Cinqueux


Cinqueux

49° 19′ 10″ N 2° 31′ 39″ E / 49.3194, 2.5275

Cinqueux
Administration
Pays France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Arrondissement de Clermont
Canton Canton de Liancourt
Code commune 60154
Code postal 60940
Maire
Mandat en cours
Bernard Fricker
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes des Pays d’Oise et d’Halatte
Démographie
Population 1 606 hab. (2007)
Densité 237 hab./km²
Géographie
Coordonnées 49° 19′ 10″ Nord
       2° 31′ 39″ Est
/ 49.3194, 2.5275
Altitudes mini. 31 m — maxi. 118 m
Superficie 6,79 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Cinqueux est une commune française, située dans le département de l'Oise et la région Picardie.

Sommaire

Géographie

Histoire

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Marc Teinturier    
mars 2008   Bernard Fricker    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique

D’après le recensement Insee de 2007, Cinqueux compte 1 606 habitants (soit une augmentation de 3 % par rapport à 1999). La commune occupe le 6 101e rang au niveau national, alors qu'elle était au 5 794e en 1999, et le 93e au niveau départemental sur 693 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Cinqueux depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint 2007 avec 1 606 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 768 772 817 762 740 735 712 730 691
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 655 631 652 613 617 553 521 530 523
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 486 508 532 546 523 539 525 604 646
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 -
Population 749 825 1 108 1 306 1 521 1 553 1 605 1 606 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[1], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[2],[3]

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,1 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,8 %, 15 à 29 ans = 16,2 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 26,2 %, plus de 60 ans = 18,3 %) ;
  • 48,9 % de femmes (0 à 14 ans = 15,4 %, 15 à 29 ans = 15,2 %, 30 à 44 ans = 22,5 %, 45 à 59 ans = 25,2 %, plus de 60 ans = 21,7 %).
Pyramide des âges à Cinqueux en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
0,5 
3,6 
75 à 89 ans
6,4 
14,3 
60 à 74 ans
14,8 
26,2 
45 à 59 ans
25,2 
19,5 
30 à 44 ans
22,5 
16,2 
15 à 29 ans
15,2 
19,8 
0 à 14 ans
15,4 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments

L'église de Cinqueux est sous le vocable de St Martin. Elle mêle l'art Roman (nef du XIe siècle) et l'art Gothique (Chœur, transept, ancienne chapelle). Elle est un témoin précieux de l'architecture romane, comme en témoigne la mention faite par Viollet le Duc dans son "Dictionnaire raisonné de l'Architecture" à propos de l'architecture de la porte romane du collatéral Sud.

L'état actuel du monument n'est pas imputable aux guerres de 14-18 ou 39-45. L'évènement qui en est à l'origine s'est déroulé en février 1910: En effet, le 17 février de cette année, à 20h05 minutes, un bruit assourdissant se fît entendre dans le village: un pilier du clocher venait de s'effondrer crevant la voûte du chœur et de la Grande Chapelle, le mauvais entretien de la noue des toits de la grande Chapelle en étant la cause principale.

Quelques jours plus tard, la municipalité ordonne, sous un prétexte sécuritaire le dynamitage du clocher. Ainsi fut fait les 23 et 24 février 1910 par un détachement du génie de Versailles. Le clocher de l'église s'effondra "dans un fracas formidable" après trois charges de mélinites (deux le 23, la dernière le 24). Des dizaines de témoins ont assisté à l'opération. L'évènement fît grand bruit dans la presse régionale et nationale: l'évènement est en première page du Petit Journal, et du journal La Croix. Maurice Barrès qui a entrepris quelques mois auparavant sa campagne pour la sauvegarde des églises évoque l'évènement dans son vibrant discours prononcé à l'Assemblée Nationale et intitulée "Pour nos Églises".

L'évènement a donné lieu à des scènes agitées.

La municipalité a demandé dès 1912, la désaffection de l'édifice pour tirer parti des matériaux. Si la commission des Monuments Historiques n'avait pas rendu en 1915 un avis défavorable (appuyé par M. Lefèvre Pontalis) à la demande de désaffection portée par la Municipalité, l'Église de Cinqueux n'existerait vraisemblablement plus. Une place publique la remplacerait... (le projet de place publique motivant la demande de désaffection par ailleurs).

La reconstruction de l'église n'aurait pu se faire sans la famille Drouin, originaire de Paris avec l'appui de généreux cinquatiens. En effet cette famille, endeuillée par la mort prématurée de leur fille Yvonne en mars 1919, décide de donner l'argent qu'ils destinaient à leur fille pour la reconstruction de l'église (Hâtez-vous M le Curé, de faire le nécessaire pour que les travaux, malgré leur excessive cherté puissent être commencés au plus vite. Je tiens essentiellement à ce que toute, toute votre église soit reconstituée par ma chère Yvonne et que tout vienne d’elle.» dira Mme Drouin dans une lettre destinée à l'abbé Gires, trois jours après le décès de sa fille). Voila pourquoi Cinqueux garde la mémoire à travers le nom d'une rue d'Yvonne Drouin. L'église, en partie reconstruite fut rendue au culte le 18 juillet 1920.

Le village compte deux lavoirs, un situé sur la pente de Salifeux, acquis et reconstruit par la municipalité dans la première moitié du XIXe siècle, le second visible dans le vallon a droite au sortir de Cinqueux vers Angicourt est une création ex nihilo de la fin du XIXe siècle (1885). Il a été construit pour des raisons pratiques, le premier lavoir n'étant pas aisément accessible pour les ménagères de l'époque.

Un ancien château fort a jadis couronné le sommet de la butte Catiau, "signal" du village. Incendié et pillé lors de la jacquerie de 1358 et lors des guerres avec les anglais, il a été démoli sous ordre de Charles VII en 1431.

L'ancienne mairie école, de style Louis Philippe (car construite sous le règne de ce dernier) a été construite au milieu du XIXe. Elle montre qu'à Cinqueux l'instruction primaire occupe et ce depuis l'Ancien Régime une place importante.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Notes et références

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 25 octobre 2010
  2. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 25 octobre 2010
  3. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 25 octobre 2010
  4. Évolution et structure de la population à Cinqueux en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25 octobre 2010
  5. Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25 octobre 2010

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cinqueux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cinqueux — Cinqueux …   Wikipedia

  • Cinqueux — País …   Wikipedia Español

  • Cinqueux — Original name in latin Cinqueux Name in other language Cinqueux State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.31739 latitude 2.52997 altitude 41 Population 1624 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Pont-Sainte-Maxence — Pour les articles homonymes, voir Pont (toponyme). 49° 18′ 07″ N 2° 36′ 16″ E …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de l'Oise — Cet article recense les monuments historiques de l Oise, en France. Généralités Au 31 décembre 2009, l Oise compte 620 immeubles protégés au titre des monuments historiques, soit 259 classés et 361 inscrits[1]. La liste suivante les recense,… …   Wikipédia en Français

  • Monceaux — 49° 19′ 12″ N 2° 33′ 04″ E / 49.32, 2.5511 …   Wikipédia en Français

  • Noyon — Western facade of the Cathedral of Noyon …   Wikipedia

  • Communes of the Oise department — The following is a list of the 693 communes of the Oise département, in France. (CAB) Communauté d agglomération of Beauvaisis, created in 2004. INSEE code Postal code Commune 60001 60220 …   Wikipedia

  • Compiègne — Town hall …   Wikipedia

  • Chantilly, Oise — Chantilly Château de Chantilly …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.