EBITDA


EBITDA

Earnings before interest, taxes, depreciation, and amortization

En finance, EBITDA est un acronyme anglais qui signifie Earnings before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization (revenus avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions). Il s’agit d’un indicateur initialement développé aux États-Unis. Ce n'est pas un indicateur normalisé c’est-à-dire que le contenu peut différer d’une entreprise à une autre. On le trouve parfois sous un autre terme, OIBDA (operating income before depreciation and amortization, profit d'activité avant dotations aux amortissements et provisions).

Comme son nom l’indique, il met en évidence le profit généré par l’activité indépendamment des conditions de son financement (les charges financières), des contraintes fiscales (impôts et taxes), du renouvellement de l’outil d’exploitation (amortissements) et des risques (provisions). Il est proche de l’EBE (excédent brut d'exploitation) utilisé en France, à la différence que ce dernier intègre le coût de la fiscalité (les impôts).

L’EBITDA a donné naissance à l’EBIT, Earnings before Interest and Taxes qui correspond aux revenus avant intérêts et impôts. Il figure généralement dans les comptes sous le nom de Operating Profit. Il est donc presque identique à l’EBITDA, à l’exception que l’on ne rajoute pas au résultat net les amortissements et provisions.

Sommaire

Méthode de calcul

À partir d’un compte de résultat, on peut calculer l’EBITDA de deux façons :

  • en retranchant aux produits les charges d’exploitation hormis les charges exclues (intérêts, taxes, dotations aux amortissements et provisions) ;
  • en ajoutant au résultat net les charges exclues.

Exemple de calcul de l'EBITDA à partir du compte de résultat suivant :

  • Chiffre d’affaires = 1 000
  • Achats = 400
  • Autres charges externes = 100
  • Charges de personnel = 200
  • Charges d’intérêts = 20
  • Charges d’impôt = 30
  • Amortissements et provisions = 50
  • Résultat net = 200
  1. Méthode soustractive, en partant du chiffre d'affaires :
    EBITDA = Chiffre d'affaires - Achats - Autres charges externes - Charges de personnel
    Soit : EBITDA = 1 000 - 400 - 100 - 200 = 300
  2. Méthode additive, en partant du résultat net :
    EBITDA = Résultat net + Charges d'intérêt + Charges d’impôt + Amortissements et provisions
    Soit : EBITDA = 200 + 20 + 30 + 50 = 300

L’EBIT sera quant à lui égal à l'EBITDA moins les amortissements et provisions :

EBIT = 300-50 = 250

Utilisation pour les opérations financières

L'EBITDA, solde des produits et des charges d'exploitation sans intégrer les amortissements et les provisions est proche de l'EBE français ou Excédent Brut d'Exploitation, il fournit une indication sur la rentabilité opérationnelle à court terme[1] d'une entreprise. Lors de transactions (cessions-acquisitions), une méthode de valorisation d'une activité consiste à prendre un multiple d'EBITDA comme référence de prix.

La notion d'EBITDA a connu un succès grandissant lorsque les entreprises ont réalisé dans les années 90 de nombreuses acquisitions financées par de la dette. Ces entreprises ont estimé que l'EBITDA donnait une image plus fiable de leur activité opérationnelle et c'est pour cela qu'il figure dans leurs comptes annuels (annual reports en anglais). Le résultat mesuré par l'EBITDA ne tient pas compte du coût de la dette, ni de l'amortissement du goodwill, important lorsque une acquisition est chère payée. Il est donc normal de voir des EBITDA largement supérieurs au résultat net.

L'EBIT est lui aussi utilisé dans les calculs de ratios financiers, mais l'EBITDA reste bien plus exploité de par la valorisation supplémentaire qu'elle apporte à l'activité de l'entreprise.

Devenu populaire, le multiple d'EBITDA fut notamment employé en tant que pis-aller comme critère d'évaluation d'action pour les entreprises "Internet" ne dégageant pas de bénéfice net. Cela conduisit à certaines exagérations boursières qui furent l'une des causes du Krach survenu en avril 2000.

Dans la mesure où l'EBIT et l'EBITDA constituent des indicateurs financiers non normalisés, il convient d'être vigilant sur la façon dont ils ont été calculés par la société les communicant. La comparaison de différentes entreprises au travers de ces deux soldes peut en effet être biaisée par les divers modes de calculs utilisés. On notera que ce biais est toutefois supposé rester minime.

Notes et références

  1. En ignorant les amortissements (qui représentent le coût de renouvellement des actifs), l'EBITDA ne tient pas compte de l'usure réelle de l'outil de production. Hormis pour les entreprises qui n'investissent pas ou peu (sociétés de service par exemple), ce raisonnement n'est pertinent que sur de courtes périodes.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’économie Portail de l’économie
  • Portail de la finance Portail de la finance

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article EBITDA de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • EBITDA — Saltar a navegación, búsqueda EBITDA es un indicador financiero representado mediante un acrónimo que significa en inglés “Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization”. El EBITDA se obtiene a partir del Estado de Resultados o… …   Wikipedia Español

  • EBITDA — Earnings before interest, taxes, depreciation and amortisation. Also known as gross operating profit. + EBITDA USA Earnings before the deduction of interest, taxes, depreciation and …   Law dictionary

  • EBITDA — EBITDA, Ebit|da, das; [s], s [Abk. für engl. earnings before interest, taxes, depreciation and amortization = Gewinn vor Zinsen, Steuern, Abschreibungen auf Sachanlagen u. immaterielle Vermögensgegenstände] (Wirtsch.): aus der gewöhnlichen… …   Universal-Lexikon

  • Ebitda — EBITDA, Ebit|da, das; [s], s [Abk. für engl. earnings before interest, taxes, depreciation and amortization = Gewinn vor Zinsen, Steuern, Abschreibungen auf Sachanlagen u. immaterielle Vermögensgegenstände] (Wirtsch.): aus der gewöhnlichen… …   Universal-Lexikon

  • EBITDA — das; [s], s Kurzw. aus engl. Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization> Jahresergebnis vor Zinsen, Steuern u. Abschreibungen (Steuerw.) …   Das große Fremdwörterbuch

  • EBITDA — Cокр. от earnings before income tax, deprecation and amortization, экон. доходы без вычета подоходного налога и амортизации Словарь бизнес терминов. Академик.ру. 2001 …   Словарь бизнес-терминов

  • EBITDA — (Ебитда) Аналитический показатель EBITDA Расчёт показателя EBITDA, оценка прибыли основной деятельности компаний Содержание Содержание Раздел 1. Расчёт . Раздел 2. , и EBITDA. EBITDA — это аналитический показатель, равный объёму прибыли до… …   Энциклопедия инвестора

  • EBITDA — Das EBITDA ist eine betriebswirtschaftliche Kennzahl, die eine Angabe zur Rentabilität eines Unternehmens macht. EBITDA ist die Abkürzung für englisch: earnings before interest, taxes, depreciation and amortization. Das bedeutet „Gewinn vor… …   Deutsch Wikipedia

  • Ebitda — Earnings before interest, taxes, depreciation, and amortization En finance, EBITDA est un acronyme anglais qui signifie Earnings before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization (revenus avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux… …   Wikipédia en Français

  • Ebitda — Das EBITDA ist eine betriebswirtschaftliche Kennzahl, die in Zusammenhang mit dem erwirtschafteten Ertrag und Cash Flow eines Unternehmens in einem bestimmten Zeitraum steht. EBITDA ist die Abkürzung für englisch: earnings before interest, taxes …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.