Ile de Sable (Canada)


Ile de Sable (Canada)

Île de Sable (Canada)

Île de Sable
Sable Island (en)
Île de Sable de l'espace, Avril 1994
Île de Sable de l'espace, Avril 1994
Géographie
Pays Canada Canada
Coordonnées 43° 55′ 51″ N 59° 55′ 04″ W / 43.930833, -59.91777843° 55′ 51″ N 59° 55′ 04″ W / 43.930833, -59.917778
Superficie 23,5 km2
Administration
Canada Canada
Province Nouvelle-Écosse Nouvelle-Écosse
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Canada location map.svg
Île de Sable

L'île de Sable est une petite île canadienne située à 180 km au sud est des côtes de la Nouvelle-Écosse dans l'océan Atlantique. L'île est un refuge d'oiseaux migrateurs.

Sommaire

Géographie

L'île de Sable est une barre de sable en forme de croissant longue de 38 km, mais jamais plus large que 2 km. Elle émerge d'une vaste zone de haut et bas-fonds du plateau continental. Cette situation, conjuguée avec un brouillard fréquent et une position sur le chemin le plus direct entre les côtes nord-américaine et européenne, fait de l'île de Sable un cimetière maritime, plus de 300 naufrages y ayant été répertoriés.

L'île de Sable est recouverte d'herbes et de végétation basse. On pense qu'elle s'est formée à partir de grandes quantités de sable et de graviers déposés sur le plateau continental à la fin de la dernière ère glaciaire. La forme de l'île change continuellement à cause des vents violents et des tempêtes.

Les effets contrastés du courant du Labrador et du Gulf Stream provoquent les nombreux brouillards dans cette région. En hiver, l'influence du Gulf Stream donne parfois à l'île de Sable les températures les plus élevées du Canada.

Faune

Poneys de l'Île de Sable.

L'île de Sable abrite environ 250 chevaux sauvages, protégés de toute influence humaine. L'origine de ces animaux n'est pas connue ; l'une des théories courantes explique qu'il s'agit des descendants de chevaux confisqués aux Acadiens lors de leur expulsion et abandonnés sur l'île par Thomas Hancock, un marchand de Boston.

Par le passé, les chevaux sauvages en excès furent capturés et transportés dans les mines de charbon de l'île du Cap-Breton, vendus ou euthanasiés. La colonie n'a pas été dérangée depuis plusieurs dizaines d'années, mis à part quelques parachutages de foin pendant certains mois d'hiver. Ces actions ont été arrêtées afin de laisser la population des chevaux se stabiliser naturellement, bien que le sujet provoque parfois des débats entre les partisans du maintien des chevaux sur l'île et les avocats de leur déplacement afin de laisser l'île de Sable retourner à son état naturel.

L'île de Sable compte également plusieurs colonies d'oiseaux, des sternes arctiques et une sous-espèce du bruant des prés endémique de l'île (Passerculus sandwichensis princeps). Des phoques communs et des phoques gris s'y reproduisent. Une espèce d'éponge d'eau douce, Heteromeyenia macouni, est endogène aux mares de l'île.

Histoire

La première expédition documentée de l'île de Sable fut effectuée par l'explorateur portugais João Álvares Fagundes qui parcourut la zone en 1520-1521. Une tentative de colonisation par la France à la fin du XVIe siècle a échoué, voir : Troilus de Mesgouez. Un phare fut construit dans les années 1790 par le gouvernement britannique et l'équipe chargée de sa maintenance constitua les premiers habitants permanents de l'île. Au début du XXe siècle, la compagnie Marconi y établit une station de télégraphie sans fil et le gouvernement canadien une station météorologique.

Cette station météo est justifiée par le fait que l'île n'est pas très éloignée des grandes routes maritimes entre Londres et Boston et reste exposée à des conditions météo délicates, en plus d'être entourée de hauts-fonds. Les pêcheurs de Nouvelle-Écosse vont souvent sur le banc de l'île de Sable, moins poissonneux que celui de Terre-Neuve mais appréciable.

L'île est dans la zone de friction potentielle entre les courants du Gulf Stream et du Labrador, ce qui l'expose à des brumes épaisses et des tempêtes violentes. Les bateaux, alors, s'égaraient et venaient s'ensabler sur les côtes de l'île, qui est le sommet d'un erg sous-marin. Le gouvernement canadien a recensé près de 500 naufrages tout autour de l'île et dressé une carte répertoriant chacun d'entre eux[1].

Jusqu'au début du XXIe siècle, l'île possédait deux phares, l'un à l'ouest, l'autre à l'est, et abritait les familles des gardiens respectifs, ainsi que l'équipe d'un poste de secours. Les phares sont désormais automatiques, mais les services des ministères d'Environnement Canada et de Pêches et Océans Canada effectuent des mesures météorologiques et atmosphériques dans une station occupée en permanence, du fait de la situation unique de l'île de Sable.

La constitution du Canada précise que l'île est sous la responsabilité du gouvernement fédéral. L'île est administrativement une partie de la municipalité régionale et du district électoral d'Halifax, bien qu'Halifax soit distante de 300 km.

Afin de préserver l'écologie fragile de l'île, l'autorisation spécifique de la Garde côtière canadienne est nécessaire pour y débarquer. Les forces armées canadiennes patrouillent en continu la zone, en partie à cause de la présence de gaz naturel et donc de plate-forme pétrolières et d'un gazoduc sous-marin. L'héliport de l'île peut servir de base d'urgence pour d'éventuelles opérations de secours en mer.

Évènements

  • Le SS Hungarian (1858 - 1860), paquebot de la Allan Line steamship : naufrage en 1860 au large de Île de Sable (Canada) en route vers Liverpool, 237 morts.
  • Le SS Moravian (1864 - 1881), paquebot de la Allan Line steamship : naufrage le 30 décembre 1881 près du Île de Sable (Canada) au large de la (Nouvelle-Écosse), aucun mort.

Références

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de la Nouvelle-Écosse Portail de la Nouvelle-Écosse
Ce document provient de « %C3%8Ele de Sable (Canada) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ile de Sable (Canada) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Île de sable (canada) — Île de Sable Sable Island (en) Île de Sable de l espace, Avril 1994 Géographie …   Wikipédia en Français

  • Île de Sable (Canada) — Pour les articles homonymes, voir Île de Sable. Île de Sable Sable Island (en) …   Wikipédia en Français

  • Île de sable — (Canada) Île de Sable Sable Island (en) Île de Sable de l espace, Avril 1994 Géographie …   Wikipédia en Français

  • Île au Sable — Géographie Pays  Canada Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Ile de Sable — Sable Island NASA Aufnahme aus dem Space Shuttle; Norden = linke untere Bildecke Gewässer Atlantischer Ozean …   Deutsch Wikipedia

  • Île de Sable —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes îles partageant un même nom. Île de Sable peut désigner : l île de Sable, une île du Canada située à 180 kilomètres au sud est des côtes de la Nouvelle Écosse, dans l océan… …   Wikipédia en Français

  • Refuge d'oiseaux de l'Île-de-Sable — Catégorie IV de la CMAP (Aire de gestion des habitats/espèces) [1] Vue aérienne de l île de Sable Pays …   Wikipédia en Français

  • Cheval de l'île de sable — Poney de l île de Sable Poney de l île de Sable …   Wikipédia en Français

  • Poney de l'ile du sable — Poney de l île de Sable Poney de l île de Sable …   Wikipédia en Français

  • Poney de l'île de sable — Poney de l île de Sable …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.