Ile Howland


Ile Howland

Île Howland

Île Howland
Howland Island (en)
Image satellite de l'île Howland.
Image satellite de l'île Howland.
Géographie
Pays États-Unis États-Unis
Archipel Îles Phœnix
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 0° 48′ 28″ N 176° 37′ 06″ W / 0.807778, -176.6183330° 48′ 28″ N 176° 37′ 06″ W / 0.807778, -176.618333
Superficie 1,84 km2
Côtes 6,4 km
Point culminant non nommé (6 m)
Géologie Île corallienne
Administration
Statut Réserve naturelle

États-Unis États-Unis
Territoire non-incorporé non-organisé Îles mineures éloignées des États-Unis
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Fuseau horaire UTC-12
Îles des États-Unis

L'île Howland (Howland Island) est une île inhabitée appartenant aux États-Unis, située juste au nord de l'équateur dans l'océan Pacifique central à environ 1 600 km au nord de Wallis et 3 400 km au sud-ouest d'Honolulu, à mi-chemin entre Hawaii et l'Australie. Géographiquement, elle est souvent rattachée à l'archipel des îles Phœnix. Elle est un territoire non incorporé et non organisé des États-Unis et fait partie des Îles mineures éloignées des États-Unis.

L'île est devenue une réserve naturelle, le Howland Island National Wildlife Refuge constituée par les 1,84 km2 de l'île et les 129,80 km2 de terres immergées environnantes.

Histoire

Carte du centre pacifique avec Howland Island au centre

De rares restes témoignent de l'occupation lointaine de l'île par des peuples Polynésiens mais l'île Howland était inhabitée lorsque les États-Unis en prirent possession en 1857 par le biais du Guano Islands Act (en) de 1856. Ses réserves en guano furent exploitées et épuisées par des entreprises américaines et britanniques pendant la seconde moitié du XIXe siècle.

En 1935, une brève tentative de colonisation fut mise en place, faisant partie d'un projet plus vaste de la part du Ministère du Commerce des États-Unis, dans le but d'établir une présence permanente dans les Îles de la Ligne. Cela commença par l'envoi de quatre élèves de la Kamehameha School for Boys, une école militaire basée à Honolulu, Hawaii. On fit croire aux recrues qu'elles allaient prendre part à une expédition scientifique, et qu'elles allaient passer trois mois sur l'île à collecter des échantillons botaniques et biologiques, mais une fois en mer on leur dit que « leurs noms allaient rentrer dans l'Histoire » et que l'île serait transformée en « fameuses bases aériennes faisant partie d'une route qui relierait l'Australie à la Californie. » L'établissement créé Itascatown, près de la plage, sur la partie ouest de l'île, n'était autre qu'un groupe d'une douzaine de maisons en bois et de tentes nommées avec le nom des navires américains qui assuraient le ravitaillement entre les îles à l'époque. Les nouveaux colons reçurent des réserves de viande séchée, d'eau, ainsi qu'un réfrigérateur marchant au pétrole, un équipement radio, des kits médicaux et (ce qui est caractéristique de l'époque) de grandes quantités de cigarettes. Ils variaient leur diète grâce à la pêche. La plus grande partie de leur travail consistait à faire des observations météorologiques et à développer peu à peu les infrastructures rudimentaires de l'île. Ils dégagèrent une piste pour permettre l'atterrissage d'avions. Des projets similaires furent entrepris sur l'île Baker, l'île Jarvis, ainsi que deux autres îles.

L'île Howland, gardant le rôle qui était le sien, fut choisie comme escale de ravitaillement par le pilote américain Amelia Earhart et son co-pilote Fred Noonan (en) lors de leur vol autour du monde en 1937 et des fonds du War Powers Act furent utilisés pour la construction de trois pistes d'atterrissage sur l'atoll cette année là. Ils partirent de Lae, Nouvelle-Guinée et des messages radio furent captés sur l'île quand l'avion d'Earhart et Noonan s'en approcha mais ils n'y parvinrent jamais.

L'attaque japonaise du 8 décembre 1941 par 14 bombardiers bimoteurs tua deux des quatre élèves de la Kamehameha School (Richard "Dicky" Kanani Whaley et Joseph Kealoha Keli'hananui) au début de l'engagement des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Deux jours plus tard, un sous-marin japonais détruisit ce qu'il restait de bâtiments sur l'île. Les deux survivants furent évacués par un destroyer de l'US Navy, le 31 janvier 1942. L'île fut occupée par un bataillon du Corps des Marines des États-Unis d'Amérique fin 1943, et connue sous le nom de Howland Naval Air Station pendant cette brève période, mais elle fut abandonnée après la guerre (ainsi que les projets de colonisation des autres îles).

Dans les années 1970, l'île Howland fut ravagée par une population de chats sauvages, descendants de ceux amenés par les colons. Ils furent peu à peu éliminés dans les années 1980, et la zone fut érigée en refuge pour les oiseaux et les animaux sauvages. Cependant, les débris abandonnés par les militaires après la guerre continuent de poser problème. Des passionnés de radio amateur se rendirent plusieurs fois sur l'île dans les années 1990 et 2000. En 2006, le passage de bateaux de pêche et de leurs hélicoptères posa problème.

La visite de l'île ne peut se faire que grâce à un permis délivré par l'U.S. Fish and Wildlife Service souvent réservé aux scientifiques. Des représentants de l'agence se rendent sur l'île environ deux fois par an, accompagnés d'amateurs de radio et de garde-côtes américains pour limiter les frais engendrés par un voyage sur l'atoll.

Carte de l'île Howland

Géographie

Située dans le Pacifique Nord, l'île de Howland a une superficie de 1,84 km² et 6,4 km de côtes. L'île a une forme allongée, orientée selon un axe nord-sud. Le climat y est équatorial, avec peu de précipitation et un soleil brûlant. Les températures sont cependant modérées, en raison d'un vent constant venant de l'Est. Le sol est peu élevé et sablonneux : il s'agit d'une île de corail, entourée par un récif peu épais. La partie centrale est légèrement surélevée, mais le point culminant ne dépasse pas les 6 mètres au dessus du niveau de la mer. Si le niveau des océans continuait à croître, cette île pourrait bien disparaître à moyen terme.

L'île ne possède aucune source d'eau douce. Le sol est recouvert d'herbe et de buissons peu élevés. Un témoignage de 1942 cite[1] la présence d'un arbre dans la partie centrale de l'île, mais 58 ans plus tard (en 2000) toute trace de cet arbre avait disparu[2]. D'autre part, on peut toujours trouver les ruines d'un bâtiment dans cette partie de l'île. Elle sert de lieu de nidification et de repos pour les oiseaux, qui peuvent trouver sur l'île la nourriture nécessaire à la poursuite de leur migration. Elle abrite également des animaux marins. Les États-Unis revendiquent une zone économique exclusive de 200 milles nautiques (370 km) et des eaux territoriales de 12 milles nautiques (22 km) autour de l'île.

L'île se trouve sur le fuseau horaire UTC-12.

Références

  1. "a low grove of dead and decaying kou trees"
  2. "a flat bulldozed plain of coral sand, without a single tree"
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « %C3%8Ele Howland ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ile Howland de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Île Howland — Howland Island (en) Image satellite de l île Howland. Géographie Pays …   Wikipédia en Français

  • Ile Baker — Île Baker Carte du Pacifique central avec Baker et Howland au centre L Île Baker est une île inhabitée, sous responsabilité des États Unis en tant que territoire non incorporé et non organisé. Elle est localisée au nord de l équateur …   Wikipédia en Français

  • Ile Wake — Île Wake Pour les articles homonymes, voir Wake.  Pour le film de John Farrow de 1942, voir La Sentinelle du Pacifique. Île Wake Wake Island  …   Wikipédia en Français

  • Île Wake — Pour les articles homonymes, voir Wake.  Pour le film de John Farrow de 1942, voir La Sentinelle du Pacifique. Île Wake Wake Island  …   Wikipédia en Français

  • Île de Wake — Île Wake Pour les articles homonymes, voir Wake.  Pour le film de John Farrow de 1942, voir La Sentinelle du Pacifique. Île Wake Wake Island  …   Wikipédia en Français

  • Ile de la Navasse — Île de la Navasse Île de la Navasse Navassa Island (en) Image satellite (Landsat 7) de l île de la Tortue Géographie …   Wikipédia en Français

  • Île Jarvis — Jarvis Island (en) Carte de l île Jarvis. Géographie Pays …   Wikipédia en Français

  • Île Navassa — Île de la Navasse Île de la Navasse Navassa Island (en) Image satellite (Landsat 7) de l île de la Tortue Géographie …   Wikipédia en Français

  • Île de Navassa — Île de la Navasse Île de la Navasse Navassa Island (en) Image satellite (Landsat 7) de l île de la Tortue Géographie …   Wikipédia en Français

  • Île de la Navase — Île de la Navasse Île de la Navasse Navassa Island (en) Image satellite (Landsat 7) de l île de la Tortue Géographie …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.