Free.fr


Free.fr

Free (société)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Free.
LogoFree.gif

Logo de Free
Dates clés 1999 : accès RTC 2002 : offre ADSL 2007 : offre FTTH
Fondateur(s) Xavier Niel
Personnages clés Xavier Niel Maxime Lombardini Rani Assaf Antoine Levasseur Michaël Boukobza
Forme juridique SAS
Slogan(s) « Il a Free, il a tout compris ! »
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Direction Maxime Lombardini (directeur général) Xavier Niel (directeur stratégie Iliad)
Activité(s) Fournisseur d'accès à Internet
Produit(s) FTTH ADSL RTC Freebox
Effectif 2 576 salariés[1]
Site Web www.free.fr
Principaux concurrents
Bouygues Telecom, DartyBox, Numericable, Orange, SFR

Free, entreprise filiale du groupe Iliad, est l'un des principaux fournisseurs d'accès à Internet en France, deuxième en nombre d'abonnés haut-débit (en tenant compte de ceux d'Alice), devant SFR et derrière Orange[2]. Le réseau de Free, utilisé par des sociétés du groupe Iliad, est appelé Proxad.

Sommaire

Historique

L'offre internet en réseau téléphonique commuté

Free fait figure de pionnier de l'accès à Internet, en France, en étant l'un des trois premiers à proposer dès le 26 avril 1999 un accès à Internet sans abonnement ni numéro surtaxé. Ses prédécesseurs sur le créneau de l'accès sans abonnement furent World Online (1er avril 1999), puis Freesurf (19 avril 1999), mais sur un nombre de régions plus limité.

Ce service inclut le courrier électronique (POP3/IMAP4) accessible aussi par une interface Web IMP. La destruction des courriels indésirables, ainsi qu'un classement automatique des courriels entrants dans différents répertoires (si on utilise l'interface web), est possible grâce à l'outil mfilter. Dans le passé, mfilter permettait aussi d'envoyer une réponse automatique personnalisée à l'expéditeur déclaré des mails refusés. Cette possibilité a été supprimée entre le 23 et le 26 août 2007. Cette suppression a pour but d'éviter les problèmes de boucle avec les mails en réponse automatique signalant que l'expéditeur du spam n'existe pas[3].

Free propose également un hébergement Web gratuit dont la capacité initiale de 100 Mo est passée à 1 Go depuis début 2005 puis 10 Go depuis juin 2006 par défaut avec support de PHP et MySQL. Depuis septembre 2006, Free propose également PostgreSQL. De plus, Free propose maintenant une gestion de plugins permettant de transformer son espace web en wiki, album photo, blog… (ceci est actuellement suspendu à cause de bugs récurrents, dans la future version l'intégration des modules se fera directement et non pas une nuit après.)

L'offre internet ADSL

Free est aussi l'une des entreprises françaises pionnières dans l'accès et l'offre Internet par ADSL, après un début chaotique au début de l'année 2000 qui servait principalement de test : à l'époque, les infrastructures techniques et légales n'étaient pas au rendez-vous (conflit notamment avec France Telecom sur le dégroupage).

L'offre Triple play

Free lance enfin en novembre 2002 une offre ADSL dégroupée à un prix plus attractif que ses concurrents, tout en ajoutant, plusieurs mois après, des services comme la téléphonie illimitée (août 2003) vers les fixes (VoIP : Voice over IP ou voix sur réseau IP) ou la télévision (décembre 2003) pour les abonnés bénéficiant de la Freebox, et ceci sans surcoût d'abonnement. Cet abonnement à Free Haut Débit coûte 29,99 € par mois depuis son lancement. On reproche parfois à Free d'avoir imposé des prix trop bas sur le marché.[4]

Le dégroupage total

En 2004, Free est le second fournisseur d'accès en France à proposer le dégroupage total, après Alice (Telecom Italia en fin 2003), et permet de s'affranchir de l'abonnement à France Télécom. Puis l'offre ADSL 2+ est lancée : elle permet d'obtenir un débit supérieur par rapport à une connexion ADSL classique, à distance égale du central téléphonique, et une portée supérieure des équipements à débit égal.

L'offre fibre FTTH

Free a annoncé en septembre 2006 une offre fibre optique en FTTH (Fiber To The Home). 100 Mbps en réception, 50 Mbps en émission, deux boitiers Freebox pouvant recevoir la télévision en HD. Boitier Freebox Optique, dotée de 4 ports Ethernet, intégrant les fonctions routeur et Wi-Fi. Boitier Freebox HD, incluant un magnétoscope numérique et pouvant être reliée à la Freebox Optique en Ethernet ou en Wi-Fi. Cet abonnement à Free Très Haut Débit coûte lui aussi 29,99 € par mois, mais ne couvre encore que quelques quartiers dans les plus grandes villes. Fin 2008, le déploiement de cette offre est loin derrière celui de Numericable[5].

L'internationalisation

Free possède le 3e réseau (réseau DWDM classique) privé en termes de couverture nationale et de capacité. Le réseau de Free est désormais international : il est présent à Washington (États-Unis), Londres (Royaume-Uni), Amsterdam (Pays-Bas) et Francfort (Allemagne). Bien que ces liaisons soient souvent sur des fibres optiques louées à d'importants opérateurs internationaux (Level 3, Global Crossing…), cela permet de diminuer significativement les coûts liés au trafic à destination des pays dans lesquels Free est désormais présent.

Offres de Free

Free propose trois offres :

Services

Pour tous les abonnés

  • Messagerie électronique avec 1 Go d'espace (nombre d'adresses électroniques illimité, antispam et filtres)
  • Hébergement de pages perso avec un espace de 10 Go et services associés (PHP, MySQL/PostgreSQL, ...).

Freebox

Serveurs

  • serveur POP3 : pop.free.fr (port 110, sans authentification sécurisée, ni connexion sécurisée)
  • serveur Proxy: proxy.free.fr : 3128 (non obligatoire)
  • serveur IMAP : imap.free.fr ( port 143, sans authentification sécurisée, ni connexion sécurisée)
  • serveur SMTP : smtp.free.fr (port 25, sans authentification, ni connexion sécurisée)
  • serveur NNTP : news.free.fr sur le port 119 (accès également possible via les ports 53, 80, 109, 110, 143, 220, 434, 443, 993 et 995).
  • serveurs DNS : IP variables suivant les connexions, elles sont données par le serveur DHCP (Leurs adresses ont été modifiées courant 2008, les anciens serveurs 212.27.54.252, 212.27.53.252.... seront maintenus jusqu'en juillet 2009)
    • serveur DNS primaire: 212.27.40.240
    • serveur DNS secondaire: 212.27.40.241
  • serveurs NTP : ntp1.proxad.net ou ntp2.proxad.net

Autres services

Free héberge les miroirs de nombreux logiciels libres et de distributions Linux.

Free permet de stocker un fichier allant jusqu’à 10 Go pendant une durée de 30 jours (renouvelés à chaque téléchargement du fichier, le nombre de jours dépend de l'espace libre des serveurs). Cela peut permettre de s'affranchir de certaines limites imposées aux utilisateurs de messagerie électronique (ce genre de service limite généralement l'envoi de pièces jointes à 2-5 Mo). Ce service est réservé en priorité aux abonnés Free, c'est pourquoi il existe une limitation de bande passante pour tout abonné d'un autre opérateur. Ce service est actuellement en version expérimentale beta.[7]

La « Fondation d'Entreprise Free » a été créée le 11 septembre 2006[8] sur l'idée de Xavier Niel afin de s'occuper des nouveaux services développés par la société via Iliad. Le but est de pouvoir fournir des services minimaux de communication, tout en profitant du développement du FTTH. Ces réseaux optiques créés dans les bâtiments permettent ainsi d'avoir une ligne reliée à ce système optique, et disposant d'une connexion Internet bas débit gratuite, d'une réception des chaines de la TNT, et d'une ligne téléphonique.

Publicités

Crétin.fr

Free utilisait la marque fictive Crétin.fr.

Le principe du site Crétin.fr consistait d'une part à la parodie proprement dite d'un concurrent fictif prenant ses abonnés pour des "crétins", d'autre part à permettre aux "freenautes[9]" de déposer leurs propres films parodiques et voter pour leur film parodique préféré. Les films ayant obtenu le plus grand nombre de votes gagnaient le renouvellement gratuit de leur Freebox[10] par une Freebox HD[11]. Une des vidéos ayant reçu le plus grand nombre de vote et qui a fini par sortir du cadre du concours pour atteindre Youtube ou Dailymotion est la vidéo "5 bonnes raisons de s'abonner à Crétin.fr"[1], réalisée par LeKipou.

Rodolphe

À partir de 2009, les nouvelles publicités télévisuelles de Free sont centrées autour d'un personnage : Rodolphe. Contrairement à Alice (marque du groupe Iliad depuis 2008) et sa jolie blonde, les publicités qui mettent en scène Rodolphe sont ouvertement humoristiques, tout en mettant en avant les atouts commerciaux et techniques des services de Free.

Problèmes

Limitations

Il est arrivé que le trafic des différents réseaux P2P soit bridé au niveau applicatif (ce qui implique que le bridage n'est pas contournable par la modification des numéros de ports utilisés par les applications concernées) pour les abonnés non dégroupés.

Pour certaines zones, le bridage des protocoles P2P s'était transformé en blocage quasi-total, contrariant par ce fait toute utilisation légale du P2P comme le téléchargement de musique libre sur Jamendo, par exemple, ou d'images ISO de Linux, de mises-à-jour de certains jeux utilisant le protocole BitTorrent... Et s'ajoute à la liste des bridages précédents, les bridages des logiciels d'utilisation courante, dont voici une liste non exhaustive : les clients de messagerie instantanée comme MSN ou Yahoo! Messenger, les clients utilisant le protocole Jabber, les clients de VoIP comme Skype, IRC ou bien encore les jeux en réseau les plus populaires devenus subitement inutilisables (bien que les utilisateurs de ces jeux paient un abonnement mensuel à l'éditeur du jeu)... Ces problèmes rendaient de fait l'utilisation normale d'Internet (outre le courrier électronique, la navigation sur les sites web, le FTP, les newsgroups) quasi-impossibles pour les abonnés dans cette situation.

Plaintes

Le 21 février 2006, Free est condamné par le Tribunal de grande instance de Paris à payer 30 000 € à titre de dommages-intérêts à l'Union Fédérale des Consommateurs - Que Choisir et 15 000 € à l'association Familles de France pour 32 articles dans les conditions générales de vente de Free jugés abusifs. Free a réagi en regrettant l'instrumentalisation des tribunaux par certaines associations de consommateurs en mal de publicité et de financement [12]. Un peu plus de deux mois plus tard, Free informe ses abonnés du changement des CGV.

En mai 2006 l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir lance plusieurs centaines de procédures judiciaires contre la société, à la suite d'un grand nombre de plaintes d'abonnés. À la suite d'une plainte contre X en diffamation, les dirigeants d'UFC-Que Choisir ont été mis en examen. Cette dernière plainte a finalement été rejetée par la cour d'appel de Paris (11ème chambre).

Controverses sur le respect des logiciels libres

Free utilise des logiciels libres dans un grand nombre de ses équipements, dont la Freebox qui est prêtée à ses abonnés : elle utilise Linux pour son noyau, ainsi que d'autres logiciels sous GPL(v2), notamment pour ses divers pilotes. Or, la GPL impose de publier le code source de tout logiciel basé sur un logiciel sous GPL, ou réutilisant tout ou partie de son code, notamment lorsqu'il est distribué. Mais Free a toujours refusé de publier le code source des logiciels utilisés par sa Freebox, estimant qu'il n'y avait pas distribution, le terminal Freebox étant produit et prêté à l'abonné qui est tenu de le restituer en fin d'abonnement. La Freebox est dite propriété insaisissable, au même titre que les compteurs électriques ou de gaz propriétés de leurs compagnies respectives. Le client ne peut donc pas modifier le terminal, sous peine d'être facturé lors de la résiliation (190 € pour Freebox v4, 290 € pour le boîtier multimédia de la Freebox HD, 150 € pour le boîtier ADSL de la Freebox HD[13]).

Chiffres

  • 3 389 000 abonnés ADSL (hors Alice) au 31 décembre 2008 (dont 2 900 000 dégroupés et 520 000 IP/ADSL)
  • 36,9 € HT de revenu moyen par abonné ADSL (abonnement, appels téléphoniques, chaînes payantes, autres options)

Notes et références

Dans le monde Internet français, un abonné à Free est communément appelé « Freenaute ».

  1. Rapport du management - 1er trimestre 2008
  2. Le fournisseur d´accès à internet Alice n´est « pas à vendre » sur ComparaTEL
  3. Service mfilter : retrait d’une option - Le Journal Du Freenaute - La gazette libre
  4. http://www.slate.fr/story/8571/lapres-hadopi-limpossible-licence-legale
  5. Sur les 170.000 abonnements en fibre optiques 130 000 l'étaient en FTTB (Numericable), Orange, Free et SFR se partageant les 40 000 autres abonnements, soit trois fois moins que Numericable, selon zdnet
  6. http://www.free.fr/assistance/2304-freebox-hotspots-wifi-free-interet.html
  7. Service d'hébergement de fichier de Free
  8. Avis de création
  9. abonnés de Free
  10. Boitier freebox version4, constitué d'un seul boitier
  11. Freebox version5, constituée de 2 boitiers logiciellement évolutifs pouvant gérer un contenu HD
  12. Wanadoo et Free condamnés
  13. Indemnité forfaitaire

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
  • Portail sur Internet Portail sur Internet
Ce document provient de « Free (soci%C3%A9t%C3%A9) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Free.fr de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Free — (fr[=e]), a. [Compar. {Freer} ( [ e]r); superl. {Freest} ( [e^]st).] [OE. fre, freo, AS. fre[ o], fr[=i]; akin to D. vrij, OS. & OHG. fr[=i], G. frei, Icel. fr[=i], Sw. & Dan. fri, Goth. freis, and also to Skr. prija beloved, dear, fr. pr[=i] to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Free — may refer to: Free will Political freedom Economic freedom Something given or supplied without payment (gratis) Gratis versus Libre, the distinction between the two meanings above Free may also refer to: Contents 1 Arts and philosophy …   Wikipedia

  • Free-mo — stands for free modular and is a relatively new modular standard in the hobby of model railroading.Free mo is a derivation of FREMO, a European modular standard. Free mo s emphasis is on flexibility in track design and prototypical scenery and… …   Wikipedia

  • free — [frē] adj. freer, freest [ME fre < OE freo, not in bondage, noble, glad, illustrious, akin to Ger frei, Du vrij < IE base * prei , to be fond of, hold dear > FRIEND, Sans priyá , dear, desired] 1. a) not under the control of some other… …   English World dictionary

  • free — 1 adj 1 a: having the legal and political rights of a citizen representatives...shall be determined by adding to the whole number of free persons U.S. Constitution art. I b: enjoying civil and political liberty a free people c: enjoying political …   Law dictionary

  • free — free; free·boot; free·boot·er; free·dom; free·dom·ism; free·dom·ist; free·dom·is·tic; free·dom·ite; free·hold·er; free·lage; free·ly; free·man; free·mar·tin; free·ma·son; free·ma·son·ry; free·ness; free·sia; free·styl·er; free·wheel·er; un·free;… …   English syllables

  • .free — Introduced Not officially introduced; proposed in 2010 TLD type Proposed top level domain Status Unofficial proposal Registry dotFree Group s.r.o. Sponsor dotFree Group s.r.o Intended use …   Wikipedia

  • free — adj Free, independent, sovereign, autonomous, autarchic, autarkic are comparable when they mean not subject to the rule or control of another. The same differences in implications and connotations are found in their corresponding nouns freedom,… …   New Dictionary of Synonyms

  • free — (izg. frȋ) prid. <indekl.> DEFINICIJA 1. trg. koji je bez obaveza, dopušten, na kojem nema zapreka, koji nije vezan, kojeg ništa ne sprečava u djelovanju; slobodan, usp. franko 2. pravn. ekon. dio klauzule obveznih ugovora ili ponuda,… …   Hrvatski jezični portal

  • free — [adj1] without charge chargeless, comp*, complimentary, costless, for love*, for nothing*, freebie*, free of cost, free ride*, gratis, gratuitous, handout, on the cuff*, on the house*, paper*, unpaid, unrecompensed; concept 334 Ant. costly,… …   New thesaurus


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.