Gemara


Gemara

Gémara

Littérature rabbinique

Littérature de Hazal
MishnaTossefta
GuemaraTalmud
Talmud de Jérusalem
Talmud de Babylone
Traités mineurs
Baraïta


Midrash Halakha

Baraïta de Rabbi Ishmaël
Mekhilta deRabbi Ishmaël (Exode)
Mekhilta deRabbi Shimon (Exode)
Sifra (Lévitique)
Sifre (Nombres & Deutéronome)
Sifre Zoutta (Nombres)
Mekhilta le-Sefer Devarim (Deutéronome)


Midrash Aggada

—— Tannaïtique ——
Seder Olam Rabba
Alphabet d'Akiva ben Joseph
Baraïta des Quarante-Neuf Règles
Baraïta des Trente-deux Règles
Baraïta de la Construction du Tabernacle
—— 400–600 ——
Bereshit Rabba • Eikha Rabba
Pesikta de-Rav Kahana
Esther Rabbah • Midrash Iyyov
Vayiqra Rabba • Seder Olam Zoutta
Midrash Tanhouma • Meguilat Antiochus
—— 650–900 ——
Avot deRabbi Natan
Pirkei deRabbi Eliezer
Tanna Devei Eliyahou
L'Aleph-bet de Ben Sira
Kohelet Rabba • Cantiques Rabbah
Devarim Rabbah • Devarim Zoutta
Pesikta Rabbati • Midrash Samuel
Midrash Mishlei • Ruth Rabbah
Baraita de Samuel • Targoum sheni
—— 900–1000 ——
Ruth Zoutta • Eikha Zoutta
Midrash Tehillim • Midrash Hashkem
Shemot Rabba • Cantiques Zoutta
—— 1000–1200 ——
Midrash Tadshe • Sefer haYashar
—— Ultérieurs ——
Yalkout Shimoni • Yalkut Makiri
Midrash Yona • Ein Yaakov
Midrash ha-Gadol • Bemidbar Rabba
Midrashim mineurs


Targoum rabbinique

—— Torah ——
Targoum Onkelos
Targoum Pseudo-Jonathan
Fragment de Targoum • Targoum Neofiti

—— Nevi'im ——
Targoum Jonathan

—— Ketouvim ——
Targoum Tehillim • Targoum Mishlei
Targoum Iyyov
Targoum des cinq rouleaux
Targoum Sheni d'Esther
Targoum des Chroniques


Halakha

Sefer Hamitzvot leRambam
Sefer HaHinoukh
Mishneh Torah
Arbaa Tourim
Shoulhan Aroukh
Responsa


Voir aussi

—— Exégèse biblique ——
Rachi
Abraham ibn Ezra
Mikraot Gedolot

—— Philosophie juive ——
Emounot veDeot • Hovot haLevavot
KuzariGuide des Égarés

—— Kabbale ——
BahirZohar

—— Moussar ——
Messilat Yecharim



la Gémara (mot signifiant « achèvement, perfection » en hébreu, ou « complément » en araméen, langue dans laquelle est rédigé cet ouvrage[1]) est un commentaire de la Michna qui la relie plus clairement au Tanakh.

Sommaire

Place de la Gémara dans la littérature rabbinique

Les auteurs de la Gémara sont appelés Amoraïm (ceux qui parlent ou expliquent). Elle dut être rédigée séparément dans les deux diasporas juives les plus importantes : en Galilée jusqu'au milieu du IVe siècle et en Mésopotamie jusqu'au milieu du VIe siècle.

La Michna hébraïque et la Gémara araméenne constituent le Talmud. Du fait de l'existence de deux Gémarotes[2] qui diffèrent par le contenu et l'ampleur, il existe deux versions du Talmud : le Talmud de Jérusalem et le Talmud de Babylone, dont l'autorité est bien supérieure au précédent. La raison en est que le Talmud de Babylone rassemble le plus grand nombre de sages, contrairement au Talmud de Jérusalem où seule une minorité de sages est rapportée.

Les parties normatives du Talmud constituent la Halakha (« cheminement » dans les voies de Dieu), tandis que les parties non normatives, narratives, édifiantes, constituent la Aggada (narration, récit).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. גְּמַר (signifiant « parfait » en hébreu) se transcrit guemar (et non gemar qui se prononcerait [jemar]), de ce mot dérive la guemara (transcrite gemara en anglais, voir Abingdon Dictionary of Living Religions, réédité par Keith Crim, General Editor, sous le titre The Perennial Dictionary of World Religions, Harper & Row Publishers, San Francisco) qui, transitant par l'araméen, devint en français un nom propre « la Gémara » prononcé [jémara] ! (Voir Nouveau Larousse Illustré en sept volumes, édité au début du vingtième siècle, tome IV, page 803).
  2. guemara fait au pluriel, en hébreu, guemarot. Gémarote pourrait être considéré comme un nom propre de la langue française, guemarot comme une transcription de l'hébreu.
  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
Ce document provient de « G%C3%A9mara ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gemara de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gemara — bezeichnet in der rabbinischen Tradition des Judentums die zweite Schicht des Talmud. Sie erläutert und ergänzt den Stoff der Mischna, der mündlichen Überlieferung. Mischna und Gemara bilden gemeinsam den Talmud. Inhaltsverzeichnis 1… …   Deutsch Wikipedia

  • gémara — ⇒GÉMARA, subst. fém. RELIG. JUIVE. Commentaire écrit de la Mishna. La gemara palestinienne est composée en araméen de l ouest, très voisin de l araméen biblique qu on rencontre dans certains éléments des livres d Esdras et de Daniel. La gemara… …   Encyclopédie Universelle

  • Gemara — [gə mä rä′; gə mä′rä, gəmôr′ə] n. [< Heb Aram gemara < Aram gemara, lit., study, learning < verb root gmr, to finish] 1. the second and supplementary part of the Talmud, providing a commentary on the first part (the MISHNA) 2. loosely… …   English World dictionary

  • Gemara —   [aramäisch »Vervollständigung«, »Erlerntes«] die, , die Diskussionen und Erklärungen der späteren Rabbiner (Amoräer, 3. 5. Jahrhundert) über die Mischna, sowohl Halacha als auch Haggada umfassend. Mischna und Gemara bilden den Talmud. * * *… …   Universal-Lexikon

  • GEMARA — (Aram. גְּמָרָא; lit. completion or tradition ), a word popularly applied to the Talmud as a whole, or more particularly to the discussions and elaborations by the amoraim on the Mishnah. The word appears (abbreviated) in the printed editions of… …   Encyclopedia of Judaism

  • Gemara — Ge*ma ra, n. [Heb.] (Jewish Law) The second part of the Talmud, or the commentary on the Mishna (which forms the first part or text). [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Gemāra — Gemāra, der zweite Theil des Talmud, welcher die rabbinischen Erklärungen des ersten Theils, der Mischna, enthält, s.u. Talmud …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Gemara — Gemara, s. Talmud …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Gemara — Gemara, der 2. Theil des Thalmud, die Erklärung der jüd. Gesetze …   Herders Conversations-Lexikon

  • GEMARA — vide Misna …   Hofmann J. Lexicon universale


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.