Constantin Brâncuşi


Constantin Brâncuşi

Constantin Brâncuşi

Constantin Brâncuşi
Constantin Brâncuşi photographié par Edward Steichen dans son atelier de Voulangis, en 1922.
Constantin Brâncuşi photographié par Edward Steichen dans son atelier de Voulangis, en 1922.

Activité(s) Sculpture
Naissance 19 février 1876
Peştişani, Judeţ de Gorj, Roumanie
Décès 16 mars 1957
Paris, France
Mouvement(s) Art moderne
Formation École nationale supérieure des beaux-arts
Distinctions Académie roumaine
Œuvres principales

Constantin Brâncuşi, né le 19 février 1876 à Hobiţa- Roumanie, Gorj, près de Tirgu Jiu et mort le 16 mars 1957 à Paris, était un sculpteur roumain.

La Colonne sans fin à Tirgu Jiu

Sommaire

Biographie

Brâncuşi étudie les arts à l'école des Arts et des Métiers de Craiova - Roumanie de 1894 à 1898 puis à l'école nationale des Beaux-Arts de Bucarest de 1898 à 1901. Voulant compléter sa formation à Paris, il y arrive en 1904 et s'inscrit à l'École nationale supérieure des beaux-arts en 1905. En tant qu'étudiant d'art, il fut influencé par Auguste Rodin, mais son style s'est transformé au-delà de la représentation naturaliste vers des formes stylisées élégantes. Brâncuşi était un des premiers sculpteurs à expérimenter l'art abstrait (bien que, de son point de vue, il ne fit jamais de « l'abstraction pure »). Ses sculptures sont devenues progressivement plus lisses et moins figuratives, jusqu'à ce que subsiste seul le contour le plus nu du sujet original, osant s'éloigner encore plus de la sculpture figurative que son compatriote et contemporain Dimitriu Paciurea.

Dès 1907, il réalise une première version du "Baiser", en totale opposition avec l'œuvre de Rodin. Il en réalisera plusieurs autres versions.

En 1910, il reçoit une première commande pour le monument funéraire d’une jeune femme russe qui s’est suicidée par amour, Tatiana Rachewskaïa. C’est sur sa tombe qu’il installe, l’année suivante, Le Baiser, au cimetière du Montparnasse à Paris.

Brâncuşi a produit une série de sculptures en métal appelées « oiseau dans l'espace ». Edward Steichen, un photographe, acheta un de ces oiseaux en 1926 et essaya de l'introduire aux États-Unis. Suivant le Code des douanes des États-Unis, les œuvres d'art peuvent être importées dans le pays en franchise de frais de douane. Mais les douaniers refusèrent d'accepter l'oiseau comme « œuvre d'art » et évaluèrent le droit de douane à 600 USD le classant comme pale d'hélice. Un procès annula l'estimation en 1927[1].

La porte du baiser à Tirgu Jiu

En 1935, la Ligue nationale des femmes du Gorj, qui souhaitait ériger un monument aux héros de la patrie tombés pendant la Première Guerre mondiale, lui commande un ensemble monumental. Il le réalise entre 1937 et 1938, à Târgu-Jiu ; l'ensemble, comprenant la Table du silence, la Porte du baiser et la Colonne sans fin, est destiné à évoquer, le long d'un trajet rituel, les moments essentiels de la vie.

Cet ensemble a été proposé au Patrimoine Mondial de l'Unesco en 1991.

Constantin Brâncuşi a vécu et travaillé de 1925 à 1957 dans son atelier, situé dans l'impasse Ronsin, dans le XVe arrondissement de Paris. L'atelier original a disparu et a été reconstitué près du centre Georges-Pompidou.

Constantin Brâncuşi est enterré au cimetière du Montparnasse .

Brâncuşi photographe

L'atelier de Brâncuşi sera lui-même une œuvre d'art à part entière. L'artiste expose dans son atelier. Chaque œuvre occupe une place bien définie. Déplacer une seule de ces œuvres serait pour lui rompre l'harmonie qui règne dans ce lieu. C'est pourquoi, les photographies prises par l'artiste dans son atelier sont un apport inestimable pour la compréhension de son œuvre.

Œuvres

  • « Portrait de Madame L. R. », 1917, bois[2]

Deux musées rassemblent des collections importantes :

On peut admirer aussi l'atelier de Brâncuşi au Centre Pompidou à Paris ou à Târgu Jiu en Roumanie, où se trouve un parc avec 3 de ses plus importantes créations (la Colonne sans fin, La Porte du Baiser, La table du Silence) ou le Musée d'Art de Craiova.

Bibliographie

  • Constantin Brancusi Photographe (texte de Elizabeth A. Brown), Éditions Assouline, Paris, 1995, (ISBN 2-908228-23-8)
  • Brancusi contre Etats-Unis, un procès historique 1928 (Préface de Margit Rowell, postface et fortune critique André Paleologue, trad. Jocelyne de Pass), Adam Biro, Paris, 1995, (ISBN 2-87660-164-8)
  • Doina Lemny, Constantin Brancusi, Editions Oxus, Paris, 2005.
  • Tabart Marielle, Brancusi - L'inventeur de la sculpture moderne, Éditions découvertes Gallimard, 2001,(ISBN 2-07-053321-2)

Notes et références

  1. Pour l'histoire et les enjeux de ces procès ainsi que la question de la définition de l'art par le droit, voir Bernard Edelman, L'Adieu aux arts. 1926 : L'affaire Brancusi, 2001 ; voir aussi les minutes du procès dans Brancusi contre Etats-Unis, un procès historique 1928 (Cf. bibliographie ci-dessous).
  2. L. R. pour Léone Ricou. 120 x 35 cm. Fondation Pierre Bergé-Yves Saint-Laurent. Reproduction dans "Connaissance des arts", n° 668, février 2009, p. 41

Liens externes

Commons-logo.svg

En français

En anglais

En roumain

Constantin Brâncusi - Paris

  • Portail de l’art contemporain Portail de l’art contemporain
  • Portail de la photographie Portail de la photographie
  • Portail de la Roumanie Portail de la Roumanie
Ce document provient de « Constantin Br%C3%A2ncu%C5%9Fi ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Constantin Brâncuşi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Constantin Brâncuși — um 1905, kurz nach seiner Ankunft in Paris Constantin Brâncuși [konstanˈtin brɨŋˈkuʃʲ] (* 19. Februar 1876 in Hobița, Rumänien; † 16. März 1957 in Paris) war ein …   Deutsch Wikipedia

  • Constantin Brancusi — Brâncuşi: Unendliche Säule in Târgu Jiu, Rumänien Constantin Brâncuşi [konstanˈtin brɨŋˈkuʃʲ] (* 19. Februar 1876 in Hobiţa, Rumänien; † 16. März 1957 in Paris) war ein rumänischer …   Deutsch Wikipedia

  • Constantin Brâncusi — Brâncuşi: Unendliche Säule in Târgu Jiu, Rumänien Constantin Brâncuşi [konstanˈtin brɨŋˈkuʃʲ] (* 19. Februar 1876 in Hobiţa, Rumänien; † 16. März 1957 in Paris) war ein rumänischer …   Deutsch Wikipedia

  • Constantin Brâncuşi — Brâncuşi: Unendliche Säule in Târgu Jiu, Rumänien Constantin Brâncuşi [konstanˈtin brɨŋˈkuʃʲ] (* 19. Februar 1876 in Hobiţa, Rumänien; † 16. März 1957 in Paris) war ein rumänischer …   Deutsch Wikipedia

  • Constantin Brâncuși — Constantin Brâncuşi Constantin Brâncuşi; Photograph taken by Edward Steichen in 1922. Born February 19, 1876(1876 02 19) Hobiţa, Romania …   Wikipedia

  • Constantin Brancusi — Constantin Brâncuşi Constantin Brâncuşi Constantin Brâncuşi photographié par Edward Steichen dans son atelier de Voulangis, en 1922 …   Wikipédia en Français

  • Constantin Brancuşi — Constantin Brâncuşi Constantin Brâncuşi Constantin Brâncuşi photographié par Edward Steichen dans son atelier de Voulangis, en 1922 …   Wikipédia en Français

  • Constantin Brâncuși — photographié par Edward Steichen dans son atelier de Voulangis, en 1922 …   Wikipédia en Français

  • Constantin Brâncuşi — Constantin Brâncuși, fotografía de Edward Steichen en 1922. Constantin Brâncuşi (Constantin Brancusi en la grafía francesa), (Hobiţa, distrito de Gorj, Rumania, 19 de febrero de 1876 – París, 16 de marzo de 1957) fue un importante escultor …   Wikipedia Español

  • Constantin Brancusi — Constantín Brancusi fue el más famoso escultor rumano nacido en Pestisani (districto Gorj, cerca de la ciudad de Targu jiu (Târgu Jiu)) en 1876 y fallecido en París en 1957. Sus obras se encuentran en museos de Francia, Estados Unidos, Rumania y… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.