Competence


Competence

Compétence

Page d'aide sur l'homonymie Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sommaire

Droit

  • Le terme renvoie dans son sens premier à une notion juridique. On parlera de compétence d'un tribunal pour déterminer à la fois son ressort territorial et la limite de sa capacité à connaître une affaire. Ainsi, sur le plan pénal, un tribunal correctionnel aura à connaître des délits, une cour d'assise des crimes...Dans le même ordre d'idées, si j'ai un différent avec mon voisin pour un problème de limites de terrain par exemple, le tribunal d'instance le plus proche du lieu de ma résidence sera seul compétent.

Ressource humaine

  • Dans un deuxième sens, le terme renvoie au domaine d'activité d'un métier et à ses exigences propres. En gestion des ressources humaines, la compétence est souvent définie ainsi: ensemble des savoirs, savoir-faire et comportements tirés de l'expérience nécessaires à l'exercice d'un métier. La notion de savoir renvoie évidemment aux connaissances initialement et ultérieurement acquises indispensables à l'exercice de la profession. La notion de savoir procédural est liée à ce qui est commun au métier, à la profession. L'expérience, le tour de main de l'ouvrier par exemple est lié à la singularité de l'individu, à sa pratique dans l'exercice de l'activité et en relation avec d'autres, au sein de l'équipe, face aux clients.

Pour de nombreux spécialistes du travail, la compétence est un mélange des trois composants que sont les connaissances ou savoirs théoriques et procéduraux, les savoir-faire ou habiletés et les savoirs pratiques ou qualités personnelles.

Notion générale de compétence

  1. Dans le domaine professionnel, la compétence sera définie comme un savoir-agir résultant de la mobilisation et de l'utilisation efficaces d'un ensemble de ressources internes ou externes dans des situations relevant d'un contexte professionnel.
  2. Dans l'enseignement, la compétence désigne la mobilisation d'un ensemble de ressources (savoir, savoir-faire, savoir-être), en vue de résoudre une situation complexe appartenant à une famille de situations-problèmes. On parle de compétence de base pour désigner les compétences qui doivent être acquises pour pouvoir passer d'une année à l'autre, ou d'un cycle à l'autre.

Dans une définition comme dans l'autre, la compétence est fortement liée à la notion de situation problème, qui appartient à une famille de situations bien délimitée.

Au contraire de la performance, qui est une action efficiente dans une situation donnée, la compétence est un potentiel d'action efficiente dans un ensemble de situations. De performances réalisées dans diverses situations, on peut inférer une compétence. Une performance se constate; une compétence s'infère.
La compétence est une hypothèse intellectuelle sur les savoirs dont la combinaison dynamique permet l'activité. On distingue entre les savoirs formalisés (connaissances et procédures) et les savoirs agissants (savoir-faire, expérience). La dimension comportementale peut éventuellement être évoquée dans le cadre de référentiels de compétences. On peut apprendre un comportement, mais cet apprentissage ne débouche pas sur un savoir-être, car il y aura toujours une part irréductible de contingence, de créativité, de jamais vu.

Selon M.Parlier[1] la compétence a quatre caractéristiques :

  1. la compétence est opératoire et finalisée: elle est toujours "compétence à agir", elle est indissociable d'une activité
  2. la compétence est apprise : le travailleur devient compétent par construction personnelle et par construction sociale
  3. elle est structurée : elle combine (ce n'est pas une simple addition) des savoir agir, vouloir agir et pouvoir agir
  4. enfin, elle est abstraite et hypothétique : on ne peut observer directement la compétence réelle (à ne surtout pas confondre avec la compétence requise ou prescrite), mais on peut observer ses manifestations, ses conséquences.

Pour Guy Le Boterf (en 2000)[2] les compétences sont les résultantes de trois facteurs : le savoir agir qui "suppose de savoir combiner et mobiliser des ressources pertinentes", le vouloir agir qui se réfère à la motivation de l'individu et au contexte plus ou moins incitatif, le pouvoir agir qui "renvoie à l'existence d'un contexte, d'une organisation de travail, de choix de management, de conditions sociales qui rendent possibles et légitimes la prise de responsabilité et la prise de risques de l'individu". Si on se risque à faire une analogie musicale on pourrait dire que les modalités prescrites par les organisations de travail constituent une sorte de partition (c'est la compétence requise). La compétence réelle des agents sera d'interpréter cette partition. Par conséquent il n'y a pas qu'une seule façon de résoudre un problème avec compétence.

Selon J-M Joubier et S.Dufour (CGT), la qualification est la "boîte à outils" qu'un individu s'est forgé, mais "Deux individus peuvent avoir des boîtes à outils proches, mais chacun manie ses outils à sa façon. C'est dans cet apport individuel que réside la compétence".

Lors des journées internationales de la formation 1998[3], le Medef définit la compétence comme une "combinaison de connaissances, savoir-faire, expériences et comportements s'exerçant dans un contexte précis"

En intelligence économique

La connaissance et les compétences constituent l'un des 11 facteurs de l'intelligence économique dans le modèle proposé par l'AFDIE, avec trois critères :

Les compétences de l'Union européenne, et spécialement de la Commission européenne, sont très étendues sur le premier pilier de l'Union européenne, dit de l'intégration, ce qui pose la question des rapports entre souveraineté et compétences.

Dans l'Union européenne

Les compétences de la Communauté européenne peuvent être exclusives ou concurrentes (partagées entre les États membres et la communauté) selon les cas.

Notes et références

  1. la compétence, nouveu modèle de gestion des ressources humaines, revue Personnel n°366 1996, M.Parlier reprend dans cet article en partie les travaux de J.Lesplat "les habilités cognitives dans le travail", Mardage Editeur 1988
  2. Construire les compétences individuelles et collectives, éditions d'organisation, 2000
  3. A.Dumont, "Un individu devient compétent lorsque l'entreprise lui en donne les moyens", revue Personnel n°412, 2000


Bibliographie

  • M.Anger et B.Roy, Développement des compétences : la position des organisations syndicales des salariés, revue Personnel n°412, 2000
  • Bernard Besson, Dominique Fontvielle, Michel Fourez, Jean-pierre Lionnet, Jean-Philippe Mousnier, Modèle d'intelligence économique, AFDIE, Economica, 2004.
  • A.Dumont, Un individu devient compétent lorsque l'entreprise lui en donne les moyens, revue Personnel n°412, 2000
  • Jacques Leplat, les habilités cognitives dans le travail, Liège, Mardaga, 1988
  • J.P Dubosc, V.Lespez, S.Pouvereau, Les compétences au cœur de la performance, liaisons sociales magazine, avril 2000
  • Guy Le Boterf, Construire les compétences individuelles et collectives, Paris, Éditions d'organisation, 2000
  • Guy Le Boterf, Repenser la compétence. Pour dépasser les idées reçues : 15 propositions, Editions d'Organisation, 2008
  • Yves Lichtenberger,"Compétence, compétences", encyclopédie des ressources humaines, Paris, Vuibert, 2003
  • M.Parlier La compétence. Nouveau modèle de gestion des ressources humaines, revue Personnel, n°366, 1996
  • Yves Schwartz, Les ingrédients de la compétence : un exercice nécessaire pour une question insoluble, (Éducation Permanente n°133, 1997)
  • Philippe Zarifian, Le modèle de la compétence, trajectoire historique, enjeux actuels et propositions, (Editions Liaisons, 2004)

Voir aussi

Liens externes

DISCAS: Qu'est-ce qu'une compétence?

Ce document provient de « Comp%C3%A9tence ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Competence de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • compétence — [ kɔ̃petɑ̃s ] n. f. • 1468 « rapport »; lat. competentia 1 ♦ (1596) Dr. Aptitude reconnue légalement à une autorité publique de faire tel ou tel acte dans des conditions déterminées. ⇒ attribution, autorité, 2. pouvoir, qualité. Compétence d un… …   Encyclopédie Universelle

  • compétence — COMPÉTENCE. s. f. Le droit qui rend un Juge compétent. On lui dispute la compétence. Faire juger la compétence. Cela n est pas de sa compétence. Il faut auparavant juger la compétence. f♛/b] On dit figurément d Un homme qui n est pas capable de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • competence — Competence. s. f. Le droit qui rend un Juge competent. Il luy dispute la competence. j ay fait juger la competence. cela n est pas de sa competence. On dit fig. A un homme qui n est pas capable de juger d un ouvrage, d une matiere, &c. que Cela n …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Competence — may refer to: Competence (biology), the ability of a cell to take up DNA Competence (geology), the resistance of a rock against either erosion or deformation Competence (human resources), a standardized requirement for an individual to properly… …   Wikipedia

  • competence — com·pe·tence / käm pə təns/ n: the quality or state of being competent: as a: possession of sufficient knowledge or skill b: legal authority, ability, or admissibility a court of general competence the competence of witnesses challenge the… …   Law dictionary

  • Competence — Com pe*tence, Competency Com pe*ten*cy, n. [Cf. F. comp[ e]tence, from L. competentia agreement.] 1. The state of being competent; fitness; ability; adequacy; power. [1913 Webster] The loan demonstrates, in regard to instrumental resources, the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • competence — competence, competency 1. Fowler (1926) remarked that ‘neither has any sense in which the other cannot be used’, and noted that the first form is gaining ground. This assertion remains generally valid, and in the meantime competence has won out… …   Modern English usage

  • competence — (n.) 1590s, rivalry; c.1600 adequate supply; 1630s, sufficiency of means for living at ease, from Fr. compétence, from L. competentia meeting together, agreement, symmetry, from competens, prp. of competere (see COMPETE (Cf. compete)). Meaning… …   Etymology dictionary

  • Competence — demonstrated personal attributes and demonstrated ability to apply knowledge and expertise (p. 3.14 ISO 19011:2002). Источник …   Словарь-справочник терминов нормативно-технической документации

  • competence — [käm′pətən sēkäm′pə təns] n. [Fr compétence < L competentia, a meeting, agreement < competens, prp. of competere: see COMPETE] 1. sufficient means for one s needs 2. condition or quality of being competent; ability; fitness; specif., legal… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.