Intron


Intron
Représentation schématique de l'enchaînement exon-intron dans un gène du génome, ici représenté par un chromosome.

Un intron est une portion de gène non codante.

Chez les organismes eucaryotes, les gènes qui codent les protéines sont constitués d'une suite d'exons et d'introns (comme dans intrusif) alternés. Par exemple : Exon1 - Intron1 - Exon2 - Intron2 - Exon3 - ...

Après la transcription, l'ARN synthétisé va subir un certain nombre de modifications, dont l'épissage, au cours duquel les introns vont être excisés de l'ARN. Les exons vont quant à eux être suturés pour donner l'ARN mature par le mécanisme d'épissage. On obtiendra donc un ARN de type Exon1 - Exon2 - Exon3 - ...

Représentation schématique de l'épissage d'un ARN (Pre-mRNA). On observe l'absence de séquences (en bleu) dans l'ARN mature : les introns ont été épissés.
UTR = région non traduite

Les introns ne jouent donc aucun rôle dans le devenir de l'ARN (traduction en protéine pour l'ARNm, en ribosome pour l'ARNr, traduction ARNt...), si bien que leurs fonctions ne sont pas très bien déterminées à ce jour. Leur rôle le plus important est, pour ce qu'il est possible d'observer à ce jour, de permettre une combinatoire lors de l'épissage. Cela permet aux gènes à ARNm de coder plusieurs protéines, ce qui représente une économie d'énergie pour la cellule, surtout lorsque la transcription se fait à haute fréquence.

Sommaire

Historique

La découverte des introns est due à Phillip Allen Sharp et Richard J. Roberts[1],[2], ce qui leur a valu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1993. Ils les ont observés pour la première fois dans les ARN messagers de l'adénovirus en 1976, peu avant que l'équipe de Pierre Chambon en trouve également dans des ARN cellulaires comme celui de l'ovalbumine. C'est Walter Gilbert qui a inventé en 1978 la dénomination intron pour ces séquences non codantes entrelacées entre les régions codantes[3] : Intron est la contraction de INTragenic RegiON.

Notes et références

  1. Berget S. M., Moore C., Sharp PA., « Spliced segments at the 5' terminus of adenovirus 2 late mRNA. », dans Proc. Natl. Acad. Sci. USA, vol. 74, 1977, p. 3171-3175 [lien PMID] 
  2. Chow L. T., Gelinas R. E., Broker T. R., Roberts R. J., « An amazing sequence arrangement at the 5' ends of adenovirus 2 messenger RNA. », dans Cell, vol. 12, 1977, p. 1-8 [lien PMID] 
  3. Tonegawa S., Maxam A. M., Tizard R., Bernard O., Gilbert W., « Sequence of a mouse germ-line gene for a variable region of an immunoglobulin light chain. », dans Proc. Natl. Acad. Sci. USA, vol. 75, 1978, p. 1485-1489 [lien PMID] 

Annexes

Articles connexes

  • Portail de la biologie cellulaire et moléculaire Portail de la biologie cellulaire et moléculaire

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Intron de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • intron — [ ɛ̃trɔ̃ ] n. m. • 1979; de intr(o) et on, par l angl. ♦ Biochim. Séquence d A. D. N. non codante, intervenant entre deux exons d un gène. Le gène de la globine comprend trois exons et deux introns. ● intron nom masculin Fraction d A.D.N.… …   Encyclopédie Universelle

  • intron — intron. См. интрон. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.

  • intrón — (en genética molecular) secuencia de pares de bases del ADN que interrumpe la continuidad de la formación genética. Diccionario Mosby Medicina, Enfermería y Ciencias de la Salud, Ediciones Hancourt, S.A. 1999 …   Diccionario médico

  • Intron — Intron, nichtinformativer (nichtcodierender) Abschnitt in einem eukaryotischen Gen. I. werden transkribiert und nach der Transkription, beim Processing, durch einen Enzymkomplex aus der hnRNA herausgeschnitten. Die DNA Abschnitte, die… …   Deutsch wörterbuch der biologie

  • intron — 1978, from intragenic + ON (Cf. on) …   Etymology dictionary

  • intron — [in′trän΄] n. [coined (1978) by W. Gilbert (1932 ), U.S. molecular biologist < INTRA (because within the gene) + on, as in OPERON] an intervening sequence in the eukaryote genetic code, interrupting protein formation …   English World dictionary

  • Intron — Introns, derived from the term intragenic regions and also called intervening sequence (IVS) [Cite web url = http://www.biochem.northwestern.edu/holmgren/Glossary/Definitions/Def I/intron.html title = intron (intervening sequence) author = Mark… …   Wikipedia

  • Intron — schematischer Aufbau eines Gens Introns (englisch Intervening regions) sind die nicht codierenden Abschnitte der DNA innerhalb eines Gens (intragen), die benachbarte Exons trennen. Introns werden transkribiert, aber dann aus der prä mRNA …   Deutsch Wikipedia

  • Intrón — Un intrón es una región del ADN que debe ser eliminada del transcrito primario de ARN, a diferencia de los exones que son regiones que codifican para una determinada proteína. Los intrones son comunes en todos los tipos de ARN eucariota,… …   Wikipedia Español

  • Intrón — Un intrón es cada uno de los fragmentos de ADN en la codificación de un gen, que no son capaces de expresarse bajo la forma de una proteína. ● Es una secuencia no codificadora de ADN que separa a dos exones. El intrón inicialmente se transcribe… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.