Eugene Marsan


Eugene Marsan

Eugène Marsan

Eugène Marsan (pseudonymes : Sandricourt, Orion) est un écrivain, journaliste et critique littéraire français né en 1882 à Bari et mort le 18 septembre 1936 à Paris.

Biographie

D'ascendance semi-italienne, Eugène Marsan contribue très jeune à la nouvelle génération de revues littéraires qui apparaissent au début du XXe Siècle. Il donne régulièrement des poèmes, des critiques et des nouvelles à La Plume, à La Phalange, aux Essais et aux Marges. Il devient vite un familier des milieux littéraires qui se constituent en réaction au Symbolisme et au Naturalisme, autour de Jean Moréas, de Maurice Barrès et de Charles Maurras.

En 1908, il fonde avec l'éditeur Jean Rivain la Revue critique des idées et des livres, d'inspiration maurrassienne, puis, en janvier 1909, avec son ami Henri Martineau, grand spécialiste de Stendhal, la revue littéraire Le Divan.

Il fait également partie du "club des longues moustaches" qui réunit chaque soir au café Florian, de 1908 à 1911 une pléiade de talents soucieux du bien-vivre et du bien-écrire, parmi lesquels Abel Bonnard, Edmond Jaloux, Charles Du Bos, Émile Henriot, Francis de Miomandre, Jean-Louis Vaudoyer, Henri de Régnier et Auguste Gilbert de Voisins.

Auteur original, d'un grand raffinement, Marsan laisse des romans, des nouvelles, des essais et des recueils de critiques écrits d'une plume souple et sûre. Il tient pendant plusieurs années la critique littéraire de L'Action française, sous le pseudonyme d'Orion.

Ses romans et nouvelles (Passantes (1922), Les Chambres du Plaisir (1926), La Nouvelle Armande (1929), Les Femmes de Casanova (1925)...) renouent avec l'esprit libertin du XVIIIe Siècle, en l'accommodant aux temps actuels.

Ses recueils mondains et de savoir-vivre( Les Cannes de Monsieur Paul Bourget (1924), Savoir Vivre en France (1926), Eloge de la paresse (1926), Notre Costume (1926), Pour habiller Eliante (1927), Le Cigare (1929)) sont pleins de charme et apportent plaisir et consolation à ceux pour qui la vulgarité et l'inélégance de notre ère démocratique sont de moins en moins supportables.

Ses essais littéraires et politiques sont dominés par une doctrine qui, comme le souligne Henri Clouard est "souvent du Maurras en dentelle". Chronique de la Paix (1933) conserve toutefois un précieux témoignage sur la vie quotidienne de France de l'entre deux guerres. Marsan laisse également l'une des premières biographies de Mussolini en langue française, tout en gardant ses distances avec l'initiateur du fascisme.

Bibliographie

Romans et nouvelles
  • Amazones, Champion (1921)
  • Passantes, Le Divan (1923)
  • Celles d'Alger, NRF (1923)
  • Les Femmes de Casanova, Le Pigeonnier (1925)
  • Le Nouvel Amour, Chez Madame Lesage (1925)
  • Briséis, NRF (1926)
  • Les Chambres du plaisir, NRF (1926)
  • Trois Filles, Champion (1926)
  • La nouvelle Armande - Aurore , Le Divan (1929)
Essais
  • Au pays des Firmans (1906), sous le pseudonyme de Sandricourt
  • Chronique de la paix, NRF (1923)
  • Les cannes de Monsieur Paul Bourget ou le bon choix de Philinte, Le Divan (1924)
  • Stendhal célébré à Civitavecchia, Champion (1925)
  • Savoir-vivre en France et savoir s'habiller, Les Editions de France (1926)
  • Notre Costume, A la Lampe d'Aladin (1926)
  • Souvenirs de l'exposition, A l'Enseigne de la Porte Etroite (1926)
  • Éloge de la paresse, Hachette (1926)
  • Pour habiller Eliante A la Lampe d'Aladin (1927)
  • Où en est la science ? (1927)
  • Le Visage de l'Italie, Les Horizons de France (1928)
  • Le Cigare, La Nouvelle Société d'Edition (1929)
  • La découverte de l'Amérique et du Cigare (1931)
  • Mussolini, Denoël (1935)
  • Pâques 1934, la Réalité de Dieu, Approximations du divin, Le Divan (1937)
  • Quelques portraits de dandys, l'éditeur singulier (2009)
Ouvrages critiques
  • Signes de notre temps, Librairie de France - Cahiers d'Occident (1928)
  • Instances, Editions Prométhée (1930)
  • Paul Huet, les secrets d'un précurseur (1930)

Références

  • Michel Bulteau, Le Club des longues Moustaches , Éditions du Rocher, 2004
  • François Huguenin, À l'école de l'Action française, Éditions Jean-Claude Lattès, 1999
  • Hommage à Eugène Marsan, Revue Le Divan, Octobre-Décembre 1956
  • Henri Clouard, Histoire de la littérature française, du symbolisme à nos jours, Éditions Albin Michel, 1949
  • Henri Martineau, Hommage à Eugène Marsan, Revue Le Divan, 1936 (consultable sur le site Gallica)
  • Hommage à Eugène Marsan, La Revue Fédéraliste, n°78, Janvier 1925
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
Ce document provient de « Eug%C3%A8ne Marsan ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eugene Marsan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eugene marsan — Eugène Marsan Eugène Marsan (pseudonymes : Sandricourt, Orion) est un écrivain, journaliste et critique littéraire français né en 1882 à Bari et mort le 18 septembre 1936 à Paris. Biographie D ascendance semi italienne, Eugène Marsan… …   Wikipédia en Français

  • Eugène Marsan — (pseudonymes : Sandricourt, Orion) est un écrivain, journaliste et critique littéraire français né en 1882 à Bari et mort le 18 septembre 1936 à Paris. Biographie D ascendance semi italienne, Eugène Marsan contribue très jeune à la nouvelle… …   Wikipédia en Français

  • Marsan (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Marsan est un toponyme de Gascogne et un patronyme. Il a pour étymologie le nom d un domaine latin : Marcianus = « domaine de Marcius ».… …   Wikipédia en Français

  • Eugene Ionesco — Eugène Ionesco Pour les articles homonymes, voir Ionesco. Eugène Ionesco Eugène …   Wikipédia en Français

  • Eugene Corneau — Eugène Corneau Eugène Corneau est un peintre et graveur français né le 18 juin 1894 à Vouzeron et décédé à Pontaubert (Yonne) en 1976. Sa première exposition date de 1918, il commence à graver en 1920, année où il devient membre fondateur du… …   Wikipédia en Français

  • Eugene Gabriel Mansuelle — Eugène Gabriel Mansuelle Eugène Gabriel Mansuelle, né le 3 mars 1873 à Paris où il est mort le 28 juillet 1938, est un artiste de café concert français. Biographie Né en 1873 à Paris, il débute sa carrière en 1895, dans les… …   Wikipédia en Français

  • Eugène Corneau — est un peintre et graveur français né le 18 juin 1894 à Vouzeron et décédé à Pontaubert (Yonne) en 1976. Sa première exposition date de 1918, il commence à graver en 1920, année où il devient membre fondateur du groupe de la Jeune Peinture… …   Wikipédia en Français

  • Eugène Gabriel Mansuelle — Eugène Gabriel Mansuelle, né le 3 mars 1873 à Paris où il est mort le 28 juillet 1938, est un artiste de café concert français. Sommaire 1 Biographie 2 Discographie 3 …   Wikipédia en Français

  • Eugène Ernest Hillemacher — Pour les articles homonymes, voir Hillemacher. Eugène Ernest Hillemacher …   Wikipédia en Français

  • Eugène Ionesco — Pour les articles homonymes, voir Ionesco. Eugène Ionesco Nom de naissance Eugen Ionescu Activités Dramaturge, écrivain, professeur de français Naissance 26 novembre 1909 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.