Giulio Andreotti


Giulio Andreotti
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andreotti.
Giulio Andreotti
Giulio Andreotti
Mandats
59e, 62e, 71e président du Conseil des ministres italien
17 février 197212 juin 1973
Président Giovanni Leone
Gouvernement Andreotti I
Législature VIe législature
Majorité Démocratie chrétienne
Prédécesseur Emilio Colombo
Successeur Mariano Rumor
29 juillet 197631 mars 1979
Président Giovanni Leone
Alessandro Pertini
Gouvernement Andreotti III
Législature VIIIe législature
Majorité Démocratie chrétienne
Prédécesseur Aldo Moro
Successeur Francesco Cossiga
22 juillet 198924 avril 1992
Président Francesco Cossiga
Gouvernement Andreotti VI
Législature Xe législature
Majorité Démocratie chrétienne
Prédécesseur Ciriaco De Mita
Successeur Giuliano Amato
Biographie
Date de naissance 14 janvier 1919 (1919-01-14) (92 ans)
Lieu de naissance Flag of Italy.svg Rome (Italie)
Nationalité italienne
Parti politique Démocratie chrétienne
Conjoint Livia Danese

Italy-Emblem.svg
Présidents du Conseil italien

Giulio Andreotti, né le 14 janvier 1919 à Rome, est un homme politique italien, chef de sept gouvernements.

Membre de la Démocratie chrétienne (DC), membre de la Consulta Nazionale en 1945, il a été élu député pour la première fois en 1946 et réélu jusqu'aux élections législatives de 1987. Il a démissionné de ses fonctions de député en 1991, après sa nomination comme sénateur à vie.

Son exceptionnelle longévité politique, et l'influence qui lui est prêtée, ont contribué à lui donner le surnom de Il Divo Giulio (« Le Divin Jules »), à l'image de Jules César.

Giulio Andreotti est l'un des plus célèbres hommes politiques contemporains italiens avec Silvio Berlusconi, Romano Prodi et Oscar Luigi Scalfaro.

Sommaire

Vie politique de Giulio Andreotti

Président du Conseil de la République italienne (1972-1973, 1976-1979 et 1989-1992)

Il a exercé les fonctions de président du Conseil des ministres italien à sept reprises :

  • du 17 février 1972 au 26 février 1972, succédant à Emilio Colombo,
  • du 26 juin 1972 au 12 juin 1973, se succédant à lui-même (après une crise gouvernementale de 4 mois), et étant à son tour remplacé par Mariano Rumor (4e gouvernement),
  • du 29 juillet 1976 au 16 janvier 1978, succédant à Aldo Moro (après une crise gouvernementale de 3 mois),
  • du 11 mars 1978 au 31 janvier 1979, se succédant à lui-même (après une crise gouvernementale d'un mois et demi),
  • du 20 mars 1979 au 31 mars 1979, se succédant à lui-même (après une crise gouvernementale de 7 semaines), et étant à son tour remplacé par Francesco Cossiga (1er gouvernement) au terme d'une nouvelle crise ayant duré 4 mois,
  • du 22 juillet 1989 au 29 mars 1991, succédant à Ciriaco De Mita (après une crise gouvernementale de 7 semaines),
  • du 12 avril 1991 au 24 avril 1992, se succédant à lui-même, après une crise gouvernementale « courte », et étant à son tour remplacé par Giuliano Amato.

Ministre à plusieurs reprises (entre 1954 et 1989)

Giulio Andreotti, surnommé « l'Inoxydable », a par ailleurs exercé diverses autres grandes responsabilités ministérielles à 21 reprises, parmi lesquelles on peut citer :

Le 24 octobre 1990, il révèle devant la Chambre des députés l'existence du réseau Gladio.

Sénateur à vie (depuis 1991)

En 1991, il a été nommé sénateur à vie par le président de la République Francesco Cossiga. À l'issue des élections générales italiennes de 2006, il s'est présenté, sans succès, à la présidence du Sénat. Il a ensuite déclaré avoir voté la confiance au gouvernement de Romano Prodi, comme tous les six autres sénateurs à vie.

En 2008, il se présente à la présidence du Senato della Repubblica. Mais c'est Renato Schifani qui devient trois jours plus tard nouveau président du Sénat.

Candidat au Quirinal

Après une longue carrière politique, Giulio Andreotti a toujours fait partie des candidats sérieux pour briguer la présidence de la République italienne, poste honorifique mais très respecté. Candidat en 1985, il n'obtient que 3 voix. En 1992, l'ancien président du Conseil n'est pas élu, avec 2 voix.

En 1999, Andreotti obtient 10 voix, dès le premier tour, mais s'incline devant l'ancien président du Conseil et directeur de la Banque d'Italie, Carlo Azeglio Ciampi.

Et enfin, en 2006, Andreotti rassemble sur son nom 2 bulletins.

Procès

Sa carrière politique « active » (au-devant de la scène) a toutefois été interrompue en 1992, après l'ouverture d'une information judiciaire pour des liens supposés avec la mafia, puis une accusation d'avoir commandité le meurtre du journaliste Mino Pecorelli en 1979.

Un premier jugement l'avait acquitté de cette accusation de meurtre, le 24 septembre 1999, mais fut infirmé le 17 novembre 2002 par la Cour d'appel de Pérouse, qui le reconnut coupable et le condamna à 24 ans de prison. Du fait de son immunité parlementaire, la peine infligée n'a jamais été exécutée. Le jugement fut annulé quelques mois plus tard par la Cour de Cassation.

Dans l'affaire des liens supposés avec la mafia, la sentence de première instance, du 23 octobre 1999, l’avait acquitté pour insuffisance de preuves mais la sentence en appel, rendue le 2 mai 2003, a séparé le jugement des faits antérieurs à 1980 de ceux successifs, et a établi qu’Andreotti avait « commis » le « délit de participation à l’association de malfaiteurs » (Cosa Nostra), « concrètement reconnaissable jusqu’au printemps 1980 », qui cependant est « éteint pour prescription ». Pour les faits postérieurs au printemps 1980, Andreotti a été acquitté. L’accusation et la défense présentèrent un recours en cassation, la première contre la partie qui acquittait Andreotti, la seconde pour effacer la conclusion infamante de la sentence d’appel. Mais la Cour de Cassation le 15 octobre 2004 a confirmé la sentence d’appel. Dans la motivation, on peut lire en page 211 : « Donc la sentence saisie, au-delà de ses affirmations théoriques, a reconnu la participation au délit d’association non dans les termes réducteurs d’une simple disponibilité, mais dans ceux plus vastes et juridiquement significatifs d’une concrète collaboration (...) ».

Si la sentence définitive était arrivée avant le 20 décembre 2002 (terme de la prescription), Andreotti aurait été condamné sur la base de l’article 416, c’est-à-dire association « simple », car l’association qualifiée de type mafieux (416 bis) ne fut introduite dans le code pénal qu’en 1982, avec la loi Rognoni-La Torre.

La conclusion de ce procès historique ne fut cependant pas reportée fidèlement par les médias qui parlèrent d’une manière générale d’absolution.

Cinéma

  • Il Divo, film de Paolo Sorrentino sorti en 2008, retrace une partie de la carrière politique de Giulio Andreotti.
  • Il a inspiré, entre autres, le personnage de Don Licio Lucchesi (homme politique lié à la mafia) dans le film Le Parrain 3 sorti en 1990.

Honneurs

Il a reçu le titre de docteur honoris causa de l'Université Jagellon de Cracovie en 1992[1].

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Liens externes


Précédé par Giulio Andreotti Suivi par
Emilio Colombo
Flag of Italy.svg
Président du Conseil des Ministres
17 février 1972 - 12 juin 1973
Mariano Rumor
Aldo Moro
Flag of Italy.svg
Président du Conseil des Ministres
29 juillet 1976 - 31 mars 1979
Francesco Cossiga
Ciriaco De Mita
Flag of Italy.svg
Président du Conseil des Ministres
22 juillet 1989- 24 avril 1992
Giuliano Amato
Précédé par Giulio Andreotti Suivi par
Charles Haughey
Flag of Europe.svg
Président du Conseil européen
1er juillet 1990 - 31 décembre 1990
Jacques Santer



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Giulio Andreotti de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Giulio Andreotti — 1978 Giulio Andreotti (* 14. Januar 1919 in Rom) ist ein italienischer Politiker und einer der wichtigsten Vertreter der ehemaligen katholischen Volkspartei Democrazia Cristiana (DC). Er ist außerdem als Schriftsteller und Journalist tätig.… …   Deutsch Wikipedia

  • Giulio Andreotti — Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas. Puedes añadirlas así o avisar al au …   Wikipedia Español

  • Giulio Andreotti — Infobox Prime Minister honorific prefix = Senatore name = Giulio Andreotti caption = Andreotti, Takeo Fukuda, Jimmy Carter, Helmut Schmidt and Valéry Giscard d Estaing in 1978 order = 58th, 61st and 70th Prime Minister of Italy president =… …   Wikipedia

  • Andreotti — ist der Familienname folgender Personen: Aldo Andreotti (1924–1980), italienischer Mathematiker Carlo Andreotti (* 1942), italienischer Politiker und Journalist Giulio Andreotti (* 1919), italienischer Politiker Libero Andreotti (1875–1933),… …   Deutsch Wikipedia

  • Andreotti, Giulio — (1919– )    The personification of the Italian postwar political elite, Giulio Andreotti must be regarded as both a statesman of international reputation and a deeply ambiguous political figure. Born in Rome, Andreotti became a force in the… …   Historical Dictionary of modern Italy

  • Andreotti —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes partageant un même patronyme italien. Andreotti est un nom de famille d origine italienne notamment porté par : Bruno Andreotti, physicien français Giulio Andreotti (né en 1919), homme… …   Wikipédia en Français

  • Giulio Carlo Argan — (Turin, 17 mai 1909 Rome, 12 novembre 1992) est un critique d art italien et une personnalité politique. Il fut, en 1976, le premier maire de la Rome républicaine à n être pas démocrate chrétien. Dans les années 1970, il fut l …   Wikipédia en Français

  • Giulio Terzi di Sant'Agata — (né le 9 juin 1946 à Bergame) est un diplomate italien, ministre des Affaires étrangères du gouvernement Monti depuis le 16 novembre 2011. Il était jusque là ambassadeur d Italie à Washington. Biographie …   Wikipédia en Français

  • Andreotti — Andreotti, Giulio …   Enciclopedia Universal

  • Andreotti, Giulio — ▪ prime minister of Italy born January 14, 1919, Rome, Italy    Christian Democratic (Italian Popular Party) politician who was several times prime minister of Italy in the period from 1972 to 1992. He was one of Italy s most skillful and… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.