Hippone


Hippone

36°54′N 7°46′E / 36.9, 7.767

Ruines d'Hippone, basilique Saint-Augustin

Hippone, en latin Hippo Regius, est le nom antique de la ville d'Annaba, se trouvant au Nord-Est de l'Algérie. Elle devint l'une des principales cités de l'Afrique romaine. Saint Augustin fut évêque de la ville de 396 jusqu'à sa mort en 430[1].

Sommaire

Histoire

Avant de devenir Annaba, nom choisi par le corsaire Kheireddine qui s'est emparé de la ville du jujubier (El Annabe en arabe) en 1522, Hippone était le "le golfe du roi" dont le nom remonte à la préhistoire, à la suite d'un affaissement dans la masse cristalline de l'Edough. Elle a abrité un comptoir phénicien au XIe siècle av. J.‑C., une agglomération punique prospère alliée de Carthage, puis métropole numide de Massinissa au IIIe siècle av. J.‑C. avant que la défaite en 46 av. J.-C. de Juba Ier, allié de Pompée, n'entraînât son annexion à la province romaine d'Africa Nova, créée par Jules César. Hippone a connu la richesse et le faste. Elle fut l'une des grandes villes de l’Africa Nova et le marché le plus opulent de l'Afrique Romaine.

Au Ve siècle, Hippone est devenue le foyer du christianisme sous l'épiscopat de Saint Augustin évêque de la ville de 396 jusqu'à sa mort en 430. Hippone est ensuite prise par les Vandales en 431 puis par les Byzantins en 533. Après de longues années de stagnation, elle assiste à l'arrivée de l'islam, et, en 705, Hippone tombe alors sous la coupe des dynasties musulmanes.

Les ruines d'Hippone sont d'une grande valeur archéologique : le quartier résidentiel d’où proviennent la plupart des mosaïques, le quartier chrétien ou se trouve la basilique, les grands thermes et le forum.

Au XIe siècle, les Arabes bâtirent la ville de Beleb-e-Anab distante de trois kilomètres, occupée quelques années par les Espagnols et les Français au XVIe siècle. Cette ville, devint plus importante qu'Hippone et fut reprise par les Français en 1832 et renommée Bône, avant de reprendre son nom d'Annaba lors de l'indépendance de l'Algérie.

Histoire ecclésiastique

Trois conciles furent tenus à Hippone en 393, 394, 426 et plusieurs synodes eurent lieu en 397 et 401.

Notes et références

  1. « Berbère, né en 354 à Tagaste, en Africa, il mourra évêque d'Hippone en 430, alors que les Vandales assiègent la ville », Fernand Braudel, Grammaire des civilisations (1963), Flammarion, 2008, chap. II-Christianisme, humanisme, pensée scientifique, p. 453

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hippone de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hippone — was a Phoenician trading post, established in the 9th century BC which became a prosperous Numidian city (modern coastal Algeria). It was the ally of Carthage until the fall of the latter. After Jugurtha was defeated Hippone was annexed to the… …   Wikipedia

  • Hippone — anc. v. de Numidie, dont saint Augustin fut évêque de 396 à 430. Ruines aux environs d Annaba (Algérie) …   Encyclopédie Universelle

  • hippone — (i ppo n ) s. f. Terme de mythologie. Divinité qui présidait aux chevaux et aux étables, et qui était honorée par les gens de la campagne. ÉTYMOLOGIE    Terme dérivé du mot grec traduit par cheval …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Augustin d'Hippone — Pour les articles homonymes, voir Augustin et Saint Augustin (homonymie). Augustin d’Hippone Père de l’Église latine (Afrique du Nord) Antiquité tardive …   Wikipédia en Français

  • Augustin d’Hippone — Augustin d Hippone Pour les articles homonymes, voir Augustin et Saint Augustin. Augustin d Hippone Philosophe berbère Antiquité tardive …   Wikipédia en Français

  • Saint Augustin d'Hippone — Augustin d Hippone Pour les articles homonymes, voir Augustin et Saint Augustin. Augustin d Hippone Philosophe berbère Antiquité tardive …   Wikipédia en Français

  • Confessions (Augustin d'Hippone) — Les Confessions de saint Augustin Pour les articles homonymes, voir Les Confessions. Les Confessions est une œuvre autobiographique d Augustin d Hippone, où il raconte sa quête de Dieu. Il a donc un double but : avouer ses péchés et ses… …   Wikipédia en Français

  • Les Confessions (Augustin d'Hippone) — Les Confessions de saint Augustin Pour les articles homonymes, voir Les Confessions. Les Confessions est une œuvre autobiographique d Augustin d Hippone, où il raconte sa quête de Dieu. Il a donc un double but : avouer ses péchés et ses… …   Wikipédia en Français

  • HIP — Hippone …   Abbreviations in Latin Inscriptions

  • Hippo Regius — Hippone Hippone, en latin Hippo Regius, est le nom antique de la ville d Annaba, se trouvant au Nord Est de l Algérie. Elle devint l une des principales cités de l Afrique romaine. Sommaire 1 Histoire 2 Histoire ecclésiastique 3 Articles connexes …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.