Fondation non commerciale philanthropique "Les vétérans de l’espionnage et de la diplomatie pour la renaissance morale de la Patrie "Dignité et honneur""


Fondation non commerciale philanthropique "Les vétérans de l’espionnage et de la diplomatie pour la renaissance morale de la Patrie "Dignité et honneur""

Les vétérans de l’espionnage et de la diplomatie pour la renaissance morale de la patrie

Les vétérans de l’espionnage et de la diplomatie pour la renaissance morale de la Patrie
« Dignité et honneur »
Emblème du SVR de Russie
Devise : Patrie. Vaillance. Honneur (Отечество.Доблесть.Честь)

Création 16 avril 2003
Type organisation non gouvernementale et non commerciale
Siège Iassénévo
Moscou
Russie Russie
Budget inconnu
Effectifs inconnu
Président le général-lieutenant à la retraite Aléxandre Goloubev, ancien Directeur des renseignements économiques du SVR, senior consultant dans le groupe des consultant auprès du directeur du SVR
Affiliation(s) SVR, Ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie
Site web Ne fonctionne pas correctement, a été remplacé par une agence de voyage parlant des Pays-Bas

L’organisation discrète des vétérans de l’espionnage soviétique et russe « Dignité et honneur » a fait parler d’elle dans le monde entier en novembre-décembre 2006 à cause des allégations de son implication dans l’assassinat d'Alexandre Litvinenko, affaire non élucidée à ce jour.

Selon ses statuts, le nom complet de cette organisation est la fondation non commerciale philanthropique Les vétérans de l’espionnage et de la diplomatie pour la renaissance morale de la patrie « Dignité et honneur » (en russe : Некоммерческий благотворительный фонд "Ветераны разведки и дипломатической службы за духовное возрождение Отечества «Честь и достоинство») [1].

Sommaire

Les principaux problèmes largement médiatisés

La fondation « Dignité et honneur » a été impliquée dans au moins trois affaires largement médiatisées. Malgré le battage médiatique, le rôle exacte de la fondation reste pas claire.

Probable implication dans l'assassinat de Litvinenko à Londres

Cette organisation de vétérans du KGB avait fait parler d'elle dans le monde entier après le mois de novembre 2006 car elle avait été accusée publiquement par Yevguény Limariov d'être "le possible commanditaire de l'assassinat d'Alexandre Litvinenko"

Après les accusations de Limariov, le président exécutif de la fondation Valentin Vélitchko avait déclaré en décembre 2006 "n'avoir jamais entendu parler de Litvinenko ni de Limariov" [2] et avait nié "l'implication de sa fondation dans l'assassinat de Litvinenko" [3],[4],[5] en précisant que "les services secrets russes ne tuent plus les "traîtres"" [6],[7],[8]

Par la suite Yevguény Limariov a retiré ses déclarations en précisant qu'on l'avait mal compris[9].

Selon le colonel Vélitchko, pour son organisation "il aurait été plus facile de tuer Litvinenko avec une simple feuille de papier plutôt que d'utiliser le polonium-210" [10]

Le rôle controversé dans la libération d'Arjan Erkel

En 2002-2004, cette association avait pris part active (selon certaines sources - décisive) dans les pourparlers avec les ravisseurs du médecin Arjan Erkel des "Médecins sans frontières" au Daguestan.

Certaines sources accuseraient la fondation de vétérans de l’espionnage d’avoir détourné l’argent de la rançon payée (1 mln d'euros "prêté" par le ministère des affaires étrangères du royaume des Pays-Bas aux MSF).[26],[27]

Scandale avec Bassanets et suspicion d'empoisonnement

En décembre 2006, l'association des vétérans de l'espionnage a été secouée par le scandale avec Pavel Bassanets, ancien membre du parti communiste, qui avait proclamé la guerre au régime de Vladimir Poutine et a été limogé de l’association avec beaucoup de fracas [39],[40],[41],[42],[43],[44],[45]

En 2007, Pavel Bassanets, à son tour, aurait été empoisonné à Moscou [46]

Que sait-t-on vraiment de la "Dignité et honneur"?

La discretion frisant l'opacité est le signe dinsticntif de la "Dignité et honneur". Tout ce que l'on sait sur la "Dignité et honneur" en dehors des publications des médias britanniques et russes (reproduites par toutes les agences et largement distribuées dans les médias du monde entier) datant de la période de l'assassinat d'Alexandre Litvinenko pourrait se résoudre à un seul et unique document authentique encore disponible sur Internet, en l'occurrence, le Communiqué de création de la Fondation des vétérans [47].

Statuts

  • Selon Paul Brighton et Dennis Foy, "la fondation "Dignité et l'honneur" avait une façade respectable et un site Web. Parmi ses administrateurs figuraient les noms de Evgueni Primakov, ancien Premier ministre russe, et celui d’un ancien ambassadeur aux États-Unis et à l'ONU." Ses "ambitions étaient modestes, c’est à dire d’aider les vétérans et les orphelins." Parmi ses actions figurait également la remise "d'un prix portant le nom du légendaire agent de renseignement soviétique Konon Molody, mieux connu sous le nom de Gordon Lonsdale, qui a dirigé le réseau d'espions d'Île de Portland dans les années 1950."[48]

Structure

Les instances dirigeantes de la fondation se présentrait ainsi selon les sources retrouvées sur Internet et citées ci-dessous.

Conseil de surveillance

Président du Conseil de surveillance

Goloubev Alexandre (en russe : Голубев Александр Титович) - en 2003 général-lieutenant, Directeur Adjoint du SVR [49],[50].

Actuellement le général-lieutenant à la retraite Aléxandre Goloubev, ancien Directeur des renseignements économiques du SVR, est senior consultant dans le groupe des consultant auprès du directeur du SVR, et en même temps le président de l’Association des vétérans du SVR [51],[52]

Membres du conseil surveillance (2003)
  • Ievgueni Primakov, ancien directeur du SVR, ancien ministre des affaires étrangères et ancien premier ministre de Russie.
  • Iouli Vorontsov, ancien ambassadeur soviétique et russe en France et aux États-Unis, ancien représentant permanent de la Russie auprès des Nations-Unies.
  • Ancien général-lieutenant de la PGOU du KGB Nikolay Léonov, ancien directeur du service d’analyse du renseignement extérieur soviétique, ancien député de la Douma
  • Anatoly Torkounov, recteur (président) de l’Institut d'État des relations internationales de Moscou, Ambassadeur de Russie[53].
  • Denissov Andreï (en russe : Денисов Андрей Иванович) – Premier adjoint du ministre des affaires étrangères de Russie
  • Tikhvinsky Sergueï (en russe : Тихвинский Сергей Леонидович)
  • Loschinine Valéry (en russe : Лощинин Валерий Васильевич)
  • Dobrinine Anatoly (en russe : Добрынин Анатолий Федорович)
  • Voronine Victor (en russe : Воронин Виктор Федорович)
  • Bessmetrnykh Alexandre (en russe : Бессмертных Александр Александрович)

Conseil d'administration

Président du conseil d'administration (2003)

Petrik Pavel (en russe : Петрик Павел Петрович)[54], Ambassadeur de Russie, ancien ambassadeur de l'URSS à la retraite bénéficiant du soutien financier spécial à vie créé par le président Poutine en 2001 [55], en 1974-1979 membre du Soviet suprême (parlement) de l’URSS, citoyen d’honneur de la ville de Tiraspol [56], capitale de la République moldave de Transnistrie indépendantiste autoproclamée sous la mainmise de la Russie, président de l’organisation des vétérans du ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie et vice-président de l’Académie internationale de l’unité morale des peuples du monde[57], décoré en 2007 de l’insigne Fierté de la Russie[58], en 2004 membre du conseil d’administration de l’Association des diplomates russes [59].

Président exécutif (2003-2007)

Valentin Vélitchko (en russe : Величко Валентин Алексеевич, en anglais : Valentin Velichko)[60], aurait été officier de carrière à la PGOU du KGB, décraré "persona non grata" en 1989 aux Pays-Bas, il serait parti à la retraite au rang de colonel [61],[62]. [63]

Le colonel à la retraite Vélitchko mène non seulement les activités associatives [64] (il a été membre du conseil consultatif près le directeur du FSB Vladimir Poutine), mais également commerciales. En 1999, cette association portait un autre nom - Les vétérans du service des renseignements extéieurs (en russe: Ветераны внешней разведки) et était lié aux ventes d'armes. Vélitchko étant le propriétaire de la société anonyme « Klionne » (érable, en russe "Клен") qui possède à son tour, en tant qu’une personne morale, 17% des parts de la banque privée Novicombank [65]. Via sa fondation des vétérans et la SA Pallada il en possède encore 19% et 17% respectivement. Et c’est précisément le directeur financier de la Novicombank qui en novembre 2000 a été nommé par le président Poutine à la tête de la société Rossvooroujenié (en anglais Rosvooruzhenie, en russe Росвооружение) – monopoliste d’Etat russe en questions d’import-export d’armement avec le chiffre d'affaires annuel estimé entre 6 et 10 milliards de dollars[66],[67],[68],[69].

Suite au tapage médiatique mondial autour de l'assassinat de Litvinenko, Valentin Vélitchko aurait été remercié. C'est le général-lieutenant à la retraite du SVR Aléxandre Goloubev, ancien Directeur des renseignements économiques du SVR, est senior consultant auprès du directeur qui a repris le flambeau du président de l’Association des vétérans du SVR [70]

Membres du conseil d’administration (2003)
  • Bebko Vassily (en russe : Бебко Василий Степанович ), ancien ambassadeur de l'URSS à la retraite, décoré en 2007 de l’insigne Fierté de la Russie[71].
  • Vaguine Valéry (en russe : Вагин Валерий Васильевич)
  • Dolia Victor (en russe : Доля Виктор Афанасьевич)
  • Stoukaline Victor (en russe : Стукалин Виктор Федорович)
  • Térenty Livïou (en russe : Терентий Ливиу Михайлович)
  • Faliléyev Boris (en russe :Фалилеев Борис Энгельсович)[72].

Membres connus

Selon les dires de Vélitchko, Vladimir Poutine, président de Russie, aurait été membre de "Dignité et honneur" jusqu'en 2002.[73]

Web-site

Suite au battage médiatique de 2006 autour de l’assassinat de Litvinenko, le Web-site de la Fondation des vétérans d’espionnage et diplomatie ne fonctionne plus correctement, a été remplacé par une agence de voyage parlant des Pays-Bas [74].

Sur certains sites Internet[75] on retrouve encore les traces des hyperliens vers le Site de la fondation des vétérans de l’espionnage et diplomatie avec le logo de celle-ci.

Homonymie : faux amis

Il existe en Russie une autre association des vétérans de l’ex-KGB dirigée par un général-major Valéry Vélitchko [76],[77].

Notes et références

  1. (ru)Обращение Совета НБФ "ЧЕCTЬ и ДОСТОИНСТВО" Communiqué de création de la Fondation des vétérans
  2. Ветераны СВР заявили о непричастности к убийству Литвиненко
  3. Brits Are Not Looking for the Truth - Ex-KGB Office
  4. KGB Veteran Denies Secret Service’s Role in Killing Litvinenko
  5. KGB Veteran Denies Secret Service`s Role in Killing Former Russian Agent Litvinenko
  6. Russia does not murder spies anymore: KGB veteran
  7. No secret department to punish traitors in Russia - KGB veteran
  8. Ex-Russian spy doubts KGB killed ‘traitor’
  9. МИСТЕР ПОЛОНИЙ
  10. Литвиненко проще было убить обычным листом бумаги
  11. (fr)Le Figaro, France - Litvinenko : un document accuse les services secrets russes
  12. (en)USA today - Elite Kremlin guard figures in ex-KGB spy murder case
  13. (en)ABC Australia - New poisoning follows death of Russian spy
  14. (en)USA, Foxnews - U.K. Sends Police to Moscow in Spy Probe
  15. Livre : The Litvinenko file: the life and death of a Russian spy - Par Martin Sixsmith - Édition: illustrée - Publié par St. Martin's Press, 2007 - ISBN 0312376685, 9780312376680 - Page 297
  16. (fr)L’Interview exclusive de Limarev au “Paris Match” (n°3004, Décembre 14-20, 2006)
  17. (fr)Maroc Aujourd’hui: Qui a tué l’espion russe ?
  18. (fr)Maroc Actu
  19. (fr)Le soir d’Algérie
  20. (fr)Un journal nord-africain
  21. (ru)Izvestia, Russia- Смерть Литвиненко стоила почти 30 миллионов евро
  22. Gazeta.ru, Russia - Мания Величко
  23. (ru)UK, Telegraph: в записке, переданной Литвиненко, обвинялись ветераны СВР
  24. Глава организации ветеранов СВР: Литвиненко был предателем, но профессионалы не используют полоний
  25. (ru)UK, Telegraph: в записке, переданной Литвиненко, обвинялись ветераны СВР
  26. (en)Finland, SUOMI-TSHETSHENIA Arjan Erkel's Abductor
  27. (ru)The Wall Street Journal: ФСБ посредничает в бизнесе по похищению иностранцев
  28. (fr)Mais qui a enlevé Arjan Erkel (MSF), détenu pendant vingt mois?
  29. (ru)Polit.ru, Russia- Арьяна Эркеля освободили ветераны внешней разведки России
  30. (ru)News.ru, Russia - Арьян Эркель, проведший в заложниках почти два года, прибыл в Москву
  31. (fr)MSF-Belgique - Arjan Erkel est libre
  32. (en)BBC UK - A Dutchman freed from Russia after a 20 month kidnap ordeal has described his delight that his "nightmare" is over
  33. (en)MSF, Suisse - "This Case Exceeds The Limits Of Mere Local Operations Of Obtaining Money
  34. (en)Los Angeles Times, USA - Dutch Hostage Freed in Caucasus
  35. (en)China, People's Daily - Cold War spies just 'your ordinary guys'
  36. (en)Finland, SUOMI-TSHETSHENIA Arjan Erkel's Abductor
  37. (en)USA, The Jamestown Foundation - Aid Worker's Release Leaves Unanswered Questions
  38. (ru)The Wall Street Journal: ФСБ посредничает в бизнесе по похищению иностранцев
  39. Осудив антипутинское выступление Басанца, бравые ветераны внешней разведки объявили убитого Литвиненко предателем
  40. Скандал на Лубянке
  41. Новости : Революция 2007 – революция здравого смысла
  42. Товарищ Литвиненко
  43. За шоковое выступление на Лубянке от Басанца открестилась даже родная КПРФ
  44. У каждого человека есть выбор
  45. За что власть преследует семью Мироновых?
  46. В России отравили очередного оппозиционера. На этот раз – неотроцкиста
  47. (ru)Обращение Совета НБФ "ЧЕCTЬ и ДОСТОИНСТВО" Communiqué de création de la Fondation des vétérans
  48. "News Values" : Par Paul Brighton, Dennis Foy - Publié par SAGE, 2007 - ISBN 1412945992, 9781412945998 – Page 185, 186. "Dignity and Honour has a respectable front and a website, which names among its governors Evgeni Primakov, the former Russian prime minister, and former ambassadors to the US and UN. Its ambitions are modest and include 'help to veterans' and 'help to needy children', as well as organising a prize in the name of 'legendary Soviet intelligence officer' Konon Molody, better known as Gordon Lonsdale, who ran the Portland Spy ring in the 1950s"
  49. (ru)Обращение Совета НБФ "ЧЕCTЬ и ДОСТОИНСТВО" Communiqué de création de la Fondation des vétérans
  50. (ru)С Т Е Н О Г Р А М М А парламентских слушаний Комитета по делам ветеранов, 2005
  51. (ru)Газета «Красная звезда» Память и боль, 17.09.2008
  52. russe : Comité des anciens combattants de la CEI
  53. (ru)Обращение Совета НБФ "ЧЕCTЬ и ДОСТОИНСТВО" Communiqué de création de la Fondation des vétérans
  54. (ru)Обращение Совета НБФ "ЧЕCTЬ и ДОСТОИНСТВО" Communiqué de création de la Fondation des vétérans
  55. РАСПОРЯЖЕНИЕ ПРЕЗИДЕНТА РФ ОТ 29.12.2001 726-РП О ДОПОЛНИТЕЛЬНОМ ПОЖИЗНЕННОМ ЕЖЕМЕСЯЧНОМ МАТЕРИАЛЬНОМ ОБЕСПЕЧЕНИИ ГРАЖДАН ЗА ОСОБЫЕ ЗАСЛУГИ ПЕРЕД РОССИЙСКОЙ ФЕДЕРАЦИЕЙ В ОБЛАСТИ ВНЕШНЕЙ ПОЛИТИКИ
  56. Почетные граждане города Тирасполя: Петрик Павел Петрович
  57. Международная Академия Духовного Единства Народов Мира
  58. 6 декабря 2007 г. состоялась VIII церемония награждения высшей общественной наградой РФ – «Гордость Отечества»
  59. Об итогах отчётно-выборной Конференции Ассоциации российских дипломатов 15.01.2004
  60. (ru)Обращение Совета НБФ "ЧЕCTЬ и ДОСТОИНСТВО" Communiqué de création de la Fondation des vétérans
  61. Le dossier sur Vélitchko sur le Site AntiCompromat.ru
  62. Die Deutsche Welle, Germany - Le dossier de Vélitchko sur le Site de DW-M
  63. Valentin Velichko - Obscure Visage of Modern Russian Regime
  64. lire : de lobbying des intérêts tchékistes
  65. (ru)Résultats de recherche Google pour Novicombank
  66. Арсенал ветеранов разведки
  67. (en)ROSVOOROUZHENIE State Company for Export and Import of Armament and Military Equipment
  68. (ru)Résultats de recherche Google pour Rosvooruzhenie en russe
  69. (en)Résultats dela recherche Google en français et anglais
  70. russe : Comité des anciens combattants de la CEI
  71. 6 декабря 2007 г. состоялась VIII церемония награждения высшей общественной наградой РФ – «Гордость Отечества»
  72. (ru)Обращение Совета НБФ "ЧЕCTЬ и ДОСТОИНСТВО" Communiqué de création de la Fondation des vétérans
  73. ce que l'intéressé n'a jamais confirmé
  74. comme par hasard, étant le pays où colonel Vélitchko aurait servis comme espion sous la couverture diplomatique
  75. (ru)L’Ecole municipale de la formation à la gestion publique, datant de 2008, voir le logo de la Fondation en bas parmi les sponsors
  76. (en)USA, RFE/RL - Russia: KGB Veterans Leader Has High Hopes For Putin
  77. (en)Eurasian Secret Services Daily Review du 05/06/2008

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Livre : The Litvinenko file: the life and death of a Russian spy - Par Martin Sixsmith - Édition: illustrée - Publié par St. Martin's Press, 2007 - ISBN 0312376685, 9780312376680 -

Liens externes

  • Portail du renseignement Portail du renseignement
  • Portail de la Russie Portail de la Russie
  • Portail de l’URSS Portail de l’URSS
Ce document provient de « Les v%C3%A9t%C3%A9rans de l%E2%80%99espionnage et de la diplomatie pour la renaissance morale de la patrie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fondation non commerciale philanthropique "Les vétérans de l’espionnage et de la diplomatie pour la renaissance morale de la Patrie "Dignité et honneur"" de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.