Emile Courtet


Emile Courtet

Émile Cohl

Emile Cohl

Émile Courtet, dit Émile Cohl (1857-1938), est un dessinateur et animateur français, né à Paris le 4 janvier 1857, et mort à Villejuif le 20 janvier 1938. Considéré comme l'inventeur du dessin animé cinématographique. Il fut l'élève du caricaturiste André Gill.

Sommaire

Le dessin animé

Il créa le plus ancien dessin animé sur pellicule de cinéma connu à ce jour, Fantasmagorie, qui fut projeté pour la première fois le 17 août 1908, au théâtre du Gymnase à Paris, pour la société Gaumont. Ce type d'animation connut un essor considérable dans le monde au cours des décennies qui suivirent, se diffusant notamment à l'échelle planétaire dans les années 1930 via les studios Disney. En créant ainsi le dessin animé tel que nous le connaissons de nos jours, Émile Cohl associa l'art du cinéma, développé par les frères Lumière à partir de 1895, et celui des pantomimes lumineuses d'Émile Reynaud, projetées sur le théâtre optique, un système proche du projecteur de cinéma, à partir du 28 octobre 1892.

De 1908 à 1923, Émile Cohl réalisa trois cents films, pour la plupart des films précurseurs en matière de cinéma d'animation, puisqu'il maniait avec autant de bonheur le dessin que les allumettes, le papier découpé ou encore les marionnettes. Ses films furent réalisés pour les compagnies cinématographiques française Lux, Gaumont, Pathé, Éclipse, Éclair pour qui il travailla à Fort Lee aux États-Unis de 1912 à 1914 comme directeur d'animation.

La créativité tant technique qu'artistique exprimée dans son œuvre connu (seuls soixante-cinq films de sa production ont été retrouvés à ce jour) en font l'un des précurseurs les plus inventifs et les plus fondamentaux du septième art.

La vie d'Émile Courtet

Emile Cohl (à gauche) rendant visite à André Gill à Charenton

Touche-à-tout de génie, il fut tour à tour illustrateur, photographe, auteur de vaudeville et de théâtre, comédien, peintre, journaliste, magicien... Caricaturiste reconnu à la fin du XIXe siècle, élève d'André Gill, il flirtait avec les mouvements qui influencèrent plus tard les surréalistes. Il fréquenta les cabarets du Chat noir, près de Pigalle et du Lapin Agile (ou "Lapin à Gill") à Montmartre, et fut membre des groupes artistiques des Hydropathes d'Émile Goudeau, puis des Incohérents.

Marié à l'âge de 24 ans en 1881 avec Marie Louise Servat, il eut une fille en 1883, qu'il prénomma Andrée (en hommage à Gill). À partir de 1886, son épouse eut une liaison avec Henry Gauthier-Villars dit Willy (qui sera plus tard le mari de Colette) ; les deux amants auront d'ailleurs un fils ensemble. Cette épisode provoqua le second duel à l'épée de la vie de Cohl, le 25 octobre 1886 (le premier duel l'ayant opposé à Jules Jouy en 1880).

Sa seconde épouse, Suzanne, fille d'Hippolyte Camille Delpy, peintre de l'École de Barbizon, élève de Corot et Daubigny, lui donna un fils, prénommé André.

Il fréquenta de nombreux écrivains, comme Victor Hugo ou Verlaine. Il rencontra également de nombreux cinéastes comme Georges Méliès (qui disparut à quelques heures d'intervalle de lui) ou Sacha Guitry.

Créations dans le cinéma d'animation par ordre chronologique

  • 1908 : le premier dessin animé cinématographique, Fantasmagorie ;
  • 1908 : le premier héros de dessin animé, Fantoche ;
  • 1908 : animation en volume, Les Allumettes animées ;
  • 1909 : les dessins à transformations, que l'on appelle aujourd'hui le morphage ;
  • 1910 :
    • le premier film de marionnettes Le Tout Petit Faust ;
    • le premier dessin animé en couleur Le Peintre néo-impressionniste ;
    • le premier dessin animé éducatif, La Bataille d'Austerlitz ;
  • 1911 : La pixilation, Jobard ne peut pas voir les femmes travailler ;
  • 1917 :
    • le premier dessin animé tiré d'une bande dessinée Les Aventures des Pieds Nickelés ;
    • la première série de dessins animés Le Chien Flambeau.

Postérité

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens internes

Liens externes

Ouvrages

  • Donald Crafton, Emile Cohl, Caricature, and Film, Princeton, New Jersey : Princeton University Press, 1990. (ISBN 0-691-05581-5)
  • André Martin écrits sur l'animation.1 par Bernard Clarens chez Dreamland éditeur (ISBN 2-910027-63-5)
  • Valérie Vignaux (dir.), "Emile Cohl", 1895, n°53, décembre 2007.

http://1895.revues.org/sommaire2163.html


  • Portail de l’animation Portail de l’animation
  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de la réalisation audiovisuelle Portail de la réalisation audiovisuelle
Ce document provient de « %C3%89mile Cohl ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Emile Courtet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Émile Courtet — Émile Cohl Emile Cohl Émile Courtet, dit Émile Cohl (1857 1938), est un dessinateur et animateur français, né à Paris le 4 janvier 1857, et mort à Villejuif le 20  …   Wikipédia en Français

  • Émile Cohl — (January 4, 1857 – January 20, 1938), born Émile Eugène Jean Louis Courtet, was a French caricaturist of the largely forgotten Incoherent Movement, cartoonist, and animator, called The Father of the Animated Cartoon and The Oldest Parisian… …   Wikipedia

  • Émile Cohl — Émile Courtet, dit Émile Cohl, né à Paris le 4 janvier 1857 et mort à Villejuif le 20 janvier 1938, est un dessinateur et animateur français, considéré comme l inventeur du dessin animé. Il fut l élève du caricaturiste An …   Wikipédia en Français

  • Emile Cohl — Émile Cohl Emile Cohl Émile Courtet, dit Émile Cohl (1857 1938), est un dessinateur et animateur français, né à Paris le 4 janvier 1857, et mort à Villejuif le 20  …   Wikipédia en Français

  • Emile Cohl — Émile Cohl in jüngeren Jahren Émile Cohl (eigentlich Émile Eugène Jean Louis Courtet; * 4. Januar 1857 in Paris; † 20. Januar 1938 in Villejuif, Val de Marne) war ein französischer Karikaturist und Animationsfilmer …   Deutsch Wikipedia

  • Émile Cohl — in jüngeren Jahren Émile Cohl (eigentlich Émile Eugène Jean Louis Courtet; * 4. Januar 1857 in Paris; † 20. Januar 1938 in Villejuif, Val de Marne) war ein französischer Karikaturist und Animationsfilmer. Er war der erste Zeichentrickfilmer in… …   Deutsch Wikipedia

  • Courtet — The Courtet family has been in Paris back to the 10th century, to the time of Hugh Capet of France, and had never left Paris. Famous members of the Courtet family Émile Cohl Categories: French familiesSurname stubs …   Wikipedia

  • Cohl, Emile — (Emile Courtet / January 4, 1857, Paris, France January 20, 1938, Villejuif, Val de Marne, France)    A former apprentice jeweler and illusionist, he be­came a caricaturist and led a bohemian lifestyle in Montmartre. Thanks to his master and… …   Encyclopedia of French film directors

  • Square Émile-Cohl — Vue du square et du boulevard Soult au fond. Géographie Pays France Ville Paris …   Wikipédia en Français

  • Ecole Emile Cohl — École Émile Cohl L École Émile Cohl, située rue Paul Bert à Lyon est une école privée agréée par l État délivrant un titre homologué de niveau II. Fondée en 1984 par Philippe Rivière et Roland Andrieu, elle porte le nom d Émile Cohl, pseudonyme d …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.