Comté de Sarrewerden


Comté de Sarrewerden

Le comté de Sarrewerden ou de Nassau-Saarwerden fut terre d'Empire jusqu'à son rattachement à la France en 1793, dans le département du Bas-Rhin (région Alsace).

Sommaire

Fondation et successions dynastiques

Un château-fort fut édifié à Sarrewerden par le premier comte connu, Frédéric, dans la première moitié du XIIe siècle ; il aurait succédé sur le site à un bain romain.

En 1397, à la mort du dernier comte de Sarrewerden, le comté passa à un neveu, comte de Moers.
Il passa ensuite à la famille de Nassau, qui y introduisit la Réforme protestante.

Blason Blasonnement
De sable à l'aigle bicéphale d'argent, becquée et membrée d'or, lampassée de gueules.
Commentaires : Il s'agit du blason du comté de Sarrewerden ou de Nassau-Saarwerden ; ces armes sont incluses dans certains blasons de la maison de Nassau.

Luttes et partages pendant les Temps modernes

Ouvert aux différentes confessions réformées, le comté accueillit à partir de 1557 des réfugiés fuyant les persécutions religieuses du royaume de France et du duché de Lorraine. Sept villages furent connus dès lors comme villages welsches (romans) : Altwiller, Burbach, Diedendorf, Eywiller, Goerlingen, Kirrberg et Rauwiller, repeuplés par des Français ou des Lorrains, de langue romane et de confession calviniste, tandis que le reste du comté était germanophone et luthérien de la confession d'Augsbourg[1].

À la suite d'un conflit avec les ducs de Lorraine, les Nassau durent leur abandonner en 1629 les villes de Bouquenom (Bockenheim) et Sarrewerden. Ils créèrent alors sur la Sarre, face à Bouquenom, une nouvelle ville désignée comme Neu-Saarwerden[2].

Le comté eut à souffrir des ambitions du royaume de France sur sa frontière est, et le château de Sarrewerden fut détruit en 1671 pendant la guerre de Trente Ans ; des sept tours présumées de l'enceinte du château n'en subsistent que quatre plus ou moins bien conservées. Il resta cependant, comme d'autres territoires dans la région, sous l'autorité du Saint-Empire romain germanique, bien qu'enclavé en France après les conquêtes de Louis XIV en Alsace et l'acquisition définitive de la Lorraine par la France en 1766.

Le comté en vint à être partagé en trois zones distinctes[3] :

  • Bouquenom passa à la France en 1766 avec les possessions du duché de Lorraine,
  • Le bailliage de Neuf-Sarrewerden (en allemand : Neu-Saarwerden), recouvrant la partie septentrionale du comté, composé de onze localités, appartenant aux princes de Nassau-Weilbourg (en allemand : Nassau-Weilburg) ;
  • Le bailliage de Harskirchen (en allemand : Oberamt Harskirchen), recouvrant le reste du comté, composé de vingt-neuf localités, appartenant aux princes de Nassau-Sarrebruck (en allemand : Nassau-Saarbrücken).

Catholiques et protestants y vivaient en bonne entente, tandis que les territoires lorrains environnants étaient majoritairement catholiques.

L'intégration à la France

À la Révolution, le comté, enclave étrangère dans le territoire national, posait le problème des princes possessionnés.

Sensibles à l'émancipation républicaine, les habitants du comté proclamèrent une République de Sarrewerden, et en demandèrent le rattachement à la France. La Convention nationale le leur accorda par le décret du 14 février 1793.

Article 3. — Les communes du pays de Saarwerden et de Harfchkirch, ainsi que celle d'Asvveiler, font réunies au territoire de la République [française], et seront réparties entre les départernens du Bas-Rhin, de la Moselle et de la Meurthe, suivant le mode qui fera déterminé par un décret particulier.

Le décret du 23 novembre 1793 les intégra au district de Bitche en Moselle.

Mais les protestants trouvèrent cette situation inconfortable, et obtinrent ensuite le transfert de l'ancien comté de Sarrewerden au Bas-Rhin, mieux accoutumé à la cohabitation entre les deux confessions[3].

Notes et références

  1. Château de Diedendorf, « Historique de la région ».
  2. Les deux villes de Bouquenom et Neu-Sarrewerden, devenues françaises, seront réunies en 1794 sous le nom de Sarre-Union
  3. a et b Henri ENGELS, "Les couteliers de Rauwiller".

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Comté de Sarrewerden de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sarrewerden — 48° 55′ 25″ N 7° 05′ 04″ E / 48.9236, 7.0844 …   Wikipédia en Français

  • Bischtroff-sur-Sarre — Sarrewerden Sarrewerden Pays   …   Wikipédia en Français

  • Pisdorf — Sarrewerden Sarrewerden Pays   …   Wikipédia en Français

  • Zollingen — Sarrewerden Sarrewerden Pays   …   Wikipédia en Français

  • Alsace — 48°30′0″N 7°30′0″E / 48.5, 7.5 …   Wikipédia en Français

  • Alsace Bossue — Pour les articles homonymes, voir Alsace (homonymie). Carte de l Alsace avec les régions naturelles L Alsace Bossue (en alsacien : s Krumme Elsass), est une …   Wikipédia en Français

  • Formation territoriale de la France métropolitaine — Territoire de France Fr 987 – 1947 …   Wikipédia en Français

  • Список исторических графств Франции — (отсортировано по французским названиям)   Это служебный список статей, созданный для коор …   Википедия

  • Bouquenom — Sarre Union Sarre Union Pays   …   Wikipédia en Français

  • Neusarrewerden — Sarre Union Sarre Union Pays   …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.