalaronne et du Relevant, Châtillon est une ville de la Bresse installée au cœur de la Dombes ce qui lui vaudra différentes appellations au cours des siècles: "Chatillon en Dombes", puis "Châtillon-lès-Dombes" au XVIIe siècle pour finalement se nommer Châtillon-sur-Chalaronne à partir du XXe siècle.

Faits historiques

De la Préhistoire, Châtillon ne possède que quelques traces dans son paysage: les "poypes", sortes de monticules artificiels composés de terre et de cailloux dont l'origine serait due à des tribus néolithiques.

Si des Gaulois ont vécu à Châtillon, il n'en demeurre aucune trace. Par contre les Romains nous ont laissé quatre superbes voies commerciales et stratégiques dont la première à l'est mène à Saint Paul de Varax en passsant par Marlieux, la seconde au Nord conduit à Bourg en Bresse, la troisième au Sud traverse Saint Trivier sur Moignan pour aller à Trévoux et la dernière à l'ouest nous amène à Belleville. À cette époque, notre ville faisait partie de la province lyonnaise occupée par les Romains, et ces routes leur servaient à communiquer avec d'autres voies vers l'Helvétie et la Germanie pour les deux premières et à rejoindre la Saône pour les deux autres voies.

Vers 443, la ville passera sous la domination des rois Burgondes. À la mort de leur dernier roi en 1032, l'empereur d'Allemagne, alors héritier des terres, ne peut prendre possession de cet héritage. L'heure est à l'indépendance et Conrad II le Salique n'a pas de grande armée pour occuper ce territoire.

Au XIe siècle, Châtillon devient enfin une seigneurie comprenant les villages alentour de Buenans, Fleurieux, Saint-Cyr-sur-Chalaronne et quelques autres mas épars. En 1023, dans son château fort, le sire Hugo de Châtillon devient le seigneur de ce petit fief. De la maison de Châtillon, seront issus deux personnage célèbres: Bérard qui fut évêque à Mâcon et participa à la croisade en Terre sainte et son petit-neveu Étienne qui vécut 27 ans à la combe de la Chartreuse de Portes et acquit l'auréole des saints (fête le 26 juin).

En 1101, la ville appartient à Robert l'Enchaîné. Ce dernier désire se joindre à la croisade auprès de Geoffroi de Bouillon. Pour financer son expédition, il lègue en "franc-alleu" les seigneuries de Châtillon et Montmerle à Guichard alors sire de Beaujeu. Peu à peu, la cité prospère, se peuple et s'agrandit.

Le 15 janvier 1228, Humbert sire de Beaujeu marie sa sœur Sibille de Beaujeu à Renaud, sire de Bagé et de Bresse. Dans la corbeille de mariage, outre 500 marcs d'argent et 40 livres de rente en fonds de terre, figure la seigneurie de Châtillon. Or Sibille, âgée de 13 ans, unique héritière de la maison de Bagé a comme tuteur Amé de Savoie le futur Amédée V.

En 1790, elle devient chef-lieu de district jusqu'en 1800.

Politique et administration

Tendances politiques

Administration municipale

Voici ci-dessous le partage des sièges au sein du Conseil municipal de la commune :

Groupe Président Effectif Statut
majorité
opposition
opposition

Liste des maires

Liste de l'ensemble des maires qui se sont succédé à la mairie de la commune :

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1989 mars 2008 Noël Ravassard
mars 2008 Yves Clayette[3] UMP
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Instances judiciaires et administratives

Politique environnementale

Jumelage

La commune a développé une association de jumelage avec[4] :

Localisation des villes jumelées avec Châtillon-sur-Chalaronne
City locator 14.svg
Colceag
City locator 14.svg
Wächtersbach
City locator 14.svg
Châtillon-sur-Chalaronne

Population et société

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[5] et Cassini[6])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 179 3 119 3 194 2 759 2 638 2 814 3 236 3 424 3 533
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 874 3 004 3 046 2 763 3 090 2 890 2 840 2 956 2 813
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 902 2 901 2 858 2 660 2 732 2 653 2 606 2 474 2 493
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
2 608 2 678 3 241 3 518 3 786 4 137 4 813 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Enseignement

Manifestations culturelles et festivités

  • Tous les ans depuis une vingtaine d'années se tient, à l'Ascension, le Festival national de théâtre contemporain amateur, l'un des plus importants de France dans le domaine.

Santé

Sports

Médias

Personnalités liées à la commune

Économie

Revenus de la population et fiscalité

Emploi

Entreprises de l'agglomération

  • Artisanat : maître verrier, souffleur de verre, relieur, mosaïste, etc.
  • Gastronomie : restaurants (Hôtel-restaurant de La Tour, Auberge de Montessuy...), produits du terroir, etc.

Commerce

Culture et patrimoine

Monuments et lieux touristiques

Monuments laïques

Les Halles historiques

L'ancien château a été construit par les seigneurs de Châtillon vers l'an 1000 et détruit par les troupes d'Henri IV en 1598. De nos jours, il en reste 4 tours et une partie de l'enceinte. Il fait l'objet d'une inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques[8] depuis le 22 février 1927.

Le bâtiment des halles du XVIIe fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques[9] depuis le 14 novembre 1988.

La porte de Villars fait l'objet d'une inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques[10] depuis le 13 juillet 1926.

L'hospice, ancien hôpital (construit 1727 en remplacement d'un bâtiment plus ancien), abrite de nos jours le musée “Tradition et Vie” qui expose des faïences de Meillonnas, un triptyque religieux (1527) et des objets de la vie rurale bressane au début du XXe siècle. Il fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques[11] depuis le 25 novembre 1982.

  • De nombreuses maisons à colombages, la maison de Saint Vincent de Paul
  • Le Musée du Train miniature présente 1 km de voie à l'échelle HO, mettant en scène de nombreux sites réels ou imaginaires entre les Alpes, Lyon et la Méditerranée.
  • Stade Jean Decomble.
  • Hippodrome Bel Air.

Monuments religieux

L'église Saint-André fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques[12] depuis le 14 avril 1909.

Patrimoine naturel

Gastronomie

Patrimoine culturel

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail de l’Ain Portail de l’Ain
  • Portail des communes de France Portail des communes de France

46°07′18″N 4°57′21″E / 46.12167, 4.95583

Ce document provient de « Ch%C3%A2tillon-sur-Chalaronne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Châtillon-les-Dombes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • District de Châtillon-les-Dombes — Le district de Châtillon les Dombes était une division territoriale du département de l Ain de 1790 à 1795. Composition Il comprenait trois cantons : Le canton de Châtillon les Dombes, composé des communes de Clémenciat (rattachée à L… …   Wikipédia en Français

  • Villars-les-Dombes — Pour les articles homonymes, voir Villars. 46° 00′ 05″ N 5° 01′ 46″ E …   Wikipédia en Français

  • Villars-les-dombes — Pour les articles homonymes, voir Villars. Villars les Dombes Détail …   Wikipédia en Français

  • Kanton Villars-les-Dombes — Region Rhône Alpes Département Ain Arrondissement Bourg en Bresse Hauptort Villars les Dombes Einwohner 9.822 (1. Jan. 2008) …   Deutsch Wikipedia

  • Chatillon-sur-Chalaronne — Châtillon sur Chalaronne Châtillon sur Chalaronne L hôtel de ville Détail …   Wikipédia en Français

  • Châtillon-sur-Chalaronne — Châtillon sur Chalaronne …   Wikipedia

  • Châtillon-sur-Chalaronne — Châtillon sur Chalaronne …   Deutsch Wikipedia

  • Châtillon — may refer to: Châtillon (family) Hugh I of Châtillon First Battle of Châtillon during the war in the Vendée (1793). Battle of Châtillon during the Siege of Paris in the Franco Prussian War (1870/1871) It is the name of several places: In Belgium… …   Wikipedia

  • Châtillon-sur-Chalaronne — 46° 07′ 18″ N 4° 57′ 21″ E / 46.1217, 4.9558 …   Wikipédia en Français

  • Châtillon — Der Name Châtillon bezeichnet: In der Schweiz eine Gemeinde im Kanton Freiburg, siehe Châtillon FR eine Gemeinde im Kanton Jura, siehe Châtillon JU eine Gemeinde im Kanton Wallis (Châtillon le Bas), siehe Niedergesteln einen Weiler im Kanton Jura …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.