Georges Valbon


Georges Valbon

Georges Valbon, né le 8 août 1924 à Lunery (Cher) et mort le 18 juillet 2009 en Vallée-d'Aoste (Italie), est un homme politique français.

Sommaire

Biographie

Georges Valbon est fils d’immigrés italiens, son père Pie-Julien Valbon, ayant quitté le val d’Aoste, alors que Mussolini a pris le pouvoir en Italie. Après un court séjour à Lunery, la famille s’installe à Bagnolet. Sa mère Cécile est couturière et son père plombier couvreur. Il obtient son certificat d’études primaires avec mention très bien et passe avec succès le concours de l’école Chaix où il suit pendant quatre ans une formation de typographe. Réfractaire au STO, il devient clandestin. En juillet 1944, lieutenant FTP il commande un groupe armé à Bagnolet, participe à la libération de la mairie des Lilas, puis de Montreuil, des forts de Rosny et de Romainville[1]

Il devient conseiller municipal de Bobigny, puis maire en 1965. Il y engagea de nombreux travaux de construction afin de contribuer à résoudre la crise du logement, et permettre la mutation de l'ancien bourg agricole en ville-préfecture. Il y engagea de nombreux travaux de construction et de développement de lieux de culture dont la Maison de la Culture (MC93) de Bobigny et son conservatoire de musique.

À Bagnolet, il devient secrétaire de la section du Parti communiste puis il occupe des responsabilité dans la fédération Seine-Nord-est. Il a été membre du comité central du Parti communiste français de 1970 à 1996.

Premier président élu du conseil général de la Seine-Saint-Denis de 1967 à 1982, il abandonne cette fonction quand le gouvernement d'union de la gauche le nomme président des Charbonnages de France dont il démissionne neuf mois avant le départ du PCF du gouvernement, puis la retrouve de 1985 à 1993. Il contribue à la vie et à l'aménagement de cette partie nord et est de la banlieue parisienne en y encourageant notamment la construction de conservatoires, de cinémas municipaux ainsi que de la maison de la culture de Bobigny (MC 93), la création de parcs départementaux et milite pour la création de la ligne 1 du tramway d'Île-de-France, ouverte après de nombreuses difficultés en 1992 entre Bobigny et Saint-Denis[2].

Le samedi 9 janvier 2010, le Parc départemental de la Courneuve est rebaptisé Parc Georges-Valbon en hommage à son action[3].

Synthèse des mandats

  • Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis (1967-82 et 1985-93)
  • Conseiller général de la Seine (1959-67)
  • Maire de Bobigny (Seine-Saint-Denis) (1965-96)

Autres fonctions

Notes et références

  1. Disparition de Georges Valbon, résistant et bâtisseur, L'Humanité, 20 juillet 2009. Consulté le 20 juillet 2009
  2. Julien Duffé, « Georges Valbon est mort », dans Le Parisien (édition de la Seine-Saint-Denis), 20 juillet 2009 
  3. « La Courneuve : Le parc départemental baptisé Georges Valbon », dans Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis, 11 janvier 2009 

Lien externe

Précédé par Georges Valbon Suivi par
Premier président
Blason département fr Seine-Saint-Denis.svg Président du conseil général de la Seine-Saint-Denis Transparent.gif
1967-1982
Jean-Louis Mons
Jean-Louis Mons
Blason département fr Seine-Saint-Denis.svg Président du conseil général de la Seine-Saint-Denis Transparent.gif
1985-1993
Robert Clément
René Guesnier
Blason Bobigny 93.svg Maire de Bobigny Transparent.gif
1965-95
Bernard Birsinger

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Georges Valbon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Parc Georges-Valbon — Le Parc de la Courneuve Le parc départemental Georges Valbon, anciennement appelé parc de La Courneuve vient au 3e rang des espaces verts de la région parisienne de par sa taille, avec une superficie de 415 ha[1], après le Bois de Boulogn …   Wikipédia en Français

  • Dugny — 48° 57′ 00″ N 2° 25′ 00″ E / 48.9500, 2.4167 …   Wikipédia en Français

  • Politique en Seine-Saint-Denis — Claude Bartolone, président du Conseil général depuis 2008. La politique en Seine Saint Denis reste marquée par une longue domination du Parti communiste français. La Seine Saint Denis est l un des départements constituant la Ceinture Rouge… …   Wikipédia en Français

  • Le Bourget (Seine-Saint-Denis) — Pour les articles homonymes, voir Le Bourget. 48° 56′ 07″ N 2° 25′ 32″ E …   Wikipédia en Français

  • 9-3 — Seine Saint Denis Seine Saint Denis …   Wikipédia en Français

  • 93 (département) — Seine Saint Denis Seine Saint Denis …   Wikipédia en Français

  • 9 cube — Seine Saint Denis Seine Saint Denis …   Wikipédia en Français

  • Département de la Seine-Saint-Denis — Seine Saint Denis Seine Saint Denis …   Wikipédia en Français

  • Neuf-Trois — Seine Saint Denis Seine Saint Denis …   Wikipédia en Français

  • Neuf trois — Seine Saint Denis Seine Saint Denis …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.