I.Link


I.Link

FireWire

Logo caractéristique du FireWire

FireWire est le nom commercial donné par Apple à une interface série multiplexée, aussi connue sous la norme IEEE 1394 et également connue sous le nom d'interface i.LINK, nom commercial utilisé par Sony. Il s'agit d'un bus véhiculant à la fois des données et des signaux de commandes des différents appareils qu'il relie.

Plug and Play, on peut l'utiliser pour brancher toutes sortes de périphériques gourmands en bande passante et qui demandent un débit de données stable, notamment des disques durs et des caméscopes numériques. Elle permet l'alimentation du périphérique, ainsi que le raccordement de 63 périphériques par bus et leur branchement/débranchement à chaud. On peut raccorder jusqu'à 1 024 bus par l'intermédiaire de passerelles.

FireWire a été inventé par Apple au début des années 1990 et peut atteindre des débits de plusieurs dizaines de Mo/s. Son objectif clairement affiché était de remplacer à terme le bus USB, en tout cas pour les périphériques par lesquels circulent des flux importants de données.

Sommaire

Origine

FireWire est le nom donné par Apple. La société Sony le nomme i.Link, la société Texas Instruments utilisant quant à elle le terme Lynx. Le FireWire a été normalisé en 1995 sous la référence IEEE 1394.

Technologie

FireWire utilise un multiplexage temporel : le temps est découpé en tranches de 125 microsecondes (8 000 cycles par seconde), les données étant découpées en paquets. Dans chaque tranche sont tout d'abord transmis les paquets isochrones (son, vidéo…) puis les paquets asynchrones (données informatiques). Ce système garantit la bande passante pour les flux vidéo évitant ainsi des effets de saccades et autres pertes de qualité. Les flux isochrones sont identifiés par un canal (maximum : 63), et doivent tous avoir un paquet par tranche ; une fois les paquets isochrones émis le reste du cycle est utilisé pour les paquets asynchrones identifiés non pas par un canal mais par l'identifiant du périphérique émetteur et l'identifiant du périphérique destinataire.

Branchement

Deux ports FireWire 400 « femelles »
Connecteur FireWire 400 « mâle »

FireWire est dit Hot Plug (branchement à chaud) ; la connexion ou la déconnexion d'un périphérique déclenche un événement bus reset chez tous les autres périphériques : ainsi tout le monde sait à tout moment qui est présent sur le bus. À chaque bus reset les périphériques reçoivent un numéro d'identification de 0 à 62 ; celui qui a le plus grand numéro est élu chef du bus ou root, et c'est lui notamment qui est chargé de marquer le début des cycles de 125 microsecondes. Tout périphérique peut ainsi être root contrairement à l'USB où ce rôle est assuré par l'hôte auquel les périphériques sont reliés.

Bien qu'il serve le plus souvent à connecter des disques durs ou des caméscopes pour réaliser des montages vidéo, ou pour réaliser des captures audio via des cartes son externes, le port FireWire peut aussi, pour des besoins ponctuels, servir à relier deux machines en réseau ; il apparaît donc comme faisant partie des périphériques de « Connexions réseau » sous Windows XP et comme interface réseau sous les systèmes utilisant le noyau Linux ou UNIX.

Câbles

Deux brochages distincts existent en s400 : le format à 6 broches permettant l'alimentation des périphériques et le format à 4 broches sans alimentation. Le format à quatre broches est celui des PC portables.

En s800 les connecteurs ont 9 broches. s400 et s800 sont compatibles : on peut connecter un périphérique s800 avec un s400 en utilisant un câble 9 broches vers 6 broches.

Le câble le plus répandu est constitué de fils de cuivre torsadés. Sa longueur maximale pour tous les protocoles FireWire est de 4,5 m. Il existe également une transmission par fibre optique, très coûteuse mais permettant d'atteindre 100 m.

Brochage

Fichier:Ieee1394 F6.jpg
Connecteur Firwire "IEEE1394a (1995)" « femelle »
  • 1 -> VCC  : 30 V (no load)
  • 2 -> Masse
  • 3 -> TPB- : (Twisted-pair B) différents signaux
  • 4 -> TPB+ : (Twisted-pair B) différents signaux
  • 5 -> TPA- : (Twisted-pair A) différents signaux
  • 6 -> TPA+ : (Twisted-pair A) différents signaux

Débits

Le FireWire permet de disposer de débits théoriques atteignant :

  • 100 Mb/s en version 1 (IEEE 1394a-s100)
  • 200 Mb/s en version 1 (IEEE 1394a-s200)
  • 400 Mb/s en version 1 (IEEE 1394a-s400)
  • 800 Mb/s en version 2 (IEEE 1394b-s800)
  • 1 200 Mb/s en version 2 (IEEE 1394b-s1200)
  • 1 600 Mb/s en version 2 (IEEE 1394b-s1600)
  • 3 200 Mb/s en version 2 (IEEE 1394b-s3200)

La norme IEEE 1394b peut également être appelée FireWire Gigabit, FireWire2 ou Firewire 800.

Le s1600 et s3200 a été adopté par l'IEEE en août 2008.

Voir aussi

Article connexe

  • Portail de l’électricité et de l’électronique Portail de l’électricité et de l’électronique
  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
Ce document provient de « FireWire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article I.Link de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Link (The Legend of Zelda) — Link (character) and Link (fictional character) redirect here. For other uses, see Link (disambiguation). Link Link, as he appears in official artwork for The Legend of Zelda Series The Leg …   Wikipedia

  • Link (the legend of zelda) — Pour les articles homonymes, voir Link. Link Légende {{{légende}}} Série The Legend of Zelda …   Wikipédia en Français

  • Link Cartoon — Link (The Legend of Zelda) Pour les articles homonymes, voir Link. Link Légende {{{légende}}} Série The Legend of Zelda …   Wikipédia en Français

  • Link Enfant — Link (The Legend of Zelda) Pour les articles homonymes, voir Link. Link Légende {{{légende}}} Série The Legend of Zelda …   Wikipédia en Français

  • Link (The Legend of Zelda) — Link Personaje de The Legend of Zelda Primera aparición The Legend of Zelda (1986) Creador(es) Shigeru Miyamoto Voz original Videojuegos Jeffrey Rath ( …   Wikipedia Español

  • Link aggregation — between a switch and a server Link aggregation or trunking or link bundling or Ethernet/network/NIC bonding[1] or NIC teaming are computer networking umbrella terms to describe various methods of combining (aggregating) multiple network… …   Wikipedia

  • LINK — ist der Familienname folgender Personen: Arthur Link (* 1914), US amerikanischer Politiker Caroline Link (* 1964), deutsche Regisseurin Charlotte Link (* 1963), deutsche Schriftstellerin Christoph Link (* 1933), deutscher Rechtswissenschaftler… …   Deutsch Wikipedia

  • Link-Belt Construction Equipment — Тип Дочерняя компания Год основания 1880 Прежние названия Link Belt Speeder Corporation, FMC Link Belt Основатели Уильям Дана …   Википедия

  • Link — may refer to:ComputingInternet* Links (web browser), a web browser for Unix like systems * Reciprocal link, two way links to and from websites, also known as link swaps , link exchanges and link partners * Hyperlink, a reference in a hypertext… …   Wikipedia

  • Link grammar — (LG) is a theory of syntax by Davy Temperley and Daniel Sleator which builds relations between pairs of words, rather than constructing constituents in a tree like hierarchy. There are two basic parameters: directionality and distance. Dependency …   Wikipedia

  • Link — ist der Familienname folgender Personen: Amelie Plaas Link (* 1989), deutsche Schauspielerin Arthur Link (1914–2010), US amerikanischer Politiker Caroline Link (* 1964), deutsche Regisseurin Charlotte Link (* 1963), deutsche Schriftstellerin… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.