Commission royale


Commission royale

Dans les Royaumes du Commonwealth, une commission royale désigne un organisme qui effectue une enquête publique majeure lancée à l'instigation du gouvernement. Elle a généralement de grands pouvoirs judiciaires, souvent plus grands que ceux d'un juge, mais limités par à sa mission. Chaque commission est créée par le chef de l'État (par exemple, au Canada, c'est le Gouverneur général) sur la recommandation du gouvernement et est appointée formellement par des lettres patentes. Pour simplifier leur identification, ces commissions portent souvent le nom du ou des présidents (ex., Commission Laurendeau-Dunton à la place de Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme). Leur existence est souvent critiquée, car elle servirait à mettre fin à la critique publique envers les agissements des gouvernements qui les commandent.

En pratique, une fois une commission lancée, il est difficile pour un gouvernement de l'obliger de cesser ses activités. Pour cette raison, la définition de sa mission est scrupuleusement rédigée et la durée de la commission est généralement écrite. Dans certains cas, lorsque les commissaires décident de ne pas respecter la mission de la commission, celle-ci est dissoute sur jugement d'une cour supérieure.

Elle peut être nommée Commission royale d'enquête et ses membres sont appelés « commissaires ».

De telles commissions ont été créées en Australie, au Canada, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande.

Les commssions royales d'enquête sont appelées à enquêter sur d'importants sujets le plus souvent controversés. Les sujets peuvent porter sur la structure gouvernementale, le traitement des minorités ou des évènements ayant une grande incidence sur la société ou sur l'économie.

Plusieurs commissions royales ont duré plusieurs années et, souvent, le parti au pouvoir qui avait demandé une commission n'était plus le même lorsque la commission remettait son rapport. Plusieurs rapports exigeaient des redditions de compte ou des modificiations substantielles aux lois en vigueur. Par exemple, en Australie, des commissions royales ont enquêté sur la corruption dans la police et le gouvernement. Elles avaient de grands pouvoirs judiciaires qui leur a permis de mettre fin à plusieurs pratiques que les officiers utilisaient pour se protéger d'enquêtes conventionnelles.

Les commissions royales sont souvent présidées par des personnalités connues du public. À cause des grands pouvoirs qui leur sont dévolues, elles sont souvent composées de juges à la retraite.

Une commission royale doit souvent consulter le grand public pour mieux connaître la nature des problèmes, ainsi que consulter des experts pour tenter de trouver des solutions à ces problèmes. Les lettres patentes peuvent lui donner de grands pouvoirs, tels que (1) obliger des témoins à comparaître, (2) offrir des compensations, (3) saisir des documents ou tout autre objets (même s'ils sont classifiés), (4) tenir des audiences devant caméra et (5) exiger, dans certains cas, l'aide de tout membre du gouvernement en place.

Les résultats des commissions royales d'enquête sont le plus souvent rendus dans de volumineux rapports écrits qui contiennent à la fois un résumé des observations et une liste de recommandations. Souvent, pour diverses raisons, seule une partie des recommandations est appliquée : lois, politiques, etc.

Sommaire

Spécificités nationales

Drapeau d'Australie Australie

Drapeau du Canada Canada

Drapeau : Québec Québec

Article détaillé : Commission d'enquête (Québec).

Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Commission royale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Commission royale d'enquête — Commission royale Dans les Royaumes du Commonwealth, une commission royale désigne un organisme qui effectue une enquête publique majeure lancée à l instigation du gouvernement. Elle a généralement de grands pouvoirs judiciaires, souvent plus… …   Wikipédia en Français

  • Commission Royale Des Monuments Et Des Sites — La Commission royale des monuments et des sites était une institution de Belgique. Prenant la mesure de l importance de la conservation des bâtiments historiques dans son tout jeune état, le roi Léopold Ier met sur pied par arrêté royal du 7 …   Wikipédia en Français

  • Commission royale des Monuments et des Sites — La Commission royale des monuments et des sites était une institution de Belgique. Prenant la mesure de l importance de la conservation des bâtiments historiques dans son tout jeune état, le roi Léopold Ier met sur pied par arrêté royal du 7 …   Wikipédia en Français

  • Commission royale des monuments, sites et fouilles — Commission royale des monuments et des sites La Commission royale des monuments et des sites était une institution de Belgique. Prenant la mesure de l importance de la conservation des bâtiments historiques dans son tout jeune état, le roi… …   Wikipédia en Français

  • Commission royale des monuments et des sites — La Commission royale des monuments et des sites était une institution de Belgique. Prenant la mesure de l importance de la conservation des bâtiments historiques dans son tout jeune état, le roi Léopold Ier met sur pied par arrêté royal du 7 …   Wikipédia en Français

  • Commission Royale D'enquête Sur Le Bilinguisme Et Le Biculturalisme — La Commission royale d enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme (aussi appelée Commission Laurendeau Dunton) est une commission royale d enquête instituée par le gouvernement canadien de Lester B. Pearson le 19 juillet, 1963 avec le mandat …   Wikipédia en Français

  • Commission Royale Sur Les Peuples Autochtones — La Commission royale sur les peuples autochtones aussi connu sous le nom de Commission Erasmus Dussault est une commission royale d enquête mise sur pied par le Parlement du Canada le 26 août 1991. Les 16 paramètres de la commission sont élaborés …   Wikipédia en Français

  • Commission royale d'enquete sur le bilinguisme et le biculturalisme — Commission royale d enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme La Commission royale d enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme (aussi appelée Commission Laurendeau Dunton) est une commission royale d enquête instituée par le… …   Wikipédia en Français

  • Commission Royale D'enquête Sur Le Capital Et Le Travail — La Commission royale d enquête sur le capital et le travail est une commission royale d enquête mise sur pied au Canada de 1886 à 1889 par le gouvernement fédéral libéral conservateur de sir John Alexander Macdonald, visant à étudier les… …   Wikipédia en Français

  • Commission royale d'enquete sur le capital et le travail — Commission royale d enquête sur le capital et le travail La Commission royale d enquête sur le capital et le travail est une commission royale d enquête mise sur pied au Canada de 1886 à 1889 par le gouvernement fédéral libéral conservateur de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.