Everard 't Serclaes


Everard 't Serclaes

Everard t'Serclaes

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir t'Serclaes.
t'Serclaes mourant, Bruxelles

Everard t'Serclaes, seigneur de Cruyckembourg (Ternat), membre des Lignages de Bruxelles et citoyen illustre de Bruxelles probablement né vers 1320 dont la mémoire est commémorée par un monument sculpté par l'artiste Julien Dillens (1849-1904) et par une rue bruxelloise. Il est l'ancêtre de Jean t'Serclaes, comte de Tilly, commandant en chef des armées de la Ligue Catholique et du Saint Empire romain germanique pendant la première partie de la guerre de Trente Ans, ainsi que d'Émile de t'Serclaes de Wommersom, héros de la Révolution Belge de 1830 et diplomate.

Sommaire

Historique

La vie d'Everard t'Serclaes est illustrée par un monument.

Ce monument, situé dans la rue Charles Buls, près de la Grand-Place, se rapporte à la libération de Bruxelles par Everard t'Serclaes. À la mort de Jean III de Brabant, survenue le 5 décembre 1355, sa fille aînée Jeanne, épouse de Venceslas de Luxembourg, succéda au trône de Brabant. Cette succession lui fut cependant disputée par le comte de Flandre, Louis de Male, qui envahit le duché et s'empara de Bruxelles. Dans la nuit du 24 octobre 1356, Everard t'Serclaes escalada les murs de la ville à la tête de patriotes bruxellois et bouta les troupes flamandes hors de la ville.

Grâce à ce coup de main, la ville était reprise par la garnison ducale, et Jeanne et Venceslas firent leur joyeuse entrée à Bruxelles.

Cul-de-lampe de l'Hôtel de ville: le diable emportant l'âme du seigneur de Gaesbeek

Après avoir été cinq fois échevin de la ville, Everard t'Serclaes, qui avait défendu les droits de la cité contre Sweder d'Abcoude, seigneur de Gaesbeek, fut agressé à Lennik par des hommes de main de ce dernier, qui lui coupèrent la langue. Transporté à la Maison de l'Étoile sur la Grand'Place de Bruxelles, il y décéda le 31 mars 1388. Un cul-de-lampe historié de l'aile gauche de l'Hôtel de Ville de Bruxelles rappelle cet assassinat. Le bas du cul-de-lampe montre le diable emportant l'âme du seigneur de Gaesbeek. La mise en place de ce cul-de-lampe fut faite à la suggestion de l'architecte français Viollet-le-Duc. Un commerçant du marché aux oiseaux de la Grand-Place de Bruxelles serait à l'origine de la « légende » - fort récente, elle ne date que de l'entre-deux-guerres - selon laquelle celui qui frotte le bras du gisant de t'Serclaes au bas du monument de Julien Dillens peut faire un voeu[1] . Le succès auprès des touristes fut tel que le métal de la statue fut troué par le frottement répété et qu'il fallut la réparer.

Restauration du monument d'Everard t'Serclaes de Julien Dillens

Julien Dillens monument à t'Serclaes état avant la restauration
Julien Dillens monument à t'Serclaes maquette en plâtre

Ce monument est une des œuvres majeures de Julien Dillens. Inauguré en 1902 et classé depuis 2002, ce bas-relief en laiton (cuivre/zinc) est dans un mauvais état de conservation et présente divers types de dégradations : la corrosion du laiton, l'usure de la surface (due en partie aux frottements successifs), etc. La polychromie du monument a évolué avec le temps : les parties actuellement les plus foncées étaient dorées et le gisant était noir, comme l'avait conçu Julien Dillens à l'origine (voir la photographie de la maquette). En vue de sa conservation, des analyses et des sondages vont être réalisés in situ pendant la durée du chantier de restauration des façades. Cette étude donnera lieu ensuite à un projet de restauration complète de l'œuvre. (Informations service de restauration des bâtiments de la Grand'Place de Bruxelles)

Photographies du monument (photo de gauche état actuel - photo de droite maquette en plâtre doré) Cette maquette est un témoin exceptionnel qui permet de comprendre les qualités sculpturales et chromatiques de l'œuvre (originale) voulues par l'artiste Julien Dillens.

Liens internes

Bibliographie

  • Roel Jacobs, Une histoire de Bruxelles, Éditions Racine, Bruxelles, 2004

Lien externe

Références

  1. Roel Jacobs, Une histoire de Bruxelles, p. 92
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
Ce document provient de « Everard t%27Serclaes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Everard 't Serclaes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Everard 't Serclaes — (c. 1320 ndash; 31 March 1388), lord of Cruyckembourg (Ternat), a famous citizen of Brussels, was made famous by his recovery of that city from the Flemish. At the death of John III of Brabant on 5 December 1355, his daughter Joanna and her… …   Wikipedia

  • Everard t'Serclaes — Pour les articles homonymes, voir t Serclaes. t Serclaes mourant, Bruxelles Everard t Serclaes, seigneur de Cruyckembourg (Ternat), membre des …   Wikipédia en Français

  • Everard ’t Serclaes — Denkmal zu Ehren Everards, Brüssel Everard t’Serclaes (* um 1320; † 31. März 1388), Herzog von Cruyckembourg (Ternat) ist einer der berühmtesten und meistverehrten Bürger Brüssels. Er befreite die Stadt von der Herrschaft Flanderns. Everard t… …   Deutsch Wikipedia

  • Everard t'Serclaes — Denkmal zu Ehren Everards, Brüssel Everard t Serclaes (* um 1320; † 31. März 1388), Herzog von Cruyckembourg (Ternat) ist einer der berühmtesten und meistverehrten Bürger Brüssels. Er befreite die Stadt von der Herrschaft Flanderns. Nach dem Tod… …   Deutsch Wikipedia

  • Monument à Everard t'Serclaes — Le monument à Everard t Serclaes est un bas relief en laiton de Julien Dillens de 1902. Il se trouve à Bruxelles, dans la galerie passant sous la « Maison de l Étoile », au coin de la rue Charles Buls et de la Grand Place. Il évoque la… …   Wikipédia en Français

  • Everard — ist der Name folgender Personen: Everard des Barres (auch Eberhard von Barres; † 1176), Großmeister des Templerordens Everard Mercurian (1514–1580), 4. General der Societas Jesu Everard ’t Serclaes (* um 1320; † 1388), Herzog von Cruyckembourg… …   Deutsch Wikipedia

  • T'Serclaes, Everard — (ca. 1315 1387)    Everard t Serclaes was born into one of the great lignages, that of Sleeus ( the lion ), of which his family had been members for generations. Nothing is known of his early childhood and youth. Following the entry into Brussels …   Historical Dictionary of Brussels

  • Théodore de t'Serclaes de Wommersom — Émile de t Serclaes de Wommersom Pour les articles homonymes, voir t Serclaes. Théodore Émile de t Serclaes de Wommersom, (baron puis comte), docteur en droit, homme politique, diplomate et homme de lettres, de nationalité belge, est né à… …   Wikipédia en Français

  • Émile de t'Serclaes de Wommersom — Pour les articles homonymes, voir t Serclaes. Théodore Émile de t Serclaes de Wommersom, (baron puis comte), docteur en droit, homme politique, diplomate et homme de lettres, de nationalité belge, est né à Bruxelles le 28 août 1809 et décédé à… …   Wikipédia en Français

  • Rue t'Serclaes — Pour les articles homonymes, voir t Serclaes. La rue t Serclaes à Bruxelles, en 1939, avant qu elle ne devienne un couloir entièrement bétonné. (Dessin à l encre de …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.