Concremiers


Concremiers

46° 35′ 49″ N 1° 01′ 03″ E / 46.597, 1.0175

Concremiers
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays France
Région Centre
Département Indre
Arrondissement Le Blanc
Canton Le Blanc
Code commune 36058
Code postal 36300
Maire
Mandat en cours
Daniel Dejollat
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Brenne - Val de Creuse
Démographie
Population 637 hab. (2008)
Densité 23 hab./km²
Gentilé Concrémiérois
Géographie
Coordonnées 46° 35′ 49″ Nord
       1° 01′ 03″ Est
/ 46.597, 1.0175
Altitudes mini. 77 m — maxi. 131 m
Superficie 28,11 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Concremiers est une commune française, située dans le département de l'Indre, en région Centre.

Sommaire

Géographie

Situation

La commune est située dans le sud-ouest du département à la limite avec le département de la Vienne.

Elle est située dans la région naturelle du Boischaut-Nord au sein du parc naturel régional de la Brenne.

Hydrographie

L'Anglin.
L'Anglin.

Le territoire communal est traversé par les rivières Anglin et Salleron.

Hameaux de la commune

  • Prigny
  • Les Forges
  • Salleron

Communes limitrophes

Concremiers est situé[1] à environ :

Transports et voies de communications

Réseau routier

Le pont de Concremiers (RD 17).
Le pont de concremiers (RD 17).

Le territoire communal est desservi par les routes départementales : 17, 53, 54, 119, 951 et 975.

Desserte ferroviaire

La gare ferroviaire la plus proche est la gare d'Argenton-sur-Creuse, située à environ 45 km.

Bus

Le territoire communal est desservi par les lignes N et O du réseau L'Aile Bleue.

Aéroport

L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Châteauroux-Centre situé à environ 69 km.

Sentier de randonnée

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée de pays : Vallée de la Creuse et de l'Anglin.

Histoire

Héraldique

Historique

En août 1851, les électeurs de la commune réélisent triomphalement leur maire de Beauvais, républicain. Les fêtes qui saluent cette réélection, ponctuées de plantation d’arbres de la liberté, inquiètent le pouvoir conservateur du parti de l'Ordre, et aboutissent à la révocation du maire un an plus tard, après le coup d'État du 2 décembre 1851[2].

Administration

Maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
184X 1852 de Beauvais   Républicain,réélu en 1851, révoqué par le Second Empire[3]
2001 en cours Daniel Dejollat[4]   Electricien
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Services publics

Les toilettes publiques et la cabine téléphonique.
Les toilettes publiques et la cabine téléphonique.

La commune disposait d'un bureau de poste, définitivement fermé en 2009.

Démographie

Évolution démographique

En 2008, Concremiers comptait 637 habitants (soit une augmentation de 4 % par rapport à 1999). La commune occupait le 13 721e rang au niveau national, alors qu'elle était au 13 085e en 1999, et le 75e au niveau départemental sur 247 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Concremiers depuis 1793.

Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par loi du 27 février 2002, dite loi de démocratie de proximité[5], afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises.

Pour les communes dont la population est inférieure à 10 000 habitants, les enquêtes sont exhaustives et ont lieu chaque année par roulement au cours d'une période de cinq ans[6]. Pour Concremiers, le premier recensement a été fait en 2006[7], les suivants étant en 2011, 2016, etc. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1e janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006, qui, pour Concremiers, est un recensement exhaustif[8].

Le maximum de la population a été atteint en 1793 avec 1 153 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 1 153 994 948 1 068 1 053 1 010 925 992 1 051
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 1 042 959 1 055 1 010 928 921 1 143 944 916
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 918 900 842 795 754 736 719 734 734
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 679 646 601 608 629 611 630 637 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusqu'en 1962[9], base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[10],[11]

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (31,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (29,3 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,2 %, 15 à 29 ans = 14,6 %, 30 à 44 ans = 18,5 %, 45 à 59 ans = 21,1 %, plus de 60 ans = 27,5 %) ;
  • 51,1 % de femmes (0 à 14 ans = 12,1 %, 15 à 29 ans = 14 %, 30 à 44 ans = 18,3 %, 45 à 59 ans = 19,9 %, plus de 60 ans = 35,7 %).
Pyramide des âges à Concremiers en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
4,3 
11,0 
75 à 89 ans
13,7 
16,2 
60 à 74 ans
17,7 
21,1 
45 à 59 ans
19,9 
18,5 
30 à 44 ans
18,3 
14,6 
15 à 29 ans
14,0 
18,2 
0 à 14 ans
12,1 
Pyramide des âges du département de l'Indre en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,8 
9,1 
75 à 89 ans
13,3 
16,5 
60 à 74 ans
17,2 
22,0 
45 à 59 ans
20,5 
19,8 
30 à 44 ans
18,4 
15,5 
15 à 29 ans
13,8 
16,6 
0 à 14 ans
15,1 

Économie

Enseignement

La commune possède[14] une école primaire publique.

Sport

Lieux et monuments

L'église.
L'église.
La salle des fêtes.
La salle des fêtes.
  • Le château de Forges, classé Monument historique le 26 octobre 1964. Surplombant l'Anglin, cette forteresse du XVème siècle est l'une des mieux conservée du Berry. Actuellement convertit en chambres d'hôtes, il est partiellement visitable lors des Journées du Patrimoine.
  • La vallée du Salleron, pittoresque et sauvage.
  • L'Espace Art Brenne, site privé dédié à des expositions temporaires d'art contemporain.
  • Le manoir de Rolnier, du XVème siècle.
  • L'église.
  • La salle des fêtes, dans l'ancienne gare.

Activités festives

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. La distance entre la commune et : la préfecture, le chef-lieu d'arrondissement et le chef-lieu du canton avec Mappy.fr.
  2. Bernard Moreau, Marianne bâillonnée : les républicains de l’Indre et le coup d’État du 2 décembre 1851, Chaillac : Points d’Æncrage, 2002. 109 p., ISBN 2-911853-05-9, p. 11-13.
  3. Bernard Moreau, Marianne bâillonnée : les républicains de l’Indre et le coup d’État du 2 décembre 1851, Chaillac : Points d’Æncrage, 2002. 109 p., ISBN 2-911853-05-9, p. 12.
  4. Résultats des élections municipales de mars 2008 sur le site officiel de la préfecture de l'Indre.
  5. Loi no 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V "des opérations de recensement".
  6. INSEE : Les grandes étapes : 2002 – 2009.
  7. Calendrier des recensements des communes du département de l'Indre sur www.insee.fr, Insee. Consulté le 25 juillet 2011.
  8. Par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de 5 ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 d’afficher dans le tableau des recensements : la population 2006, première population légale connue post-1999, les populations légales suivantes correspondant aux années réelles de recensement et enfin la dernière population légale publiée par l’INSEE. Dans le graphique sont par contre représentés l’ensemble des populations légales connues.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 25 juillet 2011.
  10. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 25 juillet 2011.
  11. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 25 juillet 2011.
  12. Évolution et structure de la population à Concremiers en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25 juillet 2011.
  13. Résultats du recensement de la population de l'Indre en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 25 juillet 2011.
  14. Site officiel de l'inspection académique de l'Indre.
  15. La gardienne d'oies sur le site reproarte.com.
  16. "La vallée du Salleron" sur le site de la NGA de Washington.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Concremiers de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Concremiers — Concremiers …   Wikipedia

  • Concremiers — País …   Wikipedia Español

  • Holiday Home Maison Du Bourg Concremiers — (Le Blanc,Франция) Категория отеля: 3 звездочный отель Адрес …   Каталог отелей

  • Ingrandes (Indre) — Pour les articles homonymes, voir Ingrandes. 46° 35′ 54″ N 0° 57′ 50″ E …   Wikipédia en Français

  • Anglin — L Anglin à Mérigny. Caractéristiques Longueur 91,3 km Bassin 1 660 km2 …   Wikipédia en Français

  • Le Blanc (Indre) — Pour les articles homonymes, voir Le Blanc. 46° 38′ 04″ N 1° 03′ 49″ E …   Wikipédia en Français

  • Le Blanc (commune) — Le Blanc (Indre) Le Blanc Administration Pays Fr …   Wikipédia en Français

  • Saint-Aigny — 46° 38′ 48″ N 1° 01′ 34″ E / 46.6466666667, 1.02611111111 …   Wikipédia en Français

  • Saint-aigny — Administration Pays France Région Centre Département Indre Arrondissement Le Blanc Canton Le Blanc …   Wikipédia en Français

  • Ciron (Indre) — Pour les articles homonymes, voir Ciron. 46° 37′ 42″ N 1° 14′ 45″ E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.