Faux-corail de Sinaloa


Faux-corail de Sinaloa

Lampropeltis triangulum

Comment lire une taxobox
Couleuvre faux-corail
 Lampropeltis triangulum syspila
Lampropeltis triangulum syspila
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Colubridae
Genre Lampropeltis
Nom binominal
Lampropeltis triangulum
(Lacépède, 1789)

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Lampropeltis triangulum est une espèce de serpent de la famille des Colubridae, que l'on rencontre aux États-Unis, en Amérique Centrale ainsi que dans quelques pays du nord de l'Amérique du Sud.

Sommaire

Description

Ce serpent atteint 1 mètre à 1,20 mètres (1,50 mètres pour les plus grands), les femelles étant un peu plus longues et massives que les mâles.

C'est un animal d'aspect fin, avec une tête fine et triangulaire, à peine plus épaisse que le corps. Les pupilles sont rondes, le corps est noir, blanc et rouge en anneaux transversaux, imitant les motifs de certains serpents venimeux, ce qui semble être une protection contre les prédateurs. En particulier cette espèce ressemble aux espèces Micrurus bernadi, Micrurus limbatus et Micrurus diastema, espèces venimeuses (Torre-Loranca et al., 2006).

Il est diurne, et se nourrit de petits rongeurs et de petits reptiles, comme des lézards et d'autres serpents.

Répartition

On rencontre cette espèce dans quasiment tous les états des États-Unis, au Mexique, dans toute l'Amérique Centrale ainsi que dans quelques pays du nord de l'Amérique du Sud (Colombie, Venezuela, Équateur).
C'est une espèce terrestre qui vit dans les plaines et prairies, souvent près des zones cultivées, et on peut la rencontrer jusqu'à environ 1 000 mètres d'altitude.

Classification

Cette espèce fut classée dans divers genres (Coluber, Ablabes, Coronella, Ophibolus) depuis sa description originale sous le nom de Coluber triangulum par Lacépède en 1789, et fut très largement décrite par divers zoologistes depuis.

On note des cas d'hybridation entre cette espèce (et plus précisément les sous-espèces L. triangulum sinaloae et L. triangulum nelsoni) et Elaphe guttata (Kreutz, 2005). Ce phénomène est assez rare entre des genres différents.

Sous-espèces

On recense les sous-espèces suivantes :

  • Lampropeltis triangulum abnorma (Bocourt, 1886)
  • Lampropeltis triangulum amaura (Cope, 1861)
  • Lampropeltis triangulum andesiana Williams, 1978
  • Lampropeltis triangulum annulata (Kennicott, 1861)
  • Lampropeltis triangulum arcifera (Werner, 1903)
  • Lampropeltis triangulum blanchardi Stuart, 1935
  • Lampropeltis triangulum campbelli Quinn, 1983
  • Lampropeltis triangulum celaenops Stejneger, 1903
  • Lampropeltis triangulum conanti Williams, 1978
  • Lampropeltis triangulum dixoni Quinn, 1983
  • Lampropeltis triangulum elapsoides (Holbrook, 1838)
  • Lampropeltis triangulum gaigae Dunn, 1937
  • Lampropeltis triangulum gentilis (Baird & Girard, 1853)
  • Lampropeltis triangulum hondurensis Williams, 1978
  • Lampropeltis triangulum micropholis (Cope, 1860)
  • Lampropeltis triangulum multistrata (Kennicott, 1861)
  • Lampropeltis triangulum nelsoni Blanchard, 1920
  • Lampropeltis triangulum oligozona (Bocourt, 1886)
  • Lampropeltis triangulum polyzona (Cope, 1861)
  • Lampropeltis triangulum sinaloae Williams, 1978
  • Lampropeltis triangulum smithi Williams, 1978
  • Lampropeltis triangulum stuarti Williams, 1978
  • Lampropeltis triangulum syspila (Cope, 1889)
  • Lampropeltis triangulum taylori Tanner & Loomis, 1957
  • Lampropeltis triangulum triangulum (Lacépède, 1789)

Les différentes sous-espèces se distinguent entre autres par leurs aires de répartition, souvent limitées à un ou deux pays ou états.

Élevage en captivité

Il faut un terrarium de 60x40x40 cm pour un adulte. La température doit varier de 29°C à 22°C au point le plus chaud (respectivement le plus froid) du terrarium.

Cet animal n'est pas soumis à la possession d'un certificat de capacité, ni réglementé par la convention CITES.

Liens externes

Références

  • Baird, S. F. and C. Girard. 1853. Catalogue of North American Reptiles in the Museum of the Smithsonian Institution. Part 1.-Serpents. Smithsonian Inst., Washington, xvi + 172 pp.
  • Blanchard, Frank N. 1920. Three new snakes of the genus Lampropeltis. Occasional Papers of the Museum of Zoology, University of Michigan (81): 1-10
  • Bocourt, M. F 1886. In A. Duméril, M. F. Bocourt, and F. Mocquard, (1870-1909), Etudes sur les reptiles, p. i-xiv, 1-1012. In Recherches Zoologiques pour servir a l'Histoire de Ia Faune de l'Amérique Centrale et du Mexique. Mission Scientifique au Mexique et dans l'Amérique Imprimerie Imper., Paris, Vol. 3
  • Cope, E.D. 1889. On the snakes of Florida. Proc. U. S. Natl. Mus. 11: 381-394 [1888]
  • Cope, E.D. 1860. Catalogue of the Colubridae in the Museum of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, with notes and descriptions of new species. Part II. Proc. Acad. Nat. Sci. Philadelphia 12: 241-266
  • Dunn, Emmett Reid 1937. Notes on tropical Lampropeltis. Occasional Papers of the Museum of Zoology, University of Michigan (353): 1-11
  • Kennicott,R. 1860. Descriptions of new species of North American serpents in the museum of the Smithsonian Institution, Washington. Proc. Acad. Nat. Sci. Philadelphia 12: 328-338
  • Kreutz, R. 2005. Farb- und Zeichnungsstandard der Kornnatter (Panterhophis guttatus). Kirschner und Seufer Verlag, Keltern-Weiler, 158 pp.
  • Lacepède, B. G. E. 1789. Histoire Naturelle des Quadrupèdes Ovipares et de Serpens. Vol.2. lmprimerie du Roi, Hôtel de Thou, Paris, 671 pp.
  • Quinn, H. R. 1983. Two new subspecies of Lampropeltis triangulum from México. Trans. Kansas Acad. Sci. 86: 113-135.
  • Stejneger,L. 1902. The reptiles of the Huachuca Mountains, Arizona. Proc. US. Natl. Mus. 25 [1902]: 149-158
  • Stuart, L. C. 1935. Studies on neotropical colubrinae. V. A new snake of the genus Lampropeltis from Yucatan Occasional Papers of the Museum of Zoology, University of Michigan (309): 1-6
  • Tanner, W.W. Loomis, R.B. 1957. A taxonomic and distributional study of the western subspecies of the milksnake, Lampropeltis doliata. Transactions of the Kansas Academy of Sciences 60 (1): 12-42
  • Torre-Loranca, M.A. de la; Aguirre-León, G. & López-Luna, M.A. 2006. Coralillos verdaderos (Serpentes: Elapidae) y Coralillos falsos (Serpentes: Colubridae) de Vracruz, México. Acta Zool. Mex. 22 (3): 11-22
  • Werner, F. 1903. Neue Reptilien und Batrachier aus dem naturhistorischen Museum in Brüssel. Zool. Anz. 26: 246-253
  • Williams, K. L. 1978. Systematics and natural history of the American milk snake Lampropeltis triangulum. Milwaukee Publ. Mus. Publ. Biol. Geol. No. 2, 258 pp.


  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Lampropeltis triangulum ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Faux-corail de Sinaloa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.