Jacques Berrocal


Jacques Berrocal

Jac Berrocal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berrocal (homonymie).

Jac Berrocal, né Jacques Berrocal le 22 octobre 1946 à Saint-Jean d'Angély, est un trompettiste, chanteur et compositeur français.

Figure inclassable de la scéne alternative française, ce personnage excentrique a travaillé aux côtés de nombreux musiciens issus univers musicaux très variés, avec un style indéfinissable et provocateur[1] oscillant entre rock indépendant et free jazz[2].

Sommaire

Biographie

Il s'intéresse très tôt à la musique: dès l'âge de dix ans il chantait des motet de la Renaissance dans une chorale locale[3]. Plus tard il penche vers le rock et chante à l'âge de quinze ans dans un groupe amateur[3]. Il découvre ensuite le free jazz à travers Ornette Coleman et son morceau Lonely Woman, sur l'album The Shape of Jazz to Come, 1959. Il entame alors l'étude de la trompette[3], qui restera son instrument de prédilection.

En 1970, accompagné du peintre Michel Potage, de Claude Parle et de Roger Ferlet, il fonde son premier groupe, baptisé le Musik Ensemble[2], qui crée un spectacle théâtral mettant en scène des expérimentations sonores farfelues[3]. L'année suivante il participe à son premier long-métrage[3]. Il sort son premier disque, Musiq Musiq, en 1973 sur le label de free jazz Futura[2]. Il participe au seul disque de Pierre Nicolas (le contrebassiste de Georges Brassens) puis enregistre Rock And Roll Station avec Vince Taylor en 1976[2], une expérience dont il garde un souvenir impérissable[4]. La même année il fonde son label discographique dAvantage[3]. Il prend ensuite la direction du festival de musique Sens Music Meeting, qui se tiendra en 1978, 1980 et 1983[3].

En 1979 il fonde le groupe de rock expérimental Catalogue avec Jean-François Pauvros et Gilbert Artman[3]. Le joueur d'harmonium Patrick Prado et le batteur Jean-Pierre Arnoux ont également fait partie de la formation à ses débuts[2]. Ils effectuent des tournées en Europe[3] et sortent plusieurs albums, dont Pénétration, enregistré live à Bâle en 1982, est considéré par certains comme le meilleur et le plus représentatif de la créativité du Berrocal de l'époque[2].

En 1980 il participe à l'album Ostranenie 1913 du groupe expérimental Nurse With Wound[2]. Le nom de Berrocal était d'ailleurs apparu sur la Nurse with Wound list l'année précédente. Il rejouera à de nombreuses occasions avec le groupe de Steven Stapleton.

En 1986 il sort Hôtel Hôtel sur Nato, considéré par certains comme son album le plus abouti, mêlant musiques électroniques, orientales et free jazz[2].

En 1990 il joue avec Jacques Thollot et Francis Marmande, à l'occasion rejoints par Hubertus Biermann et Didier Petit[3].

Outre les artistes déjà mentionnés, il a notamment collaboré avec Sunny Murray, Pascal Comelade, MKB (F. J. Ossang), James Chance, Alan Shorter, Bernard Vitet, Lol Coxhill, Michel Portal, Lizzy Mercier Descloux, le poète Jacques Doyen, Marie-France, Daunik Lazro, Didier Levallet, Dennis Charles, Ulan Bator, Ron Anderson, Mesa of the lost women (Yves Botz, Christophe Sorro), Yvette Horner et le chanteur Christophe.

Discographie

(incomplète)

  • 2008, Marie-Antoinette is not dead, de Jac Berrocal, Marie-France et Jack Belsen (ex-MKB), un 17 cm 45RPM vinyle, novembre 2008, Rotorelief, France
  • 2002, Prières, 33RPM 10", Alga Marghen, Italy
  • 1999, Flash, 33RPM 10", Alga Marghen, Italy
  • 1997, Oblique Sessions, CD, DSA, DSA54054 (avec Pierre Bastien, Pascal Comelade et Jaki Liebezeit)
  • 1996, Freezing Sessions (avec James Chance)
  • 1996, ROCK'n ROLL STATION, VINCE TAYLOR & JAC BERROCAL, 45rpm Pink Single Megaphone 1996, USA
  • 1996, Hotel Hotel, LP NATO 1986, rééd.1996 (NATO)
  • 1992, CD, La nuit est au courant, In Situ, 590040 (avec Hubertus Biermann, Francis Marmande, Jacques Thollot)
  • 1993, Fatal Encounters, CD, Megaphone Records, DSA
  • 1990, La nuit est au courant
  • 1987, Catalogue : Insomnie, LP, Blue Silver 8247. CD, Spalax Music, 14920, 1995, Jac Berrocal, Gilbert Artman, Jean-François Pauvros
  • 1987, Catalogue : Pas touch’, 45 tours, Blue Silver, 8243, 1987, Jac Berrocal, Gilbert Artman, Jean-François Pauvros
  • 1982, Catalogue : Pénétration, LP+Maxi, Hathut Records, ART 1997/981982. CD, Hat ART, CD 6167, 1996, Jac Berrocal, Jean-François Pauvros, Gilbert Artman
  • 1980, Police in my bed
  • 1979, VIDEO-AVENTURES: CAMERA IN FOCUS, CAMERA AL RIPARO, Dominique Grimaud, Monique Alba, Jac berrocal, Gilbert Artman, Guigou Chenevier
  • 1979, Catalogue : Antwerpen Live, LP, Pot Record, POT 79011979. CD, Spalax Music 14966, 1996, Jac Berrocal, Michel Potage, Jean-François Pauvros, Patrick Prado, Jean-Pierre Arnoux
  • 1979, Catalogue, LP, dAvantage, DAV 03
  • 1978, Tango, (avec C. Parle)
  • 1976, Parallèles, LP, dAvantage, DAV 01. CD, Alga Marghen, B 5TES.037, 2001
  • 1976, Rock 'n' Roll Station (avec V. Taylor)
  • 1973, Musiq Musik LP Futura Son 1973, rééd.Fractal 2001

Filmographie

  • Les Chants de Bataille - Jac Berrocal, un film de Guy Girard, 47’, Production : ATOPIC, Candela, Absynthe production, Avidia, TV10 Angers, FCM, Sacem, Procirep, Ministère des Affaires Étrangères, 2004?

Acteur dans les long-métrages

Bibliographie

Notes et références

  1. Outre la trompette il utilise des instruments variés comme le cornet, la mandoline, le trombone, l'ophicléide, mais aussi le mégaphone et d'autres ustensiles plus incongrus comme la bicyclette ; il a également enregistré au milieu d'une porcherie (Robert, 2007, p.180)
  2. a , b , c , d , e , f , g  et h Michka Assayas, Dictionnaire du rock, Éditions Robert Laffont, coll. Bouquins, Paris, 2000, (ISBN 2-221-09224-4), pp.137-138
  3. a , b , c , d , e , f , g , h , i  et j Philippe Carles, André Clergeat et Jean-Louis Comolli, Dictionnaire du jazz, Ed. Robert Laffont, Coll. Bouquins, Paris, 1994, (ISBN 2-221-07822-5), pp.104-105
  4. Article Jac Berrocal, pp.179-181, dans Robert, Philippe, Musiques expérimentales - une anthologie transversale d'enregistrements emblématiques, Formes, Éditions Le mot et le reste / Grim, Marseille, septembre 2007, (ISBN 978-2-915378-46-7)

Liens externes

  • Portail du jazz Portail du jazz
  • Portail du rock Portail du rock
Ce document provient de « Jac Berrocal ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Berrocal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jac Berrocal — Pour les articles homonymes, voir Berrocal (homonymie). Jac Berrocal, né Jacques Berrocal le 22 octobre 1946 à Saint Jean d Angély, est un trompettiste, chanteur et compositeur français. Figure inclassable de la scène alternative française, ce… …   Wikipédia en Français

  • Gilbert Artman — est un musicien multi intrumentiste (batterie, vibraphone, claviers) qui commence ses expériences sonores avec le groupe Lard Free en 1970. Son itinéraire musical, de production et mise en scène va l’amener dans des aventures diverses. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Nurse with Wound list — The Nurse With Wound list The Nurse with Wound list is a list of 291[1] musicians and bands that accompanied Chance Meeting on a Dissecting Table of a Sewing Machine and an Umbrella (1979), the first album by Nurse With Wound. The list was… …   Wikipedia

  • Bourg-Louis — Saint Jean d Angély Saint Jean d’Angély Le centre historique de Saint Jean d Angély …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jean-d'Angely — Saint Jean d Angély Saint Jean d’Angély Le centre historique de Saint Jean d Angély …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jean-d'Angély — 45° 56′ 48″ N 0° 31′ 46″ W / 45.9466, 0.5294 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jean-d'Y — Saint Jean d Angély Saint Jean d’Angély Le centre historique de Saint Jean d Angély …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jean d'Angely — Saint Jean d Angély Saint Jean d’Angély Le centre historique de Saint Jean d Angély …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jean d'Angély — Saint Jean d’Angély Le centre historique de Saint Jean d Angély …   Wikipédia en Français

  • Saint-jean-d'angély — Saint Jean d’Angély Le centre historique de Saint Jean d Angély …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.