Cimetière russe et église orthodoxe notre-dame-de-l'assomption de sainte-geneviève-des-bois


Cimetière russe et église orthodoxe notre-dame-de-l'assomption de sainte-geneviève-des-bois

Cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois

48°37′53″N 2°20′43″E / 48.63139, 2.34528

Cimetière russe
Cimetiere russe017.jpg
Pays France France
Région Île-de-France
Ville Sainte-Geneviève-des-Bois
Religion(s) orthodoxie russe
Mise en service 1927


Le Cimetière russe se trouve rue Léo Lagrange à Sainte-Geneviève-des-Bois (dans le département de l’Essonne), en Région Parisienne.

Sommaire

Le cimetière russe

Cimetière communal. Le 8 février 1879, le Conseil Municipal décide de créer un nouveau cimetière. Depuis cette date ce cimetière est resté communal. La Princesse Véra Metschersky (1876-1949) grâce à l'aide de Miss Dorothy Paget crée "La Maison Russe" dans les bâtiments du château de la Cossonerie. En 1927 la première personne pensionnaire de la Maison russe est inhumée dans ce qu'on appelle maintenant Le Cimetière russe. Cette partie du cimetière ne se distingue pas du cimetière communal et en fait partie administrativement [1]. Le président Vladimir Poutine et son épouse s'y sont rendus en 2000, et ont fleuri certaines tombes, dont celle de la princesse Obolensky (1911-1944), martyre de la résistance[2], et d'Ivan Bounine, prix Nobel de littérature. La Fédération de Russie participe à l'entretien du cimetière.

Le Tombeau de Noureev

L'aménagement est à la russe (cadre pastoral, avec des abiétacées, des pins, et des grands bouleaux). Environ 15 000 Russes ou Français d'origine russe y sont inhumés dans 5 220 tombes :

Danseurs et chorégraphes

  • Rudolf Noureev (sa tombe est recouverte d'une mosaïque crée par le décorateur Ezio Frigerio et réalisée par le mosaïste Akonema en 1996, qui représente un tapis Kilim que Noureev affectionnait particulièrement)
  • Serge Lifar
  • Nina Tikanova

Cinéastes et acteurs

Membres de la noblesse

Vladimir Poutine sur la tombe de Véra Obolensky en 2000

Peintres et sculpteurs

Écrivains

Hommes politiques

  • L'ancien premier ministre le prince Lvov

Autres

  • Alexandre Petrovitch Fabergé (le fils du célèbre joaillier du Tsar)
  • Un carré des chauffeurs de taxis.
L'église Notre-Dame de l'Assomption

Officiers et militaires

  • On y trouve aussi des monuments funéraires militaires, avec entre autres le monument des anciens combattants russes de Gallipoli (en remplacement de celui du cimetière militaire de Gallipoli détruit par un tremblement de terre), celui à la mémoire du général Drozdovsky, la sépulture du régiment du général Mikhaïl Alexeev, le carré des Cosaques du Don, des Cadets russes ainsi que le monument de la comtesse du Luart (Leila Constantinovna Hagondokoff), la marraine du Premier régiment étranger de cavalerie basé à Orange...
  • le général Golovine (1875-1944)
  • Alexandre von Kaulbars (1844-1925)
  • le général Koutiepov (1882-1930), cénotaphe vide dans le carré de Gallipoli

et bien d'autres célébrités.

Autres cimetières russes hors de Russie

Europe

Liens externes

  1. Société historique de Sainte-Geneviève-des-bois,"Sainte Geneviève des bois. Le XX siècle",1992, ISBN 2-9506431-0-8
  2. Née Véra Apollonovna Makarovna et princesse Obolensky par son mariage, elle fera partie de la résistance française. Elle mourut en déportation et fut guillotinée le 4 août 1944 à la prison de Plötzensee de Berlin.
Ce document provient de « Cimeti%C3%A8re russe de Sainte-Genevi%C3%A8ve-des-Bois ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cimetière russe et église orthodoxe notre-dame-de-l'assomption de sainte-geneviève-des-bois de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.