Jean-marc dufay


Jean-marc dufay

Jean-Marc Varaut

Jean-Marc Varaut, né à Neuilly-sur-Seine le 18 février 1933 et mort le 26 mai 2005, est un avocat français.

Sommaire

Biographie

Il fit ses études secondaires au Collège Saint-Martin de France, à Pontoise, tenu par les Oratoriens et fut profondément imprégné par la spiritualité de son directeur, le Père Dabosville ; il y eut comme professeur de latin et de grec Georges Dumézil, le célèbre linguiste.

Royaliste, il milita au quartier latin dans les années 1950 et dirigea sous le pseudonyme de Jean-Marc Dufay le journal des étudiants d'Action française (Restauration nationale) intitulé Amitiés françaises universitaires[1].

Avocat depuis 1956, Jean-Marc Varaut fut d’abord collaborateur du bâtonnier Paul Arrighi, puis il s’associa un temps à Richard Dupuy et à Roland Dumas, devenu plus tard président du Conseil constitutionnel. Il fut aussi Premier Secrétaire de la Conférence du Stage.Il épousa en 1956 Daphné Mellor, avocate, fille de l'avocat et historien Alec Mellor.

En 1965, il devint l’un des animateurs des comités Tixier-Vignancour. Il rejoignit les Républicains indépendants de Valéry Giscard d’Estaing et devint l’un des principaux responsables des clubs Perspectives et Réalités.

Dans les années 1990, il milita au sein de clubs libéraux tels que l’Association pour la liberté économique et le progrès social (ALEPS) de Jacques Garello, Idées-action, ou Liberalia de Bernard Cherlonneix, et continue son engagement politique au Parti républicain (futur Démocratie libérale, une des composantes qui donnera naissance à l'UMP), avec son ami Alain Madelin.

Monarchiste, il s’impliqua en 1993 dans la défense de la mémoire de Louis XVI, pour le bicentenaire de sa décapitation.

Il fut l'avocat de Jacques Médecin, le sulfureux maire de Nice, de François Léotard, de Philippe de Villiers, de Jacques Crozemarie, président de l'Association de Recherche contre le Cancer, de Jean-Louis Turquin, de Raymond Vulliez, tycoon de l'immobilier parisien, du général putchiste Maurice Challe, de Bob Denard le chef des mercenaires katangais, de Claire Fontana, présidente de La Trêve de Dieu, et de Maurice Papon. Il défendit également la scientologie. Catholique convaincu, il était membre d’honneur de l’Alliance pour les droits de la vie, de Christine Boutin, et, dans la logique de cet engagement, pourfendeur de la peine de mort.

Il fut directeur des études de l’Institut de droit pénal du barreau de Paris, à partir de 1989. En 1996, il fut chargé par le ministère de la Justice d’une mission en vue de l’élaboration d’un code des professions judiciaires et juridiques et il fut élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques.

Jean-Marc Varaut est l'auteur de quinze livres, dont cinq consacrés à des procès célèbres : Pétain, Nuremberg, Petiot, Oscar Wilde, Jésus. Ses autres ouvrages sont consacrés à la bioéthique, la Révolution de 1789, la prison, la poésie. En 1972, il publia La prison pour quoi faire ?, puis en 1974 un Essai sur les libertés publiques et la procédure pénale. Dix ans plus tard, il soutint une thèse intitulée Crime et libre-arbitre, histoire critique du concept de responsabilité pénale, qui lui permit d'obtenir un doctorat de philosophie.

Son livre Pour la nation, paru en 1999, exposait une conception très ouverte de la nation, à mille lieues de toute idéologie raciste ou xénophobe. Lors de la sortie de ce livre, une vive polémique l'opposa, sur les ondes de Radio Courtoisie, à un contradicteur d'extrême droite qui prétendait refuser aux Français d'origine maghrébine le droit de se dire fiers d'être Français.

Ses obsèques réunirent des hommes politiques qui, à un titre ou un autre, avaient croisé sa route : Alain Madelin, François Bayrou, Roland Dumas, Jean-Marie Le Pen, Arnaud Montebourg, Philippe de Villiers, mais aussi Jacques Vergès, Jean Picollec, Gérard Leclerc, Yvan Aumont, Gabriel Matzneff, Christian Lançon, François Gibault, Geneviève Dormann, Pierre-Guillaume de Roux, Bertrand Renouvin, Jean d'Ormesson, Jean-René Farthouat, Isabelle Coutant-Peyre, Jean-Denis Bredin,Thierry Lévy, Hélène Carrère d'Encausse.

Jean-Marc Varaut a eu trois enfants. Sa fille Laurence Varaut, coach et écrivain, a été mariée à l'éditeur Pierre-Guillaume de Roux . Son fils Charles-Henri est décédé en 1984. Son fils cadet et collaborateur Alexandre est un des responsables du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, dont il sera député européen.

Citations

  • « Mes droits importent moins que de reconnaître en l’autre, mon prochain, celui qui a des droits. »
  • « L’avocat ne doit avoir de cesse de s’être déraciné, dépolitisé, déclassé, d’avoir pris ses distances avec la réalité sociale du moment comme avec ses propres préjugés. »

Notes et références

  1. Jean-Paul Gautier, La Restauration nationale. Un mouvement royaliste sous la 5e république, Paris, Syllepse, 2002, p. 319.

Œuvre

A titre posthume
  • Un avocat pour l’Histoire : Mémoires interrompus, 1933-2005, Flammarion, 2007 (ISBN 978-2081200579)

Liens externes

Ce document provient de « Jean-Marc Varaut ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-marc dufay de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-marc varaut — Jean Marc Varaut, né à Neuilly sur Seine le 18 février 1933 et mort le 26 mai 2005, est un avocat français. Sommaire 1 Biographie 2 Citations 3 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marc Varaut — Jean Marc Varaut, né à Neuilly sur Seine le 18 février 1933[1] et mort le 26 mai 2005[2], est un avocat français. Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Jean-Pierre Chevènement — Jean Pierre Chevènement, le 31 mars 2007. Mandats Sénateur du …   Wikipédia en Français

  • Jean-François Humbert — (à gauche), lors de la renc …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Bouillon — Données clés Naissance 27 décembre 1941 (1941 12 27) (69 ans) Épinay sur Seine, France Nationalité Française Professio …   Wikipédia en Français

  • Jean-claude bouillon — Naissance 27 décembre 1941 (67 ans) Épinay sur Seine, France Nationalité(s) Française Profession(s) …   Wikipédia en Français

  • Jean V de Parthenay — L Archevêque, ou Larchevêque, sieur de Soubise, né posthume en 1512 et mort au Parc Soubise[Note 1] à Mouchamps en Vendée, le 1er septembre 1566, est un noble français protestant, dernier seigneur des Herbiers et de Mouchamps, issu en… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Paul Bachy — lors de la campagne des élections régionales 2010. Mandats Président du conseil régional de Champagne Ardenne …   Wikipédia en Français

  • Jean Parquin — Jacques Laurent Jacques Laurent Cély, né le 5 janvier 1919 à Paris, mort le 29 décembre 2000 à Paris, était un journaliste, romancier, et essayiste français, ayant notamment publié sous divers pseudonymes dont celui de Cécil… …   Wikipédia en Français

  • Marie-Guite Dufay — Marie Marguerite Dufay 7th President of Franche Comté Incumbent Assumed office 24 January 2008 Deputy Joseph Parre …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.