Commagene


Commagene

Commagène

Commagène dans l'Empire Romain en 120

La Commagène (en grec: Kομμαγηνή Kommagênê) était un royaume situé au centre sud de l'actuelle Turquie, avec comme capitale Samosate (actuellement Samsat, au bord de l'Euphrate). Aujourd'hui la Commagène est célèbre pour son sanctuaire situé sur le mont Nemrod (Nemrut Dağı).

Sommaire

Histoire

La Commagène est mentionnée pour la première fois dans les textes assyriens comme Kummuhu, qui était un allié de l'Assyrie, mais qui fut annexée comme province en 708 av. J.-C. sous Sargon II.

Le royaume hellénistique, bordé par la Cilicie à l'ouest et la Cappadoce au nord se crée en 162 av. J.-C., lorsque son gouverneur Ptolémée certainement en bonne intelligence avec les Séleucides devient dynaste héréditaire dans une région qui nécessitait une attention particulière du fait de sa position de carrefour entre Syrie, Cappadoce et Arménie. Sa dynastie était liée aux rois parthes (mais certainement hellénisée voir d'ascendance macédonienne étant donné le nom de son fondateur et la place de celui-ci dans l'administration séleucide[1]), mais son descendant Mithradate Kallinikos (100-69 av. J.-C.) choisit la culture hellénistique et épouse Laodice X Théa Philadelphe, une princesse séleucide, proclamant ainsi des liens dynastiques à la fois avec Alexandre le Grand et les rois perses. Leur fils Antiochus Theos (69-40 av. J.-C.) aide Pompée contre les Parthes en 64 av. J.-C. et reçoit des territoires en récompense. Il est capable de repousser les attaques de Marc Antoine, qu'il finit par rejoindre dans la guerre civile romaine, mais après la défaite d'Antoine contre Octave, la Commagène devient un état client de Rome. En 17, Tibère dépose Antiochos III, mais Caligula redonne le trône à son fils Antiochus IV qui règne jusqu'en 72, date à laquelle Vespasien dépose la dynastie. Leurs descendants vécurent en Grèce dans la prospérité. Julius Antiochus Philopappus, l'un des descendants, est honoré par un important monument à Athènes.Il semble bien que se soit un descendant de cette dynastie hellénistique qui dans l'année 249 (Maurice Sartre, D'Alexandre à Zénobie) usurpe le titre impérial romain en Syrie et Cappadoce (dont la Commagène était partie intégrante alors). Ceci prouve bien le maintient des solidarités envers les héritiers macédoniens dans la région bien après l'arrivée de Rome. Il est d'ailleurs remarquable qu'Antiochos IV arme en 70 contre les juifs révoltés des soldats armés à la macédonienne[2].

Lucien de Samosate, un satiriste grec d'importance, est né en 125 à Samosate.

Article détaillé : Rois de Commagène.

Parc national du Nemrut Dağı

Un énorme complexe fondé par Antiochus Theos sur le sommet du Nemrut Dağı compose un sanctuaire avec des statues géantes du roi (dont l'épithète en grec signifie modestement « dieu ») entouré de dieux. L'emplacement de la tombe d'Antiochos est l'un des mystères de l'archéologie et des recherches récentes ont révélé que près du mausolée se trouvent des cavités qui pourraient contenir la tombe du roi.

Nemrud est un testament du syncrétisme hellénistique, chaque dieu étant une synthèse de dieux grecs et perses classiques (par exemple Apollon-Mithra-Hélios), et fut créé pour n'être rien de moins que le « logis des dieux », faisant de la Commagène et de ses rois un centre spirituel pour le Moyen-Orient. Les statues furent cependant détruites par les Romains, et le sanctuaire tomba dans l'oubli. Il ne fut redécouvert qu'au XIXe siècle. C'est à l'heure actuelle un site du plus haut intérêt archéologique et un patrimoine de l'humanité.

Sous l'Empire Romain, les rois de Commagène tentèrent d'établir des liens forts entre leur dynastie et le dieu iranien Mithra. L'historien et chercheur Roger Beck, a suggéré en 1996 qu'un groupe de militaires et d'élites de la Commagène ont été un instrument de la diffusion du culte à mystère romain qu'est le mithraïsme. Ceci souligne l'importance des héritiers de la tradition militaire macédonienne et leur influence dans l'armée romaine orientale y compris pour la diffusion de culte orientaux qu'ils avaient largement adopté[3]

Références

  1. pour la composition ethnique de celle-ci voir Le pouvoir séleucide de Capdetrey
  2. Flavius Josèphe
  3. Étude sur les armés hellénistiques, Marcel Launey

Liens externes

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail de la Turquie Portail de la Turquie
Ce document provient de « Commag%C3%A8ne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Commagene de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • COMMAGENE — COMMAGENE, small kingdom on the upper Euphrates, between Cilicia and Armenia (modern southeastern Turkey). In 17 C.E. Commagene became a Roman province. However, the monarchy was restored by Claudius (41) and Antiochus IV Epiphanes reigned there… …   Encyclopedia of Judaism

  • Commagēne — Commagēne, Landschaft, s. Kommagene …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Commagène — 37° 33′ N 38° 30′ E / 37.55, 38.5 …   Wikipédia en Français

  • Commagene — For the kingdom, please see Kingdom of Commagene. [ Armenian Empire under Tigranes the Great.] Commagene or Kommagene (Greek: Kομμαγηνή , Kommagênê hy. Կոմմագենէ) is a region of ancient Armenia which is located in modern south eastern Turkey on… …   Wikipedia

  • Commagene — ▪ historical region, Near East       region in northern ancient Syria (modern south central Turkey) bounded by Cilicia on the west and Cappadocia on the north. Its eastern boundary on the Euphrates River, at the conjunction of several routes over …   Universalium

  • Kingdom of Commagene — See also: Kingdom of Armenia (disambiguation) Kingdom of Commagene Կոմմագենէի Թագավորութիւն ← …   Wikipedia

  • Mithridates II of Commagene — Mithridates II King of Commagene Reign 38 BC 20 BC (18 years) Predecessor Antiochus I Theos Successor Mithridates III Spouse Laodice …   Wikipedia

  • Antiochus III of Commagene — Antiochus III Epiphanes, also known as Antiochus III of Commagene (Greek: ο Αντίοχος Επιφανής, flourished 1st century BC and 1st century) was a man of Armeniancite book last = Chahin first = Mark author link = title =The Kingdom of Armenia… …   Wikipedia

  • Antiochos III de Commagène — Titre Roi de Commagène 12 – 17 Prédécesseur Mithridate III Successeur Antiochos IV …   Wikipédia en Français

  • Antiochos IV de Commagène — Titre Roi de commagène 38 – 72 Prédécesseur Antiochos III Successeur Empire romain …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.