Francois Gaston de Levis


Francois Gaston de Levis

François Gaston de Lévis

Le général Lévis encourageant ses troupes à la bataille de Sainte-Foy
statue de la façade de l'hôtel du Parlement, Québec

François-Gaston de Lévis (né le 20 août 1719 au château d'Ajac – mort le 20 novembre 1787 à Arras)[1], chevalier puis duc de Lévis, maréchal de France.

Sommaire

Biographie

Cadet d'une famille noble, branche de la maison de Lévis, il entre en qualité de lieutenant au régiment de la Marine en 1735, à l'âge de seize ans. Durant vingt ans, il participe à toutes les opérations militaires qui ont lieu sur les frontières orientales du royaume : il combat sur le Rhin, participe à la Guerre de Succession d'Autriche, traverse la Saxe et défend le comté de Nice sous les ordres de son cousin le marquis de Mirepoix. Blessé de nombreuses fois, il est promu capitaine, puis colonel en 1746. En 1748, le roi Louis XV lui confère le titre de chevalier de Saint-Louis.

Nouvelle-France

En avril 1756, il est nommé brigadier et commandant en second de l'armée française au Canada. Responsable de la défense du lac Champlain jusqu'en 1758, il soutient Montcalm dans l'attaque du fort William Henry et la défense du fort Carillon. Fait maréchal de camp, il participe d'abord à la défense de Québec en 1759 mais est envoyé s'occuper de celle de Montréal à partir de la mi-août. À la suite de la mort de Montcalm et de la prise de Québec, le 13 septembre, il prend le commandement des armées. En 1760, il marche sur cette ville avec l'armée française et remporte la bataille de Sainte-Foy, près de Québec. Il assiège la ville mais ne peut la reprendre, l'arrivée de renforts britanniques rendant toute tentative en ce sens illusoire. Il se retranche sur l'Île Sainte-Hélène, près de Montréal, et brûle les drapeaux français lors de la capitulation de 1760.

France

A son retour en France (1761), il est nommé lieutenant général et continue de s'illustrer dans plusieurs batailles dans la Hesse. Fait par Louis XV gouverneur général de l'Artois en 1766, puis par Louis XVI gouverneur d'Arras en 1780, maréchal de France en 1783, sa seigneurie d'Avesne-le-Comte est érigée en duché en 1784. Il meurt à Arras en 1787. Sa veuve et deux de ses trois filles sont guillotinées en 1794.

Il est le père de Pierre-Marc-Gaston de Lévis, de l'Académie française.

Une statue à son effigie orne la façade du palais législatif de Québec, La ville de Lévis tient son nom du duc de Ventadour, de la famille des Lévis. Ce nom lui a été donné par Champlain, en l'honneur du duc qui était vice-roi de la Nouvelle-France au début du 17 ième siècle.

Notes

  1. W. J. Eccles. « Lévis, François-Gaston de, duc de Lévis », dans Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Université Laval et University of Toronto, 2000, consulté le 20 janvier 2009

Bibliographie

  • Roger Léger, Journal des campagnes du Chevalier de Lévis en Canada de 1756 à 1760, Michel Brûlé, Montréal, 2008, 253 p. (ISBN 978-2-89485-405-1)  [Éd. originale rev. et augm.].
  • Chevalier de Lévis. « Lettre du Maréchal de Lévis à A M. le Maréchal de Belle-Isle », dans ResPublica nova, 17 juillet 2008
  • W. J. Eccles. « Lévis, François-Gaston de, duc de Lévis », dans Dictionnaire biographique du Canada en ligne, Université Laval et University of Toronto, 2000
  • Ian Casselman. « Lévis, François-Gaston de, duc de Lévis », dans L'Encyclopédie canadienne, La Fondation Historica du Canada, 2008
  • Claude-Marie Robion. « Lévis (François-Gaston, duc de) », dans Rémy Cazals et Daniel Fabre (dir.) Les Audois - Dictionnaire biographique, Association des Amis des Archives de l’Aude, Fédération Audoise des Œuvres Laïques, Société d’Etudes Scientifiques de l’Aude, 1990.
  • Duc de Lévis Mirepoix. « Le Maréchal de Lévis, Défenseur du Canada », dans La Revue des Deux-Mondes, 15 novembre 1955, pp. 230-241.
  • M. L. Puech-Milhau. ??, dans Revue du Languedoc, tome 18, 1948
  • Louis Le Jeune.« François-Gaston, duc de Lévis », dans Dictionnaire général de biographie, histoire, littérature, agriculture, commerce, industrie et des arts, sciences, mours, coutumes, institutions politiques et religieuses du Canada, volume II, Ottawa : Université d'Ottawa, 1931, pp. 148-150
  • Henri-Raymond Casgrain. Montcalm et Lévis, Tours : Alfred Mame et fils, 1898, 392 p.
  • Georges Doublet. Le dernier maréchal de camp des dernières troupes françaises de la Nouvelle-France, le chevalier de Lévis , Toulouse France : E. Privat, 1894, 72 p.
  • Henri-Raymond Casgrain (dir.) Collection des manuscrits du maréchal de Lévis, Montréal : C.O. Beauchemin & fils, 1889-1895, 12 volumes
    • Journal des campagnes du chevalier de Lévis en Canada de 1756-1760, 1889, 340 p. 1
    • Lettres du chevalier de Lévis concernant la guerre du Canada (1756-1760), 1889, 473 p. 2
    • Lettres de la cour de Versailles au baron de Dieskau, au marquis de Montcalm et au chevalier de Lévis, 1890, 250 p. 3
    • Lettres et pièces militaires : instructions, ordres, mémoires, plans de campagne et de défense, 1756-1760, 1891, 367 p. 4
    • Lettres de M. de Bourlamaque au chevalier de Lévis, 1891, 367 p. 5
    • Lettres du marquis de Montcalm au chevalier de Lévis, 1894, 240 p. 6
    • Journal du marquis de Montcalm durant ses campagnes en Canada de 1756 à 1759, 1895, 626 p. 7
    • Lettres du marquis de Vaudreuil au chevalier de Lévis, 1895, 215 p. 8
    • Lettres de l'intendant Bigot au chevalier de Lévis, 1895, 110 p. 9
    • Lettres de divers particuliers au chevalier de Lévis, 1895, 248 p. 10
    • Relations et journaux de différentes expéditions faites durant les années 1755-56-57-58-59-60, 1895, 274 p. 11
    • Table analytique de la Collection des manuscrits du maréchal de Lévis, 1895, 151 p. 12
  • C. Boyer ???, dans Bulletin de la Société d'Études Scientifiques de l'Aude, tome LVI.
  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail du Canada Portail du Canada
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Nouvelle-France Portail de la Nouvelle-France
Ce document provient de « Fran%C3%A7ois Gaston de L%C3%A9vis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francois Gaston de Levis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • François Gaston de Lévis — Duc de Lévis Naissance 20 août 1719 à Ajac Décès 26  …   Wikipédia en Français

  • François-Gaston de Lévis — Le général Lévis encourageant ses troupes à la bataille de Sainte Foy …   Wikipédia en Français

  • François Gaston De Lévis — Le général Lévis encourageant ses troupes à la bataille de Sainte Foy …   Wikipédia en Français

  • François gaston de lévis — Le général Lévis encourageant ses troupes à la bataille de Sainte Foy …   Wikipédia en Français

  • François-Gaston de Lévis — François Gaston de Lévis, Marschall von Frankreich …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre-Marc-Gaston de Lévis — Pierre Marc Gaston de Lévis, second duc de Lévis, pair de France, né à Paris le 7 mars 1764 et mort le 15 février 1830 est un homme politique, député de la noblesse aux États Généraux de 1789, député à la Constituante …   Wikipédia en Français

  • Pierre-Marc-Gaston de Lévis — Pierre Marc Gaston de Lévis, Duc de Lévis (* 7. März 1764 in Paris; † 15. Februar 1830) war ein französischer Politiker und Schriftsteller, der 1816 Mitglied der Académie française wurde. Leben Lévis, Sohn des Offiziers F …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre-Marc-Gaston de Levis — Pierre Marc Gaston de Lévis Pierre Marc Gaston de Lévis, second duc de Lévis, pair de France, né à Paris le 7 mars 1764 et mort le 15 février 1830 est un homme politique, député à la Constituante, fils du maréchal de France François Gaston de… …   Wikipédia en Français

  • Pierre-marc-gaston de lévis — Pierre Marc Gaston de Lévis, second duc de Lévis, pair de France, né à Paris le 7 mars 1764 et mort le 15 février 1830 est un homme politique, député à la Constituante, fils du maréchal de France François Gaston de Lévis, premier duc de Lévis.… …   Wikipédia en Français

  • Lévis — Wappen …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.