Gaston Manent


Gaston Manent
Gaston Manent

Parlementaire français
Date de naissance 24 avril 1884
Date de décès 21 juin 1964
Mandat Député des Hautes-Pyrénées (1935-1941)
Sénateur des Hautes-Pyrénées (1948-1958)
IIIe République et IVe République

Gaston Manent est un homme politique français, enseignant de profession, né le 24 avril 1884 à Mauléon-Barousse (Hautes-Pyrénées) et mort le 21 juin 1964 à Bagnères-de-Bigorre (même département).

Biographie

Après ses études, Gaston Manent devient professeur d'école primaire supérieure (collège). Mobilisé pendant la Première Guerre mondiale, dans le 212e Régiment d’infanterie, il est fait prisonnier en 1916 dans le secteur de Verdun. Il est décoré de la croix de guerre 1914-1918 pour sa conduite au front.

Démobilisé, il devient président de la Fédération des mutilés et anciens combattants des Hautes-Pyrénées, puis adhère au Parti républicain, radical et radical-socialiste, dont il préside la fédération départementale.

Il est élu conseiller général en 1927, puis, député des Hautes-Pyrénées, en 1935, lors d'une élection partielle, et réélu en 1936. Il fait de partie des commission de la Réforme de l'État, des Pensions civiles et militaires, des Finances, des Assurances et de la prévoyance sociales, ainsi que de la commission de l'Enseignement. Il prône, dans ses interventions et dans ses rapports, la réparation de diverses injustices commises contre certains enseignants, par exemple les institutrices mises à la retraite en juillet 1914.

Gaston Manent est sous-secrétaire d'État au Commerce extérieur dans le second gouvernement Blum (13 mars-10 avril 1938). À ce titre, il défend un projet de loi protégeant les débitants de boissons contre les abus des brasseurs.

Le 10 juillet 1940, il fait partie des quatre-vingts parlementaires à voter contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain.

En 1944, Gaston Manent est membre du comité départemental de Libération, et cofonde La Nouvelle République des Pyrénées.

Il est élu au Conseil de la République (Sénat) en 1948 et réélu en 1952. En 1951, il crée Société d’économie montagnarde des Hautes-Pyrénées, pour favoriser le développement du département, et limiter l'émigration. Il ne se représente pas en 1958 et se retire de la vie politique.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gaston Manent de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Manent — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Gaston Manent (1884 1964), homme politique français Pierre Manent (né en 1949), philosophe français Louis Jules Manent dit Gramoun Bébé (1927 2005),… …   Wikipédia en Français

  • Albert Sarraut — Albert Sarraut, gouverneur de l Indochine, en 1914. Bibliothèque nationale de France. Mandats 109e 116e président du Conseil des mini …   Wikipédia en Français

  • 10 juillet 1940 — Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du …   Wikipédia en Français

  • 80 parlementaires ayant voté contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 — Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du …   Wikipédia en Français

  • Les Quatre-Vingts — Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du …   Wikipédia en Français

  • Liste des 80 parlementaires ayant voté contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 — Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du …   Wikipédia en Français

  • Vote des pleins pouvoirs a Philippe Petain le 10 juillet 1940 — Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du …   Wikipédia en Français

  • Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 — Pour les articles homonymes, voir Pleins pouvoirs. Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du Sénat, une proposition de révision de la Constitution permettant …   Wikipédia en Français

  • Vote des pleins pouvoirs à philippe pétain le 10 juillet 1940 — Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du Sénat, une proposition de révision de la Constitution… …   Wikipédia en Français

  • Vote du 10 juillet 1940 — Vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940 Pour les articles homonymes, voir Pétain (homonymie). Le mercredi 10 juillet 1940 est soumise à l Assemblée nationale, c est à dire la réunion de la Chambre des députés et du …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.