Dream Team


Dream Team
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dream Team (homonymie).
David Robinson de la Dream Team lors des 1/4 de finale des Jeux olympiques d'été de 1992

La Dream Team (« équipe de rêve ») est le surnom donné à l'équipe nationale de basket-ball des États-Unis qui a participé aux Jeux olympiques de 1992 à Barcelone. Elle rassemblait les meilleurs joueurs du championnat nord-américain : la National Basketball Association (NBA), hormis Christian Laettner, qui n'avait pas encore intégré la grande ligue. Elle est généralement considérée comme la plus grande équipe de basket-ball de tous les temps et est entrée au Basketball Hall of Fame en août 2010 (Karl Malone et Scottie Pippen ont été intronisés le même jour)[1].

Sommaire

Le contexte

Après qu'un premier vote, lors du championnat du monde 1986, a refusé l'entrée des professionnels américains par 31 voix contre et 27 pour, le Comité international olympique et la FIBA autorisent trois ans plus tard, avec un vote qui est désormais de 56 pour et 13 contre[2],,[Note 1],[3], les joueurs de basket-ball professionnel issus de la NBA à participer aux Jeux olympiques. Auparavant, les États-Unis étaient représentés soit par des joueurs universitaires soit par des joueurs évoluant en Europe.

L'équipe de Yougoslavie, championne du monde en titre et double détentrice des titres de championne d'Europe, dont le dernier lors de juin 1991 à Rome, est, selon de nombreux avis d'experts[réf. nécessaire], la seule équipe capable de pouvoir rivaliser avec les stars américaines.

Cette équipe d'exception, qui possède en la personne de Divac, Paspalj, Djordjević, Kukoč, Radja, Zdovc, Petrović de grand joueurs européens, habitués à jouer ensemble et possédant une connaissance du basket-ball FIBA, aurait pu, selon de nombreux avis d'experts,[réf. nécessaire] concurrencer cette Dream Team américaine. Mais la guerre en Yougoslavie sévissait, et seule l'équipe croate fût représentée (et gagna d'ailleurs la médaille d'argent). Ainsi, la confrontation USA–Yougoslavie de 1992, que de nombreux fans de basket attendaient[réf. nécessaire], n'eut jamais lieu.

Composition

DreamTeam.gif

L'entraîneur des Detroit Pistons Chuck Daly est nommé entraîneur en chef de cette sélection. Il est secondé par Mike Krzyzewski, entraîneur des Duke Blue Devils, une des plus prestigieuse université américaine, P.J. Carlesimo, entraîneur de Seton Hall et de Lenny Wilkens, entraîneur des Cleveland Cavaliers est l'un des entraîneurs ayant coaché le plus de rencontres NBA.

L'équipe composée compte déjà, au moment de son annonce en 1991, trois titres olympiques, avec Michael Jordan, Chris Mullin et Patrick Ewing vainqueur du titre olympique de 1984 à Los Angeles, dix titres NBA, Jordan et Scottie Pippen[Note 2] sous le maillot des Chicago Bulls, Earvin "Magic" Johnson avec les Los Angeles Lakers et Larry Bird avec les Boston Celtics. David Robinson a pour sa part remporté un titre mondial en 1986.

Cette équipe contient un seul universitaire, Christian Laettner, membre des Duke Blue Devils.

La seule réelle surprise de cette équipe est l'absence de Isiah Thomas, le meneur des Detroit Pistons. Ce sont Magic Johnson et Larry Bird qui donnent en 2009 l'explication à cette absence. Magic, malgré l'amitié qui le lie à Thomas, fait partie des joueurs qui posent un véto à sa présence : « Nobody on that team wanted to play with him... He doesn't understand why he wasn't chosen for that Olympic team and that's really too bad. You should be aware when you've ticked off more than half of the NBA. » (« Personne dans cette équipe ne voulait jouer avec lui... Il ne comprend pas pourquoi il n'a pas été choisi pour cette équipe olympique et c'est vraiment trop bête. Vous devez vous y attendre lorsque vous êtes aliéné plus de la moitié de la NBA »)[4].

Magic, qui a annoncé sa séropositivité lors de l'automne précédent et l'arrêt de sa carrière dans la foulée, est le leader de cette équipe, malgré une seule rencontre disputée avec le NBA All-Star Game 1992 depuis son arrêt. Il partage le capitanat avec son meilleur ennemi, Larry Bird[Note 3].

Entraîneur: Chuck Daly (Detroit Pistons)
Assisté de :
Mike Krzyzewski (Duke Blue Devils)
P.J. Carlesimo (Seton Hall Pirates)
Lenny Wilkens (Cleveland Cavaliers)

Compétition

La Dream Team débute sa préparation à La Jolla, près de San Diego, par une rencontre face à une developmental team composée de jeunes joueurs dont Grant Hill, Bobby Hurley, Chris Webber, Eric Montross et Jamal Mashburn[2]. Cette rencontre, disputée en vingt minutes, voit la seule défaite de la Dream Team sur le score de 62 à 54[2].

Les Américains disputent le tournoi des Amériques à Portland du 26 juin au 5 juillet 1992. Lors de cette compétition, ils remportent leurs six rencontres avec un écart moyen de 51,5 points[5].

Lors des Jeux de Barcelone, la Dream Team gagne tous ses matchs, avec un écart moyen de 43,8 points. Les seules équipes l'ayant menée pendant quelques minutes furent la Croatie, en finale, et l'Espagne en phase de poule (après quelques phases de jeu). Cette supériorité fit que le coach américain, Chuck Daly, ne demanda aucun temps mort pendant toute la compétition (il ne prit également aucun temps mort durant le tournoi des Amériques).

Résultats

Tour préliminaire

Quart-de-finale

Demi-finale

Finale


Voir aussi

Annexes

Bibliographie

Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article Source utilisée pour la rédaction de l'article :

Sources

Notes

  1. Les Américains, représenté par la Fédération amateur des États-Unis, font partie des treize votants contre cette entrée. Cette Fédération, qui n'intervient en rien dans la National Basketball Association ni dans la NCAA, perdrait ainsi le seul pouvoir qu'elle possède dans le basket-ball américain
  2. Jordan et Pippen remportent leur second titre NBA en juin 1992 face à un autre membre de la Dream Team, Clyde Drexler, des Portland Trail Blazers.
  3. Après une finale universitaire remportée par Magic, les deux hommes sont opposés trois fois en finale NBA, avec deux victoires pour Magic en 1985 et 1987 et une pour Bird en 1984.

Références

  1. (fr) « La Dream Team honorée », L'Équipe, 14 août 2010.
  2. a, b et c Planète basket op. cit. p.  57-64
  3. (en) Article sur le site de la fédération américaine de basket-ball.
  4. (en) Isiah 'hurt' by Magic's comments, 24 octobre 2009. Consulté le 19 février 2010
  5. (en) Men's tournament of the Americas -- 1992 sur usabasketball.com. Consulté le 19 février 2010

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dream Team de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dream Team — in sport, often only as a nickname, may refer to: The roster of the 1992 United States men s Olympic basketball team in Barcelona Brazil men s national volleyball team under coach Bernardo Rezende since 2002 FIFA Dream Team, an all time all star… …   Wikipedia

  • Dream-Team — Dream Team, Dream|team [ dri:mti:m ], das; s, s [engl. dream team, eigtl. = Traumteam, aus: dream = Traum u. team, ↑ Team] (bes. Sport): ideales, ideal zusammengesetztes Team, Gespann. * * * Dream Team, (auch:) Dream|team [ dri:mti:m], das; s, s… …   Universal-Lexikon

  • Dream Team — Saltar a navegación, búsqueda David Robinson, miembro del Dream Team en el encuentro ante Puerto Rico durante los Juegos Olímpicos de Barcelona 1992 Dream Team ( equipo de los sueños en inglés) fue el sobrenombre del equipo de …   Wikipedia Español

  • Dream team — Pour les articles homonymes, voir The Dream Team. La Dream Team (« équipe de rêve ») est le surnom donné à l équipe nationale de basket ball des États Unis qui a participé aux Jeux Olympiques de 1992 à Barcelone. Elle rassemblait les… …   Wikipédia en Français

  • dream team — dream teams N COUNT A dream team is the best possible group of people to be in a sports team or to do a particular job. ...American basketball s dream team. ...a dream team of lawyers and investigators …   English dictionary

  • dream team — dream′ team n. cvb a number of persons of the highest ability associated in some joint action: a dream team that should win the Olympics; a dream team of defense lawyers[/ex] • Etymology: 1935–40 …   From formal English to slang

  • Dream Team — ( equipo de los sueños en inglés) fue el sobrenombre del equipo de baloncesto de Estados Unidos que ganó la medalla de oro en los Juegos Olímpicos de 1992 en Barcelona. Las nuevas reglas permitieron a atletas profesionales competir en los Juegos… …   Enciclopedia Universal

  • dream team — UK US noun [C, usually singular] WORKPLACE ► a group of people who have been specially chosen to work together, and are considered to be the best at what they do: »The chief executive described them as intelligent and forward thinking individuals …   Financial and business terms

  • dream team — dream ,team noun count a perfect team made up of the best players …   Usage of the words and phrases in modern English

  • Dream Team — С английского: (дрим тим) Команда мечта. Так журналисты назвали сборную США по баскетболу, составленную из звезд Национальной баскетбольной лиги для участия в Олимпийских играх (Барселона, 1992). До этого сильнейшие баскетболисты профессионалы… …   Словарь крылатых слов и выражений

  • dream-team — (izg. drȋm tȋm) m DEFINICIJA ekspr. vrhunski sastav neke ekipe, momčad snova ETIMOLOGIJA engl …   Hrvatski jezični portal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.