Eurocommunisme


Eurocommunisme

L'eurocommunisme est un courant communiste apparu dans les années 1970 en Europe de l'Ouest, notamment en Italie.

L'origine

Il est créé à l'initiative de trois leaders des principaux partis communistes d'Europe Occidentale : Georges Marchais pour le Parti communiste français (PCF), Enrico Berlinguer pour le Parti communiste italien (PCI) et Santiago Carrillo pour le Parti communiste d'Espagne (PCE). Les PC des Pays-Bas et de Grande-Bretagne, très minoritaires dans leurs pays, se joignent au mouvement. Il suit l'idéologie communiste mais ne s'aligne pas sur le modèle soviétique, entre autres en critiquant le régime de l’Union soviétique, le goulag, la dictature, l'absence de libertés formelles, etc. Ces idées sont théorisées dans un ouvrage écrit par Santiago Carillo Eurocomunismo y estado (L'eurocommunisme et l'État). C'est un des éléments de la période de Détente et de remise en cause du modèle des superpuissances pendant la guerre froide. En 1976, devant les délégués du XXVe congrès du PCUS, à Moscou, Berlinguer réclame un « système pluraliste » de socialisme, qui sera traduit en russe par « système multiforme ». La même année, au XXIIe Congrès du PCF, Georges Marchais annonce la renonciation du Parti à la dictature du prolétariat, au grand dam de Moscou, qui voit les deux plus grands PC du monde non-communiste s'éloigner de l'URSS.

L'échec

Ce mouvement se disloque pour des raisons propres à chaque parti et pour des raisons internationales.

Le PCF provoque la rupture de l'Union de la Gauche en France en 1977, quand il s'aperçoit que le PS lui prend une partie de son électorat, ce qui met à nu de véritables divergences politiques. Le PCF prend alors une orientation « bolchevique » qui cadre mal avec un conflit ouvert avec la direction soviétique. En Espagne, Santiago Carillo quitte le PCE, trop à gauche selon lui, ce qui provoque son éclatement.

La fin de la détente entre l'Est et l'Ouest est consommée à la suite de l'invasion de l'Afghanistan en 1979 et du coup d'État polonais de 1981. Le PCF se réaligne alors sur Moscou et met un terme aux critiques contre le "Camp socialiste". Au XXIIIe Congrès du PCF, Georges Marchais souligne « le bilan globalement positif » des pays socialistes et oublie ses références aux droits de l'Homme et aux crimes de masses commis par ces régimes, responsables de millions de morts. Berlinguer voit la main de Moscou dans le soutien logistique des pays socialistes aux Brigades rouges pour contrer sa stratégie d'accès au pouvoir ; il va donc continuer seul, avec le PCI, ce mouvement d'émancipation qui aboutira à la rupture avec l'Union Soviétique dans les années 1980. En 1981, il déclare au cours d'un interview : « la force progressiste issue de la Révolution d'Octobre est définitivement épuisée ».

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eurocommunisme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • eurocommunisme — ● eurocommunisme nom masculin Courant d idées visant à adapter les théories communistes à la situation politique existant dans les pays de l Europe de l Ouest. (Ce courant naquit dans les années 1970 autour des thèses de S. Carrillo, secrétaire… …   Encyclopédie Universelle

  • Communisme — Karl Marx, théoricien du communisme. Le communisme est un courant de pensée de philosophie politique qui prône l instauration d une société sans classes, ainsi qu une organisation sociale sans État, basée sur l abolition de la propriété privée… …   Wikipédia en Français

  • COMMUNISME — Le communisme fut couramment présenté, jusqu’à l’effondrement du système soviétique, comme une interprétation de l’histoire permettant tout à la fois de justifier l’antériorité du projet marxiste sur tous les autres et de ne pas lui interdire… …   Encyclopédie Universelle

  • eurocommuniste — ● eurocommuniste adjectif et nom Relatif à l eurocommunisme ; qui en est partisan. eurocommuniste [øʀokɔmynist] adj. et n. ÉTYM. Après 1975; de eurocommunisme. ❖ ♦ Relatif à l eurocommunisme. || « Ce sommet eurocommuniste déborde, par son… …   Encyclopédie Universelle

  • Le PCF et le programme commun (1968-1981) — L alternance politique, notion apparue dans la vie politique française dans les années 1970 71, se définit comme la succession pacifique d équipes différentes, voire opposées, au pouvoir. Elle exclut donc le coup d État, l insurrection ou la… …   Wikipédia en Français

  • 1977 — Cette page concerne l année 1977 du calendrier grégorien. Pour l année 1977, voir 1977. Années : 1974 1975 1976  1977  1978 1979 1980 Décennies : 1940 1950 …   Wikipédia en Français

  • 1977 en économie — 1977 Cette page concerne l année 1977 du calendrier grégorien. Pour l année 1977, voir 1977. Années : 1974 1975 1976  1977  1978 1979 1980 Décennies : 19 …   Wikipédia en Français

  • Parti de la Refondation communiste — Partito della Rifondazione Comunista   Leader P …   Wikipédia en Français

  • Parti de la refondation communiste — Partito della Rifondazione Comunista Logo officiel Présentation Leader Paolo Ferrero Fondation …   Wikipédia en Français

  • Partito della Rifondazione Comunista — Parti de la refondation communiste Partito della Rifondazione Comunista   Leader P …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.