Grands Champions De Tennis


Grands Champions De Tennis

Grands champions de tennis

Les grands champions de tennis sont très nombreux, surtout depuis le début de l'ère Open en 1968. Cependant, plusieurs joueurs et joueuses s'étaient déjà illustrés depuis le début du XXe siècle, lors des premières éditions de tournois prestigieux, tels que les quatre tournois du Grand Chelem, réservés alors aux joueurs amateurs, qui existent toujours de nos jours, l'Open d'Australie, Roland Garros, Wimbledon, et l'US Open et lors des grands tournois professionnels comme Wembley Pro, ou l' U.S. Pro ou le French Pro.

Sommaire

Les grands champions d'hier

I) Tournois majeurs professionnels de l'ère pré-open (avant 1968)

Avant 1968 le circuit professionnel était (beaucoup) moins populaire que le circuit traditionnel amateur. Un exemple : 6 Juillet 1957 Lew Hoad, le meilleur amateur du monde et donc le joueur le plus populaire du moment remporte le tournoi de Wimbledon amateur en balayant son successeur à la tête du tennis amateur, Ashley Cooper, 6-2, 6-1, 6-2. Ce tournoi engrange des recettes grâce à son succès populaire bien qu'il est interdit aux professionnels. Le 15 Juillet Hoad joue son premier match professionnel à Forest Hills Pro en compagnie des meilleurs pros de l'époque, Gonzales, Segura, Sedgman, Rosewall et Trabert. Pour illustrer le niveau des professionnels, Hoad qui avait survolé les amateurs à Wimbledon, n'a gagné que 2 simples lors de ses 11 premiers matches professionnels. Forest Hills Pro a été un échec financier bien que les 6 meilleurs joueurs du monde furent présents contrairement à Wimbledon amateur qui n'avait dans son tableau aucun des 5 meilleurs joueurs du moment, tous professionnels. Le circuit pro n'étant donc pas populaire et par conséquent peu viable financièrement, n'importe quel tournoi pouvait être annulé à tout moment du fait du nombre de spectateurs souvent faible et de la couverture télévisuelle quasi nulle. Par conséquent le circuit professionnel ne pouvait pas à l'époque instaurer une réelle tradition contrairement au circuit amateur. Et même dans le circuit amateur l'importance des compétitions changeait d'une année sur l'autre car les joueurs amateurs étaient entièrement soumis au bon vouloir de leurs dirigeants (cf. l'époque victorienne) et ils ne pouvaient absolument pas choisir les tournois où ils souhaitaient jouer : par exemple von Cramm ne fut pas autorisé à disputer les simples de Roland Garros en 1937 (mais fut obligé de jouer les doubles) ni aucun tournoi du Grand Chelem entre Roland Garros 1938 et Forest Hills 1939. Norman Brookes, alors président de la Fédération australienne, n'autorisa pas John Bromwich alors meilleur joueur de son pays à disputer Wimbledon 3 années de suite (1938, 1939, 1946) car la priorité de Brookes était que l'Australie ramène la Coupe Davis et qu'aucune considération individuelle ne pouvait entrer en ligne de compte. Les exemples de ce type foisonnent dans le tennis jusqu'à l'orée des années 1970.

Depuis 1983, la tradition est forte dans le tennis et la hiérarchie des compétitions est très claire : 1) Wimbledon, 2) l'US Open et Roland Garros, 4) l'Australian Open et loin derrière 5) la Masters Cup, 6) la Coupe Davis.

Mais avant 1983 et surtout avant 1968, date de début de l'ère open, la hiérarchie des événements tennistiques évoluait quasiment chaque année : en 1934 l'US Pro fut un tournoi de très haute rang avec tous les meilleurs joueurs pros mais en 1936 ce même tournoi n'opposa que des enseignants professionnels sans aucun des meilleurs pros.

Par conséquent pour une année donnée un tournoi professionnel n'était majeur que s'il attirait les meilleurs pros et pouvait rapidement devenir un tournoi de second rang quand son tableau manquait de densité.

Avant l'ère open outre les nombreux petits tournois et les classiques tournées professionnelles opposant deux (voire 4 ou 6) têtes d'affiche, certains tournois professionnels majeurs furent organisés:

a) Quelques-uns survécurent seulement quelques années à cause principalement de soucis financiers et d'autres prirent temporairement de l'importance quand d'autres grands tournois ne furent pas organisés :

  • la Bristol Cup (organisée soit à Beaulieu soit à Cannes) dans les années 20
  • le Queen's Club Pro (seulement en 1928)
  • le tournoi de Southport (appelé the International Pro Championship of Britain) dans les années 30
  • le World Pro Championships à Berlin dans les années 30
  • the U.S Pro hardcourt in LA in 1945 (qui fut le tournoi pro qui attira le plus de vedettes en cette dernière année de la Deuxième Guerre mondiale)
  • Philadelphia 1950-1952
  • le "Tournament of Champions" Pro à Los Angeles en 1956 et à Forest Hills dans les années qui suivirent (à ne pas confondre avec l'"U.S. Pro" qui fut organisé dans divers lieux dont ... Forest Hills)
  • quelques Masters Pro Round Robin à Los Angeles (1957, 1958)
  • l'Australian Pro (il n'y eut que trois éditions en 1954, 1957 et 1958)
  • Madison Square Garden Pro (1966, 1967)
  • Wimbledon Pro (1967)
  • ... et quelques autres tournois en Australie et en Afrique du Sud.

b) il y eut aussi quelques épreuves par équipes calquées sur le format de la Coupe Davis comme la Bonnardel Cup dans les années 30 et la Kramer Cup (1961-1963)

c) Néanmoins trois tournois survécurent plus ou moins avec quelquefois toute la crème du tennis et d'autres fois avec très peu des meilleurs joueurs : le London Indoor Professional Championship organisé à Wembley dans la banlieue de Londres souvent appelé Wembley Pro pour simplifier. Disputé entre 1934 et 1972 avec certaines interruptions, il fut souvent considéré comme le plus important tournoi professionnel. Le plus vieux des trois tournois fut le United States Professional Championship ou plus simplement U.S. Pro, organisé entre 1927 et 1999 avec une interruption en 1944 et quelques-unes dans les années 90. Le promoteur (et ancien joueur pro) Jack March organisa le tournoi de Cleveland de 1950 à 1964 en l'appelant pompeusement the World Professional Championships : ce tournoi fut assimilé à l'U.S. Pro en 1950 et de 1952 à 1962. Le troisième grand tournoi qui survécut assez longtemps furent les Internationaux de France Professionnels ou encore the French Professional Championships ou plus simplement the French Pro, à Paris, qui fut organisé pour la première fois au moins en 1934 (et peut-être avant mais les sources ne sont pas claires) jusqu'en 1968. Ce tournoi eut lieu soit à Roland Garros, et dans ce cas il fut aussi appelé "Championnat du Monde Professionnel sur terre battue", soit au stade Pierre de Coubertin de 1963 à 1967, soit peut-être au Palais des Sports en 1953 (il n'est pas sûr que l'édition 1953 fut officiellement considérée comme un "French Pro"). Les tournois britannique et américain continuèrent un peu pendant l'Ère Open mais perdirent de leur importance face aux nouveaux tournois du Grand Chelem Open, aux WCT Finals et aux Masters (le French Pro connut sa dernière édition lors de la première année open).

Ainsi pour une année donnée ces trois championnats pouvaient être les plus grandes compétitions comme en 1964 ou ne l'étaient pas forcément comme en 1959 où les plus grands tournois furent probablement Forest Hills Pro, le Masters Pro à Los Angeles et presque tous les tournois en Australie devant Wembley Pro, le French Pro ou l'U.S. Pro (disputé à Cleveland cette année-là).

Les trois tournois (Wembley Pro, French Pro et U.S. Pro) jusqu'en 1967 inclus (avant l'ère open) sont quelquefois considérés comme constituant le Grand Chelem professionnel par des historiens du tennis comme Robert Geist dans son livre "DER GRÖSSTE MEISTER Die denkwürdige Karriere des australischen Tennisspielers Kenneth Robert Rosewall" ou encore Raymond Lee dans son article "Greatest Player of All time: A Statistical Analysis" (http://www.sportsmediainc.net/tennisweek/index.cfm?func=showarticle&newsid=17405&bannerregion ).

II) Les grands champions avant l'ère Open qui débute en 1968 :


  • « Big Bill » Tilden : 21 titres amateurs de Grand Chelem (dont 10 en simple), vainqueur de 7 Coupes Davis de suite, de 4 tournois majeurs professionnels en simple, à 52 ans champion professionnel de double messieurs.
  • Jean Borotra, Henri Cochet, René Lacoste : les trois plus forts des « Quatre Mousquetaires », 46 titres amateurs de Grand Chelem entre eux (dont 7 titres en simple pour Lacoste, 7 pour Cochet et 5 pour Borotra), vainqueurs de 6 Coupes Davis de suite, 1 titre majeur professionnel en simple pour Cochet.
  • Ellsworth Vines qui n'a gagné que 3 titres amateurs du Grand Chelem en simple ainsi que 4 ou 5 (il y a des divergences entre les sources) titres majeurs professionnels en simple mais qui surtout a dominé le circuit professionnel sans interruption de 1934 à 1938 via les cinq tournées mondiales (plus importantes à l'époque que les tournois) qu'il a remportées successivement en 1934 face à Tilden et Cochet, en 1935 (Les Stoefen, Hans Nüsslein et Tilden), 1936 (Stoefen, Tilden), 1937 (Fred Perry) et 1938 (encore Perry)
  • Fred Perry : 13 titres amateurs de Grand Chelem (dont 8 en simple), premier à gagner 4 titres consécutifs de Grand Chelem, 2 titres majeurs professionnels en simple.
  • Don Budge : 14 titres amateurs de Grand Chelem (dont 6 en simple), premier à gagner 4 titres de Grand Chelem dans une seule année, 4 titres majeurs professionnels en simple.
  • Bobby Riggs : 3 titres amateurs de Grand Chelem en simple et 3 titres majeurs professionnels en simple et domination du circuit professionnel de 1945 à 1947
  • Jack Kramer : 3 titres amateurs de Grand Chelem en simple et seulement 2 titres majeurs professionnels en simple mais une domination outrancière dans les tournées professionnelles de 1948 (Riggs), 1949-1950 (Pancho Gonzales), 1950-1951 (Pancho Segura) et 1953 (Frank Sedgman)
  • Pancho Gonzales : 4 titres amateurs de Grand Chelem, 12 titres majeurs professionnels en simple et le roi des tournées professionnelles de 1954 (Sedgman, Segura, Budge), 1956 (Tony Trabert), 1957 (Ken Rosewall), 1958 (Lew Hoad), 1959 (Lew Hoad, Ashley Cooper, Mal Anderson) , 1960 (Rosewall, Segura, Olmedo) et 1961 (Andres Gimeno, Hoad/Trabert, MacKay, Olmedo, Buchholz).
  • Ken Rosewall : 18 titres de Grand Chelem (dont 8 titres en simple), 11 comme amateur, 7 dans l'ère Open, 30 titres majeurs professionnel (dont 15 titres en simple), vainqueur de 4 Coupes Davis (dont une Open) et de 3 Kramer Cup et d'1 tournée mondiale en 1963 (Laver, Gimeno, Buchholz, MacKay, Ayala). Ken Rosewall est d'ailleurs le véritable recordman de titres majeurs en simple avec 23 victoires : 4 en Grand Chelem amateur, 15 titres majeurs professionnels et 4 en Grand Chelem open
  • Rod Laver : seul joueur à avoir réalisé deux fois le Grand Chelem, à savoir gagner les 4 tournois les plus importants de l'année : le premier en 1962 chez les amateurs sans les tous meilleurs joueurs du monde, tous professionnels (notamment Rosewall et Hoad qui allaient dominer outrageusement Laver (19 victoires à 2) pour ses débuts pros), et le second en 1969 cette fois en présence de tous les meilleurs : Open d'Australie, Roland Garros, Wimbledon, et US Open.

Avec l'ère Open, une nouvelle génération de grands champions apparaît. On citera notamment :

  • John Newcombe : 7 titres en simple de Grand Chelem et 1 Coupe Davis
  • Jimmy Connors : 8 titres en simple de Grand Chelem et 1 masters
  • Björn Borg : 11 titres en simple de Grand Chelem, 2 masters et 1 Coupe Davis
  • John McEnroe : 7 titres en simple de Grand Chelem, 3 masters et 4 Coupe Davis
  • Ivan Lendl : 8 titres en simple de Grand Chelem, 5 masters et 1 Coupe Davis
  • Pete Sampras : 14 titres en simple de Grand Chelem, 5 masters et 2 Coupe Davis
  • Andre Agassi : 8 titres en simple de Grand Chelem, 1 masters et 3 Coupe Davis
La "divine" Suzanne Lenglen

Parmi les dames, citons :

Les grands champions actuels

Les joueurs

Rafael Nadal (ATP 3)
Roger Federer (ATP 1)
  • Marat Safin Russie Russie, n°1 mondial à l'ATP pendant 9 semaines. Il a remporté l'US Open en 2000, et l'Open d'Australie en 2005. Souvent blessé, ce redoutable serveur possède des qualités qui font de lui un joueur très polyvalent. Il est retombé à la 61e place mondiale.
  • David Nalbandian, Argentine Argentine, qui a remporté le Masters en 2005, et s'affiche comme un vainqueur potentiel sur toutes les surfaces (demi-finaliste dans les quatre tournois du Grand Chelem, finaliste de Wimbledon en 2002).

Les joueuses

Les championnes en activité
Dinara Safina (WTA 1)
  • Maria Sharapova Russie Russie. Considérée comme la meilleure joueuse russe, elle a réussi là où toutes les autres Russes ont échoué, c'est-à-dire remporter trois tournois du Grand Chelem, Wimbledon en 2004 à seulement dix-sept ans, puis l'US Open en 2006 et l'Open d'Australie en 2008. Elle a également été n°1 mondiale. Absente de la compétition fin 2008 puis début 2009 en raison d'une blessure à l'épaule droite, elle a repris la compétition en mars 2009. Elle compte pour l'instant dix-neuf titres en simple dont un titre du Masters obtenu en 2004.
  • Svetlana Kuznetsova Russie Russie. Numéro 2 mondiale suite à l’US Open 2007 où elle a atteint la finale, cette Russe, âgée de vingt-quatre ans, révélée à ce même US Open 2004 où, alors n°9 mondiale, elle avait remporté le titre à la surprise générale. Elle compte également un autre titre de Grand Chelem, obtenu à Roland-Garros en 2009. Victorieuse au totale de onze tournois en simple, elle est actuellement n°6 mondiale.
  • Jelena Janković Serbie Serbie. Âgée de 24 ans et actuellement n°4 mondiale, cette joueuse serbe a occupé la place de n°1 mondiale durant dix-huit semaines en 2008 et en 2009. Elle s’est révélée au grand public en 2006 après une demi-finale à l’US Open, après une période de grande galère début 2006 où elle n’a pas gagné un seul match en dix tournois. Elle compte aussi une finale à l’US Open en 2008, deux demi-finales à Roland-Garros, une demi-finale à l'Open d'Australie, et onze titres WTA. Elle a été n°1 mondiale durant une semaine en août 2008, sans avoir disputé précédemment la moindre finale du Grand Chelem dans sa carrière, ce qui constitue une première, hommes et femmes confondus.
Les championnes récemment retirées de la compétition
  • Martina Hingis Suisse Suisse. Record de précocité pour la Suissesse, qui a remporté le premier de ses cinq tournois du Grand Chelem à l'âge de 16 ans. Elle a remporté quarante-trois titres en simple. Elle a arrêté la compétition en octobre 2002, et a réussi un come-back gagnant début 2006. Elle a pris sa retraite en 2007 après avoir été contrôlée positive à la cocaïne.

Lien interne

Article détaillé : International Tennis Hall of Fame.
  • Portail du tennis Portail du tennis
Ce document provient de « Grands champions de tennis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grands Champions De Tennis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Grands champions de tennis — Les grands champions de tennis sont très nombreux, surtout depuis le début de l ère Open en 1968. Cependant, plusieurs joueurs et joueuses s étaient déjà illustrés depuis le début du XXe siècle, lors des premières éditions de tournois… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Champions De Tennis Vainqueurs En Grand Chelem En Simple — Liste des champions de tennis vainqueurs en Grand Chelem (simple) : L Ère open commence en 1968 et 1969 pour l Open d Australie. L US Open se joue sur herbe jusqu en 1974 puis sur terre battue (verte, Har tru) en 1975, 1976 et 1977 puis sur… …   Wikipédia en Français

  • Liste des champions de tennis vainqueurs en Grand Chelem (simple) — Liste des champions de tennis vainqueurs en Grand Chelem en simple Liste des champions de tennis vainqueurs en Grand Chelem (simple) : L Ère open commence en 1968 et 1969 pour l Open d Australie. L US Open se joue sur herbe jusqu en 1974… …   Wikipédia en Français

  • Liste des champions de tennis vainqueurs en grand chelem en simple — Liste des champions de tennis vainqueurs en Grand Chelem (simple) : L Ère open commence en 1968 et 1969 pour l Open d Australie. L US Open se joue sur herbe jusqu en 1974 puis sur terre battue (verte, Har tru) en 1975, 1976 et 1977 puis sur… …   Wikipédia en Français

  • Liste des champions de tennis vainqueurs en Grand Chelem en double — Liste des champions de tennis vainqueurs en Grand Chelem (double) : Vainqueurs par année Légende Grand Chelem Petit Chelem 3 titres à la suite 3 titres non consécutifs Deux victoires la même année 2 titres à la suite …   Wikipédia en Français

  • Liste des champions de tennis vainqueurs en Grand Chelem en double mixte — Liste des champions et championne de tennis vainqueurs en Grand Chelem (double mixte) : ==Vainqueurs par année== Légende Grand Chelem Petit Chelem 3 titres à la suite 3 titres non consécutifs Deux victoires la même année 2 titres à la suite… …   Wikipédia en Français

  • Liste des champions de tennis vainqueurs en Grand Chelem en simple — Liste des champions de tennis vainqueurs en Grand Chelem (simple) : L Ère open commence en 1968 et 1969 pour l Open d Australie. L US Open se joue sur herbe jusqu en 1974, puis sur terre battue (verte, Har tru) en 1975, 1976 et 1977 puis sur …   Wikipédia en Français

  • Ligue des champions de tennis de table — La Ligue des champions est une compétition européenne de tennis de table opposant les grands clubs européens. Elle remplace la Coupe des Clubs Champions. Elle est la compétition mère devant l ETTU Cup. Cette compétition européenne est organisée… …   Wikipédia en Français

  • Tennis — Pour les chaussures de sport appelées: tennis, voir Chaussure de sport. Tennis Fédération internationale ITF (fondée …   Wikipédia en Français

  • Tennis Hall of Fame — International Tennis Hall of Fame L International Tennis Hall of Fame au Newport Casino L International Tennis Hall of Fame (littéralement : temple de la renommée du tennis international) est un musée sportif basé à Newport dans l État de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.