Homeostasie


Homeostasie

Homéostasie

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec hémostase.

L'homéostasie (du grec homeo « semblable » et stasis « arrêt ») est la capacité que peut avoir un système quelconque à conserver son équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes qui lui sont extérieures. Selon Claude Bernard, « l’homéostasie est l’équilibre dynamique qui nous maintient en vie. »

La notion est apparue en biologie, relativement à l'équilibre chimique des organismes vivants, mais s'est révélée utile à la définition de toutes formes d'organismes en sociologie, en politique et plus généralement dans les sciences des systèmes. Il était abondamment utilisé par William Ross Ashby, l'un des pères de la cybernétique.

Sommaire

Définition

Osmotic pressure on blood cells diagram.svg


Usages

Si la compréhension du concept d'homéostasie est facile, la détermination des mécanismes cybernétiques impliqués est plus difficile tant ceux-ci sont interdépendants les uns des autres.

Exemples

Pour les animaux homéothermes (appelés aujourd'hui préférentiellement endothermes), un des paramètres principaux est la régulation de la composition du sang et de ses paramètres dynamiques (mécanique des fluides), pour éviter les déficits ou les excès, notamment :

Cette régulation se fait entre autres par

  • le rythme cardiaque et le rythme ventilatoire, qui régulent la diffusion du dioxygène, des ions, des nutriments... à travers le corps ;
  • l'ouverture ou la fermeture des vaisseaux sanguins (vasodilatation, vasoconstriction), qui fait varier la pression artérielle et influe sur les pertes de chaleur ;
  • la miction, l'élimination par les urines des excès (en eau, en ions) ;
  • la sudation, élimination par la sueur des excès et abaissement de la température par évaporation ;
  • la contraction musculaire, qui produit de la chaleur (seule 15 à 25 % de l'énergie produite sert au mouvement, les 75 à 85 % restants sont dégagés sous forme de chaleur) ;
  • la faim et la soif, qui poussent à boire et à manger et donc permettent des apports pour combler les déficits. L'intégration de tels paramètres dont on sait qu'ils sont très sensibles à des facteurs psychologiques, incline à élargir la notion d'homéostasie pour y inclure par exemple le maintien d'un poids corporel stable. La pathologie de cette stabilité invite à envisager la notion de "degrés" dans l'homéostasie. Cette notion concernera dès lors aussi bien l'humeur (via la stabilité homéostatique des neuro-médiateurs) que tous les autres paramètres évoqués (stabilité de la régulation de la tension artérielle, du pouls, du rythme respiratoire, etc).

Avantage sélectif

L'homéostasie permet également la simplification de la partie du code génétique prenant en charge la reproduction, qui devrait être bien plus complexe pour rester opérationnel dans des conditions variées. Par exemple le génome de la grenouille a une taille plus grande que le génome humain, compte tenu de la bien plus grande diversité de conditions physiques et chimiques que doit affronter le développement d'un têtard comparativement à l'embryon humain qui va effectuer toute sa croissance à température égale et dans un milieu tamponné.

  • Portail de la biologie Portail de la biologie
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Hom%C3%A9ostasie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Homeostasie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • HOMÉOSTASIE — Claude Bernard, en 1865, dans son Introduction à l’étude de la médecine expérimentale, crée le concept: «Tous les mécanismes vitaux, quelque variés qu’ils soient, n’ont toujours qu’un but, celui de maintenir l’unité des conditions de la vie dans… …   Encyclopédie Universelle

  • Homéostasie —  Ne doit pas être confondu avec hémostase. Initialement élaborée et définie par Claude Bernard[1], l homéostasie (du grec ὅμοιος, homoios, « similaire » et ἵστημι, histēmi, « immobile ») est la capacité que peut avoir un… …   Wikipédia en Français

  • homéostatique — homéostasie [ ɔmeɔstazi ] n. f. • 1950; angl. homœstasis (1926), de homéo et stasis « position » ♦ Physiol. Stabilisation, chez les organismes vivants, des différentes constantes physiologiques. Adj. HOMÉOSTATIQUE . ● homéostatique adjectif… …   Encyclopédie Universelle

  • Coping — Stress Pour les articles homonymes, voir Tension et Stress (homonymie). Le stress ou tension nerveuse est le syndrome général d adaptation. Il s agit d un anglicisme : ce mot signifie contrainte en anglais. Le stress fait partie des troubles …   Wikipédia en Français

  • Déstressage — Stress Pour les articles homonymes, voir Tension et Stress (homonymie). Le stress ou tension nerveuse est le syndrome général d adaptation. Il s agit d un anglicisme : ce mot signifie contrainte en anglais. Le stress fait partie des troubles …   Wikipédia en Français

  • Pression du travail — Stress Pour les articles homonymes, voir Tension et Stress (homonymie). Le stress ou tension nerveuse est le syndrome général d adaptation. Il s agit d un anglicisme : ce mot signifie contrainte en anglais. Le stress fait partie des troubles …   Wikipédia en Français

  • Stress intellectuel — Stress Pour les articles homonymes, voir Tension et Stress (homonymie). Le stress ou tension nerveuse est le syndrome général d adaptation. Il s agit d un anglicisme : ce mot signifie contrainte en anglais. Le stress fait partie des troubles …   Wikipédia en Français

  • Stress émotionnel — Stress Pour les articles homonymes, voir Tension et Stress (homonymie). Le stress ou tension nerveuse est le syndrome général d adaptation. Il s agit d un anglicisme : ce mot signifie contrainte en anglais. Le stress fait partie des troubles …   Wikipédia en Français

  • Tension nerveuse — Stress Pour les articles homonymes, voir Tension et Stress (homonymie). Le stress ou tension nerveuse est le syndrome général d adaptation. Il s agit d un anglicisme : ce mot signifie contrainte en anglais. Le stress fait partie des troubles …   Wikipédia en Français

  • Stress chez l'humain — Le stress qualifie à la fois une situation contraignante et les processus physiologiques mis en place par l organisme pour s y adapter. À court terme, le stress n est pas nécessairement mauvais, sinon indispensable, mais ses effets à long terme… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.