Demons a queues dans Naruto


Demons a queues dans Naruto

Démons à queues

Dans le manga shōnen Naruto les démons à queues (尾獣, bijū?), au nombre de neuf, sont des créatures géantes composées d'une quantité colossale d'énergie spirituelle.

Sommaire

Présentation

Principalement inspirés du folklore japonais, ce sont des créatures gigantesques et disposant de pouvoirs magiques qui dans l'univers de Naruto se traduit par une grande quantité de «chakra».

Dans le pilote de la série[1], seul le démon renard à neuf queues – qui n'a alors pas de nom propre – est présent. Dans la trame de cette narration le personnage principale, Naruto, est présenté comme l'enfant de cette créature. Ce démon à neuf queues ayant une progéniture, le récit n'en fait pas une créature unique.

En revanche dans le manga lui-même, l'histoire change quelque peu. Naruto n'est plus alors le fils du démon, mais un «jinchūriki», c'est à dire hôte dans lequel on a scellé (enfermé) la créature qui est nommée Kyûbi. Cette dernière dans le cas présent semble être une entité unique, c'est à dire n'ayant ni ascendance ni descendance.

Bien que ce démon soit à priori unique, l'histoire présente ensuite huit autres créatures semblables, nommées bijū. Chacun de ces neuf bijū possède un aspect différent et notamment un nombre de queues allant de un à neuf. Par ordre croissant de nombre queues le bijū sont :

Chacun d'entre eux possède une affinité élémentaire (pouvoirs magiques liés à un élément) et des capacités intellectuelles variantes; allant de celle d'un animal sauvage, comme Sanbi, à une comparable à celle d'un humain comme Kyûbi.

À noter que l'univers de Naruto présente d'autres créatures géantes qui elles ne sont pas des bijūs mais font parti d'espèces à part entières.

Le caractère des bijū est développé, en fonction des capacités intellectuelles qui leur sont attribué, de manière à refléter des comportements animales ou humain :

  • Ichibi est l'incarnation d'un sociopathe désirant détruire tout ce qu'il peut;
  • Sanbi se contentera de vivre pacifiquement et d'errer dans les océans;
  • Kyûbi représente la misanthropie et détruira tout ce qu'il peut.

Dans le chapitre 404, le personnage Tobi dit que le 1er Hokage maîtrisait plusieurs d'entre eux et qu'il les aurait répartis entre les différents pays pour équilibrer les forces et éviter ainsi les guerres. Les bijū sont donc dans l'histoire semblable à des armes de destruction massive ayant un effet semblable à la dissuasion nucléaire.

L'origine des monstres à queues

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.
L'œil de Jūbi, similaire à la fois au rinnegan par le nombre de cercle concentrique et au sharingan par la présence des tomoe

L'origine des monstres à queues est inscrite sur une stèle de pierre léguée par le Sage des six chemins aux Uchiwa. Cette stèle est gardée près de Konoha dans la cache secrète du clan, et seul le sharingan est capable de lire les informations qui y sont inscrites (le mangekyō sharingan pouvant lire plus d'informations, et le rinnegan pouvant en lire la totalité).

Autrefois, toute la puissance des bijū (appelée le « chakra ultime ») était réunie dans un seul être appelé Jûbi (十尾, Jūbi, litt. dix queues?). Ce monstre, à l'origine des neuf démons à queues, possédait 10 queues et un seul œil muni des cercles concentriques du rinnegan, chaque cercle possédant les 3 tomoes du sharingan[2].

Jûbi était doté d'un pouvoir extrêmement puissant, et représentait une menace pour le monde ; le sage développa donc un ninjutsu permettant de sceller le monstre dans son propre corps, devenant ainsi le premier jinchūriki. Cette technique fut transmise de génération en génération, permettant la création d'autres jinchūriki.

Le Sage était cependant conscient qu'à sa mort, le sceau se briserait et le monstre serait libéré. Dans la crainte de cet événement, à son crépuscule il utilisa ses dernières forces pour scinder la puissance de Jûbi en 9 parties éparpillées à travers le monde, et qui se matérialisèrent en 9 créatures appelées bijū. Puis afin de rendre le pouvoir de Jûbi inaccessible, il éleva le corps du monstre vers le ciel et créa la Lune autour de son enveloppe charnelle.

Jinchūriki

Craints en raison du potentiel de destruction que chacun d'entre eux représentent, mais recherchés pour les mêmes raisons, les bijūs sont depuis plusieurs générations la propriété de groupes de ninjas qui, grâce à des techniques à base de sceaux, les enferment dans des êtres humains dont la vie est sacrifiée pour qu'ils deviennent des armes vivantes. On appelle ces hôtes les jinchūriki (人柱力, pouvoir du sacrifice humain?), ils sont souvent craints ou haïs tout autant que les bêtes dont ils recueillent les pouvoirs et l'âme. Ils sont ainsi exclus de la vie sociale normale. Beaucoup finissent par devenir des misanthropes repliés sur eux-mêmes.

Ce n'est d'ailleurs pas le seul problème de l'hôte, par exemple celui de Ichibi, incapable de dormir, finit par développer une personnalité très instable ; quant à celui de Kyûbi, bien qu'immunisé contre le chakra de son bijū à force de le consommer à petites doses en continuité, reste exposé à l'empoisonnement lors d'une très forte décharge. Cependant en apprenant à l'utiliser correctement et à canaliser cette puissance, il est possible de devenir extrêmement puissant. Si un démon est extrait de son hôte, celui-ci en meurt.

Un jinchūriki est en fait le nouveau corps du bijū. Exemple : Kyûbi. Lors de la sortie de la 4e queue, Naruto perd le contrôle de lui-même et le démon renard prend le dessus sur lui. Il prend possession de tout son corps, intelligence, jutsu et bien plus encore, mais conserve une taille humaine bien qu'un aspect de renard.

Les bijū

Ichibi

L'œil de Ichibi

Ichibi no Baketanuki (一尾の化け狸, le monstre-tanuki à une queue?), aussi appelé Suna no Shukaku (砂の守鶴, Shukaku du sable?)[3], est un chien viverrin (, tanuki?) de couleur sable avec de nombreux traits ondulés de couleur bleue sur tout le corps.
Créature du vent, il est possédé par Suna depuis plusieurs générations et donc, avant sa fondation il y a une cinquantaine d'années, par un des clans le composant.

Pour son jinchūriki, la présence du Shukaku offre une maitrise parfaite du sable et le dote une défense automatique très efficace : une barrière de sable qui se dresse pour protéger le réceptacle avant chaque impact. En contrepartie, le démon se réveillant chaque fois que son réceptacle s'endort, l'hôte ne peut plus dormir et à force de veiller plusieurs années finit par avoir des séquelles physiques (les cernes) mais aussi psychologiques : il développe une personnalité instable et fini souvent par haïr ses semblables.

Dans la première partie du manga, Sabaku no Gaara est l'hôte du Shukaku. Sa mère a été utilisée pour sceller en lui le démon et en est morte. Son enfance dramatique a accru son instabilité psychologique et en a fait un meurtrier sans émotions. Cependant sa rencontre avec Naruto va permettre une stabilisation de celui-ci, bien que toujours très froid, il sera cependant plus ouvert aux autres et perdra son désir meurtrier.

Le démon est capturé par l'Akatsuki dès le début de la seconde partie du manga… Gaara sera ramené à la vie en échange de celle de Chiyo.

Nibi

Nibi no Bakeneko (ニ尾の化け猫, le monstre-chat à deux queues?) est un chat de feu bleu[4] inspiré de la créature folklorique appelée nekomata, une version maléfique du bakeneko associé à la mort. Il semble lié aux pouvoirs du feu.

Dans la seconde partie du manga, on découvre que son hôte est une jeune femme du pays de la foudre répondant au nom de Yugito Nii. Elle se décrit elle-même comme la seconde ninja la plus forte de son village[5], ce qui ne l'empêchera pas de se faire battre par Hidan. Elle meurt dans le chapitre 332 des suites de l'extraction du bijū.

Sanbi

Sanbi no Kyodaigame (三尾の巨大亀, la tortue géante à trois queues?) est une gigantesque tortue verte et rouge dont la tête est protégé par une carapace inférieure en plus de celle du dessus inspiré à la fois du kappa, de Genbu et d'un peu de l'être humain (pour la tête). Être très simple psychologiquement, il se contente de errer dans la mer et la plupart du temps ne cause pas de dégâts en dehors des bateaux qui pourraient le heurter. Il n'a même pas conscience de son propre potentiel.

Libre, il ne disposait pas de jinchūriki quand Tobi et Deidara l'ont capturé. Deidara précisera que c'est « parce qu'il n'a plus de jinchūriki qu'il est si faible ».

Il a été scellé dans la statue de l'Akatsuki.

Son dernier jinchūriki était Yagura[4], le quatrième mizukage qui fût responsable de l'« ère de sang » de Kiri.

Dans l'arc hors-série « Sanbi » de Naruto Shippūden, il est contrôlé par un jeune garçon nommé Yûkimaru recueilli par Orochimaru, et escorté par une servante de celui-ci, Guren.

La puissance du démon est un peu plus exploitée dans ces épisodes, car on constate que la technique héréditaire de contrôle du cristal (shoton) utilisée par Guren, malgré sa forte densité moléculaire, ne peut le percer ; il semble donc excessivement résistant. Le monstre peut également dégager une puissante onde de choc par la gueule, tels Kyûbi et Hachibi dans le manga.

Yonbi

Yonbi no Saru (四尾の猿, le singe à quatre queues?) est une chimère principalement inspirée d'un gorille à la peau vert amande et aux poils rouge écarlate[4] pourvu de traits faciaux rappelant ceux d'un ogre. Ses quatre queues sont dotées de plaques osseuses.

Rôshi[6], son hôte, est amené par Kisame pour l'extraction après sa capture. Ce vieil homme, mort lors de la cérémonie d'extraction, faisait partie de Iwa. Kisame précise que Rôshi était un ninja puissant.

Son pouvoir est la seule entorse connue à la règle des kekkei genkai élémentaires qui veut que seuls ceux dotés de tels héritages génétiques puissent fusionner les cinq éléments de base. En effet, il confère à son jinchūriki la capacité à fusionner son affinité doton (土遁, art de manipuler la terre?) et l'affinité katon (火遁, art de manipuler le feu?) de Rôshi pour en faire le yōton (熔遁, art de manipuler la lave?).

Gobi

Gobi no Irukauma (五尾のイルカ馬, le cheval-baleine à cinq queues?) est une chimère de couleur blanche qui, selon Kishimoto, s'inspire du dauphin pour la tête et du cheval pour le corps[4].

Il a été capturé par l'Akatsuki mais on ne sait rien des circonstances de sa capture.

Son dernier jinchūriki était Han[4], un ninja d'Iwa de grande taille doté d'une armure. D'après le databook il utilisait des Jutsus basés sur la vapeur ( Jouki no Jutsu ) .

Rokubi

Rokubi no Namekuji (六尾の蛞蝓, la limace à six queues?) est un genre de slime violet rappelant vaguement la limace, il est doté de petits bras[4].

Il a été capturé par l'Akatsuki mais on ne sait rien des circonstances de sa capture.

Son dernier jinchūriki était un jeune homme nommé Utakata originaire de Kiri[4]. D'après le databook, il utilisait des techniques basés sur des bulles de savon ( shabondama ) .

Shichibi

Shichibi[7] no Kabutomishi (七尾のカブトムシ, le scarabée rhinocéros japonais à sept queues?) est un insecte coléoptère Dynaste (de nom binomial Trypoxylus dichotomus) gigantesque de couleur bleu de cobalt qui n'a en réalité pas sept queues mais une seule de couleur vert absinthe avec 6 ailes de même couleur au bout de l'abdomen[4].

Il a été capturé par l'Akatsuki mais on ne sait rien des circonstances de sa capture.

Son dernier jinchūriki était une adolescente de Taki nommée Fû, c'est la seule jinchūriki ne venant pas d'un des cinq grand pays.

Ces scarabées rhinocéros japonais (カブトムシ, Kabutomushi?) sont très recherchés par les jeunes enfants au Japon lors des périodes estivales ; c'est un thème qui revient très souvent dans les manga de types tranches de vie. Il est intéressant de noter qu'outre les légendes pour certains bijū, Kishimoto s'inspire aussi de phénomènes de société.

Hachibi

Hachibi no Kyogyū (八尾の巨牛, le taureau géant à huit queues?) est un taureau écorché, il n'a en réalité pas huit queues mais huit membres inférieurs rappelant ceux d'un céphalopode.

Son hôte, Kira Hachi également appelé Killer Bee (l'Abeille Tueuse), est un homme qui vit dans les montagnes du pays de la foudre. Il appartient au clan Yazuki dont fait également partie le Raikage, son frère.

Inspiré par la culture gangsta rap, son style est assez particulier dans l'univers de Naruto, il aime faire des sessions de slam, même durant le combat. Il a deux tatouages, l'un sur le bras (fer) et l'autre sur sa joue gauche (deux cornes). Il porte aussi 8 épées sur le dos.

Il peut se sortir d'un Genjutsu par lui-même en utilisant le bijū qui est en lui comme un partenaire à part entière car il possède un contrôle total sur Hachibi. Il semble battu par Sasuke Uchiwa, après un combat ardu, grâce à l'Amaterasu. Cependant, on découvre dans le chapitre 419 qu'il a survécu et simulé sa défaite en utilisant une technique de substitution (un bout de tentacule).

Notons par ailleurs que lors de son combat contre Taka, l'équipe de Sasuke, il a par deux fois été très proche d'éliminer ce dernier, sauvé par les interventions successives de Karin et Jûgo qui l'ont réanimé, alors que Hachibi (Killer Bee) avait grièvement blessé l'Uchiwa en un seul coup, à tel point que ce dernier était agonisant (la poitrine défoncée). Entre autres, il a également malmené toute la team Taka dans son ensemble, ce qui donne un aperçu assez convaincant de sa grande puissance. On apprend plus tard, que même sans invoquer son bijū, Kira Hachi avait la main mise sur le combat, et qu'il s'était simplement emballé. En réalité, il souhaitait exploiter cette occasion afin de sortir de son village, dans lequel il était confiné et dans le fond, considéré comme une arme, en dépit de l'inquiétude de son frère.

Tobi enverra Kisame seul à la poursuite du jinchūriki en vadrouille.

Kyûbi

L'œil de Kyūbi

Kyûbi (九尾の妖狐, Kyūbi no Yōko?), le Démon-Renard à neuf queues, est un démon dont l'apparence s'inspire du kitsune (Renard du folklore japonais) et de l'être humain[8]. Bien que le nombre de queues n'indiquent pas réellement la puissance du démon, il reste tout de même le plus puissant des neuf bijū.

Selon l' incipit du manga, douze ans avant la première partie du récit, le fléau connu sous le nom de Kyûbi attaqua le village caché de Konoha.

Excédés par les ravages causés par ce démon lors de ses raids successifs sur différents villages du Pays du Feu, les ninjas du Feu décidèrent alors de le sceller pour contenir sa malveillance. L'homme connu sous le titre de 4e Hokage fit alors le sacrifice ultime pour emprisonner l'âme du démon dans le corps d'un nouveau-né.

Le bijū

Kyûbi est un être malveillant, misanthrope et particulièrement fourbe. Très intelligent et parfaitement conscient de ses actes, c'est par pure cruauté qu'il n'hésite pas à détruire tout ce qui se trouve sur son passage. Cela ne l'empêche pas d'être généreux quand son don peut servir ses desseins, comme par exemple lorsqu'il utilise son chakra pour soigner son hôte et ainsi le maintenir en vie.

Son histoire semble très liée au clan Uchiwa et il fut utilisé comme arme par l'un d'entre eux, Madara, une cinquantaine d'années avant le début du récit lors d'un coup d'État raté.

Le jinchūriki

Le principal avantage fourni par Kyûbi à son hôte est la vitesse de guérison extrêmement élevée, y compris sur des blessures graves par la diffusion de son chakra, seulement cet avantage est à double tranchant. En effet à forte dose, comme beaucoup de médicaments guérissant le mal par un autre mal, il agit comme un poison qui blesse et tue son hôte à petit feu. La résistance de Naruto face à cette déferlante est d'ailleurs étonnante, même lorsqu'elle est minime à la grande surprise de certains personnages. Une hypothèse plausible est qu'il dispose d'un héritage génétique propice au démon. Comme la couleur orange de ses vêtements identique à la fourrure d'un renard et/ou le fait qu'il est rusé !…

Lorsque le démon prend une plus grande influence sur les capacités de Naruto, celui-ci s'entoure d'une gangue de chakra rougeâtre d'abord informe puis, au fur et à mesure de l'accroissement de l'influence du démon, de la forme d'un renard à une ou plusieurs queues. Bien que jusqu'à la troisième, le jinchūriki garde le contrôle, une fois la quatrième queue sortie, la personnalité du bijū remplace celle de l'hôte. Il s'ensuit alors une plus grande transformation avec la disparition de la peau et l'invasion de la gangue par le sang la faisant apparaître rouge sombre. Avec la 6e queue, le squelette du renard apparaît, procurant au jinchūriki une grande agilité et une vitesse prodigieuse. Avec la 8e queue, il ne manque plus que la fourrure (muscles apparents). La 9e queue ne devrait jamais réussir à se former, puisque le sceau du Yondaime Hokage est doté d'un mécanisme de protection qui empêche Naruto d'enlever lui même le sceau.

Dans un ensemble d'épisodes filler de Naruto Shippūden, on découvre un second personnage, Sora, semblant posséder Kyûbi ou une réplique de celui-ci. Il s'avère au final que ce n'était que le résidu du chakra de Kyûbi flottant dans l'air suite à l'attaque de Konoha, implanté par son propre père afin de détruire le village caché de Konoha.

Autres

Reibi

Reibi no Menhiru (零尾の面蛭, la sangsue masqué à zéro queue?) n'apparaît que dans le deuxième film de Naruto Shippūden Kizuna. Il est caractérisé par la maîtrise du chakra sombre et un aspect proche de la sangsue doté d'un masque nō, son corps pouvant produire de longs prolongements flexibles permettant des attaques à distance. Il a pour particularité de pouvoir absorber le chakra de ses adversaires.

N'étant jamais cité dans les épisodes de la série, il s'agit probablement d'une invention pour le scénario du film. Son appartenance aux bijū est même contestable, il se pourrait qu'il ne soit qu'un proto-bijū.

Notes et références

  1. Fanbook 1
  2. chapitre 467
  3. C'est d'ailleurs le seul des neuf à porter un autre nom que celui qui désigne sa condition de bijū
  4. a , b , c , d , e , f , g  et h (ja) Masashi Kishimoto, Naruto official databook 2 (NARUTO - ナルト - イラスト集 NARUTO, NARUTO - Illustrations NARUTO?), Shūeisha, coll. « Jump Comics (ジャンプコミックス, Janpu Comikkusu?) », 3 juillet 2009 (ISBN 978-4-08-874823-8) 
  5. Derrière l'hôte de Hachibi.
  6. Cf. databook, vol.3
  7. Peut aussi se lire Nanabi
  8. Au niveau des bras notamment, qui disposent de mains à cinq doigts dont un en opposition (le pouce).
  • Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques
  • Portail des créatures imaginaires Portail des créatures imaginaires
Ce document provient de « D%C3%A9mons %C3%A0 queues ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Demons a queues dans Naruto de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Démons À Queues Dans Naruto — Démons à queues Dans le manga shōnen Naruto les démons à queues (尾獣, bijū?), au nombre de neuf, sont des créatures géantes composées d une quantité colossale d énergie spirituelle. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Démons à queues dans Naruto — Démons à queues Dans le manga shōnen Naruto les démons à queues (尾獣, bijū?), au nombre de neuf, sont des créatures géantes composées d une quantité colossale d énergie spirituelle. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Démons à queues dans naruto — Démons à queues Dans le manga shōnen Naruto les démons à queues (尾獣, bijū?), au nombre de neuf, sont des créatures géantes composées d une quantité colossale d énergie spirituelle. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Démons à queues (Naruto) — Démons à queues Dans le manga shōnen Naruto les démons à queues (尾獣, bijū?), au nombre de neuf, sont des créatures géantes composées d une quantité colossale d énergie spirituelle. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Démons à queues — Dans le manga shōnen Naruto, les démons à queues (尾獣, bijū?), au nombre de neuf, sont des créatures géantes composées de chakra. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Ninjas Et Ninjutsu Dans Naruto — Cet article est lié à l univers du shōnen manga Naruto. Il traite des ninjas et de leurs arts dans l univers fictif précédemment cité. Sommaire 1 Chakra 1.1 Nature du chakra 1.1.1 …   Wikipédia en Français

  • Ninjas et ninjutsu dans Naruto — Cet article est lié à l univers du shōnen manga Naruto. Il traite des ninjas et de leurs arts dans l univers fictif précédemment cité. Sommaire 1 Chakra 1.1 Nature du chakra 1.1.1 …   Wikipédia en Français

  • Ninjas et ninjutsu dans naruto — Cet article est lié à l univers du shōnen manga Naruto. Il traite des ninjas et de leurs arts dans l univers fictif précédemment cité. Sommaire 1 Chakra 1.1 Nature du chakra 1.1.1 …   Wikipédia en Français

  • Liste des techniques dans Naruto — Le jutsu est la forme suprême du ninpō (l art du ninja) dans le manga Naruto. Ces techniques de combat ne s acquièrent qu après un long entraînement qui vise à développer et contrôler ses ressources physiques et spirituelles. Le ninjutsu étant un …   Wikipédia en Français

  • Jutsu dans Naruto — Le jutsu est la forme suprême du ninpō (l art du ninja) dans le manga Naruto. Ces techniques de combat ne s acquièrent qu après un long entraînement qui vise à développer et contrôler ses ressources physiques et spirituelles. Le ninjutsu étant un …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.