Cristoforo Moro


Cristoforo Moro
Doge Cristoforo Moro (1390-1471)
Doge Cristoforo Moro.png

Christoforo Moro (né en 1390 à Venise – mort le 9 novembre 1471) est le 67e doge de Venise, élu en 1462, doge de 1462 à 1471.

Sommaire

Famille

La famille Moro s'est installée à Venise au milieu du XIIe siècle. Durant les premières années de leur établissement dans les lagunes, les émigrés vénètes restèrent soumis à l'administration des villes dont ils étaient originaires. Ainsi, Padoue envoyait à Rialto des magistrats annuels avec le titre de consuls; les noms même de quelques-uns de ces fonctionnaires nous ont été transmis; ce sont : Albino Moro, Antonio Calvo, Alberto Faliero, Tommaso Candiano, Hugo Foscolo, Cesare Dandolo, qui formèrent les souches des familles patriciennes des Mori, des Calvi, des Candiani, des Falieri, familles qui existaient encore lors de la chute de la république. On conserve dans la bibliothèque du couvent des Camadules de Saint-Michel, près de Venise, un décret rendu par le sénat de Padoue, en 421, qui ordonne la construction d'une ville à Rialto et la concentration sur ce point des habitants répondus jusque-là dans diverses îles environnantes.

Biographie

Après avoir terminé ses études à l'université de Padoue, Christoforo Moro entra dans la vie publique. Les villes de Chioggia et Belluno, grâce à lui, eurent un grenier public, et il se distingua beaucoup comme capitaine à Brescia, assiégé par Visconti, et à Padoue. Il est ambassadeur de Venise auprès des papes Eugène IV et Nicolas V. Saint Bernardin de Sienne aurait prophétisé qu'un jour Moro deviendrait doge, et pour remplir un vœu solennel qu'il aurait fait à Saint Bernardin, Moro fait construire l'Église de Saint Giobbe et l'a dédie à la mémoire de Saint Bernardin. Il lègue sa fortune à diverses organisations et fondations charitables, y compris l'Église de Saint Giobbe. Il fut sage du conseil, censeur, conseiller, décemvir et enfin obteint la pourpre de procurateur "de ultra". Il fut cultivé et savant comme le prouvent les legs de livres et les manuscrits du couvent de Saint Salvador.

Le dogat

Moro règne au cours d'une période marquée par la guerre entre Venise et les turcs. En 1463 le pape Pie II fait don à Moro d'une épée consacrée dans le but de le convaincre de se joindre à l'alliance anti-turc. Au début, Venise est réticente; les vénitiens considèrent en premier lieu leurs intérêts économiques. Christoforo Moro partisan de la croisade contre les Turcs, commença en Morée une longue guerre, et forma une ligue contre les Ottomans.

En avril 1463, dix ans après la conquête de Constantinople, les forces turques occupent la forteresse vénitienne d'Argos en Grèce. Le patriarche latin Johannes Bessarion se rend à Venise afin de convaincre les vénitiens de se joindre à la « défense de la foi », c'est-à-dire participer à la guerre contre les turcs. La même année une coalition se forme avec Venise, la Hongrie et l'Albanie sous la bénédiction du pape pour contrer la menace de la politique expansionniste du sultan Mohammed II. En 1469 le commandant de la flotte vénitienne Niccolo Canal reconquière l'île d'Enos au large des Dardanelles, mais il ne peut défendre l'île d'Eubée de l'agression turque et les forces vénitiennes subissent une cuisante défaite. Eubée était, pour Venise, une source importante d'approvisionnement de produits agricoles. Dès 1468, le sultan Mahomet menaçait Négrepont et s'en emparait en 1470, et les Vénitiens ne faisaient que commencer à exercer contre lui d'efficaces représailles, lorsque mourut le doge Moro.

Pendant la même période Venise doit affronter d'autres menaces telles que les villes d'Italie du nord qui convoitent les territoires de Venise, ainsi que le roi de France Louis XI qui cherche à augmenter ses possessions en Lombardie aux dépens de Venise.

Bibliographie

  • Andrea da Mosto, I Dogi di Venezia, Florence, 1983.
  • Helmut Dumler, Venedig und die Dogen, Düsseldorf, 2001.



Précédé par Cristoforo Moro Suivi par
Pasqual Malipiero
Doge de Venise
Niccolò Tron




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cristoforo Moro de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cristoforo Moro — Doge Cristoforo Moro (1390 1471) …   Wikipedia

  • Cristoforo Moro — Doge Cristoforo Moro (1390 1471) …   Deutsch Wikipedia

  • Moro — bezeichnet: Moro (Sprache), eine Sprache in Afrika eine Sorte Blutorangen, siehe Orange (Frucht) Modellvorhaben der Raumordnung, ein Aktionsprogramm des Bundesamts für Bauwesen und Raumordnung Moro Reflex, ein frühkindlicher Reflex Moros (Volk),… …   Deutsch Wikipedia

  • Moro (famille) — Armes des Moro : un écu bandé d argent et d azur de six pièces avec un chef d argent chargé de trois meures noires Famille patricienne de Venise …   Wikipédia en Français

  • Moro — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Patronyme 2 Cinéma 3 G …   Wikipédia en Français

  • Cristoforo Foppa — Cristoforo (known as Caradosso) Foppa (b. Mondonico/Olgiate Molgora in the Province of Lecco, 1445, according to some authorities, and according to others in Pavia, the same year; d. about 1527) was an Italian goldsmith, sculptor, and die sinker …   Wikipedia

  • Cristoforo Solari — Tomb of Ludovico il Moro and Beatrice d Este, Pavia. Cristoforo Solari (c. 1460 – 1527), also known as il Gobbo (the hunchbacked), was an Italian sculptor and architect. He was the brother of the painter Andrea Solari. Among his work, one of the… …   Wikipedia

  • Cristoforo Foppa — Pour les articles homonymes, voir Foppa. Cristoforo Foppa ou Caradosso (Mondonico (près de Pavie), vers 1452, Rome, 1526 ou 1527) est un sculpteur, un graveur et un orfèvre italien de la fin du XVe et du début du XVIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Giovanni Cristoforo Romano — Medalla de Isabel de Este de Gian Cristoforo Romano Busto de mujer, probablemente Isabel de Este de Gian Cristoforo Romano. Terracota. c. 1500. Kimb …   Wikipedia Español

  • San Cristoforo sul Naviglio (district of Milan) — Chiesa di San Cristoforo sul Naviglio   Quartiere of Milan   The church of San Cristoforo sul Naviglio Country …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.