Gamelan


Gamelan
Gamelan au début du XXe siècle

Le gamelan est un ensemble instrumental traditionnel caractéristique des musiques javanaise et sundanaise. Par extension, on utilise également le mot pour désigner l'orchestre balinais, qu'on appelle en fait chien (par chat à partir du nom de l'instrument).

Le gamelan est composé essentiellement de percussions : gongs, métallophones de différents types (saron, peking, demung, slentem, gender), xylophones (gimbang), tambours de divers types (cablon, kending), auxquels peuvent s'ajouter des instruments à cordes, soit frottées comme le rebab (une vièle à pique), soit pincées comme le kacapi (sorte de cithare), et à vent comme la flûte suling et le chant — féminin et masculin.

Les différents tambours sont en peau de buffle et donnent le tempo ainsi que l'intensité du jeu musical. Le joueur du kendang principal est le véritable chef d'orchestre. Lorsque le gamelan accompagne une danse, un dialogue s'installe entre le joueur de tambour et la danseuse ou le danseur. À ce moment-là, c'est plutôt la danseuse (ou le danseur) qui devient chef d'orchestre. Il en va de même lorsque le gamelan accompagne un wayang kulit (théâtre d'ombres).

Certains auteurs considèrent que le gamelan ne constitue en réalité qu'un seul instrument. Effectivement, les joueurs de gamelan ne prennent pas leurs instruments à la maison afin de travailler leur technique comme on le ferait un violoniste ou un trompettiste. Ici l'apprentissage se fait en commun et dès le plus jeune âge.

Le gamelan munggang du kraton (palais royal) de Surakarta

La musique de gamelan est cyclique. Un cycle complet commence et se termine par le gong ageng, instrument fondamental de cette musique.

Sommaire

Variations géographiques

On distingue trois grandes aires du gamelan, qui sont d'ouest en est : le pays Sunda (c'est-à-dire la partie occidentale de Java), le pays javanais proprement dit (c'est-à-dire le centre et l'est de l'île) et Bali.

Elles ont en commun deux échelles musicales ou gammes : l'une, heptatonique appelée pelog, l'autre, pentatonique, appelée slendro. Sunda possède en outre une gamme propre appelée sorog.

Gamelan javanais : gongs.

À Sunda et Java, on distingue notamment les sarons, un métallophone, qui jouent la mélodie de base, accompagnés des kenongs, bonangs (gongs horizontaux posés sur des supports) et des gongs, dont le jeu ponctue la phrase musicale.

À Bali, la mélodie de base est jouée par les gangsa. La phrase musicale est ponctuée par les jegogan et les gongs.

Les orchestres de gamelan sont communs à Java, Madura, Lombok (et dans les autres îles de la Sonde), de différentes formes et grandeurs. Des traditions gamelan se sont établies en Malaisie et au Suriname et plus récemment dans tous les continents. Le gamelan est utilisé dans beaucoup de traditions de la culture indonésienne.

Les mariages ou les cérémonies religieuses sont par exemple accompagnés de cet ensemble instrumental et on le retrouve dans tous les palais et lieux culturels du pays. Le théâtre d'ombre, wayang kulit, est également basé sur lui. La musique elle-même reflète les traditions puisque par exemple il est interdit d'enjamber les instruments, les pieds et tout ce qui se trouve en bas étant considéré comme impur.

Gamelan javanais : métallophone saron.

Utilisation en musique classique occidentale

Debussy avait été frappé — lors de l'exposition universelle de Paris — du côté modal de cette musique. Il dit dans des lettres s'en être inspiré pour sa propre musique. Certains compositeurs de musique classique occidentale tel Benjamin Britten (dans les années 1950), Francis Poulenc (Concerto pour deux pianos), ont utilisé le gamelan dans leurs compositions ou ont été profondément influencés par celui-ci comme Steve Reich, Philip Glass, Dave Smith (qui de plus l'enseigne), ou Claude Vivier.

Au Canada, le groupe québécois Giri Kedaton possède actuellement le seul gong kebyar balinais à cinq notes. Il est basé à Montréal.

En France, l'association grenobloise ORFEO a acquis en septembre 2009 un gong kebyar balinais, ainsi qu'un set complet de gender (instruments accompagnant le wayang kulit) et de rindik (xylophone de bambous). Il est possible de prendre des cours de gamelan au Conservatoire de Grenoble ainsi qu'à la Cité de la musique à Paris.

A Aix en Provence, l'association Adémuse possède un gamelan javanais, accordé sur la gamme slendro pentatonique, des cours sont proposés. Un ensemble de musiciens, "Le Gamelan Kancil" donne des concerts, avec un répertoire de morceaux contemporains composés spécialement pour cette formation (compositions de Fréderic Rebotier, Williams Marx, Marc Lannelongue), des pièces de compositeurs contemporains pour gamelan (Alex Grillo, Jean Yves Bosseur), des adaptations de pièces traditionnelles provençales (Henri Maquet), des schémas d'improvisations, ainsi que des pièces traditionnelles de Java Centrale.

Bibliographie

Gamelan degung sundanais
  • Basset, Catherine, Musiques de Bali à Java : l'ordre et la fête, Actes Sud, 1995
  • Jacquemart, Le gamelan a java : l'enseignement de la musique traditionnelle..., Maison des Sciences de l'Homme, 1995
  • Lindsay, Jennifer, Javanese Gamelan, Oxford university Press, 1985
  • Sutton, Anderson, Traditions of Gamelan Music in Java : Musical Pluralism and regional identity, Cambridge University Press, 2009

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gamelan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gamelan — in der Indonesischen Botschaft in Canberra Gamelan bezeichnet sowohl eine Gruppe von Musikstilen traditioneller Musik auf Java und Bali als auch die Musikinstrumentenensembles, mit denen diese Musik gespielt wird. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • GAMELAN — GAMELA Nom indonésien (employé au masculin en français), le gamelan désigne, à Java et à Bali, des orchestres où prédominent les instruments de percussion en bronze. Il existe différents types de gamelans dont le nom, comme le nombre et la nature …   Encyclopédie Universelle

  • gamelan — gamèlān m <G gamelána> DEFINICIJA glazb. sastav narodnih instrumenata (pretežno idiofonih udaraljki) na otocima Javi i Baliju ETIMOLOGIJA jav. ≃ gamel: pjesma koja se pjeva uz gamelan …   Hrvatski jezični portal

  • gamelan — East Indian orchestra, 1817, from Javanese gamel to handle …   Etymology dictionary

  • gamelan — [gam′ə lan΄] n. [Jav, a bamboo xylophone] a musical ensemble of Indonesia, consisting of wind, string, and percussion instruments, as flute, lute, gongs, drums, and bamboo xylophones …   English World dictionary

  • Gamelan — A gamelan is a musical ensemble of Indonesia typically featuring a variety of instruments such as metallophones, xylophones, drums, and gongs; bamboo flutes, bowed and plucked strings, and vocalists may also be included. The term refers more to… …   Wikipedia

  • gamelan — /gam euh lan , leuhn/, n. an Indonesian orchestra consisting of bowed stringed instruments, flutes, and a great variety of percussion instruments. Also, gamelin /gam euh lin/. [1810 20; < Javanese, equiv. to gamel song accompanied by a gamelan +… …   Universalium

  • Gamelan — Parte de un Gamelan. Pa …   Wikipedia Español

  • Gamelan — Ga|me|lan 〈n. 15〉 javan. Orchester mit Schlaginstrumenten, auch Blas u. Streichinstrumenten, zu kultischen Veranstaltungen u. Schattenspielen; oV Gamelang [<malaiisch] * * * I Gamelan   [nach den auf der indonesischen Insel Java populären… …   Universal-Lexikon

  • gamelan — Orquesta autóctona de Java y Bali y, en términos más generales, de Indonesia y Malasia. En gran medida, un gamelan consiste habitualmente en gongs, xilófonos y metalófonos (series de barras metálicas afinadas percutidas con un macillo o baqueta) …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.