Guy-Andre Kieffer


Guy-Andre Kieffer

Guy-André Kieffer

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kieffer.

Guy-André Kieffer est un journaliste franco-canadien, né le 25 mai 1949. Il a disparu le 16 avril 2004 à Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire, dans des circonstances qui n'ont pas été élucidées[1].

Photo de Guy-André Kieffer sur le fronton de la mairie du XXe arrondissement de Paris, le 16 avril 2008, pour le quatrième anniversaire de sa disparition

Sommaire

Journaliste

Journaliste économique, il travaille d'abord à Libération. Il rejoint ensuite, dès sa création en 1984, le quotidien La Tribune, créé par quatre journalistes économiques du quotidien Le Monde. Il y reste 18 ans.

Guy-André Kieffer s'intéresse au monde des affaires dans le domaine des matières premières[2], et l'un des animateurs du Cercle Cyclope, qui réunit des journalistes, économistes, et professionnels des matières premières.

Il est, jusqu'à sa disparition, le principal rédacteur des bulletins mensuels de Cyclope et du rapport annuel du même nom, un livre relié de 400 pages, dans le domaine des matières premières[3], sous la direction de l'économiste Philippe Chalmin.

Par ailleurs délégué syndical CGT pour la rédaction de La Tribune [4], il négocie plusieurs accords importants, en particulier sur les droits d'auteurs [5].

Enquête en Côte d'Ivoire

En 2002, il part pour la Côté d'Ivoire, où le président Laurent Gbagbo lui commande un audit sur la filière cacao. Cet audit met rapidement en lumière des malversations considérables.[réf. nécessaire]. Un rapport de l'Union européenne sur « l'argent du cacao » [6], publié fin 2005, fait également état de malversations.

Il élargit le champ de ses investigations au financement des ventes d'armes en Côte d'Ivoire, des groupes rebelles du Libéria, de la Banque Nationale d'Investissement et des salaires de Guinée-Bissau par la Côte d'Ivoire [7]. Il publie plusieurs articles critiques concernant l'économie de la Côte d'Ivoire, dans la presse ivoirienne (sous pseudonyme) et dans La Lettre du Continent, publiée en France [8].

Un documentaire intitulé « Guy-André Kieffer : un journaliste qui dérangeait » est réalisé par Bernard Nicolas et diffusé sur Canal + dans le cadre de Jeudi investigation fin mai 2008. Sa chute, reprise sur France 24 par Ulysse Gosset, a prêté à polémique auprès de sa famille et de ses proches [9], le président Laurent Gbagbo ayant en substance déclaré que, en temps de guerre, la mort d'un homme n'était qu'un « détail ».

Enlèvement

Au moment de sa disparition, Guy-André Kieffer est correspondant de La Lettre du Continent, lettre confidentielle consacrée à l'Afrique, spécialisé dans les matières premières, notamment le cacao, ainsi que les affaires économiques et financières. En plusieurs occasions, après des articles gênants, il avait été la cible de sérieuses attaques dans la presse proche du pouvoir du président Gbagbo.[réf. nécessaire]

Une semaine après sa disparition, des menaces de mort obligent le journaliste ivoirien Baudelaire Mieu, ami de Guy-André Kieffer, qui suit les mêmes dossiers, et travaille pour l'agence de presse Associated Press (AP), à quitter la Côte d'Ivoire pour quelques temps, comme il l'expliquer entre autres dans un documentaire [10]. Il reprend par la suite une activité normale, et fonde en avril 2008 un collectif ivoirien de soutien à Guy-André Kieffer [11].

D'après l'enquête menée en France [12], il a été enlevé par un commando proche de la présidence ivoirienne, composé de membres des services de renseignement [13]. Elle indique également qu'il a est victime d'un piège tendu par Michel Legré, beau-frère de Simone Gbagbo, qui lui donne rendez-vous sur le parking d'un supermarché où l'enlèvement a lieu [13]. Legré est incarcéré quelque temps à la prison d'Abidjan avant d'être relâché, et n'accepte pas, par la suite, d'être interrogé en France [13].

Osange Silou-Kieffer, la femme de Guy-André Kieffer, est reçue par Nicolas Sarkozy après son élection [13].

Le 16 avril 2004, jour de son enlèvement, Bruno Joubert, actuel Monsieur Afrique de Nicolas Sarkozy, débarque à Abidjan, pour des raisons inconnues, en compagnie de Nathalie Delapalme, conseillère Afrique pour plusieurs ministres des Affaires étrangères [13]. Les avocats de la famille requièrent leur audition, sans succès jusqu'à présent[13].

Références

  1. Cébon, « Affaire Guy-André Kieffer: … »
  2. Un an après l’enlèvement de Guy-André Kieffer, l’enquête est au point mort, Reporters sans frontières. Consulté le 14 août 2008
  3. Rapport Cyclope, octobre 1997, Le Monde Diplomatique. Consulté le 14 août 2008
  4. Sa qualité de délégué syndical CGT-SNJ est rapportée par International / Monde / Dans l'actualité, rubrique de L'Humanité du 28 août 2007 ; aussi indiqué par la CGT, Otages en Irak, 21 février 2005.
  5. Il représente le syndicat SNJ-CGT pour la négociation de l'accord du droit d'auteur du groupe Tribune Desfosses signé le 3 novembre 2000, accord consultable sur le site du syndicat USJ-CFDT Accord droit d'auteur Tribune Desfosses, 3 novembre 2000 (visite du 15 aout 2008].
  6. Sid Amri et Alain Gourdon, Étude diagnostic des organisations et des procédures de la filière café-cacao de Côte d’Ivoire, cabinet ECO, Bruxelles, cabinet BAA, Barcelone, 2006, cité par exemple par Tempête sur le cacao de Côte d’Ivoire. Le Monde diplomatique, juillet 2006. Le rapport aurait par la suite été refusé par la Commission européenne, selon L'Expansion, parce qu'il ne « répondait pas à ce qui avait été demandé ». Voir Gbagbo accusé de détourner l'argent du cacao ivoirien, L'Expansion, 18 janvier 2006.
  7. Indiqué sur la biographie réalisée par son comité de soutien Vérité pour Guy-André Kieffer, visite du 15 aout 2008.
  8. Côte d’Ivoire Le pays de la peur. Le Nouvel observateur, no 2060, semaine du jeudi 29 avril 2004 : « Guy-André Kieffer n’a jamais cessé d’enquêter pour la « Lettre du continent », ou de dénoncer sous pseudonyme dans la presse locale les malversations les plus graves. »
  9. La famille Kieffer réagit aux propos du président ivoirien sur France 24 / Communiqué de la famille de Guy-André Kieffer. Agence panafricaine de presse, lundi 9 juin 2008, reprise sur le site abidjan.net (visite du 16 aout 2008).
  10. Guy-André Kieffer, ce journaliste qui dérangeait
  11. Des journalistes ivoiriens mobilisés pour Guy-André Kieffer, 16 avril 2008.
  12. Il y a 4 ans disparaissait le journaliste Guy-André Kieffer, RFI, 16 avril 2008.
  13. a , b , c , d , e  et f David Servenay, Le journaliste Guy-André Kieffer disparu depuis quatre ans, Rue 89, 16 avril 2008

Sources

Liens externes


  • Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite
Ce document provient de « Guy-Andr%C3%A9 Kieffer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Guy-Andre Kieffer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Guy-andré kieffer — Pour les articles homonymes, voir Kieffer. Guy André Kieffer est un journaliste franco canadien, né le 25 mai 1949. Il a disparu le 16 avril 2004 à Abidjan, capitale économique de la Côte d Ivoire, dans des circonstances qui n ont pas été… …   Wikipédia en Français

  • Guy-André Kieffer — (born 25 May 1949 cite web url=http://www.guyandrekieffer.org/biographie/ title=Biographie publisher=Vérité pour Guy André Kieffer language=French accessdate=2007 08 23] ) is a journalist of dual French Canadian nationality who worked in West… …   Wikipedia

  • Guy-André Kieffer — Pour les articles homonymes, voir Kieffer. Guy André Kieffer Guy André Kieffer est un journaliste franco canadien, né le 25 mai …   Wikipédia en Français

  • Kieffer — may mean: * Aldine Silliman Kieffer (1840 1904), American music writer * Charles Kieffer, American athlete * Eduardo Gudiño Kieffer (1935 2002), Argentine writer * Guy André Kieffer, French Canadian journalist * Jean Jacques Kieffer, French… …   Wikipedia

  • Kieffer — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Kieffer Kieffer est un patronyme qui peut désigner : Clément Kieffer (1881 1964), peintre lorrain. Fritz Kieffer (1854 1933), écrivain et… …   Wikipédia en Français

  • Guy Levis Mano — Guy Lévis Mano Guy Lévis Mano (1904 1980), poète français, a été de 1923 à 1974 sous le sigle GLM un éditeur de poésie. Typographe par passion, imprimeur et poète, il compose lui même et imprime des ouvrages et des plaquettes sur des papiers de… …   Wikipédia en Français

  • Guy Lévis-Mano — (1904 1980), poète français, a été de 1923 à 1974 sous le sigle GLM un éditeur de poésie. Typographe par passion, imprimeur et poète, il compose lui même et imprime des ouvrages et des plaquettes sur des papiers de grande qualité, avec plusieurs… …   Wikipédia en Français

  • Guy Lévis Mano — Guy Lévis Mano, né le 15 décembre 1904 à Salonique en Turquie, mort le 25 juillet 1980 à Vendranges dans la Loire, est un poète, traducteur, typographe, éditeur français. Il est connu aussi sous le pseudonyme de Jean Garamond[1]. Il fut de 1923 à …   Wikipédia en Français

  • Liste des commandos Kieffer (6 juin 1944) — Article principal : Commandos Kieffer (France libre). Le tableau ci après donne la liste alphabétique des 177 commandos français qui ont participé au débarquement en Normandie le 6 juin 1944, conduits par le capitaine de corvette Philippe… …   Wikipédia en Français

  • Medias en Cote d'Ivoire — Médias en Côte d Ivoire Les médias en Côte d Ivoire sont régis depuis 1991, par la loi [1], [2], [3]. Une commission nationale de la presse et un conseil national de la communication audiovisuelle (CNCA) ont été créés. Des concessions de service… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.