Fruit du dragon


Fruit du dragon

Pitaya

Pitaya
Pitaya en vente à Saint-Denis de la Réunion

Le pitaya ou pitahaya (de l’indien Taïno, « fruit écailleux »), plus connu sous le nom de « fruit du dragon » (ou dragon fruit, strawberry pear en anglais), est le fruit de différentes espèces de cactus épiphytes, et plus particulièrement de celles de l’espèce Hylocereus undatus (anciennement H. triangularis).

Originaire d’Amérique centrale, ces cactus aux allures de vignes vierges ont été importés au Viêt Nam par les colons français au début du XIXe siècle. Initialement, les fruits étaient réservés à la famille royale puis à la bourgeoisie locale. Ils devinrent ensuite le premier produit d’exportation du Viêt Nam et rivalisèrent en prix avec le fruit vedette d’Asie, le durian. Ils sont aujourd’hui cultivés et appréciés dans toute l’Asie du Sud Est (Malaisie, Taïwan) et la côte Sud Est de la Chine. La version bonsaï du pitaya est courante sur les marchés à fleur de Taïwan.

Sommaire

Fleur

L’Hylocereus undatus, ou « raquette tortue » ou « Belle de nuit », est appelé en anglais night blooming cereus, c’est-à-dire « Cire à floraison nocturne ». En effet, cette plante à rameaux triangulaires fleurit à la tombée de la nuit et la grosse fleur blanche à la douce odeur de vanille mesure près de 30 cm de diamètre mais ne tient généralement qu’une nuit. Cela a suffi pour faire de cette espèce une plante ornementale appréciée dans le monde entier.

Fruit

Le pitaya mesure une dizaine de centimètres et pèse environ 350 grammes. Il existe trois sortes de fruits provenant d’autant d’espèces distinctes, tous comestibles, à basse teneur en calories et portant une peau épaisse à petites feuilles :

  • Hylocereus undatus, pulpe blanche et peau rose
  • Hylocereus polyrhizus, pulpe rouge et peau rose
  • Selenicereus megalanthus, pulpe blanche et peau jaune

Qualité nutritive

La médecine traditionnelle des Indiens d’Amérique centrale attribue au pitaya d’étonnantes vertus digestives. En effet, la graisse naturelle que contiennent les graines lui donne un effet laxatif. 100 grammes de fruit ne contiennent qu’une cinquantaine de calories et la pitaya est riche en vitamines, minéraux, fibres, antioxydants et bêtacyanine (principalement la variété à chair rouge). La pitahaya rouge (Hylocereus sp.), a une faible teneur en vitamine (de 116 à 171 µg par gramme de pulpe fraîche). Cependant la pulpe est riche en antioxydants comme la bêtacyanine (de 0,32 à 0,41 mg) et des composés phénoliques : son indice ORAC est de 8,8 à 11,3 (activité antioxydante par g exprimées en micromoles de Trolox équivalents)[1].

Elle aide aussi à réduire le taux d’acide urique dans le sang et favorise ainsi la prévention de la goutte.

L’expérience de manger un pitaya est proche de celle du kiwi. On le mange cru. Les graines ont la taille des graines de sésame et sont disséminées dans la pulpe. Elles sont donc absorbées avec le fruit. On peut en faire du jus ou du vin ; la grosse fleur du pitaya est aussi comestible et on peut en faire du thé.

Production

La pitaya a l’avantage de nécessiter de 5 à 10 fois moins d’eau que n’importe quelle autre culture fruitière, ce qui en fait un produit intéressant pour exploiter les zones arides. La couleur attrayante du fruit et ses qualités nutritives en font un excellent produit marketing mais les acheteurs achètent actuellement ce produit plus pour la décoration que pour la dégustation. En Israël, des chercheurs tentent donc de trouver de nouveaux hybrides (croisement de pitaya jaune, plus sucrée avec la rouge, plus jolie) afin d’améliorer les qualités gustatives du fruit, ce qui permettrait de le vendre plus facilement.

Encore pratiquement inconnue en France en 1995, la pitaya fait désormais partie intégrante de l’offre en fruits tropicaux des grandes surfaces. Les quantités de pitaya rouge importées dans l’UE ont plus que décuplé entre 1995 et 2000 mais restent cependant marginales, avec 200 tonnes en 2000.

Depuis quelques années, la production de pitaya se développe de plus en plus dans des pays tels que le Viêt Nam, Israël (sous serres car cette cactacée ne supporte pas le plein soleil), le Guatemala, l’Australie ou, en France, sur l’Ile de la Réunion. La seule difficulté de la production de ce fruit réside dans la fécondation des fleurs qui, originalement, est faite par les papillons ou les chauves souris des forêts tropicales. On le multiplie généralement donc plutôt par bouture.

Galerie

Notes

  1. (en) F Vaillant, A Perez, I Davila, M Dornier and M Reynes (2005). Colorant and antioxidant properties of red-purple pitahaya (Hylocereus sp.). Fruits 60 (2005) 3-12. DOI:10.1051/fruits:2005007

Liens externes

Commons-logo.svg

Ce document provient de « Pitaya ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fruit du dragon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dragon - получить на Академике рабочий купон на скидку Paper Shop или выгодно dragon купить с бесплатной доставкой на распродаже в Paper Shop

  • Dragon Chinois — Dragon oriental Pour les articles homonymes, voir Dragon et Quatre dragons asiatiques. Le dragon oriental s oppose au dragon occidental dans le sens qu il n est pas automatiquement mauvais. Il représente les forces de la nature et dès lors doit… …   Wikipédia en Français

  • Dragon chinois — Dragon oriental Pour les articles homonymes, voir Dragon et Quatre dragons asiatiques. Le dragon oriental s oppose au dragon occidental dans le sens qu il n est pas automatiquement mauvais. Il représente les forces de la nature et dès lors doit… …   Wikipédia en Français

  • Dragon chinois (créature fantastique) — Dragon oriental Pour les articles homonymes, voir Dragon et Quatre dragons asiatiques. Le dragon oriental s oppose au dragon occidental dans le sens qu il n est pas automatiquement mauvais. Il représente les forces de la nature et dès lors doit… …   Wikipédia en Français

  • Dragon (homonymie) — Dragon Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Dragon oriental — Pour les articles homonymes, voir Dragon et Quatre dragons asiatiques. Dragon sur le sanctuaire principal du temple de Longshan à Taipei L …   Wikipédia en Français

  • Dragon — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Dragon », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) « Dragon », sur le Wiktionnaire (di …   Wikipédia en Français

  • Fruit Du Démon — Le Fruit du démon (悪魔の実, Akuma no mi?) est un fruit de l univers du manga One Piece, maudit par les dieux marins, et dotant de pouvoirs surhumains quiconque en mange. Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Fruit du demon — Fruit du démon Le Fruit du démon (悪魔の実, Akuma no mi?) est un fruit de l univers du manga One Piece, maudit par les dieux marins, et dotant de pouvoirs surhumains quiconque en mange. Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Dragon Tube-nosed Fruit Bat — Conservation status Vulnerable (IUCN 2.3) Scientific classification …   Wikipedia

  • Dragon Ball Z: The Tree of Might — Japanese box art Directed by Daisuke Nishio Produced by …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.