Francois de Bassompierre


Francois de Bassompierre

François de Bassompierre

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bassompierre.
François de Bassompierre.
Portrait par Jean Alaux.

François de Bassompierre, marquis d'Haroué, né le 12 avril 1579, château d'Haroué en Lorraine et mort le 12 octobre 1646, est un maréchal de France, dit le maréchal de Bassompierre.

Sommaire

Ses carrières

Au pluriel car le Maréchal en poursuivit deux, l'une militaire et l'autre toute civile en tant que diplomate.

Fils aîné de Christophe de Bassompierre et de Louise de Radeval, gentilhomme lorrain, François de Bassompierre voyage en Italie et dans le royaume de Naples; il se fixe ensuite à la cour d’Henri IV puis à celle de Louis XIII.

Se distinguant dans la plupart des guerres que mèneront Henri IV puis Louis XIII, il fut nommé en 1614 colonel général des Suisses et en 1622 maréchal de France.

Louis XIII l'emploiera dans diverses ambassades.

Il épousera secrètement Louise Marguerite de Lorraine, fille d'Henri Ier de Guise, ce qui sera la véritable cause de sa disgrâce.

Embastillé!

Selon St-Simon, à cause de cette alliance, et malgré les services rendus, Louis XIII, cédant aux instances et conseils du cardinal de Richelieu, le fait arrêter pour complot et emprisonner à la Bastille (1631). Il y reste 12 ans et il n'en sortira qu'à la mort du roi en 1643. Pourtant, Bassompierre n'avait jamais comploté. Bravant l'adversité, il sut aménager sa captivité qui, sans être douce, ne fut point trop cruelle. (voir ci-dessous).

  • M. de La Rochefoucauld, grand esprit de ce temps, lui dit, un peu avant qu'on l'arrêtât: «Vous voilà gros, gras, gris.--Et vous, lui répondit-il, vous voilà teint, peint, feint.» En effet, la Rochefoucauld avoit peint sa barbe. Il tourna les talons.
  • Quand il fut dans la Bastille, ... il y eut quelque petite amourette avec Madame de Gravelles, qui y étoit prisonnière. Cette femme avoit été entretenue par le marquis de Rosny. Depuis, pour ses intrigues, elle avoit été arrêtée. Le cardinal de Richelieu avoit eu l'inhumanité de lui faire donner la question. A la mort du maréchal, elle fut si sotte que de prendre un bandeau de veuve, aussi bien que madame de Bassompierre.
  • Par amour-propre, il ne vouloit pas sortir de prison que le Roi ne l'en fît prier, parce que, disoit-il: «il étoit officier de la couronne, bon serviteur du Roi, traité indignement; il n'avoit rien à se reprocher, puis, je n'ai plus de quoi vivre.» En effet, ses terres délaissées, étoient ruinées.

Bien sûr le Roi qui ne vouloit pas de dédire n'en fit rien.

Au sortir de là ... il ne tarda guère à rentrer dans sa charge de colonel des Suisses: Coislin avoit été tué à Aire; La Châtre lui avoit succédé; mais comme il étoit soupçonné d'être du parti de M. de Beaufort, on y remit M. de Bassompierre, qui en avoit touché quatre cent mille livres.

HTR t. 3, pp. 1 & passim. Opus cité.

Son caractère

Un franc compagnon!

Il s'entendoit à merveille avec le feu roy (Henri IV) mais, finalement, fort mal avec le nouveau (Louis XIII), ainsi:

Avec Henri IV

Henri IV vainqueur de la Ligue représenté en Mars, par Jacob Bunel (Conservé au musée national du château de Pau.)
  • On dit que jouant avec Henri IV, le Roi s'aperçut qu'il y avoit, dans le pot, des demi-pistoles parmi les pistoles; Bassompierre lui dit: «Sire, c'est Votre Majesté qui les a voulu faire passer pour pistoles.--C'est vous!» répondit le Roi. Alors Bassompierre les prend toutes, remet des pistoles en la place, et puis va jeter les demi-pistoles, dans la cour du Louvre, aux pages et aux laquais par la fenêtre. La Reine dit sur cela: «Bassompierre fait le Roi, et le Roi fait Bassompierre.» Le Roi se fâcha de ce qu'elle avoit dit. «Elle voudroit bien qu'il le fut, repartit le Roi, elle en auroit un mari plus jeune.» Bassompierre étoit beau et bien fait. Il me semble que Bassompierre méritoit bien autant d'être grondé que la Reine. On a dit qu'il étoit plus libéral par fenêtre qu'autrement; on l'a accusé aussi d'aimer mieux perdre un ami qu'un bon mot.
  • Il fut plus d'une fois en ambassade; il contoit au feu roi qu'à Madrid il fit son entrée sur la plus belle petite mule du monde qu'on lui envoya de la part du Roi. «Oh ! la belle chose que c'étoit, dit le Roi, de voir un âne sur une mule!--Tout doux! beau, Sire, répondit Bassompierre, c'est vous, Monsieur, que je représentois.»

HTR. T.3, p. 1 & passim, opus cité.

Avec Louis XIII

  • Saint-Simon rapporte qu'il doit la faveur de Louis XIII à leur amour commun de la chasse : Bassompierre est alors le seul gentilhomme autorisé à souffler dans le cor du roi, car seul capable de le faire sans y baver. Il se distingue par d’autres exploits, comme de boire à même sa propre botte remplie de vin.

Mais cette amitié loin d'être riche et profonde comme celle du feu Roi, n'étoit que pauvre et superficielle. (Historiettes, t. 3, pp. 1 et passim, opus cité).

Effectivement, la suite le démontra.

Portrait posthume de Louis XIII
école de Philippe de Champaigne, 1647

Un humour éblouissant

Il possédait un humour éblouissant quoique légèrement gaulois car il étair fort galant (Historiettes, t. 3, p. 1 et passim, opus cité), ainsi:

  • La Reine-mère (dont il étoit secrètement amoureux) disoit: «J'aime tant Paris et tant Saint-Germain, que je voudrois avoir un pied à l'un et un pied à l'autre.--Et moi, dit Bassompierre, je voudrois être à Nanterre

Or, comme chacun sait, le village de Nanterre se trouve à mi chemin entre Paris et Saint-Germain-en-Laye.

  • Il disoit encore que la seule charge qu'il convoitait, étoit celle de grand panetier, parce qu'on couvroit pour le Roi. Il prit la capitainerie de Manceaux, afin d'y traiter la cour. La Reine-mère lui dit: «Vous y mènerez bien des putains [On parloit ainsi alors. (Tallemant.)]--Je gage, répondit-il, madame, que vous y en mènerez plus que moi.» Un jour il lui disoit qu'il y avoit peu de femmes qui ne fussent putains. «Et moi? dit-elle.--Ah! pour vous, madame, répliqua-t-il, vous êtes la Reine
  • Sur le perron du Luxembourg, une dame de grande qualité, après lui avoir fait bien des compliments sur sa liberté, lui dit: «Mais vous voilà bien blanchi, monsieur le maréchal.--Madame, lui répondit-il en franc crocheteur, je suis comme les poireaux, la tête blanche et la queue verte.»

Mais il sut aussi 'moucher' les plus grands:

  • Outre La Rochefoucauld (voir plus loin);
  • M. de Vendôme lui disoit en je ne sais quelle rencontre: «Vous serez, sans doute, du parti de M. de Guise, car vous aimez sa soeur Mme de Conti.--Cela n'y fait rien, répondit-il: j'ai aimé toutes vos tantes, et je ne vous en aime pas plus pour cela.»

(Historiettes, t. 3, p. 1 et passim, opus cité).

Son passage à la Postérité

Tallemant et Sainst-Simon, lui tinrent lieu d'historiographes.

Sa mort

Il mourut d'apoplexie, à Provins chez le duc de Vitry, en Brie, en 1646.

Mais revenons à Tallemant: ...il mourut la nuit en dormant, si doucement, qu'on le trouva dans la même posture où il avoit l'habitude de dormir, ... Son corps gros et gras; fut cahoté sur les chemins, en automne, jusqu'à Chaillot, où on lui trouva les parties nobles toutes gâtées; mais c'est que le corps s'étoit corrompu par les chemins. HTR. T. 3. pp. 1 et passim. Opus cité.

Ses OEuvres

Seuls les communs du château d'Haroué actuel datent de Bassompierre. Le maréchal a son buste dans le parc du village d'Haroué.

Il a laissé :

De Nouveaux mémoires ont été publiés sous son nom par Antoine Sérieys, Paris, 1802 mais leur authenticité en reste douteuse.

Bibliographie

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Tallemant des Réaux, Historiettes. Mémoires pour Servir a L'histoire Du Xviie Siècle, Publiés sur le Manuscrit Inédit et Autographe; ... Notes, par Messieurs Monmerqué, Membre de L'institut, de Chateaugiron et Taschereau. Tome troisième. Paris, Alphonse Levavasseur, Libraire, 16 Place Vendôme, 1834.
  • Bassompierre, Journal de ma vie (4 volumes), Paris, 1870.
  • Paul Bondois, Le maréchal de Bassompierre, Paris, 1925.
Ce document provient de « Fran%C3%A7ois de Bassompierre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francois de Bassompierre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • François De Bassompierre — Pour les articles homonymes, voir Bassompierre. François de Bassompierre. Portrait par Jean Alaux …   Wikipédia en Français

  • François de bassompierre — Pour les articles homonymes, voir Bassompierre. François de Bassompierre. Portrait par Jean Alaux …   Wikipédia en Français

  • François de Bassompierre — François, marquis de Bassompierre (* 12. April 1579 in Haroué, Lothringen; † 12. Oktober 1646 in Provins) war ein französischer Höfling, Diplomat und Marschall. Bassompierre stammte aus der alten lo …   Deutsch Wikipedia

  • François de Bassompierre — (April 12, 1579, Lorraine October 12, 1646), was a French courtier.The son of Christophe de Bassompierre (1547 1596), he was born at the castle of Haroué in Lorraine. He was descended from an old family which had for generations served the dukes… …   Wikipedia

  • François de Bassompierre — Pour les articles homonymes, voir Bassompierre. François de Bassompierre Marquis d Haroué …   Wikipédia en Français

  • Bassompierre — François de Bassompierre François, marquis de Bassompierre (* 12. April 1579 in Haroué, Lothringen; † 12. Oktober 1646 in Provins) war ein französischer Höfling, Diplomat und Marschall. Bassompierre stammte aus der alten lothringischen …   Deutsch Wikipedia

  • BASSOMPIERRE (F. de) — BASSOMPIERRE FRANÇOIS DE (1579 1646) maréchal de France Maréchal de France sous Louis XIII, François de Bassompierre, né en Lorraine, est issu d’une branche de la famille de Clèves. Devenu fidèle d’Henri IV alors qu’il partait s’engager au… …   Encyclopédie Universelle

  • François du Souhait — (between 1570 and 1580 1617, Nancy) was a French language author (translator, novelist, poet, satirist, moral philosopher) of the late 16th and early 17th century from the Duchy of Lorraine (at the time, a sovereign court with ties to France).… …   Wikipedia

  • Francois Maynard — François Maynard François Maynard François Maynard Activité(s) Poète secrétaire de Marguerite de Navarre président au …   Wikipédia en Français

  • François Maynard — Activités Poète secrétaire de Marguerite de Navarre président au présidial d Aurillac …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.