Dracologie


Dracologie
Planche d'anatomie d'un dragon, telle que présentée dans de nombreux manuels de dragonologie ou dracologie
Article principal : dragon (mythologie).

La dracologie ou dragonologie désigne l'étude des dragons dans leur globalité, dans le cadre des mythes et légendes concernés, mais aussi des univers fictifs et de la cryptozoologie. Il ne s'agit pas d'une science officielle bien qu'elle soit présentée comme une « ancienne science » dans les ouvrages encyclopédiques de littérature d'enfance et de jeunesse et les sites internet qui en traitent[1]. La dracologie est mentionnée dès 1958 et devint un thème populaire à la fin des années 1990, particulièrement grâce à la saga Harry Potter et aux films de fantasy. Elle inclut des théories pour apprendre à dompter des dragons aussi bien que des études morphologiques et anatomiques de la bête, ainsi que des cartes présentant les lieux d'observation des différents dragons dans le cadre de la mythologie ou de la cryptozoologie. Il n'existe à ce jour aucune preuve de l'existence biologique des dragons et cette créature légendaire n'est pas reconnue par la zoologie. La dracologie a néanmoins fait l'objet de séminaires et de conférences[2],[3].

Sommaire

Étymologie et origine du terme

Les termes de « dracologie » et « dragonologie » semblent être des néologismes récents, issus du mot français « dragon », lui même issu du grec derkomai, et de logos qui signifie « discours » en grec. Les ouvrages encyclopédiques sur les dragons peuvent être présentés sous des titres comme « manuel de dragonologie », les sites internet préférant le terme de « dracologie ». Ceux qui étudient la dracologie (ou dragonologie) se nomment eux-mêmes des « dracologues », ou « dragonologues ».

Définitions de la dracologie

On peut distinguer dans la littérature enfantine, les jeux internet et la littérature fantasy et fantastique trois « types » de dracologies[4] :

  • Celle qui s'attache aux dragons des mythes et des légendes ;
  • Celle qui est purement issue des œuvres de fantastique et de fantasy comme Harry Potter ou Donjons et dragons, et qui décrit des « espèces de dragons » ainsi que leur symbolique dans un univers fictionnel ;
  • Celle qui se rattache à la cryptozoologie, c'est-à-dire l'étude des dragons sur la base de témoignages et de documents.

La dracologie est étroitement liée à la mythologie, la biologie, la psychologie et aux études culturelles. Le symbolisme du dragon dans la dracologie peut se rattacher à des orientations religieuses et spirituelles diverses, liées à la théologie et aux sciences occultes.

Étude des dragons au cours de l'histoire

Gravure d'un dragon en 1665

Les dragons furent présentés comme des créatures bien réelles dans un certain nombre de bestiaires du Moyen Âge et dans les ouvrages savants de la Renaissance, le terme de « dracologie » ou ses équivalents n'y était toutefois pas employé.

Il existe un documentaire présentant un musée des dragons fictif prétendument située à Reimsbourg, qui aurait été détruit durant la Seconde Guerre mondiale. Ce musée aurait attiré des anthropologues, historiens, paléontologues et zoologistes à une époque où l'existence biologique des dragons était fortement remise en cause par une majorité de scientifiques[5], mais là encore, il n'est pas fait mention du terme de dracologie.

L'utilisation du mot semble être d'origine russe, l'équivalent de « dracologie » fut utilisé par Ian Slovikom pour titrer un chapitre dans un recueil d'aphorismes, « traité de psychologie sur le Dragon », en 1958. Il est également intéressant de noter que dans l'édition russe du « Traité des dragons » figure l'inscription suivante : « Cette édition est réalisée avec le soutien de l'Institut international de dracologie » »[6].

Plus tard, en 1963, Stanislaw Lem écrivit un ouvrage sur les dragons, et au fil du temps, différents auteurs titrèrent leur écrits sur les dragons avec le mot « drakonologiya » et ses variantes en russe, indépendamment les uns des autres. Le phénomène de popularité qui suivit fut réel car un livre-jeu coloré pour enfants, « Drakonologiya », sorti en Russie aux édition Machaon en 2008, a été traduit en 32 langues (dont le français sous le titre de « Dragonologie »), pour un tirage total de 5,7 millions d'exemplaires[7].

Ouvrages de dracologie en russe

D'autre part, la popularité des livres et des films de Harry Potter a enclenché l'apparition de nombreuses « écoles virtuelles », basées sur le monde fantastique de Poudlard dès la fin de l'année 2000. Ces écoles sont organisées principalement entre des adolescents de 17 ans en moyenne et des personnes plus âgées. La requête « drakonologiya » (et ses variantes) sur les moteurs de recherche en russe donnent un grand nombre de ces projets virtuels[8]. Selon l'âge, l'étendue des connaissances et intérêts des adolescents, le contenu des écoles peut être complètement copié à partir d'autres sources publiques ou être une étude originale de l'auteur. Cette dracologie est majoritairement mythologique et, plus rarement, fantastique (dominée par les descriptions des dragons du monde de Poudlard, mais il en existe d'autres[9]). La principale caractéristique de ces écoles virtuelle est qu'elles sont organisées comme des jeux : en tapant « enseignants » et « élèves » d'une « école de magie », on obtient des conférences de dracologie.

De nombreux ouvrages poursuivirent la tradition de la dracologie, que ce soit dans l'univers de Harry Potter ou dans celui des mythologies[10],[11],[12].

La journaliste Julia Rohaeva estime que 1993 est « l'année de la dracologie », car le film Jurassic Park de Steven Spielberg a enclenché un phénomène de mode des dragons[13].

Récemment, la popularité croissante des dragons et le développement d'un intérêt pour eux ont favorisé la publication d'articles qui n'ont pas de base fantastique. Ils ont étudié toutes les dimensions de la dracologie : la mythologie et le symbolisme, les dragons des différents mondes fantastiques (y compris la modélisation des dragons), et l'existence éventuelle de dragons dans la réalité.

Sur les sites internet, la dracologie se donne pour objectif principal de « classifier et étudier toutes les espèces de dragons ».

Le muséum d'histoire naturelle a accueilli une exposition temporaire sur les dragons, en les présentant comme des créatures « entre science et fiction »[14].

Autres applications

Outre la mythologie, le fantastique et la dracologie « réaliste », la discipline comprend également la « draconographie » traitant de l'imagerie du dragon[15], et une spécialité dans la simulation des conditions environnementales liées aux dragons représentés dans la fiction. Parfois, les applications se croisent - par exemple, dans le classement des dragons, les types de la mythologie sont des types morphologiques[16]. Une « dracogénétique » s'appliquerait surtout aux dragons de Pern[17].

La dracologie permet aussi d'étudier les possibilités d'existence biologique du dragon sur Terre. Les résultats de ces études peuvent être utilisés par les écrivains de l'imaginaire et, parfois, le processus s'inverse (lorsque la littérature de l'imaginaire apporte de nouvelles idées et opinions sur l'existence biologique de dragons). Les cryptozoologues émettent aussi des hypothèses sur l'existence biologique des dragons, sur la base de faits non prouvés et de sources douteuses. Toutefois, lorsqu'ils ont envisagé la possibilité d'une existence non-biologique des dragons (spirituelle, énergique, mystique, psychologique), ils se sont appuyés sur l'existence de connaissances liées au dragon dans les traditions spirituelles orientales.

Certains membres du mouvements des otherkin s'identifient eux-mêmes comme étant des dragons.

Hypothèses dracologiques

Schéma de dragon en vol par Sergei Qkowlew et Alexander Bulanov : les ailes sont placées sur les membres postérieurs

La mythologie des dragons est la plus étudiée, dans le but de savoir pourquoi il existe tant de légendes similaires concernant ces créatures. La réponse à la question de savoir quelles sont les similitudes entre dragons des légendes du Nord et du Sud a été évoquée dans le journal russe « Science et Religion » en 1982[18]. Ils ont supposé que la source commune de l'imagerie des serpent-dragons est une force polaire. Leur hypothèse se base sur trois sciences : l'ethnographie, la climatologie et la géophysique. Les caractéristiques des dragons, aussi bien que les éléments du mythe et les cérémonies sont associés au climat froid sur lesquels les lumières des pôles ont une influence particulière, de plus, les dragons sont décrits comme étant eux-mêmes la cause de ces lumières, ou une créature qui agit sous le commandement de Diable, voire une forme du Diable lui-même. Les autres sont dus à de divers phénomènes climatiques.

Les principales questions biologiques concernent le ratio poids-taille et le mécanisme de vol des dragons. En 1993, Sergei Qkowlew et Alexander Bulanov ont proposé un concept qui a pour caractéristique principale le placement des ailes sur les membres postérieurs, mais pas à l'avant (comme chez les chauves-souris) ou au milieu (comme dans la plupart des autres théories)[19].

En 1998, Sviatoslav Loginov a suggéré que les dragons ne sont pas apparentés aux reptiles ni aux insectes, et que les dragons des mythologies de l'Ouest et de l'Est ne montrent pas de dimorphisme sexuel[20].

Notes et références

  1. Dugald-A Steer, Dragonologie : Encyclopédie des dragons : Les Mondes secrets, Milan Jeunesse, 22 octobre 2004, 28 p. (ISBN 978-2745913593) 
  2. (ru)Conférence dracologie 2007. Consulté le 17 octobre 2009
  3. (ru)Dracologie 2009. Consulté le 17 octobre 2009
  4. (ru)Т. А. Копычева «Мифологическое драконоведение», разделы «Драконы разных частей света», «Описание расы» и «Свидетельства в пользу драконов» соответственно
  5. [PDF]Le musée des dragons. Consulté le 11 août 2009
  6. (ru) Русское издание « Трактата о драконах » Яна Словика — (ISBN 5-9689-0055-5)
  7. (ru)Drakonologiya. Consulté le 17 octobre 2009
  8. (ru)Примеры сайтов: «Драконология», «Лекция первая, вступительная», Драконология по-украински
  9. (ru)Драконология El-Star. Лекция 3
  10. (ru)naukopodobnoy: Harry Potter Z. "Drakonologiya
  11. D. Topsell « Comment élever et entrainer un dragon, L. Tratkoff Trambauer "Dragons. Complete Encyclopedia »
  12. (ru)Русское издание книги «Драконы. Полная энциклопедия» Л. Траткофф Трамбауэр — (ISBN 978-5-17-051144-0) (ООО «Изд-во АСТ») и (ISBN 978-5-9725-0922-5) (ООО «Астрель-СПб»)
  13. (ru)Lubov drakona. Consulté le 17 octobre 2009
  14. Dragons, entre science et fiction. Consulté le 11 août 2009
  15. (ru)Draconographie. Consulté le 17 octobre 2009
  16. (ru)drakonologia. Consulté le 17 octobre 2009
  17. (ru)Dracogénétique. Consulté le 17 octobre 2009
  18. Где живут драконы ?. Consulté le 17 octobre 2009
  19. (ru)Ухокрылые драконы. Consulté le 17 octobre 2009
  20. К ВОПРОСУ О КЛАССИФИКАЦИИ ЕВРОПЕЙСКИХ ДРАКОHОВ. Consulté le 17 octobre 2009

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Patrick Absalon, Les dessous du dragon. Illustrations de Charles Dutertre, Vincent Boyer et Julien Norwood, Paris. Éditions du Muséum, 2005. 45p.
  • Zeev Gourarier, Philippe Hoch, Patrick Absalon, Dragons : au jardin zoologique des mythologies. Éditions Serpenoise, 2005. 314 p.
  • Portail des créatures et animaux légendaires Portail des créatures et animaux légendaires

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dracologie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dragonologie — Dracologie Planche d anatomie d un dragon, telle que présentée dans de nombreux manuels de dragonologie ou dracologie Article principal : dragon (mythologie). La dracologie, parfois nommée dragonologie, désigne l étude des dragons comme s… …   Wikipédia en Français

  • Dragon (Mythologie) — Pour les articles homonymes, voir Dragon (homonymie). Le dragon est une créature légendaire représentée comme une sorte de gigantesque reptile écailleux, généralement capable de cracher du feu et de voler grâce à des ailes de cuir semblables à… …   Wikipédia en Français

  • Dragon (créature fantastique) — Dragon (mythologie) Pour les articles homonymes, voir Dragon (homonymie). Le dragon est une créature légendaire représentée comme une sorte de gigantesque reptile écailleux, généralement capable de cracher du feu et de voler grâce à des ailes de… …   Wikipédia en Français

  • Dragon (mythologie) — Pour les articles homonymes, voir Dragon (homonymie). Le dragon est une créature légendaire représentée comme une sorte de gigantesque reptile écailleux, généralement capable de cracher du feu et de voler grâce à des ailes de cuir semblables à… …   Wikipédia en Français

  • Dragons — Dragon (mythologie) Pour les articles homonymes, voir Dragon (homonymie). Le dragon est une créature légendaire représentée comme une sorte de gigantesque reptile écailleux, généralement capable de cracher du feu et de voler grâce à des ailes de… …   Wikipédia en Français

  • Fantasy — Pour les articles homonymes, voir Fantasy (homonymie). Couverture du magazine pulp américain …   Wikipédia en Français

  • Musée des dragons — Le musée des dragons est un musée fictif créé pour un documentaire consacré aux dragons. Il y était présenté comme situé à Reimsbourg, en Allemagne, et consacré à l exposition de pièces anatomiques présentées comme appartenant à des dragons  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.