Emi


Emi

EMI Group

Page d'aide sur les redirections « EMI » redirige ici. Pour les autres significations, voir EMI (homonymie).
Logo d'EMI

Logo de EMI Group
Création Mars 1931
Siège social Londres, Angleterre
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité(s) major du disque
Site Web http://www.emigroup.com/
Principaux concurrents
Universal Music Group, Sony Music Entertainment, Warner Music Group

EMI Group est l'un des quatre majors du disque et la troisième en importance sur le marché musical mondial derrière Universal Music Group et Sony BMG. Dirigée par Eric Nicoli, la société a été créée en mars 1931 sous le nom de Electric and Musical Industries par la fusion de la filiale britannique de Columbia Records et de la Gramophone Company/HMV. Pendant presque 50 ans, EMI a été la plus importante compagnie de disques du monde.[réf. nécessaire]

Sommaire

Historique

De ses débuts aux années 1950, le label éditait les disques de Frank Sinatra, Dean Martin, Nat King Cole, Tennessee Ernie Ford, Gene Vincent, Wanda Jackson et du Kingston Trio.

Food Records

Food Records était un label créé en 1984 par Andy Ross et David Balfe. Au départ label indépendant, la distribution des albums signés chez Food était confiée à Rough Trade Distribution. Après avoir collaboré avec WEA Records pour quelques oeuvres, Food entre, plus ou moins, sous le contrôle de Parlophone. En 1988, EMI investit dans le label et en obtient le contrôle total en 1994. Le nom Food disparaît des pochettes d'album fin 2000, au profit de Parlophone, label du groupe EMI.

Les principaux groupes ayant signé chez Food sont Blur, Idlewild, Crazyhead, The Woodentops, Brilliant, Dubstar, Octopus, Diesel Park West, et Grass Show.


Premières expérimentations sans DRM

Le label Blue Note de EMI a vendu en décembre 2006 un premier album en ligne sans DRM, Thinking About You de Norah Jones[1]. EMI n'a cependant pas étendu davantage l'opération, ayant échoué à négocier un dédommagement financier avec les plate-formes musicales qui souhaitaient abandonner les DRM[2] dans un premier temps.

Cependant, le 2 avril 2007, le CEO d'EMI (Eric Nicoli) a annoncé la mise en vente de musiques sans DRM sur le iTunes Store de Apple à un prix légerement supérieur à celui des musiques avec DRM[3].

Le projet de fusion avec Warner Music Group

Après plusieurs tentatives avortées en 2006, Warner Music Group a de nouveau approché EMI Group au début de l'année 2007 en vue d'une fusion [4]. Le rapprochement de Warner/EMI porterait les deux groupes à environ un quart du marché mondial. L'offre de rachat d'un montant de 3,1 milliards de dollars a cependant été refusée par EMI Group en mars 2007[5]. La major américaine avait pourtant obtenu le soutien de l'IMPALA, l'organisation internationale des indépendants, contre des garanties concurrentielles[6].

Principaux artistes

Musique autre que classique

Parmi les artistes EMI des années 1960, on peut citer the Beatles, Saxon, The Shadows, Cilla Black, The Hollies, Billy J. Kramer & the Dakotas, Cliff Richard, Gerry and the Pacemakers, The Dave Clark Five, Peter and Gordon, The Animals, Herman's Hermits, the Yardbirds, Manfred Mann, Joe Cocker, The Move et the Beach Boys.

Parmi les artistes des années 1970, 1980 et 1990, on peut citer Iron Maiden, Duran Duran, Paul McCartney, The Red Hot Chili Peppers (qui sont depuis 1991 chez Warner Bros. Records), Queen, Pink Floyd, R.E.M., Daft Punk, Placebo, The Knack, Sheena Easton, Kate Bush, Kim Carnes, The Rolling Stones, David Bowie, George Michael, the Spice Girls, Bob Seger, The J. Geils Band, Heart, Pet Shop Boys, Radiohead, Blur, les Sex Pistols (qui leur écrirent une chanson sarcastique - intitulée EMI - sur leur album Never Mind The Bollocks en 1977), Chumbawamba, Erasure, Coldplay, Les Haricots Rouges (1995) et Gérard Manset fidèle depuis ses débuts en 1968.

Aux années 2000, il y a des artistes comme Kylie Minogue,OK Go, Naast, Nachlader, Kenna, Carpark North et, surtout, Lovex.

Musique classique

Article détaillé : EMI Classics.

Labels

Les principaux labels de EMI sont :

Références et notes

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de la musique Portail de la musique
Ce document provient de « EMI Group ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Emi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • EMI — Group Unternehmensform Ltd. Gründung 1931 Unternehmenssitz …   Deutsch Wikipedia

  • emi — emi·lia; emi·nen·tis·si·mo; emi·nen·to; pro·emi·al; emi·gre; emi·gree; emi·gré; …   English syllables

  • emi — v. hemi . Trimis de LauraGellner, 25.02.2009. Sursa: DN  EMI elem. hemi . Trimis de raduborza, 15.09.2007. Sursa: MDN …   Dicționar Român

  • émi — émi·gré; émi·nence; …   English syllables

  • Emi — Emi, Emy Kurzform von → Emilie (Bedeutung angelehnt an ein altrömisches Geschlecht) …   Deutsch namen

  • EMI — sigla ES ingl. 1. Electromagnetic Interference, interferenza elettromagnetica 2. Electrical and Musical Industries, industrie elettriche e musicali …   Dizionario italiano

  • emi- — {{hw}}{{emi }}{{/hw}} primo elemento: in parole composte spec. della terminologia medica significa ‘metà’: emianopsia, emicrania, emiciclo | V. anche semi …   Enciclopedia di italiano

  • emi- — [dal gr. hēmi mezzo ; lat. scient. hemi  ]. Primo elemento di parole composte, in cui significa mezzo, metà …   Enciclopedia Italiana

  • EMI — (electromagnetic interference) disruption of the operation of electrical devices which is caused by the presence of electromagnetic radiation …   English contemporary dictionary

  • EMI —  EMI  (Electromagnetic interference)  Электромагнитные помехи (радиопомехи) …   Толковый англо-русский словарь по нанотехнологии. - М.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.