Equipe de Republique tcheque de football


Equipe de Republique tcheque de football

Équipe de République tchèque de football

République tchèque Équipe de République tchèque Football pictogram.svg
Logo
Généralités
Confédération
Couleurs Rouge, blanc et bleu
Classement FIFA Diminution 21e (1 juillet 2009)[1]
Personnages
Sélectionneur République tchèque Ivan Hašek
Record de sélections Karel Poborský : 118
Meilleur buteur Jan Koller : 55
Matchs historiques
Premier match officiel 5 avril 1903
Hongrie Hongrie 2 - 1 Flag of Bohemia.svg Bohême
23 février 1994
Turquie Turquie 1 - 4 République tchèque République tchèque
Plus large victoire 4 juin 2005
République tchèque République tchèque 8 - 1 Andorre Andorre
7 octobre 2006
République tchèque République tchèque 7 - 0 Saint-Marin Saint-Marin
Plus large défaite 28 février 1963
Algérie Algérie 4 - 0 République tchèque République tchèque
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 1
1er tour en 2006
Championnat d'Europe Phases finales : 4
Finaliste en 1996
Maillots

Czech Republic home kit 2008.svg
Domicile

Czech Republic away kit 2008.svg
Extérieur

Actualités
Soccerball current event.svg
Pour les résultats en cours, voir :
Équipe de République tchèque de football en 2009

L'équipe de République tchèque de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs tchèques sous l'égide de la Fédération de République tchèque de football. Elle occupait en juillet 2008 la 8e place du Classement mondial de la FIFA. Elle apparut à la suite de l'éclatement de la Tchécoslovaquie en 1993 et avec l'équipe de Slovaquie elle remplace l'ex-équipe de Tchécoslovaquie.

Sommaire

Histoire

Rappel de l’histoire tchèque depuis le XIXe siècle

Au XIXe siècle, la région qui correspond à l’actuelle République tchèque connue sous le nom de Bohême, est une province de l’empire austro-hongrois. Après la Première Guerre mondiale, elle devient un état indépendant connue sous le nom de Tchécoslovaquie. À part la parenthèse de la Seconde Guerre Mondiale, où le pays est occupé, la Tchécoslovaquie exista jusqu’en 1993, année de la séparation entre la Slovaquie et la République tchèque.

L’héritage tchécoslovaque

La Tchécoslovaquie a été deux fois finaliste de la Coupe du Monde de football en 1934 et en 1962 et a remporté le Championnat d'Europe de football 1976 aux dépens la RFA. Elle est issue, avec l'équipe de Slovaquie, de l'éclatement de la Tchécoslovaquie en 1993 et elle remplace l'ex-équipe de Tchécoslovaquie. Le jeu tchécoslovaque a toujours été solide et construit. Bien que les clubs ne fussent jamais réellement pris au sérieux, la sélection nationale était elle très redoutée. Il faut cependant préciser que bien que la Tchécoslovaquie a cessé d’exister dès le 1er janvier 1993, l’équipe de République tchèque de football (Česká fotbalová reprezentace) a continué d’exister. Elle a en effet débuté les éliminatoires de la Coupe du Monde de football 1994, mais elle ne termina troisième du groupe éliminant de facto la République tchèque et la Slovaquie.

Les débuts de la République tchèque

La Fédération de République tchèque de football (Českomoravský fotbalový svaz) est fondée en 1901. Elle est affiliée à la FIFA depuis 1907 et est membre de l'UEFA depuis sa création en 1954. Le premier match de la République tchèque opposa l'Hongrie à la Bohême, le 5 avril 1903, et se conclut par un score de parité 1-1. Le premier match de la République tchèque moderne eut lieu le 23 février 1994 : elle affronta à l’extérieur l'Turquie et la vainquit sur le score de 4 buts à 1. Quelques mois plus tard, le 20 avril 1994, l'Suisse infligea à l’équipe de République tchèque de football (Česká fotbalová reprezentace) la plus large défaite de son histoire sur le score de 3 buts à 0. Cette dernière ne disputa pas la Coupe du Monde 1994.

La continuité avec la Tchécoslovaquie et la finale de l’Euro 1996

Après la partition du pays en 1993, les Tchèques ne vont attendre que 3 ans pour voir leurs joueurs qui portent désormais le maillot de la République tchèque briller à nouveau au niveau international. L’équipe de République tchèque de football atteint la finale du Championnat d'Europe des Nations 1996 disputée en Angleterre. Après avoir été battue par l’Allemagne (2-0), les tchèques battent l’Italie 2-1 (buts de Pavel Nedvěd et de Radek Bejbl) et concèdent un nul contre la Russie (3-3, buts de Pavel Kuka, de Jan Suchopárek et de Vladimír Šmicer). Après avoir réussi à se sortir du « groupe de la mort », les Tchèques éliminent le Portugal en quart de finale 1 but à 0, grâce à Karel Poborský puis la France en demi-finale, à l'issue de l'épreuve des tirs au but. En finale à Wembley malgré l’ouverture du score par Patrik Berger à la 59e minute, ils sont battus par l'Allemagne 2-1 sur un but en or d'Oliver Bierhoff (le premier de l'histoire des compétitions internationales). A l'occasion de cet Euro 1996 on a pu découvrir un jeune joueur du nom de Pavel Nedvěd, futur joueur de la Juventus et Ballon d'or (en 2003).

La puissance footballistique tchèque en Europe ne se reflète pas au niveau mondial

Après sa superbe prestation à l’Euro 1996, les Tchèques sont attendus de pied ferme. À l'Euro 2000, ils s’inclinent de peu contre les Pays-Bas (0-1) sur un penalty de Frank de Boer à la 89e minute, de même contre la France (1-2, but de Karel Poborský à la 35è minute sur penalty) mais lors du dernier match contre le Danemark, le doublé de Vladimir Smicer qui permet de gagner le match 2 buts à 0, ne permet pas de se qualifier pour les quarts. Mais les Pays-Bas et la France ont eu des difficultés à se défaire des Tchèques. L’équipe de République tchèque de football manqua trois phases finales de Coupe du monde d'affilée (1994, 1998 et 2002). Pour le Mondial 1994, elle joue sous l’égide de la Tchécoslovaquie. Pour les qualifications pour le Mondial 1998, la République tchèque termine troisième du groupe à égalité avec la Slovaquie (mais meilleure différence de buts). Ce groupe était composé de l’Espagne, de la Yougoslavie, de la Slovaquie, de Malte et des Îles Féroé. Pour la Coupe du Monde 2002, au Japon et en Corée du Sud, elle termina deuxième du groupe, derrière le Danemark et a dû passer les barrages. Elle s’inclina par deux fois sur le même score 1-0 contre la Belgique. Elle ne s’impose pas encore comme une puissance internationale.

La République tchèque depuis 2004

Malgré Nedvěd et malgré la présence à ses côtes de talents comme Karel Poborský, Petr Čech, Milan Baroš, Jan Koller ou Tomáš Rosický, la République tchèque dut se contenter d'une demi-finale à l'Euro 2004 (défaite face à la Grèce). Durant cette compétition, elle gagne ses trois premiers matchs contre la Lettonie (2-1, buts de Milan Baros et de Marek Heinz), contre les Pays-Bas (3-2, buts de Koller, de Baros et de Smicer) et contre l’Allemagne (2-1, buts de Heinz et de Baros). En quarts de finale, elle bat le Danemark 3 buts à 0 (buts de Koller et doublé de Baros). Mais en demi Traïanós Déllas, pour la Grèce, ruine à la 105e minute les espoirs de finale pour l’équipe de République tchèque de football. Une des plus larges victoires de la République tchèque fut gagnée à domicile contre Andorre, le 4 juin 2005, sur le score de 8 buts à 1. Sa première participation à la Coupe du monde en tant que République tchèque en 2006 se solda par une élimination au premier tour. Bien qu’elle débute par une victoire sur les USA (3-0, buts de Koller et doublé de Rosický), elle est surprise par le Ghana de Sulley Ali Muntari sur le score de 2 buts à 0, ce qui constitue une des surprises du Mondial, et s’incline contre l’Italie dans un match de très haut niveau (2-0). Le 7 octobre 2006, à Liberec, la République tchèque égale le record de la plus large victoire, contre Saint-Marin, sur le score de 7 buts à 0. Elle s’est qualifiée pour l’Euro 2008 en Suisse et en Autriche après avoir terminé première du groupe D, devant l’Allemagne. A l'Euro 2008, la République tchèque a déçu car elle est éliminée dès le premier tour, battue par la surprenante Turquie (2-3, buts de Jaroslav Plasil et Jan Koller), battue par le Portugal (1-3, but de Libor Sionko) alors qu'au premier match elle battait la Suisse (1-0, but de Václav Svěrkoš).

L'ère Hašek

Tout juste élu président de la fédération tchèque de football, Ivan Hašek se nomme sélectionneur national jusqu'à la fin des éliminatoires pour la coupe du monde 2010, après avoir essuyé le refus de son ami Karel Jarolim qui ne souhaite pas avoir la double casquette d'entraîneur du Slavia Prague et sélectionneur national.

Ivan Hašek assure qu'il nommera un autre sélectionneur dès le début des éliminatoires pour l'Euro 2012.

Palmarès

Parcours en Coupe du monde

    • 1994 : Tour préliminaire
    • 1998 : Tour préliminaire
    • 2002 : Tour préliminaire
    • 2006 : 1er tour

Parcours en Championnat d'Europe

Parcours à la Coupe des Confédérations

  • 1995 : Non qualifié
  • 1997 : Troisième
  • 1999 : Non qualifié
  • 2001 : Non qualifié
  • 2005 : Non qualifié
  • 2009 : Non qualifié

Principaux joueurs tchèques du passé

(*) joueurs ayant porté les couleurs de la Tchécoslovaquie

L'équipe d'aujourd'hui

  • Groupe participant aux qualifications pour le mondial 2010 (nombre de sélections arrêté le 27 aout 2009).
  • Suite à leur exclusion de la sélection tchèque prononcée le 8 Avril 2009, Radoslav Kováč, Marek Matějovský et Martin Fenin n'ont toujours pas réintégré le groupe de Ivan Hašek à la date du 27 août 2009. Milan Baroš et Václav Svěrkoš ont eux effectué leurs retours. Quant à Tomáš Ujfaluši, il n'est pas pour l'instant revenu sur sa décision de mettre un terme à sa carrière internationale.

République tchèque République tchèque

Sélectionneur République tchèque Ivan Hašek
Nom Date de Naissance Sélections (buts) Club
Gardiens
16 Jaroslav Drobný 18 octobre 1979 (29 ans) 2 (0) Allemagne Hertha Berlin
1 Petr Čech 20 mai 1982 (27 ans) 68 (0) Angleterre Chelsea FC
23 Daniel Zítka 20 juin 1975 (34 ans) 1 (0) Belgique RSC Anderlecht
Défenseurs
13 Michal Kadlec 13 décembre 1984 (24 ans) 7 (1) République tchèque Sparta Prague
2 Zdeněk Grygera 14 mai 1980 (29 ans) 56 (2) Italie Juventus de Turin
6 Marek Jankulovski 9 mai 1977 (32 ans) 74 (12) Italie AC Milan
5 Radoslav Kováč 27 novembre 1979 (28 ans) 30 (2) Angleterre West Ham United
12 Zdeněk Pospěch 14 décembre 1978 (30 ans) 15 (1) Danemark FC Copenhague
4 David Rozehnal 5 juillet 1980 (29 ans) 56 (0) Allemagne Hambourg
24 Jan Rajnoch 30 septembre 1981 (27 ans) 2 (0) République tchèque FK Mladá Boleslav
18 Tomáš Sivok 15 septembre 1983 (25 ans) 10 (0) Turquie Besiktas
Milieux
20 Jaroslav Plašil 5 janvier 1982 (27 ans) 47 (3) France Girondins de Bordeaux
11 Radek Širl 20 mars 1981 (28 ans) 5 (0) Russie Zénith Saint-Pétersbourg
10 Tomáš Rosický 4 octobre 1980 (28 ans) 65 (24) Angleterre Arsenal
14 David Jarolim 17 mai 1979 (30 ans) 20 (1) Allemagne Hambourg SV
25 Tomáš Hübschman 4 septembre 1981 (28 ans) 22 (0) Ukraine FC Chakhtior Donetsk
3 Jan Polák 14 mars 1981 (27 ans) 47 (6) Belgique RSC Anderlecht
17 Marek Matějovský 20 décembre 1980 (28 ans) 12 (1) Angleterre Reading FC
26 Daniel Pudil 25 septembre 1985 (23 ans) 7 (0) Belgique KRC Genk
7 Libor Sionko 1er février 1977 (32 ans) 33 (8) Danemark FC Copenhague
Attaquants
15 Milan Baroš 28 octobre 1981 (27 ans) 73 (33) Turquie Galatasaray
8 Martin Fenin 16 avril 1987 (22 ans) 10 (1) Allemagne Eintracht Francfort
19 Miroslav Slepička 10 novembre 1981 (27 ans) 1 (0) Croatie Dinamo Zagreb
9 Václav Svěrkoš 1er novembre 1983 (25 ans) 6 (1) France Sochaux
21 Jiří Štajner 27 mai 1976 (33 ans) 27 (4) Allemagne Hanovre 96
22 David Lafata 18 septembre 1981 (27 ans) 6 (2) République tchèque FK Jablonec 97
27 Tomas Necid 13 aout 1989 (20 ans) 4 (1) Russie CSKA Moscou

Références

  1. Classement mondial sur fr.fifa.com, 1 juillet 2009. Consulté le 1 juillet 2009.

Liens externes

Commons-logo.svg


  • Portail du football Portail du football
Ce document provient de « %C3%89quipe de R%C3%A9publique tch%C3%A8que de football ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Equipe de Republique tcheque de football de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.