Jacques Cujas


Jacques Cujas
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Éditions Cujas et Bibliothèque Cujas.
Portrait anonyme de Jacques Cujas, peint vers 1580
Statue de Jacques Cujas, à Toulouse, place du Salin, érigée en 1850


Jacques Cujas (ou Cujaus) dit Cujas, jurisconsulte français né à Toulouse en 1522 selon Berriat-Saint-Prix ou en 1520 selon Bernardi[1], et mort à Bourges le 4 octobre 1590, est l'un des principaux représentants du courant dit de l'humanisme juridique.

Sommaire

Biographie

Issu d'un milieu modeste de Toulouse, Cujas suit les leçons d'Arnaud du Ferrier dans sa ville natale. Il donne entre 1547 et 1554 dans cette même faculté un cours introductif sur les Institutes de Justinien – manuel introductif au Code justinien. N’obtenant pas une chaire définitive dans cette faculté, il va quitter la faculté de droit de Toulouse pour aller enseigner à Cahors (1554-1555), à Bourges (1555-1557) qu’il va quitter pour cause de mésententes avec d’autres professeurs puis à Valence (1557-1559). Il retourne ensuite à Bourges (1559-1566) mais quitte à nouveau cette université pour celle de Turin (1566-1567) puis celle de Valence (1567-1575). À partir de 1575, il finit par retourner à Bourges où il y demeurera définitivement jusqu’à sa mort en 1590. Professeur de droit et jurisconsulte, Cujas se confond avec la tradition humaniste de « l’école de Bourges. »

Apports doctrinaux

Cujas est souvent considéré comme le plus grand humaniste parmi les juristes français. Il est en effet le maître en France de l’école historique et humaniste et notamment du courant humaniste historiciste.

Ce courant est le plus ancien et le plus important chez les juristes. Il est caractérisé par une vision du droit, spécialement du droit romain, profondément marqué d’une idée d’évolution, la succession des époques par des phases profondes et distinctes. Pour cette école, l’Antiquité est facteur de progrès, le droit romain est un exemple de droit à suivre, elle s’attache donc à ramener les lois romaines dans la réalité de l’évolution historique.

La grande œuvre de Cujas a été la reconstruction du Corpus Iuris de Justinien. Le Corpus Iuris Civilis est plus connu sous la traduction des Compilations Justiniennes. Créé sous l’égide de l’empereur Justinien qui souhaitait par cet intermédiaire disposer d'un corpus de droit utile à son empire et fidèle à la tradition romaine.

Ce corpus est composé de quatre éléments :

  • le Codex Iustiniani, un recueil des compilations impériales,
  • le Digeste, recueil de citations de juristes romains de l'Empire romain et de la République,
  • les Institutes, destinés notamment aux étudiants, ils permettaient l'apprentissage du droit romain,
  • les Novelles, recueil des nouvelles Constitutions de Justinien Ier.

Pour reconstruire ce Corpus Iuris, Cujas procédait par étapes successives.

Il opérait tout d'abord une reconstitution des textes grecs du Corpus Iuris Civilis, puis il procédait à l'utilisation des Basiliques (version byzantine du Digeste) pour la critique textuelle, en d’autres termes utiliser les Basiliques pour reconstituer le Corpus iuris civilis. Enfin, il ajoutait une perspective culturelle et historique au droit romain, ainsi il essayait de coller au mieux à la réalité de l'époque.

Il a donné un grand nombre de références qui peuvent encore aujourd’hui enrichir nos études en droit romain, par son approche du droit romain et ses commentaires des Compilations Justiniennes, il a permis un regain d’intérêt pour le droit romain. De sorte que ce dernier influence le droit positif et ce jusqu’à nos jours.

Malgré la richesse de son œuvre et ses nombreux apports afin d’aborder au mieux le droit romain et notamment le Corpus Iuris, l’œuvre de Cujas est désormais en péril comme en témoigne le fait que la dernière étude sur Cujas remonte au XIXème siècle.

Sa vie a été écrite par Scévole de Sainte-Marthe, Papire Masson et Berriat-Saint-Prix. Toulouse lui a érigé une statue en 1850. Une maison d'édition juridique porte son nom (éditions Cujas). Une rue à Paris porte également son nom (dans le 5e arrondissement, près du Panthéon) ainsi que la célèbre bibliothèque universitaire de droit qui s'y trouve.

Il a eu pour élèves, entre autres, Jacques-Auguste de Thou, Joseph Juste Scaliger, Antoine Loysel, Paul de Foix, Pierre Pithou, Guy de Pibrac, Raoul Adrien et Étienne Pasquier. Ce dernier aurait dit au sujet de son maître : « Le grand Cujas n'a et n'aura par aventure jamais son pareil[2] ».

Œuvres

Les œuvres de Cujas sont essentiellement composées de commentaires sur le Corpus Iuris :

  • Tractatus ad Africanum, 2 parties 1570 et 1573
  • Recitationes solemnes, cours de Cujas, (publication posthume)
  • Paratitla au Digeste
  • Notae in Ulpiani titulos XXIX (1554)
  • Pauli Sententiae (1558)
  • Consultatio cuiusdam veteris jurisconsulti (1577)

Son œuvre principale est Observationes et emendationes (1556-1595), la particularité de cet ouvrage est qu’il s’agit de nombreuses publications en parties successives, ajoutées les unes après les autres.

Notes

  1. André-Marie-Jean-Jacques Dupin, Opuscules de jurisprudence, Paris, Auguste Durand, 1851, p. 645  (lien)
  2. Cité dans Guérin, Paul, Dictionnaire des dictionnaires, 1884, article « Cujas, Jacques », p. 563

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jacques Cujas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jacques CUJAS — Pour les articles homonymes, voir Éditions Cujas et Bibliothèque Cujas. Portrait anonyme de Jacques Cujas, peint vers 1580 …   Wikipédia en Français

  • Jacques Cujas — Jacques de Cujas by an anonymous painter Jacques Cujas (or Cujacius) (or as he called himself, Jacques de Cujas) (1520 – 4 October 1590) was a French legal expert. He was prominent among the legal humanists or mos gallicus school, which sought to …   Wikipedia

  • Jacques Cujas — Porträt Cujas , um 1580 Jacques Cujas oder Cujacius oder – wie er sich selbst nannte – Jacques de Cujas (* 1522 in Toulouse; † 4. Oktober 1590 in Bourges) war ein französischer Jurist und der seinerzeit anerkannteste Experte für römisches Recht.… …   Deutsch Wikipedia

  • Cujas — Jacques Cujas Pour les articles homonymes, voir Éditions Cujas et Bibliothèque Cujas. Portrait anonyme de Jacques Cujas, peint vers 1580 …   Wikipédia en Français

  • CUJAS (J.) — CUJAS JACQUES (1520 1590) Né à Toulouse dans une famille roturière mais aisée, Jacques Cujas fit dans sa ville natale des études d’humaniste puis de juriste. Il est à la faculté de Toulouse, entre 1537 et 1544, l’élève de Du Ferrier, l’ami de… …   Encyclopédie Universelle

  • Jacques — Jacques, die französische Form des männlichen Vornamens Jakob. Bekannte Namensträger sind: Inhaltsverzeichnis A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Deutsch Wikipedia

  • Jacques Auguste de Thou — (Thuanus) (October 8, 1553 – May 7, 1617) was a French historian, book collector and president of the Parlement de Paris. Contents 1 Life …   Wikipedia

  • Cujas — Porträt Cujas , um 1580 Jacques Cujas oder Cujacius oder – wie er sich selbst nannte – Jacques de Cujas (* 1522 in Toulouse; † 4. Oktober 1590 in Bourges) war ein französischer Jurist und der seinerzeit anerkannteste Experte für römisches Recht.… …   Deutsch Wikipedia

  • Cujas, Jacques — (1520 1590)    jurist    Born in Toulouse, Jacques Cujas dedicated himself to the study of law and taught at Toulouse (1547), Bourges (1555), and Valence (1567), inspiring his students, including pierre pithou. Favored by charles ix and henry ш,… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Jacques LECAILLON — est un économiste français, né en octobre 1925. Professeur agrégé, élève de l académicien Jean Marchal, il commence sa carrière à Lille puis est nommé à la rentrée universitaire 1960 1961, à l Université Paris I. Il est l auteur de nombreux… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.