Festival De Cornouaille


Festival De Cornouaille

Festival de Cornouaille

Le Festival de Cornouaille est un festival annuel se déroulant dans la ville de Quimper (Bretagne) au mois de juillet (clôture au 4e dimanche du mois) , mettant en avant la culture bretonne dans sa diversité et sa richesse. Près de 180 spectacles, concerts et animations se déroulent en journée et en soirée au cœur urbain de la Ville de Quimper : « un festival au cœur d'une ville et d'une culture ».

Sommaire

Historique

Première époque (1923-1938)

En 1922, à l'occasion de l'inauguration de son cinéma « l'Odet Palace » à Quimper, Louis Le Bourhis invite les Reines des villes voisines, notamment la Reine des Filets Bleus de Concarneau, la Reine des Ajoncs d'Or de Pont-Aven et la Reine des brodeuses de Pont-l'Abbé, les faisant défiler de la gare à la salle.

Devant le succès rencontré par cette manifestation, il décide de créer, avec l'appui des commerçants quimpérois : « la Fête des Reines ». L'idée est de désigner « la jeune fille idéale de la plus belle des Provinces ». Louis Le Bourhis veut montrer que la Bretagne et plus particulièrement Quimper peut être le théâtre d'une grande fête populaire et peut se mobiliser en faveur d'une culture bretonne encore à des railleries provinciales (culture de ploucs) ou autres bécassinades.

Le 30 septembre 1923, les reines des différentes fêtes ou comités de Cornouaille sont attendues à la gare de Quimper pour une parade dans la ville. Les agapes se poursuivent au bois de l'ancien séminaire. Les bardes bretons Taldir-Jaffrennou ou Théodore Botrel sont présents ainsi que les « fins danseurs » de Plozevet. Puis l'élection de la Reine et de ses demoiselles d'honneur se déroule aux Halles, devant plusieurs milliers de spectateurs. L'heureuse élue est Marie Guiriec de Quimper, choisie par ses consœurs. Un mode d'élection qui perdurera jusqu'en 1949. Après un banquet de 300 convives, sous le son du piano et du violon, la journée s'achève par un bal à l'Odet Palace lors duquel le Charleston se mélange à la Gavotte. Cette journée est un succès !

Cette formule est populaire et se maintiendra jusqu'à la veille de la seconde Guerre Mondiale, sa date étant simplement avancée au quatrième dimanche de juillet - jour où il fait toujours beau, dixit les anciens - dès 1926.

Seconde époque (1947-1982)

L'ouverture des frontières et l'évolution de la société, provoquée par la seconde Guerre Mondiale, tend à effacer la culture bretonne et ses traditions. La première manifestation d'après-guerre en 1947 n'est qu'une fête folklorique de 4 heures. Malgré l'attitude de certains mouvements indépendantistes bretons, François Bégot, Pierre Jakez Hélias et Jo Halleguen décident de relancer en 1948 les « Grandes Fêtes de Cornouaille » avec le soutien de Louis Le Bourhis. Celles-ci prennent la suite de la " Fête des Reines ».

Le programme de cette première édition prévoit alors un seul jour de fête, le quatrième dimanche de juillet ! Cette première édition d'après-guerre en 1948 bénéficie toutefois du foisonnement généré par des gens comme Polig Montjarret, fondateur du premier bagad, celui des cheminots de Carhaix. Ce sont aussi les balbutiements de Bodadeg ar Sonerion et de ce qui deviendra Kendalc'h. C'est l'édition de la première Abadenn Veur et du premier Triomphe des Sonneurs. Les 6 derniers sonneurs de Bretagne ainsi que 200 participants sont présents, rassemblant environ 10 000 personnes au théâtre de verdure (Mont Frugy).

L'élection de la Reine de 1948 pose quelques problèmes. En effet, âgée de seulement 16 ans, Monique Jack est élue. Mais pour être devenue Reine de Beauté, elle est très critiquée par le Clergé. Suite à cet incident, il s'en est fallu de peu pour que les Fêtes de Cornouaille se déroulent sans élection à partir de 1949. C'est à partir de cette année toutefois que les Fêtes prennent davantage d'ampleur : elles s'étalent sur près d'une semaine, du 17 au 24 juillet. Cette manifestation se base plus sur les cercles celtiques que sur les Reines représentant diverses communes de la Cornouaille. Par la suite, de nombreux groupes folkloriques se créent et s'organisent.

La jeunesse bretonne porte désormais le costume breton avec fierté. La Bretagne et précisément Quimper se fait connaître à travers le monde. C'est l'époque où la Bretagne devient un lieu attractif pour le tourisme national et international. Les Grandes Fêtes de Cornouaille ne se limitent plus au folklore breton et à la tradition populaire mais elle s'étend aux spectacles dramatiques, œuvres musicales bretonnes, expositions, ou encore aux conférences sur la Bretagne. Dans le même temps, dès 1950, les Fêtes s'ouvrent à la rencontre avec d'autres cultures du monde.

Les Fêtes de Cornouaille deviennent en quelques années la première manifestation culturelle bretonne et une des plus importantes au niveau européen : c'est la référence, le must de la culture bretonne !

Troisième époque (1982-2001)

Quelques années plus tard, les Fêtes de Cornouaille ont pris de l'ampleur. le 12 novembre 1981 a lieu une Assemblée Générale extraordinaire sous la présidence de Jean Coroller. Par 11 voix contre 9 (et 2 bulletins blancs), le Comité rebaptise « Les Fêtes de Cornouaille » en « Festival de Cornouaille ». C'est lors de cette Assemblée que Louis Le Bourhis démissionne, refusant le changement de nom de la fête. Les opposants voient en ce changement le risque que la manifestation soit étrangère au public qui était habitué aux « Fêtes de Cornouaille » depuis plus de 30 ans.

Sur cette affaire, Louis Le Bourhis et Bernard De Parades expriment des points de vue différents. En effet, le fondateur des fêtes souhaite le maintien de l'ancienne formule avec le défilé et l'élection de la Reine ; tandis que Bernard De Parades recherche une manifestation moins "tape à l'œil", plus proche de la réalité bretonne. Ainsi, cette nouvelle appellation résulte de la dimension croissante que prend la manifestation par ses nombreuses animations proposées sur 6 jours et de la volonté d'une nouvelle génération de faire évoluer la manifestation.

1982 est donc l'An I du Festival de Cornouaille. L'édition présente des modifications au niveau de l'organisation du Festival car l'été voit une inflation de fêtes populaires où la qualité est bien présente. C'est pourquoi il est primordial pour le Festival de marquer sa personnalité. Les 6 jours d'animation seront comme les éditions précédentes, c'est-à-dire populaires, et la musique aura une place plus large. Le Triomphe des Sonneurs, qui n'était plus au programme depuis 4 ans, reprend sa place et le traditionnel fest-noz d'ouverture regagnera la Place Bérardier après quelques années d'absence.

Les créations musicales du festival et son concept de rencontres se développent et symbolisent son paradoxe : se tourner résolument vers l'avenir tout en conservant la culture et la tradition ! En 1993, Jean Coroller (Président depuis 1974) cède la place de président à Jean-Michel Le Viol.

Lors de la soixante-dixième édition en 1993, le concert de clôture réunit 75 musiciens dont Dan Ar Braz, Donal Lunny, le Shotts Pipe Band de Glasgow et le Bagad Kemper : c'est le début de l'Héritage des Celtes. Ce Festival, l'une des toutes premières manifestations culturelles d'Europe, est avant tout la plus importante fête bretonne. C'est donc par excellence la fête de la Bretagne, le miroir le plus constant et le plus exact de la culture bretonne.

Quatrième époque (2002-...)

Le Festival de Cornouaille se déroule désormais sur 9 jours et se développe professionnellement sur différents aspects notamment artistiques et structurels. Jean-Philippe Mauras prend la direction artistique du festival en septembre 2001 puis la direction générale en 2002. Accueil de la 42e Europeade en 2005. Une moyenne de 250 000 visiteurs par édition. Création de nouveaux lieux : Quai en Fêtes, Espace Evêché, Espace Gradlon, etc...

Les créations musicales bretonnes se développent et trouvent une place privilégiée au sein du festival de Cornouaille : Voix de la Terre, Armorythmes, Awen Magic Land, Noguet-Robert Quartet, Les 2 Mers, D'Ecosse ne Cornouaille, Valsano, Breih Side Storioù, Ding-Dingue-Dañs, la diagonale des cordes, Regards vers l'Ouest, Bretagne en héritage, etc... L'accueil d'artistes internationaux comme Simple Minds, Joan Baez, Loreena McKennitt, Cesaria Evora, Rokia Traore, Sinéad O'Connor,… aux cotés des nombreux artistes bretons prouvent la place unique et particulière du festival de Cornouaille dans le paysage culturel hexagonal et européen.

Lien externe

  • Portail des musiques du monde Portail des musiques du monde
  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
  • Portail du monde celtique Portail du monde celtique
  • Portail des fêtes et des traditions Portail des fêtes et des traditions
Ce document provient de « Festival de Cornouaille ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Festival De Cornouaille de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Festival de Cornouaille — Genre Musique bretonne Lieu Quimper, Bretagne, France Date de création 30 septembre 1923 Site web festival cornouaille.com …   Wikipédia en Français

  • Festival de cornouaille — Le Festival de Cornouaille est un festival annuel se déroulant dans la ville de Quimper (Bretagne) au mois de juillet (clôture au 4e dimanche du mois) , mettant en avant la culture bretonne dans sa diversité et sa richesse. Près de 180 spectacles …   Wikipédia en Français

  • Festival interceltique de Lorient — Logo du Festival Interceltique Genre Musique celtique Lieu Lorient …   Wikipédia en Français

  • Cornouaille — Pour les articles homonymes, voir Cornouailles (homonymie).  Ne doit pas être confondu avec Cornouailles. Cornouaille …   Wikipédia en Français

  • Festival du chant de marin de Paimpol — Les Goristes, « de Brest même », scène Stan Hugill sur le quai Loti, à Paimpol 2007 Le Festival du chant de marin de Paimpol (Gouel kan ar vartoloded en breton) est une manifestation musicale et nautique internationale qui a lieu …   Wikipédia en Français

  • Fêtes de Cornouaille — Festival de Cornouaille Le Festival de Cornouaille est un festival annuel se déroulant dans la ville de Quimper (Bretagne) au mois de juillet (clôture au 4e dimanche du mois) , mettant en avant la culture bretonne dans sa diversité et sa richesse …   Wikipédia en Français

  • Mettre en scène (festival) — Mettre en scène Le festival Mettre en scène est un festival organisé chaque année au mois de novembre par le Théâtre national de Bretagne en partenariat avec le Théâtre de Cornouaille à Quimper, avec le Grand Théâtre de Lorient, le Centre… …   Wikipédia en Français

  • Quimper — 47° 59′ 48″ N 4° 05′ 47″ W / 47.996667, 4.096389 …   Wikipédia en Français

  • Eostiged ar Stangala — (les rossignols du Stangala en breton) est un cercle celtique basé dans le quartier de Kerfeunteun, à Quimper dans le Finistère. Composé de danseurs amateurs, le groupe atteint, depuis sa fondation à la fin des années 1940, une réputation de… …   Wikipédia en Français

  • Projet:Bretagne/Index — Cette page recense toutes les pages sur la Bretagne. Elle est mise à jour automatiquement par un robot. Sommaire Articles : 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.